www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Vol À Voile


Romeo Charlie
 Share

Recommended Posts

Plusieurs d'entre vous ont évoqué le coût financier du changement de nom.

 

Pour ma part, j'ai du mal à le chiffrer.

 

Quelqu'un aurait-t-il une idée plus exacte et moins suggestive ? (question non tendancieuse)

Je n'ai aucune idée du coût, mais on peut espérer qu'avec la tendance à dématérialiser la plupart des documents ça coutera moins cher qu'il y a quelques dizaines d'années.

Philoo

A.C.E.S. @ LFOY

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 164
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

 

 

FFPV.FR appartient a la FFVV

 

180228.png

J'ai cherché et pas trouvé d'autres noms de domaines achetés par la FFVV

 

Du coup ça semblerait donner raison à Pascal JOUANNARD, la consultation était juste là pour amuser la galerie, histoire de faire parler d'autre choses que celles qui fâchent (gessasso, taxe planeur privés.. ), une diversion, de la politique en somme.

 

Ces petites manuvres qui n'aboutissent à aucun bénéfice pour le vol à voile sont aux antipodes des soucis du terrain. J'y vois tous les weekends des gens qui s'acharnent a économiser trois sous pour leur club, motiver les bénévoles, tenter de finir les travaux sur les machines pour être prêt pour la nouvelle saison.

 

Malheureusement je crains fort que la FFVV ne vive plus dans le même monde que les clubs

Désolé, mais ça ne prouve rien.

Y a-t-il une publication de la FFVV que tu puisses nous communiquer ?

Merci de ta réponse.

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Reçu cet a-midi : https://drive.google.com/file/d/1KUuuADK2DYPdfIO9w6WmDce-tb7s9SLM/view

 

Objet : Résultats du sondage sur le changement de nom de la FFVV

Madame, Monsieur,

Le questionnaire envoyé pour recueillir votre avis sur un éventuel changement de nom de notre Fédération a reçu 1699 réponses à la date de sa clôture, le 05 février dernier.

Nous vous remercions vivement pour votre participation importante à cette enquête et nous vous en communiquons les résultats dans le détail :

 Etes-vous favorable à un changement de nom de la FFVV ?
Oui - 68%
Non - 32%

 Cochez votre préférence parmi les choix suivants :
Fédération Française de Vol en Planeur - 73%
Fédération Française de Planeur - 20%
Autres propositions - 7%

Le Comité Directeur de la Fédération réuni le 16 février 2018 a pris connaissance de ces informations.

En vous remerciant pour votre implication dans la vie de notre Fédération, recevez mes très cordiales salutations vélivoles.

Le Secrétaire Général

Link to comment
Share on other sites

Sans déconner, la fédé n'a rien d'autre à f....qu'a s'interroger sur son propre nom?...

Si si...

 

Reçu cet a-midi : https://drive.google.com/file/d/1KUuuADK2DYPdfIO9w6WmDce-tb7s9SLM/view

 

Objet : Résultats du sondage sur le changement de nom de la FFVV

 

Madame, Monsieur,

 

Le questionnaire envoyé pour recueillir votre avis sur un éventuel changement de nom de notre Fédération a reçu 1699 réponses à la date de sa clôture, le 05 février dernier.

 

Nous vous remercions vivement pour votre participation importante à cette enquête et nous vous en communiquons les résultats dans le détail :

 

 Etes-vous favorable à un changement de nom de la FFVV ?

Oui - 68%

Non - 32%

 

 Cochez votre préférence parmi les choix suivants :

Fédération Française de Vol en Planeur - 73%

Fédération Française de Planeur - 20%

Autres propositions - 7%

 

Le Comité Directeur de la Fédération réuni le 16 février 2018 a pris connaissance de ces informations.

 

En vous remerciant pour votre implication dans la vie de notre Fédération, recevez mes très cordiales salutations vélivoles.

 

Le Secrétaire Général

Donc, contrairement à ce qu' affirmait Corentin, la décision n' est pas "encore" prise.

De plus le sondage est favorable à un changement...

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Comme pour les élections où le vote est facultatif, on peut se poser la question de la représentativité d'un sondage auquel la majorité des sondés (tous ceux avec une licence FFVV 2017, je présume) n'ont pas répondu. On peut évidemment prétendre que ceux qui n'ont pas répondu se battent les flancs du nom de la fédé.

