www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Today
  2. Il n'y a pas de problème de terminologie. Pour un renouvellement, en deux vols de 1 h 30 il n'y a qu'avec un FE que ça peut se faire. Sinon c'est écrit au début, §1
  3. Je pense que c'est plutôt une question de terminologie. En fait, il ne s'agit sans doute pas de "vols de contrôle de compétence" ("proficiency check" dans la version anglaise) avec FE(S) mais de 2 "vols de maintien d'aptitude" avec FI(S)...
  4. Salut Tu peux me contacter ?, il y a peut etre une mise en commun du travail a faire ou deja fait sur les cols par exemple. Si tu regardes la: https://github.com/planeur-net/outlanding Il y a un fichier des cols qui est maintenu. On pourrait imaginer que tu utilises ce fichier. Cordialement, Ludovic
  5. Intéressant ! Je suis curieux de voir la suite. Petite question : sur ton exemple, je ne vois pas le terrain de La Motte du Caire. Est-ce une question de zoom, un oubli, un choix volontaire ?
  6. Bonjour, Je partage ici un projet en cours d'un fond de carte fait à la maison. Un échantillon est en ligne ici (on peut zoomer et dézoomer): https://api.maptiler.com/tiles/33708e79-b356-4437-ad51-c0ba3551eaf3/?key=ZXTrh6WRu7lzCmoDj2xk#11.0/45.02770/6.20967 La meilleure manière de le visualiser gratuitement, et d'avoir les alpes complètes est via l'application "Guru Maps" sur android ou iOS. Installer Guru Maps télécharger le fichier de fond de carte https://drive.google.com/file/d/1WFJdjMdBmNa_S0cp69bZGmKyYP7G3F8h/view?usp=share_link Le partager avec Guru Maps Pour ceux qui voudraient accéder au projet qui a permis de construire ça, pour l'instant c'est ici: https://drive.google.com/drive/folders/1fr68iDfBMsFurlEx9bBe8ZorvOEG9Lc7?usp=sharing en ce qui concerne le contenu de la carte: Les cercles de locaux sont le fruit du code de Frank M. Le calcul a été fait en Finesse 20, Sécurité 250m, Garde au Sol 200m Données topo Alos 30m. Les données carto sont un mix de couches satellites Copernicus et de données OpenStreetMaps (OSM). Le logiciel utilisé est QGIS (gratuit) Les sommets viennent de OSM et on été triés pour qu'il ne reste plus que le plus haut dans un rayon de 5km. Il y a eu un petit affinage manuel, mais je n'y ai pas encore passé plus de temps que ça. Les cols sont sélectionnés d'une manière pas encore convenable, mais ils n'apparaissent qu'au niveau de zoom le plus fort. A terme il est prévu que le filtre soit: "tous les cols qui sont des points clés pour rentrer à un terrain, meme si ce n'est pas le plus proche". On retrouve quand meme beaucoup de cols intéressants. Tuto de lecture: Très dézoomé, on voit des zones de couleur. Chaque couleur correspond au local d'un terrain, et les lignes qui séparent les couleurs sont les lignes de changement de local entre les terrains. Quand on zoome un peu , la couleur est encore très légerement présente, et les lignes apparaissent. En prenant l'exemple de la chartreuse, en face Ouest, coté vallée du rhone, on voit que l'endroit où le calcul passe du local théorique de challes au local de grenoble, c'est la ville de Saint Laurent Du Pont, autours de 1950m (1.8 = 1800m, une grosse ligne tous les 200m, une petite tous les 50m). On voit qu'il y a deux trajectoires vers grenoble (Voreppe -> grenoble ville -> grenoble aéro, et Sud Grande Sure -> contourner le mont Jalla -> Grenoble aéro) Cet exemple est parfait pour montrer les possibilités et limites de cette carte: On voit bien les zones de changements de local et les trajectoires optimale (en allant vers le centre des arcs de cercles), qui tiennent compte des détours et des cols, et les altitudes de changement de local, MAIS Les limitations qu'ont les cercles de finesse habituels (en air calme ça marche, mais si y a beaucoup de vent, des orages, des espaces aériens, c'est pas parceque le cercle dit