www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Vol À Voile


Romeo Charlie
 Share

Recommended Posts

Il semble bien qu'il y ait une majorité pour ne pas changer de nom, mais plutot travailler sur le referencement et l'image

 

Mais dans un suprême effort de démocratie la FFVV a décidé de changer quand même.

 

Ca ne va servir a rien du tout, si ce n'est à dépenser de l'argent et justifier l’embauche de la chargée de communication qui du coup va avoir un projet a gérer.

 

Tristes temps..

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 164
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je ne voudrais pas prêter d'intention particulière à certains camarades de ce forum. Sans vouloir froisser personne, je verrais plutôt le côté résistance au changement.

 

C'est drôle de retrouver un bon nombre des réactions exprimées à ce sujet ici :

https://www.cadredesante.com/spip/profession/management/article/le-terme-de-resistance-au-changement-designe

 

Rappelons qu'il fut un temps où un même événement pouvait s'intituler de plusieurs façons sans choquer. Il est vrai que le mouvement n'était pas encore fédéré.

 

http://fotoforum.fr/photos/2018/02/27.31.jpg

 

http://fotoforum.fr/photos/2018/02/27.32.jpg

 

Les dates sont indiquées sans l'année, ce qui vous laissera le loisir de résoudre le quiz.

 

Il se trouve que le club organisateur de cette manifestation historique, se retrouvant bien des décennies plus tard 150ème club de France et donc à l'agonie, s'est vu l'objet d'une restructuration totale et salvatrice il y a juste 30 ans, en 1988, choisissant à cette occasion de changer de nom pour devenir le premier club à s'appeler centre de planeurs.

 

On y pratique certes le vol à voile, mais il ne viendrait à l'idée de personne de rechanger le nom.

 

 

 

Allez, courage, ce n'est pas si grave, le changement. :flowers:

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Exact.

Heuré est un lieu dit de la commune de St-Clément, ville de l'agglomération sénonaise.

Cette manifestation à marqué les débuts de l'organisation du vol à voile en France, en se démarquant quelque peu de l'ère des prototypes des années 20.

C'était l'époque de la création des premiers clubs en 1929-1930 comme Beynes, Rouen.

L'AVIA avait une vocation quasi fédératrice.

 

Mais, ça, comme disait la pub, c'était avant.

Il a fallu encore attendre presque quatre décennies pour voir naître notre fédération.

Que son nom change, c'est une question vraiment mineure à côté du défi que représente la mutation de notre sport dans un contexte de rétractation mondiale de l'activité des clubs et dans le même temps de multiplication des planeurs privés motorisés.

Link to comment
Share on other sites

Je ne voudrais pas prêter d'intention particulière à certains camarades de ce forum. Sans vouloir froisser personne, je verrais plutôt le côté résistance au changement.

 

C'est drôle de retrouver un bon nombre des réactions exprimées à ce sujet ici :

https://www.cadredesante.com/spip/profession/management/article/le-terme-de-resistance-au-changement-designe

 

Rappelons qu'il fut un temps où un même événement pouvait s'intituler de plusieurs façons sans choquer. Il est vrai que le mouvement n'était pas encore fédéré.

 

http://fotoforum.fr/photos/2018/02/27.31.jpg

 

http://fotoforum.fr/photos/2018/02/27.32.jpg

 

Les dates sont indiquées sans l'année, ce qui vous laissera le loisir de résoudre le quiz.

 

Il se trouve que le club organisateur de cette manifestation historique, se retrouvant bien des décennies plus tard 150ème club de France et donc à l'agonie, s'est vu l'objet d'une restructuration totale et salvatrice il y a juste 30 ans, en 1988, choisissant à cette occasion de changer de nom pour devenir le premier club à s'appeler centre de planeurs.

 

On y pratique certes le vol à voile, mais il ne viendrait à l'idée de personne de rechanger le nom.

 

 

 

Allez, courage, ce n'est pas si grave, le changement. :flowers:

 

 

 

Si j’émettais dans ces échanges l'opinion que ceux qui soutiennent la proposition de changement de nom ne font preuve que de suivisme aveugle, ce serait aussi inapproprié et infondé que de lire que ceux qui s'opposent à cette décision par des analyses rationnelles ne font preuve que de résistance au changement.