 

Mais bon, le vin est tiré, il va falloir le boire.

 

A voir dans deux-trois ans si ce changement aura vraiment "inversé la courbe" descendante du nombre de vélivoles en activité.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Le public qui vient au vol à voile par l’intermédiaire de la fédération doit être infime, et la dessus l'influence du nom de la fédération sur cet infime public est encore plus infime !! Donc ça n'aura aucun effet.

 

Dans notre sport, comme dans beaucoup d'autres, les gens abordent l'activité par les clubs.

 

Ils ont décidé de changer le nom de la fédération, le belle affaire pourrait on se dire. Après tout tant qu'ils ne font que ça, ils ne font de mal a personne.

 

Ils font du Don Quichotte, de la gesticulation, ça pourrait être simplement comique, si c'était pas une fois de plus une dépense importante qui aurait été cent fois mieux investie dans les clubs.

Edited by Corentin
Link to comment
Share on other sites

Boap.... Areva devient Orano, Satolas est devenu St Exupéry, les noms de nos ministères (certains) changent tous les 2 à 3 ans (c'est une estimation perso pifomètrique) etc etc

 

Sais pas si c'est bien ou mal mais c'est une mode, semble t'il. Pour en mesurer le coût, ça.... mais ça doit coûter, sûr

Link to comment
Share on other sites

 

Une tempête dans un verre d'eau et une illusion .Si l'on pense que changer le nom de la fédération va permettre a des hordes d'élèves de pousser la porte de nos associations !!!

Plutôt que de faire de l'élitisme a grands frais (les élevages de futurs champions et les divers et très nombreux concours internationaux réservés a un gratin très talentueux certes , mais .. cher a entretenir ) donnons plutôt aux clubs de vrais moyens financiers pour que les jeunes puissent avoir un vol a voile plus abordable .On aurait peut être moins de résultats dans les concours de mode mais on pourrait sans doute redresser cette courbe des vrais pratiquants (les licenciés a l'année , sans l'enrobage des licences courtes en tous genres )

Depuis plus de 20 ans la dégringolade continue des licenciés fait que notre sport devient de plus en plus une activité confidentielle et très élitiste

En même temps le développement du vol à voile (et même du planeur) n'a pas nécessairement à passer par la FFVV/P. Son rôle c'est quand même l'organisation des compétitions en France, pas vraiment le développement du vol à voile (pardon planeur) !

Ces derniers mois on voit bien qu'un simple regroupement de propriétaire privés obtient de bien meilleurs tarifs que la fédération (exemple de l'asso CANAL et les assurance RC à 80 € au lieu de 200+). Pour réduire les coûts et développer l'activité c'est aussi possible de le faire de son côté, via la création de structures privées, le bon côté de l'absence de subvention c'est qu'elle évite les mauvaises décisions : il faut rester rentable, compétitif et ne pas gaspiller les fonds.

Les débuts d'internet en France on était presque dans le "public" avec Wanadoo/France Télécom, in fine c'est Free (complètement privé) qui a permis le développement et l'accès à plus de monde... On verra bientôt la même chose dans le ferroviaire.

Le mauvais côté du "monopole" dans la gestion d'une activité quelle qu'elle soit c'est qu'en l'absence de concurrence, et quand l'argent arrive trop facilement, ça se ressent sur la gestion.

Pour ma part je suis convaincu que l'avenir du vol à voile passe par des remorqueurs à leur comptes qui feront des mises en l'air avec une certaine concurrence, idem pour les instructeurs, pour des coûts plus intéressants et plus de possibilités. Et peut-être également des structures plus organisées.

Concernant la visibilité, on voit aussi dans d'autres domaines que c'est souvent des initiatives privées qui donne une visibilité importante à un sport: Redbull air race beaucoup de monde connait, les cdf de voltige c'est beaucoup moins connu...

Link to comment
Share on other sites

 

Ces derniers mois on voit bien qu'un simple regroupement de propriétaire privés obtient de bien meilleurs tarifs que la fédération (exemple de l'asso CANAL et les assurance RC à 80 € au lieu de 200+). Pour réduire les coûts et développer l'activité c'est aussi possible de le faire de son côté, via la création de structures privées, le bon côté de l'absence de subvention c'est qu'elle évite les mauvaises décisions : il faut rester rentable, compétitif et ne pas gaspiller les fonds.