qu'on est en local, qu'on l'est forcément) sont aussi les limitations de cette carte. Un jour peut être le calcul sera fait avec les espaces aériens. Et bien sûr le calcul ne tient pas compte des cheminements, des dégueulantes, et de la météo. (Je répond en avance à ce qui va être dit) En ce qui concerne les espaces aériens, le calcul ne les prend pas en compte, mais ils peuvent être superposés graphiquement sur la carte (fichiers sur openAIP, il faut les styliser dans QGIS, et ressortir le fond de carte) L'application gratuite Enroute Flight Navigation permet d'afficher des fonds de carte custom comme celui ci, et affiche les couches d'espace aérien comme SDVFR quand on double clique dans une zone. Il faut juste les ajouter à la carte (si quelqu'un veut jouer avec QGIS Sinon SDVFR, Foreflight, et surement Skydemon permettent via leur abonnements l'ajout de fond de carte custom. (Ceux qui veulent essayer, le ficher est un .mbtile, mais il y a des .mbtile vectorielles, et des .mbtile raster, ici c'est du raster, certaines passent chez les uns et pas chez les autres, voir les docs) Voila voila, juste un projet en cours qui va peut etre passer un peu au ralenti avec les beaux jours
  7. Yesterday
  8. Ils sont posés à Badajoz………chapeau les artistes
  9. Bonjour JM, Merci pour ta question sur le « pourquoi » des 2 listes. Compte tenu du nombre de mandats déjà effectués et des changements statutaires, il était nécessaire de trouver un nouveau candidat à la présidence de la FFVP. Martin Leÿs, actuel Vice-Président de la FFVP, a été il y a plus d’un an le premier -et le seul- à proposer de relever le défi de diriger la FFVP pour la prochaine Olympiade. Il a commencé à rassembler toutes les énergies et les compétences du mouvement vélivole, sans parti pris ni ambitions, et s’en est ouvert au sein du Comité directeur actuel. Au-delà des points d’actions à mettre en œuvre sur le projet fédéral 2024-2028, le premier message était celui de vouloir partager une même vision des principes de la gouvernance et de la transparence. Sans ces premières conditions d’information, de consultations préalables et de réel partage des décisions, tout responsable de club, sait bien que rien ne se bâtit solidement dans la durée. Parmi les membres du Comité directeur qui envisageaient de poursuivre un engagement fédéral, chacun s’est donc positionné : certains, dont les 3 vice-présidents ainsi que plusieurs membres du CD actuel, ont décidé de rejoindre Martin et l’équipe Dynamique 2028 qui est née sur ces bases de valeurs et en réel mode collaboratif. un deuxième candidat s’est ensuite déclaré : d’autres membres du CD ont fait un choix différent, c’est leur décision et nous la respectons. 48 ans de moyenne d’âge sur 28 personnes, est-ce du « jeunisme » ? Dynamique 2028 fédère des membres qui ont tous le sens de l’engagement et de la vie associative en plus de la passion du vol en planeur. En témoigne la présence de jeunes Présidents, Vice-Présidents, Trésoriers, Secrétaires de club qui arrivent parfaitement à équilibrer vie professionnelle, personnelle et associative. Notre liste est aussi constituée de retraités très expérimentés ; c’est précisément cet équilibre qui nous permettra de consolider l’existant mais aussi de transformer et d’adapter la fédération au vol à voile de demain. Conformément à la charte d’éthique, l’équipe Dynamique 2028 met un point d'honneur à ne pas transformer cette campagne en un débat stérile de personnes, de contres vérités ou de procès d’intentions. Le mouvement demande autre chose, et nous souhaiterions qu’il en soit réciproquement ainsi… Nous avons ainsi toujours respecté les règles électorales, en lien avec la commission de surveillance des opérations électorales (CSOES). S’agissant du calendrier, il nous a paru important de nourrir le débat sur notre programme