www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Maintient des privilèges de sa SPL


Recommended Posts

Bonjour à tous.
N'ayant plus voler depuis un peu plus de deux ans je voudrai revoler cet été.
Le texte réglementaire indique :

 

SPL — Exigences en matière d’expérience récente

SFCL.160 SPL — Exigences en matière d’expérience récente

a) Planeurs, à l’exclusion des motoplaneurs

Les titulaires d’une SPL n’exercent les privilèges de la SPL, à l’exclusion des motoplaneurs, que si, au cours des 24 mois précédant le vol prévu, ils ont:

1) accompli, sur planeurs, au moins cinq heures de vol en tant que PIC ou de vol en double commande ou en solo sous la supervision d’un FI(S), comportant au moins, sur planeurs et à l’exclusion des motoplaneurs:

i) 15 lancements; et

ii) deux vols d’entraînement avec un FI(S); ou

2) réussi un contrôle de compétences avec un FE(S) sur un planeur, à l’exclusion des motoplaneurs; le contrôle de compétences est basé sur l’examen pratique pour la SPL.*

Je ne comprend pas si il faut que je fasse 1) + 2) ou bien si 2) uniquement suffit pour que je puisse revoler ???
Merci d'avance pour vos réponses.

Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui.
https://www.youtube.com/user/cherpasc?app=desktop
Cordialement
Pascal

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 32
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je dirais un contrôle de compétences pour faire repartir ta SPL puis des vols supervisés jusqu'à avoir le minimum requis fonction du mode de lancement pour avoir ce mode de lancement valide...

Bons vols 🙂

Sylvain
Link to comment
Share on other sites

Le contrôle de compétences permet de retrouver aussitôt toutes les prérogatives de la SPL sauf l'emport de passager qui dépend uniquement des 3 vols.

Il n'y a pas de vols supervisés à faire dans ce cas.

 

Par contre il peut être compliqué de trouver un FE, donc toutes les conditions du § 1 peuvent être effectuées : vols en DC et vols en solo supervisés par le FI. C'est juste plus long. Mais c'est l'occasion de se redonner confiance après une interruption longue...

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Bob a dit :

Le contrôle de compétences permet de retrouver aussitôt toutes les prérogatives de la SPL sauf l'emport de passager qui dépend uniquement des 3 vols.

Il n'y a pas de vols supervisés à faire dans ce cas

J'ai un doute ... oui pour la SPL bien sur mais le lancement....🤔

Sylvain
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Il y a 3 heures, CHÉREAU P. a dit :

Je ne comprend pas si il faut que je fasse 1) + 2) ou bien si 2) uniquement suffit pour que je puisse revoler ???

Le petit mot clef pour cette question est à la fin de la phrase "ii) deux vols d’entraînement avec un FI(S); ou ".
Si on résume ça fait :   1) i) et 1) ii)      
ou     2)

Donc, tu as le choix de consulter un FI(s)* pour une remise à niveau en instruction double commande puis en instruction solo supervisé jusqu’à atteindre les minimums, ou, consulter un FE(s) qui te fera un test sur tout le programme SPL-planeur (le formulaire de test devra être archivé dans ses papiers + dans tes papiers).

 

Comme dit V17, ceci ne valide que le tronc commun de la SPL-planeur, pour laquelle il faut un moyen de lancement valide. Ce point est abordé au SFCL.155 c) et d). Aucun test ne pourra se substituer à l'expérience recente minimum, la seule solution pour le moyen de lancement est de consulter un FI(s)* et d'effectuer les lancements manquant en instruction double commande ou en instruction solo supervisé, pour chaque moyen de lancement qui sera utilisé et déjà détenus sur la SPL.  Les vols effectués dans le cas du choix 1) ci-dessus peuvent compter !

Comme dit bob, il faudra regarder les minimums requis à chaque fois qu'une qualif supplémentaire est utilisée : Emport passager, voltige, remorquage par TMG...etc

 

*Info en plus facultative : Ces vols d'instructions ne faisant pas parti d'une formation initiale, ils pourraient être fait en dehors d'un DTO, sous la seule responsabilité d'un FI(s). Pas de raison que ce soit le cas me direz vous puisque les FI(s) actifs font probablement parti d'un DTO ! Mais ce point ouvre la possibilité au FI(s) de faire ces vols d'instructions sur n'importe quel AD, sur n'importe quel planeur navigable (biplace ou monoplace privé?). Bref en dehors du champ de la déclaration du DTO. Méfiance tout de même pour les FI(s) : faire "tout seul" implique de savoir faire correctement les choses sans le support d'un DTO.

++
Florent

Edited by Florent CEMENCE
Link to comment
Share on other sites

Je pense que si tu n'as pas volé depuis plus de 24 mois le contrôle de compétences est obligatoire..... vu que tu n'as pas les minimas donc que ta SPL n'est plus valide....

Sylvain
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, V17 a dit :

Je pense que si tu n'as pas volé depuis plus de 24 mois le contrôle de compétences est obligatoire..... vu que tu n'as pas les minimas donc que ta SPL n'est plus valide....

Une subtilité : il ne faut pas dire "SPL plus valide" (= retrait de la licence par l'autorité?) mais "SPL avec une expérience récente insuffisante". Dans le langage courant c'est communément mélangé (et on s'en fou!), mais la différence est utile pour comprendre certaines lignes de la réglementation.