 

Malheureusement, FrMz, la fédé entre en guerre contre ces initiatives et que ce n'est pas un problème de "gaspiller les fonds"

 

Je te recommande la lecture de la lettre que la fédé a envoyée aux membres de CANAL; je te recommande de demander combien la fédé a dépensé avec HEVA pour remplacer le système de prise de licences développé quasi bénévolement par le développeur du GIVAV et de l'OSR; je te recommande de demander à des vélivoles des Pays de Loire qui a voté contre l'évolution des statuts du GIVAV lors de la dernière AGE au mois de janvier, je te recommande de demander à la fédé combien a couté le GESSASSO alors qu'il n'y a aucune autre fédé aéronautique Française ou étrangère qui se lance dans ce type de projet informatique.

Link to comment
Share on other sites

Satolas est devenu St Exupéry

 

J'avais vu le montant (mais je l'ai oublié...), c'était effarant !

Localement il y avait pas mal de choses à changer, mais les panneaux routiers sur 50 km à la ronde, ça faisait déjà un gros paquet !

Link to comment
Share on other sites

 

 

Ces derniers mois on voit bien qu'un simple regroupement de propriétaire privés obtient de bien meilleurs tarifs que la fédération (exemple de l'asso CANAL et les assurance RC à 80 € au lieu de 200+). Pour réduire les coûts et développer l'activité c'est aussi possible de le faire de son côté, via la création de structures privées, le bon côté de l'absence de subvention c'est qu'elle évite les mauvaises décisions : il faut rester rentable, compétitif et ne pas gaspiller les fonds.

 

Malheureusement, FrMz, la fédé entre en guerre contre ces initiatives et que ce n'est pas un problème de "gaspiller les fonds"

 

Je te recommande la lecture de la lettre que la fédé a envoyée aux membres de CANAL; je te recommande de demander combien la fédé a dépensé avec HEVA pour remplacer le système de prise de licences développé quasi bénévolement par le développeur du GIVAV et de l'OSR; je te recommande de demander à des vélivoles des Pays de Loire qui a voté contre l'évolution des statuts du GIVAV lors de la dernière AGE au mois de janvier, je te recommande de demander à la fédé combien a couté le GESSASSO alors qu'il n'y a aucune autre fédé aéronautique Française ou étrangère qui se lance dans ce type de projet informatique.

Je comprends bien ça mais pour moi c'est inutile de chercher à changer les choses au niveau fédéral. Comme beaucoup de structures qui vivent essentiellement de subventions la facilité à rentrer de l'argent fait revoir les priorités, jusqu'à souvent oublier l'objectif initial de la structure. Encore une fois ça se voit partout, la SPA par exemple c'est pareil...

 

Je suis pas affilié à la fédé de planche à voile (je ne fais pas de compétition) mais quand j'ai envie d'en faire j'en loue une et basta :) Si j'ai envie de prendre des cours c'est pareil :) Je suis pas non plus affilié à la fédé de foot et ça ne m'empêche pas de taper dans un ballon, même dans un cadre un peu organisé (foot en salle tout ça...). A quand la même chose pour le vol à voile voire le vol en planeur ? C'est tout à fait possible, moins cher avec les assurances négociées en direct, et pour le coup ça rend l'activité plus accessible.

 

Pour développer l'activité les associations pourraient ouvrir leurs activités aux non-membres, le problème dans le système actuel c'est que les membres se verraient léser ou réclameraient des avantages :P Les objectifs fédéraux & des assos ne sont pas forcément de développer le vol à voile.

Link to comment
Share on other sites

Je persiste à penser que le fait que le grand public connaisse mieux le mot "planeur" n'est en aucun cas un avantage, puisque ça les conforte dans l'idée qu'on ne fait que des vols planés de quelques minutes.

 

Quitte à changer de nom, c'est planeur qu'il faudrait renommer avion à voile, comme segelflug sailplane etc. et plus en rapport avec notre sport.

Link to comment
Share on other sites

Avion à voile ? ? ? c'est comme le bateau à voile, quand il n'y a pas de vent, ça n'avance pas, et alors l'avion à voile tombe dans le pré, en panne de vent !

Mais non, c'est probablement à cause d'un voile de Cirrus !