avec les retours du mouvement et ce dès le début d’année 2024. L’avocate de la FFVP questionnée par la fédération, a exprimé de façon claire et explicite dans un courrier début janvier que la situation était pleinement régulière et conforme au droit et à la liberté d’expression de tout citoyen sans être aucunement attentatoire selon ses propres termes « …aux principes relatifs à la phase pré-électorale ». En clair, elle a répondu qu’à l’instar des autres élections dans notre pays, une campagne « officielle » peut être précédée d’une phase pré-électorale où la communication est possible si elle ne mobilise pas de moyens fédéraux mais passe par des canaux privés. Enfin, il y a effectivement, et c’est plutôt rassurant, nombre de points communs entre nos deux programmes. Ce qui nous différencie le plus, c’est sans doute un fonctionnement plus ouvert, plus collaboratif et porteur d’avenir. Nous restons à ta disposition pour toute question de fond sur notre programme L’équipe Dynamique 2028
  10. Bjr Frédéric et merci pour ta contribution constructive à cette discussion. Comme indiqué dans notre programme, si la fédé n'avait rien fait l’accès au massif du Mont-Blanc nous aurait été interdit ainsi que le Pic de Bure. Les interventions de la FFVP soutenues par la DGAC et/ou le Préfet de la région concernée nous ont permis de continuer à pratiquer dans ces zones. Et n’oublions pas que la négociation menée par le DTN de l’époque nous permet toujours de pratiquer sereinement dans le massif des Écrins. J’en profite aussi pour féliciter le club de Challes pour sa négociation avec le parc des Bauges permettant de transiter sans trop de contrainte. Mais il demeure plusieurs points difficiles comme La Vanoise et le parc de Bourgogne-Champagne. Concernant ce parc, nous avons interpellé les autorités plusieurs fois en appuyant sur l’énorme contradiction qui est d’interdire les planeurs à moins de 1000m mais d’autoriser des avions de chasse à passer à 500ft / 500kts sous le prétexte qu’ils restent moins longtemps… Nous poursuivrons nos actions avec les CRVP concernés pour négocier des zones de transit. Concernant la Vanoise, rappelons qu'il s’agissait d'abord de renouer le dialogue après des années de fin de non-recevoir. Un groupe de travail « Parcs nationaux » a été mis en place avec à sa direction un cadre technique nouvellement arrivé à la fédération (Nicolas) et comprenant J.Ph. Varnier et les présidents de Grenoble et de Challes proches du territoire en question. La première réunion a été difficile, la Direction du Parc nous accusant d’être responsables des infractions commises… Ensuite après avoir exposé nos doléances réalistes, limitées et, à notre avis, peu impactantes, la direction du Parc nous a indiqué les étudier. On nous y reproche de faire peser deux menaces sur la faune : le bruit et les ombres portées. Concernant le bruit, la Fédération a obtenu de la DGAC une campagne de mesure de bruit par son laboratoire (STAC en lien avec l'ONERA) afin d’opposer des éléments validés nous permettant de s’affranchir dans certaines zones de la limite à 1000m. Concernant les ombres portées, nous rechercherons un prestataire qualifié pour effectuer des mesures. Ces deux points sont importants car la Direction des parcs et leurs Comités scientifiques nous assènent des vérités que nous ne pouvons contrer sans disposer d'éléments objectifs. Concernant l'assistance aux pilotes condamnés quelques fois pour des infractions injustifiées : Jusqu’à maintenant la Fédération n’avait pas mis en place une quelconque action et c’est pour cela que notre liste l’inclut dans son programme. Enfin, le Flarm est avant tout un instrument de sécurité (30 morts par collision entre 1990 et 2012) et il doit le rester. Nous avons indiqué aux Parcs que l’utilisation de l’OGN dans un esprit punitif serait