 

Ca n'apporterait rien au débat, je m'en garderai donc bien.

Edited by Corentin
Link to comment
Share on other sites

Il semble bien qu'il y ait une majorité pour ne pas changer de nom, mais plutot travailler sur le referencement et l'image

 

Mais dans un suprême effort de démocratie la FFVV a décidé de changer quand même.

 

Ca ne va servir a rien du tout, si ce n'est à dépenser de l'argent et justifier lembauche de la chargée de communication qui du coup va avoir un projet a gérer.

 

Tristes temps..

Elle vient d'où, cette Info ?

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Si vouloir garder un nom historique et poétique est une résistance au changement, alors pourquoi pas changer de nom à chaque changement de président, par exemple!

 

La seule question qui se pose à nous est de trouver des solutions pour que notre sport se développe, et le seul critère pour le mesurer est le nombre réel de licences SPL délivrées. Oui aux licences découvertes et autres, mais ceux qui font vivre le mouvement ce sont les pilotes qui volent.

 

Avec sans doutes au alentour de 6500 SPL, la cote d'alerte est dépassée. Changer le nom de la fédération ne changera rien, sauf à créer des dissensions inutiles et entrainer des couts superflus...

 

Nous avons les outils pour faire des pilotes de planeur, nous sommes beaucoup moins performant pour faire des vélivoles. Je n'ai pas la solution, mais j'ai l'impression qu'en changeant de nom on renonce à l'objectif de partager notre passion du vol, sur la campagne, en montagne, en onde, afin d'augmenter le nombre de vélivoles.

Link to comment
Share on other sites

Personnellement, je n'ai pas de réelle préférence pour l'un ou l'autre terme - ils ont tous deux une légitimité historique -, mais je regrette le coût d'une telle opération dont je crains qu'elle ne manque le but affiché. Car je constate que quelle que soit la langue que je parle ou quel que soit le terme que j'utilise (planeur, vol à voile, glider, sailplane, zweefvliegtuig, etc.), la plupart des gens ignorent de quoi je parle. Ou plutôt, ils imaginent autre chose: deltaplane, parapente, ULM, etc. La seule chose efficace, c'est une photo d'un beau planeur. Et alors, il faut expliquer comment ça marche.

 

Notre sport manque de visibilité médiatique. Ce n'est pas en changeant le nom qu'on changera ça. Après tout, la plupart des gens ignorent ce que signifient "golf" ou "taekwondo", mais ça n'a pas empêché ces sports de connaître un succès bien supérieur à celui du vol à voile. Il y la question de l'accessibilité, du temps à y consacrer, de l'image véhiculée et du statut social supposé... Trouvez quelques grandes vedettes qui font du planeur, et les médias se précipiteront. Et les candidats suivront. Quant à les garder ensuite, c'est une autre histoire.

 

A cet égard, les statistiques de la SSA (fédération VàV des Etats-Unis) ont connu plusieurs pics, correspondant chaque fois à des événements médiatiques hors presse aviation: un article dans National Geographic, un téléfilm de Walt Disney, ... Il serait intéressant de vérifier si l'article (12 pages en encart central) de Paris Match consacré à la victoire de François-Louis Henry aux championnats du monde de 1965 a provoqué un pic semblable en France!

Edited by Stéphane
Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Si vouloir garder un nom historique et poétique est une résistance au changement, alors pourquoi pas changer de nom à chaque changement de président, par exemple!

 

La seule question qui se pose à nous est de trouver des solutions pour que notre sport se développe, et le seul critère pour le mesurer est le nombre réel de licences SPL délivrées. Oui aux licences découvertes et autres, mais ceux qui font vivre le mouvement ce sont les pilotés qui volent.

 

Avec sans doutes au alentour de 6500 SPL, la cote d'alerte est dépassée. Changer le nom de la fédération ne changera rien, sauf à créer des dissensions inutiles et entrainer des couts superflus...

 

Nous avons les outils pour faire des pilotes de planeur, nous sommes beaucoup moins performant pour faire des vélivoles. Je n'ai pas la solution, mais j'ai l'impression qu'en changeant de nom on renonce à l'objectif de partager notre passion du vol, sur la campagne, en montagne, en onde, afin d'augmenter le nombre de vélivoles.

