www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

werewolf

Membres
  • Posts

    88
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Localisation
    Auxerre

Profil pilote

  • NetCoupeur
    Non
  • Badge FAI
    Badge Argent
  • Région de vol
    Bourgogne
  • Instructor
    Non
  • Voltige
    Non
  • Planeurs préférés
    Pégase

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. comme le lundi 29 juillet 2013 à 05:40 locales, au même endroit ....
  2. Autorité : Parc naturel régional du Vercors, directeur : Olivier Putot
  3. A quelle date a été déposée la plainte à la gendarmerie de Gap pour un texte supposé diffamatoire publié en octobre 2020 ?
  4. Arrêté du 18 juin 2021 relatif à l'accréditation de la FFVP comme entité qualifiée pour l'organisation des examens théoriques de pilotes de planeur. JORF du 14 juillet 2021, codage du dit arrêté : NOR : TREA2116139A
  5. Lu très récemment (en 2001) sur un site français : .... " A noter le vol d’un plan fixe lors d’un atterrissage en campagne. Élément très difficile à reconstruire. " ... Bizarre ....
  6. Heureusement que le câble s'est détaché, sans aucune intervention des 2 occupants. Sinon passage sur le dos : 2 morts par rupture des vertèbres cervicales. 2 miraculés ... mais le planeur a été stupidement détruit. En Allemagne, hauteur maximum de l'herbe : 5 cm, c'est une obligation et on ne discute pas cette norme ; En France on recommande jusqu'à 10 cm. Que dire que de vouloir décoller dans de l'herbe de 40 à 50 cm de hauteur !
  7. Rapport du BEA à ce sujet : https://www.bea.aero/fileadmin/uploads/tx_elydbrapports/BEA2015-0277.pdf
  8. Tu dis à ton élève qu'il doit être motivé et passionné uniquement pour poursuivre ses études au plus haut niveau qu'il peut, et ensuite trouver un travail et gagner de l'expérience. Pas question de négliger ses études en rêvant au planeur ... qu'il se mette bien ça dans la tête. Ensuite il choisira sa voie, quitte à revenir au vol à voile ... Revenons au questionnaire de départ et précisons : Professionnel pendant combien de mois dans l'année : 4, 5, 6 ... de l'année ? et le reste de l'année ? Pendant ces mois d'activité : salarié déclaré ? indemnisé ? défrayé ? Quel montant de salaire net ? Quelle garantie de l'emploi ? Et dans ces conditions, quel sera finalement le montant de la retraite ?
  9. Quel âge a-t-il cet élève qui veut vivre de cette activité ?
  10. Mais pourquoi ne demande-t-on pas la création d'une zone réglementée pour l'activité vélivole ? Mais oui ça existe. La LF-R254 : - IFR et CAM I,T : contournement obligatoire, à l'exception des aéronefs assurant des missions d'assistance, de sauvetage ou de sécurité publique, lorsque leur mission ne permet le contournement de la zone ; - VFR et CAM V : autorisés par l'APP après contact radio. Zone réglementée de 2500 ft à 3500 ft, du LS-30 au CS+30, à l'usage des vélivoles créée par arrêté du 28 août 2013 sous le codage administratif : NOR : DEVA1321775A Il n'y a pas de "recommandation" mais bien une interdiction : dès que l'activité de planeurs est connue de l'APP, la LF-R254 est imperméable. Pas besoin de transporteur-alticodeur ... Tout pilote d'aéronef, sans autorisation lorsqu'elle la zone est active, est en infraction.
  11. Votre transpondeur-alticodeur indique-t-il sur son écran l'altitude-pression transmise ?
  12. Transpondeur avec alticodeur ou sans alticodeur ?
  13. Pour l'administration, le terme 'instruction' se rapporte à un vol d'un élève-pilote (donc non breveté) sous la supervision d'un instructeur à bord de l'aéronef ou présent sur l'aérodrome. Donc 5 heures de vol d'instructeur signifient 5 heures (minimum) avec ou sans instructeur à bord. Le texte précise ensuite : 2 h (minimum) en double commande : donc dans ce cas, l'instructeur est à bord. Prenons le cas d'un accident avec un élève-pilote seul à bord. Le rapport du BEA indique au commencement du rapport : Nature du vol : instruction. Le lecteur pense qu'un instructeur était à bord. Et bien non, en continuant la lecture, on remarque que l'élève-pilote était en solo, mais sous l'autorité d'un instructeur au sol.
  14. Faire comme Gérard Pierre : mettre des cales en bois ...