contre-productive pour la sécurité de notre activité. Il n'en demeure pas moins que l'appréciation "à vue d'oeil", mais faite et déclarée par des gardes assermentés, pose un problème de "droit de la preuve" ainsi que les avocats de nos pilotes l'ont souligné dans leurs réquisitions en défense devant les tribunaux concernés. Enfin, nous devrons ouvrir le débat avec les associations de défense de la Nature pour faire connaître notre sport, c’est un des enjeux de cette nouvelle Olympiade et nous entendons nous y atteler pour le relever. Bien cordialement, JPierre GAUTHEREAU
  11. Bonjour @J.P. GAUTHEREAU, Merci d’intervenir sur le forum et d’aborder différents sujets et dossiers (pas forcément simple). Je vous cite : « qui parle des conditions drastiques désormais imposées au survol des Parcs nationaux, à part notre liste Ensemble pour Agir ? Mais également des lourdes sanctions imposées aux pilotes "en infraction" et la nécessaire défense que la fédés leur doit » Je suis très heureux que la France protège ses plus belles zones naturelles et je comprends que les planeurs doivent aussi se plier à certaines contraintes ….. mais nous pouvons avoir un avis critique sur la situation au Nord de la Maurienne avec un « mur » nous empêchant de passer vers l’Italie sans comprendre en quoi un planeur peut gêner la faune et la flore en passant par exemple à plus de 300m sol. La situation n’est pas nouvelle ….. Quelles ont été vos actions ces dernières années pour faire évoluer la réglementation des 1000m sol ? Beaucoup de nos amis pilotes sont régulièrement convoqués au tribunal et amendés. Ils ont fait des choix pour assurer leur sécurité, ont subit les aléas de la météo, ou ont bêtement loupé le bon vario …. ils sont condamnés suite à des constats « à la jumelle », du suivi Flarm en direct et/ou analyse de traces IGC. Quelle a été votre support pour dénoncer les méthodes des gardes et assister ces pilotes ? Doit-on accepter de se faire fliquer avec un Flarm ? Je me rends bien compte que la défense de l’espace aérien est très compliqué, et peut être parfois liée à des situations locales complexe. J’interviens puisque vous abordez le sujet des Parcs Nationaux et que j’ai le sentiment que rien n’a évolué en Vanoise ces dernières années (votre bilan entre forcément dans l’équation de vos promesses ) ….. en « parler » c’est bien mais ce n’est plus suffisant …. Salutations, Frederic
  12. Gil et Baptiste sont repartis ce matin de Perpignan, en onde, il paraitrait qu'ils visent le Portugal : https://www.flightradar24.com/FCJSG/342b239a Sur Glideandseek : https://glideandseek.com?aircraft=39345B
  13. Last week
  14. Nous on est les plus forts ( j'ai même lu : moi je suis le plus fort !!!) et les autres sont des mauvais, je vois que le debat s'engage au FL195 :-((( La deontologie et le fair play a l'interieur d'un même mouvement associatif voudraient que les attaques de personnes soient exclues du debat. Ce n'est pas ce que je lis ici, c'est bien dommage. Je dois etre trop idealiste sans doute. JM Pradie pose de bonnes questions, me semble-t-il.
  15. C'était au moins avec un FE si tu as fait des contrôles... Et ce n'est pas pour autant qu'il avait pigé toutes les (nombreuses...) subtilités de la réglementation glissante.
  16. Gil Souviron et Baptiste Innocent on fait le chemin de St Jacques de Compostelle quasiment jusqu'au bout aujourd'hui : https://www.flightradar24.com/FCJSG/34281e95
  17. Ayant repris il y a 3 ans après un long moment sans voler , j'ai fait avec un FI(S) 2 vols de contrôle de compétence (environ 1h30) suivi d'un lâcher solo le tout en remorquage. Quelques vols plus tard j'avais mon emport pax validé par les 3 vols en 3 mois , la fiche Gessasso était verte partout . Si rien n'a changé depuis c'est pas bien compliqué à moins de ne plus savoir rien faire ...