C'est vrai qu'on ne peut pas revendiquer les mêmes bilans de membres face à nos deux ministres de tutelle. Si on peut faire encore bonne figure d'un côté en annonçant notre nombre de licenciés, de l'autre côté, le nombre de brevetés nous relègue dans un microcosme.

Mais le plus grave, à mon avis, c'est l'âge moyen des pratiquants.Et je crois que c'est pire encore en Allemagne, aujourd'hui encore pays de référence du vol à voile.

Encore ne parle-t-on que du SPL qui sanctionne l'apprentissage du pilotage de planeur, alors que le vélivole serait plutôt à mon sens le détenteur du brevet D.

Nos jeunes, quand ils attendent leur tour en piste avant de voler, ont les yeux plantés dans leur i.phone et ne voient même plus quand un planeur vient de se poser et qu'il faut ramener au starter.

 

Leur espace de rêve s'est déplacé.

 

Par contre, le sexagénaire à l'aise qui met 200k sur la table pour s'offrir son beau planeur autonome, lui, il rêve encore.

 

Et il se fout pas mal du nom de sa fédération.

Link to comment
Share on other sites

Mon avis :

la décision était prise depuis déjà depuis un bout de temps , le questionnaire était la pour " faire croire " être à l'écoute des licenciés .

 

Personnellement, je pense qu'un changement de nom n'a de sens que lorsque l'on a plus rien a faire , alors que je n'ai pas l'impression de cela

vu l'état des courbes .

 

Après ce changement si l'on va jusqu'au bout il faudra faire suivre tout le reste :

FFVV---> FFVP

CNVV----> CNVP

ANEPVV---> ANEPPP ?

Dédale ----> non pas le P du planeur a la place du D !!! ( c'est pour détendre le sujet !!)

 

les sites :

 

ffvv.org ----> planeur.org ( merde c'est pris ) planeur.net ( m c p ) planeur.fr idem

bon ffpp ( parapente ?) ou ffvp .

 

Heureusement qu'il n'existe plus d'ITV ils seraient radiés de notre mouvement on ne garderait que les ITP ....

 

Il faut aussi changer les statuts et décla en pref , puis d'ici quelques mois on demandera aux clubs de se bouger pour être en conformité

aux niveau de leur statuts

 

Bon disons que l'avantage de cela est qu'il y aura au moins une personne a temps complet pour faire tout ce changement et hop les courbes vont remonter .

 

Pascal J

Pascal JOUANNARD

Link to comment
Share on other sites

Bah! Si l'expression vol à voile est moyennement explicite pour le grand public, que dire du mot vélivole que l'on doit traduire en permanence.

 

Ne nous plaignons pas, on aurait pu avoir une fédération française des vélivoles.

 

 

Cessez le feu, je sors 😁

Link to comment
Share on other sites

 

 

Et il se fout pas mal du nom de sa fédération.

 

Ma fédération ?! C'est une fédération des clubs, j'en suis pas membre. Et étant propriétaire d'un planeur privé, on m'a même demandé de payer plus.

Bert

Link to comment
Share on other sites

Salut,

Pour rire j'ai cherché les noms de domaines suivants :

http://ffvp.org/ => déjà pris par les Portugais qui jouent à la baballe...

http://ffvp.net/ => si on a des films sportifs à faire

http://ffvp.fr/ => semble avoir été réservé

 

A ne pas confondre avec :

FFPV: Fédération Francaise de la Pépinière Viticole.

FFPV - Fédération Française des Professionnels du Verre

Fresh Fruit and Vegetable Program : https://www.fns.usda.gov/ffvp/fresh-fruit-and-vegetable-program

 

Bons vols

Etienne (ex ITV heureusement convertit FI + FE pour ne pas être rayé d'un trait de plume :pinch::mdr: )

Edited by Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

 

Nos jeunes, quand ils attendent leur tour en piste avant de voler, ont les yeux plantés dans leur i.phone et ne voient même plus quand un planeur vient de se poser et qu'il faut ramener au starter.

 

Leur espace de rêve s'est déplacé.

 

Par contre, le sexagénaire à l'aise qui met 200k sur la table pour s'offrir son beau planeur autonome, lui, il rêve encore.

 

Et il se fout pas mal du nom de sa fédération.