Avec turbo ça devient l'avion à rames (ou à rab).

 

La philanthropie de l'ouvrier Charpentier est bien connue !Tout en avance d'un jour Une même passion, 4 sites :

https://aerologic.monsite-orange.fr/ -_-_- https://bia-z.monsite-orange.fr/

0-logo.jpghttps://lfnf-vinon.monsite-orange.fr

https://promet.monsite-orange.fr/

Link to comment
Share on other sites

 

 

Pour ma part je suis convaincu que l'avenir du vol à voile passe par des remorqueurs à leur comptes qui feront des mises en l'air avec une certaine concurrence, idem pour les instructeurs, pour des coûts plus intéressants et plus de possibilités. Et peut-être également des structures plus organisées.

L' énorme majorité des pilotes remorqueurs sont bénévoles.Tu voudrais peut-être qu' ils utilisent des avions à pédale pour diminuer les couts?

 

Pour diminuer le cout des instructeurs bénévoles, désolé, j' ai pas trouvé...

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Finalement, si.

On devrait leur demander une participation financière en échange de leur privilège de voler sur le dos des élèves...

 

Quant aux instructeurs salariés, c'est bien connu, ils sont trop grassement payés,

Un demi smic leur suffirait...

Edited by Leche Pascual

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Dans la grande majorité des cas les instructeurs payent une adhésion annuelle au club et une licence fédérale. Certains ne volent d'ailleurs quasiment qu'en instruction, sans faire de compétition.

Link to comment
Share on other sites

 

 

Ces derniers mois on voit bien qu'un simple regroupement de propriétaire privés obtient de bien meilleurs tarifs que la fédération (exemple de l'asso CANAL et les assurance RC à 80 € au lieu de 200+). Pour réduire les coûts et développer l'activité c'est aussi possible de le faire de son côté, via la création de structures privées, le bon côté de l'absence de subvention c'est qu'elle évite les mauvaises décisions : il faut rester rentable, compétitif et ne pas gaspiller les fonds.

 

 

Malheureusement, FrMz, la fédé entre en guerre contre ces initiatives et que ce n'est pas un problème de "gaspiller les fonds"

 

Je te recommande la lecture de la lettre que la fédé a envoyée aux membres de CANAL; je te recommande de demander combien la fédé a dépensé avec HEVA pour remplacer le système de prise de licences développé quasi bénévolement par le développeur du GIVAV et de l'OSR; je te recommande de demander à des vélivoles des Pays de Loire qui a voté contre l'évolution des statuts du GIVAV lors de la dernière AGE au mois de janvier, je te recommande de demander à la fédé combien a couté le GESSASSO alors qu'il n'y a aucune autre fédé aéronautique Française ou étrangère qui se lance dans ce type de projet informatique.

 

On peut aussi évoquer l'embauche d'une personne de plus pour la communication .. etc

 

Toutes ces dépenses supplémentaires, tout comme celles liées au changement de nom qui viendront s'ajouter à cette liste, sont faites en pure perte, sans impact sur notre activité. Heva, Gessasso, le changement de nom de la FFVV pour ne prendre que ces depenses là ne vont nullement impacter notre activité.

 

Sans impact donc, si ce n'est que ces centaines de K€ de dépenses sont autant en moins pour les clubs, donc en fait c'est un manque très notable pour les clubs.

 

La liste de ces dépenses nouvelles de la FFVV est tellement longue, qu'il lui a fallu créer de nouvelles ressources pour les financer comme la taxe sur les planeurs privés.

 

Et qu'il lui faut guerroyer juridiquement contre ceux qui prennent des initiatives pourtant légitimes, mais qui contrarient les ambitions financières de la FFVV. (comme Tony l'a rappelé la FFVV a annoncé dans une lettre à l'assos CANAL qu'ils allaient l'attaquer en justice ).

 

Tristes temps

Edited by Corentin
Link to comment
Share on other sites

Enfin pour avoir vu le courrier en question ça parait pas vraiment sérieux ! L'ex-fédération de vol à voile reprochait à l'association CANAL d'avoir fait une référence au terme fédération française de vol à voile dans ses statuts, puis décide dans la foulée de changer de nom en fédération française de vol en planeur alors que le terme fédération française de planeur ultra-léger motorisé est déjà pris par la FFPLUM... Sans fusion avec cette fédération.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...