  18. Bonjour, Mise à jour. Visite PEN OSAC le 20 FEB comme prévu, nickel. Même reçu des compliments sur le dossier photo très documenté avec les pages du manuel de maintenance en référence de chaque photo (position, taille des marquages obligatoires). Bref hier, six jours après, j'ai reçu tous les papiers: CDN, CEN, LSA et carnet de route. YOUPI !
  19. Merci JM de cette contribution, Pour nous, Ensemble pour Agir, nous considérons que le respect dû aux licenciés par les élus fédéraux consiste d'abord à respecter scrupuleusement les statuts et RI fédéraux, et notamment lorsque ceux-ci indiquent (RI Article 2.2.2.3.4.1.) très clairement que la campagne électorale ne peut être ouverte avant le dépôt des listes. Le CD ayant fixé cette date de dépôt au 19 février à 14 h au plus tard, la campagne ne pouvait commencer avant cette date, et non dès le début janvier tel que l'a fait la liste challenger. De plus, le respect doit également se décliner dans tous les actes et comportements des candidats au regard de leurs concurrents ce qui n'est pas particulièrement ce que nous constatons, et regrettons vivement actuellement tant les mesquineries ou les recours indus pleuvent en ce mois de février. L'éthique et la déontologie sont au coeur de la structure de notre projet et il faut bien chacun en soit convaincu car nous le prouvons ! Par ailleurs, sans nullement vouloir polémiquer sur ton appréciation qualitative considérant que "leurs programmes sont très ressemblants" il me semble important et nécessaire d'apporter quelques précisions comparatives. En effet, si l'on considère ce que nous définissons comme nos points forts il y a, je crois, quelques trous dans la deuxième raquette : - qu'il s'agisse de la lourdeur tant dénoncée par nos clubs concernant les DTO, quelle réponse autre que la nôtre en matière d'entité qualifiée ? - concernant la maintenance et la navigabilité, non seulement l'expert unanimement reconnu est sur notre liste mais nous nous engageons à relancer très rapidement l'OSRT Néo actuellement en déshérence, ce que regrettent nos RT comme nos PEN. - qui parle du dossier du "planeur léger" si ce n'est notre liste ? Planeur léger indispensable à la simplification de la maintenance et pour calmer la course au "toujours plus" en matière d'équipements ... et de financements d'hoc. - au regard des espaces aériens qui parle des conditions drastiques désormais imposées au survol des Parcs nationaux, à part notre liste Ensemble pour Agir ? Mais également des lourdes sanctions imposées aux pilotes "en infraction" et la nécessaire défense que la fédés leur doit ? - concernant l'indispensable lutte contre les violences, là encore les engagé(e)s sur ce sujet majeur sont sur notre liste, et étaient dans la commission StopViolence depuis sa création ... et sans que d'autres candidats s'y bousculent. - nous ne taisons rien sur les améliorations à apporter à la conduite des instances fédérales, en totale concertation avec nos personnels, et sans oublier que le CNVV a traversé une très lourde crise en 2013 avec près de 700 k€ de déficit (qui en était alors le V-Pdt ?) engageant la Fédération à hauteur d'avances de trésorerie de plus de 200 k€, pénalisant ainsi très lourdement les aides que pouvait mobiliser la fédé pour ses aides et prêts aux clubs. - quant au Comités régionaux nous considérons qu'ils doivent, tous, avoir des actions au plus des clubs tels que certains qui nous soutiennent le font déjà. - Enfin, en toute modestie, qui est depuis 15 ans le référent en matière de règlementation statutaire associative si ce n'est notre tête de liste qui, quasiment chaque jour vient en aide à nos clubs pour résoudre des difficultés statutaires, disciplinaires, relationnelles avec sa Collectivité, son AOT, etc, qui ? Tu connais la réponse. Quant à un potentiel procès en légitimité et aux accusations de démarche fratricide, qui sont les plus légitimes entre ceux qui cumulent de fortes expériences de dirigeants de clubs et fédéraux et ceux qui ce sont