 

Ce vieillard compense sûrement, il ne sait probablement pas se servir d’un iPhone. :crying:

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Reçu il y a quelques jours : Info FFVV: C'est fait nous appartenons desormais à la Fédération Française de Vol en Planeur

Donc à quoi ça sert de voter...

 

Je ne l'ai pas, celle la. Dans ce cas, je trouve dommage, voire préjudiciable, de communiquer ceci prématurément.

 

Moi, pour le moment, je ne connais que la convocation en AGE/AG pour les 17 et 18 mars.

https://drive.google.com/file/d/19tT2ql2t9OJvTRMMjqGmOK_q6uNicSwz/view

 

Si à l'issue des votes, le changement est adopté, alors on pourra dire que les choses auront été effectuées dans les règles avec une majorité de clubs pour.

 

D'accord avec Leche Pascual : Où est-il prouvé qu'une majorité des vélivoles est contre ce changement ?

 

Chacun a le droit d'avoir son opinion, mais la messe sera dite démocratiquement à l'issue de l'AGE.

 

http://fotoforum.fr/photos/2018/03/01.5.jpg a voté.

Link to comment
Share on other sites

FFPV.FR appartient a la FFVV

 

180228.png

 

J'ai cherché et pas trouvé d'autres noms de domaines achetés par la FFVV

 

Du coup ça semblerait donner raison à Pascal JOUANNARD, la consultation était juste là pour amuser la galerie, histoire de faire parler d'autre choses que celles qui fâchent (gessasso, taxe planeur privés.. ), une diversion, de la politique en somme.

 

Ces petites manœuvres qui n'aboutissent à aucun bénéfice pour le vol à voile sont aux antipodes des soucis du terrain. J'y vois tous les weekends des gens qui s'acharnent a économiser trois sous pour leur club, motiver les bénévoles, tenter de finir les travaux sur les machines pour être prêt pour la nouvelle saison.

 

Malheureusement je crains fort que la FFVV ne vive plus dans le même monde que les clubs

Link to comment
Share on other sites

Pour le nom de domaine : quand un organisme (petit ou gros) se crée ou change de nom, il a intérêt à déposer les noms de domaines potentiellement intéressants avant de communiquer sur le nouveau nom, car il y a toujours des petits malins pour tenter de le faire avant et revendre au prix fort !

 

Je ne sais plus si c'est Vivendi qui a dû payer une fortune pour ne pas s'en être occupé avant.

 

Idem quand la FNA (avion - je ne sais plus le nom de domaine) est devenue FFA, il aurait suffi de changer une lettre dans le nom de domaine, mais il avait déjà été déposé. C'est devenu ffa-aero.fr

 

A l'inverse l'AFPM (pilotes de montagne) avait un nom de domaine afpm.org. Elle a été contacté par American Fuel and Petrochemical Manufacturers (AFPM aussi, à Washington) qui a payé 15 ou 20 000 € pour le racheter.

Le site de l'AFPM est maintenant http://www.afpm.fr

Edited by Bob
Link to comment
Share on other sites

Que la fédération ait réservé le domaine "ffvp.fr" n'autorise pas à dire qu'automatiquement le changement de nom se fera.

http://www.expressio.fr/expressions/ca-ne-mange-pas-de-pain.php

 

Le vote du 18 mars, un point, c'est tout.

 

Et quant aux soucis et contraintes de tous les jours dans notre petit monde vélivole, ne t'inquiète pas Corentin, aucun d'entre nous ne peut les oublier.



Pour le nom de domaine : quand un organisme (petit ou gros) se crée ou change de nom, il a intérêt à déposer les noms de domaines potentiellement intéressants avant de communiquer sur le nouveau nom, car il y a toujours des petits malins pour tenter de le faire avant et revendre au prix fort !

 

Je ne sais plus si c'est Vivendi qui a dû payer une fortune pour ne pas s'en être occupé avant.

 

Idem quand la FNA (avion - je ne sais plus le nom de domaine) est devenue FFA, il aurait suffi de changer une lettre dans le nom de domaine, mais il avait déjà été déposé. C'est devenu ffa-aero.fr

 

A l'inverse l'AFPM (pilotes de montagne) avait un nom de domaine afpm.org. Elle a été contacté par American Fuel and Petrochemical Manufacturers (AFPM aussi, à Washington) qui a payé 15 ou 20 000 € pour le racheter.