auto-proclamés les prochains dirigeants il y a seulement trois ans et sans aucune expérience préalable au CD et/ou dans les structures fédérales ? Pour notre part nous ne cherchons pas à revendiquer une image de jeunisme tant nous savons que les jeunes (avec leurs bien naturelles contraintes d'études et de débuts dans la vie professionnelle et/ou familiale) sont peu disponibles dans la durée et très difficiles à stabiliser dans la gestion de lourdes structures, chaque jour et pour tous. Cette force de l'expérience et bien OUI nous la revendiquons, sans mépris mais en toute légitimité ; notre liste étant exactement dans la moyenne d'âge des dirigeants de nos clubs (env. 60 ans). Le mouvement se trouve donc face à un choix crucial : le bashing du "sortons les sortants" ou bien la certitude d'une continuité sereine et garantie par son expérience évidente ? Merci de m'avoir lu et à ta disposition pour un échange téléphonique plus convivial encore. Bien cordialement. JPG Contact : jpg89vv@gmail.com
  20. Nous avons maintenant 2 listes candidates : Dynamique2028 qui a commencé à communiquer très tôt et Ensemble pour agir qui se présente à la date limite de dépôt des candidatures et en toute discrétion (j’ai dû faire une recherche Google pour trouver son site, sa composition et son programme) C’est une bonne chose pour la démocratie, même si leurs programmes sont très ressemblants. Par contre la composition de ces 2 listes soulève une interrogation. Elles ont toutes les 2 à leur tête un membre du bureau directeur de la gouvernance actuelle et un certain nombre de leurs membres proviennent du comité directeur FFVP sortant. Cela laisse à penser qu’il y a eu au cours du mandat qui se termine des divergences de vue sur des points de gouvernance de la fédération. Si ce n’était pas le cas, nous retrouverions tous ces gens sur une même liste. Pour éclairer dans leur choix les électeurs et tous les vélivoles qui n’ont comme source d’informations que les communications officielles, il serait bon que chacune des listes présente les divergences rencontrées pendant l’exécution du mandat, et la position qu’elle a défendu. Certains m’objecteront que cela remue les conflits du passé inutilement et que ce n’est pas tourné vers l’avenir. Je répondrai que ces divergences et oppositions auraient du être communiquées au moment où elles se sont présentées dans un souci de transparence. Pour permettre cette transparence, il serait bon que les listes candidates s’engagent à mettre en place dans les organes de communication fédéraux (Planeur Info ou autre) une tribune libre où toutes les opinions pourront être exprimées à condition que ce soit fait avec respect .
  21. Oui, tout à fait. Trois possibilités étaient offertes pour le dépôt des listes : 1/ dépôt sur une @dresse dédiée 2/ dépôt en main propre de documents papier 3/ remise d'une clé usb contenant tous les éléments requis ( liste, fiches individuelles de candidature et d'engagement, programme sportif d'Olympiade "ne variatur" après dépôt) Cordialement, JPG
  22. Bonjour, C'est bien la situation que je comprend aussi à ce jour. Je re-précise que mon objet n'est pas directement la tarification de l'examen, mais l'articulation de son accessibilité : L'accès à l'examen proposée par l'entité qualifié FFVP devrait être égale quelque soit la provenance du candidat (mêmes conditions, mêmes tarifs). Le montant à payer est ensuite un choix politique, comme dit au début. Oui, la FFA est entité qualifiée depuis peu aussi. Dans ces cas là (ULM et PPL), l'accès à l'examen (méthode et tarifs) ne dépend pas du cursus de formation... c'est beaucoup plus important chez ces deux fédérations car il existe déjà un écosystème de différents cursus de de formation théorique. Le système actuel de la FFVP ne permet pas l’émergence d'autres systèmes de formation, c'est ce point qui me semble dommage. A l'heure où les clubs réclament des améliorations dans le système E-learning sans pouvoir agir eux-même (impression?), une concurrence mesurée entre différents outils de formation permettrait de challenger les outils entre eux pour une amélioration continue. Par exemple, les clubs qui font l'effort d’organiser des cours théoriques en présentiels : Tout le monde s'accorde à dire que c'est génial, mais le système FFVP interdit l'enregistrement officiel de ces cours dans la formation théorique des élèves, et interdit le passage de l'examen sans acheter le E-learning...et l’exécuter jusqu'au bout. En conclusion (conclusion perso), selon la FFVP, une personne allergique au E-learning ne pourrait pas faire de vol à voile. Les grands noms du vol à voile français sont-ils tous des fana de l'informatique? Est-il raisonnable de se passer d'un des ces grands noms dans un mouvement en décroissance ? On a deux systèmes qui ont pour objectif de cibler tout le monde : Utilisation du Elearning FFVP (majoritaire) et formation distanciel/présentiel par d'autres moyens (Livre bleu, travail personnel, cours, visites...). L'objectif du second est de récupérer ceux que le E-learning perd mais aussi de pouvoir valoriser l'investissement des instructeurs théoriques. Enregistrement sur fiche de progression propre au DTO. Ceux qui suivent le E-learning 100% finissent par venir au cours présentiel... Le passage de l'examen : c'est une bidouille mais effectivement, on est obligé de créer une fiche de progression bidon dans GESASSO. ++ Florent
  23. Oui, merci Florent de cette suggestion, En effet, comme tu le suppose, ce sont bien nos données renseignées dans Heva et/ou Gessaso qui servent aux extractions avant diffusion des messages fédéraux aux licenciés, selon leur catégorie(s) de rattachement (dirigeants de clubs, instructeurs, etc.). Indiquer dans leur en-tête quels en sont les destinataires et une idée de bon sens qui cible encore mieux le message tout en évitant les redondances liées à des partages ou rediffusions. Jamais elle n'était remontée à l'équipe fédérale mais "Ensemble pour Agir" l'appliquera car elle fait partie de ce nous avons comme projet d'amélioration de nos outils fédéraux (page 4 de notre programme), des outils uniques et très enviés par d'autres fédés aéros, mais évidemment toujours perfectibles en lien avec nos membres engagés de tous niveaux. Merci encore.
  24. Bonjour Florent, Effectivement, j'avais répondu un peu trop vite: En consultant le catalogue de formations proposé par la FFVP, (je ne sais pas le mettre en pièce jointe), il y a deux catégories: - non licencié FFVP: on propose donc: le "Passage de l’examen théorique SPL (ne comprend pas de cours théorique)" pour 60 €, ou "Pack SPL théorique + Licence", pour 100 € - Licencié FFVP; on propose: "Pack SPL théorique & examen pour ceux en formation de Pilote" (75 €, ou 50 € pour les - 25 ans) On peut donc effectivement dire que l'examen est payant, par le fait d'acheter le pack. Ce que je voulais dire plus haut, c'est qu'une fois acheté le pack, le candidat ne débourse plus rien pour le passage de l'examen. Il me semble par ailleurs que passer un examen PPL ou ULM (entre autres) est soumis à redevance. Questions pratiques: dans ton club, utilisez-vous le E-learning préconisé par la FFVP? comment faire passer un examen à un stagiaire, sans passer par Gesasso? L'examinateur peut-il (encore) se connecter à Wingu directement? Bonne journée,
  25. Hello, Après des tests, j'ai l'impossibilité de faire passer un examen SPL théorique, au sein de l'entité qualifiée FFVP, si le candidat n'a pas acheté le pack "e-learning+examen", ou acheter un "examen" à 60€. Licencié FFVP ou pas. Soit c'est moi qui n'ai pas bien compris... soit j'ai bien compris et ça montre qu'il est possible que certains n'aient pas bien compris la réalité, handicapé par la communication FFVP est trop peu claire à ce sujet (conclusion qui n'engage que moi). @Leche Pascual, si tu as le mode opératoire pour faire passer un exam à un membre FFVP qui n'a pas le pack, de façon gratuite, je prend !!! Merci ++
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...