Le site de l'AFPM est maintenant http://www.afpm.fr

 

Affirm'

Edited by THEO
Link to comment
Share on other sites

c'est dommage, j'aime bien ce FFVV ça sonne bien, vol à voile aussi, même si c'est vrai c'est moins parlant pour le profane que "planeur" ...

 

pis surtout les frais que ça va engager, dans un contexte parait il "compliqué", y a moins de subventions, faut économiser, on en vient même à taxer les privés (enfin les non clubs affiliés ...).... est ce le moment !?

 

imaginons si tout le monde s'y met :

 

le cyclisme deviendrait la fédération française de roulage en vélo !?

le tennis, le tapage de balle avec une raquette !?

 

en plus de couter cher, je trouve que l'on perd un peu notre identité ...

 

je vieillis en fait ^^

http://planeur.phpnet.org/images/flarm_pixel.png
Link to comment
Share on other sites

le cyclisme deviendrait la fédération française de roulage en vélo !?

le tennis, le tapage de balle avec une raquette !?

 

A la différence près que si tu fais un sondage dans la rue, le gens ont une idée assez précise de ce qu'est un vélo ou une raquette. En ce qui concerne le planeur, comme mentionné plus haut dans le fil, c'est beaucoup plus flou.

 

A mon avis c'est même pire. Quand je parle de vol à voile autour de moi (boulot, amis d'amis, etc.), les gens ne sachant clairement pas ce que c'est demandent. Si j'utilise le terme planeur, il font l'association avec parapente / delta et en restent là alors qu'ils sont souvent intéressé (et épatés) par les performances d'un planeur.

 

Essayez, vous verrez c'est édifiant.

Link to comment
Share on other sites

Plusieurs d'entre vous ont évoqué le coût financier du changement de nom.

 

Pour ma part, j'ai du mal à le chiffrer.

 

Quelqu'un aurait-t-il une idée plus exacte et moins suggestive ? (question non tendancieuse)

Link to comment
Share on other sites

 

Si vouloir garder un nom historique et poétique est une résistance au changement, alors pourquoi pas changer de nom à chaque changement de président, par exemple!

 

La seule question qui se pose à nous est de trouver des solutions pour que notre sport se développe, et le seul critère pour le mesurer est le nombre réel de licences SPL délivrées. Oui aux licences découvertes et autres, mais ceux qui font vivre le mouvement ce sont les pilotés qui volent.

 

Avec sans doutes au alentour de 6500 SPL, la cote d'alerte est dépassée. Changer le nom de la fédération ne changera rien, sauf à créer des dissensions inutiles et entrainer des couts superflus...

 

Nous avons les outils pour faire des pilotes de planeur, nous sommes beaucoup moins performant pour faire des vélivoles. Je n'ai pas la solution, mais j'ai l'impression qu'en changeant de nom on renonce à l'objectif de partager notre passion du vol, sur la campagne, en montagne, en onde, afin d'augmenter le nombre de vélivoles.

C'est vrai qu'on ne peut pas revendiquer les mêmes bilans de membres face à nos deux ministres de tutelle. Si on peut faire encore bonne figure d'un côté en annonçant notre nombre de licenciés, de l'autre côté, le nombre de brevetés nous relègue dans un microcosme.

Mais le plus grave, à mon avis, c'est l'âge moyen des pratiquants.Et je crois que c'est pire encore en Allemagne, aujourd'hui encore pays de référence du vol à voile.

Encore ne parle-t-on que du SPL qui sanctionne l'apprentissage du pilotage de planeur, alors que le vélivole serait plutôt à mon sens le détenteur du brevet D.

Nos jeunes, quand ils attendent leur tour en piste avant de voler, ont les yeux plantés dans leur i.phone et ne voient même plus quand un planeur vient de se poser et qu'il faut ramener au starter.

 

Leur espace de rêve s'est déplacé.

 

Par contre, le sexagénaire à l'aise qui met 200k sur la table pour s'offrir son beau planeur autonome, lui, il rêve encore.

 

Et il se fout pas mal du nom de sa fédération.

C'est quoi le Brevet D !!! Je connais pas !!!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...