Dès que l'expérience récente est de nouveau suffisante, le titulaire peut exercer à nouveau les privilèges de sa SPL (comme pour les modes de lancement (SFCL.155 c) et d) ), comme pour les qualifications FI(s) (SFCL.360))

L'astuce de la réglementation réside dans la possibilité de recouvrir, pour certains aspects, l'expérience récente sans avoir besoin d’exercer les privilèges d'une SPL. Vraiment astucieux n'est-ce pas ? 😄 

EDIT 19h45 : Vols en double avec FI(s) + supervision par FI(s) durant le nombre de vols manquant est considéré comme étant aussi performant pour la sécurité des vols qu'un test par un FE(s). Pour mémo, un FI(s) peut inscrire dans le carnet de vol d'un pilote "vol d'instruction non satisfaisant (+ détails)", ce qui empêche le pilote d’exercer les privilège de sa SPL avant d'autres vols en instruction double commande, même si l'expérience récente est re-atteinte.

++
Florent

Edited by Florent CEMENCE
Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas une source règlementairement officielle, mais le schéma expose le point de vu développé ci-dessus :

http://www.ato.cnvv.net/pilote/spl-ou-lapls/prorogation-renouvellement-spl/

(et ne pas oublier de penser aux moyens de lancements qui ne sont pas évoqués sur ce lien, une autre page du même l'évoque en parle)

Edited by Florent CEMENCE
Link to comment
Share on other sites

Pour faire simple, Patrice, si tu as un FE sous la main, tu fais 5 vols avec lui, et si tu as été assez "performant", tu auras :

* le contrôle en vol

* 5 décollages en remorqué pour valider le mode de lancement

Restent 3 vols solo pour ensuite emporter un passager !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Bob a dit :

Pour faire simple, Patrice, si tu as un FE sous la main, tu fais 5 vols avec lui, et si tu as été assez "performant", tu auras :

* le contrôle en vol

* 5 décollages en remorqué pour valider le mode de lancement

Restent 3 vols solo pour ensuite emporter un passager !

C'est ça Faisons simple 👍

Sylvain
Link to comment
Share on other sites

Non, c'est 5 ! Le contrôle par FE t'affranchit des 15 lancements comme il t'affranchit des 5 h de vol..

ATO-CNVV http://www.ato.cnvv.net/pilote/spl-ou-lapls/moyens-de-lancement/

Maintien des privilèges

Pour maintenir leurs privilèges pour chaque mode de lancement, les pilotes effectueront au moins 5 lancements au cours des derniers 24 mois, à l’exception du lancement par élastique, pour lequel ils ne devront avoir effectué que 2 lancements.

Edited by Bob
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

Le contrôle de compétence est un "test" équivalent à l'examen pratique. Il remet le compteur de l'expérience glissante à "zéro". A l'instar de celui qui vient de passer son SPL, le pilote remet son Gesasso à 0 pour une durée de 24 mois. les 15 lancers et les 5 heures et les deux vols avec FI repartent à zéro le jour du contrôle de compétence. 24 mois après le jour du contrôle de compétence, le client devra avoir son expérience glissante pour continuer à voler avec  un SPL "valide"

Bons Vols

Edited by Régis
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Régis a dit :

Bonsoir à tous,

Le contrôle de compétence est un "test" équivalent à l'examen pratique. Il remet le compteur de l'expérience glissante à "zéro". A l'instar de celui qui vient de passer son SPL, le pilote remet son Gesasso à 0 pour une durée de 24 mois. les 15 lancers et les 5 heures et les deux vols avec FI repartent à zéro le jour du contrôle de compétence. 24 mois après le jour du contrôle de compétence, le client devra avoir son expérience glissante pour continuer à voler avec  un SPL "valide"

Bons Vols

Salut Régis. J'ai eu le cas d'un contrôle de compétence pour un pilote qui n'avait pas les 5 remorqués (entre autres). Et bien Gesasso ne repasse pas son SPL en vert et il faut effectivement faire les remorqués manquants (double ou solo supervisé) J'étais surpris mais le RPF me l'a confirmé...

Sylvain
Link to comment
Share on other sites

Je suppose que la différence entre le test SPL et le contrôle de renouvellement, c'est que dans le premier cas, le stagiaire a forcément au moins 5 vols solo dans les mois qui précèdent. Donc son mode de lancement n'est pas invalide.

Pour Patrice, il n'a pas volé depuis 24 mois. Donc 0 vol avec le mode de lancement.

Link to comment
Share on other sites

En gros:

Le test avec FE permet de voler pendant 24 mois même si on retombe entre-temps en-dessous des exigences d'expérience récente - mais il faut toujours avoir les minima de vols par mode de lancement pour voler autrement que sous supervision d'un FI.

La remise à niveau avec FI n'est envisageable que si on vole immédiatement assez pour ne pas retomber en-dessous des minima d'expérience récente même en cas de mauvais temps prolongé, par exemple. Sinon, c'est à recommencer...

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

hello,

Bravo / merci Stéphane pour ce résumé clair 🙂

 

Il y a 3 heures, Bob a dit :

Je suppose que la différence entre le test SPL et le contrôle de renouvellement, c'est que dans le premier cas, le stagiaire a forcément au moins 5 vols solo dans les mois qui précèdent. Donc son mode de lancement n'est pas invalide.

Je pense aussi que ce coté "impossible de ne pas avoir 5 lancements sur le mode de lancement dans les 24 mois" au moment d'un test de délivrance  peut rendre la compréhension floue.  l'article SFCL.155 c) sur l'expérience récente mini pour les modes de lancement indique que dans les 24 mois, il faut 5 lancements (2 pour l'élastique), et c'est tout ! Il n'y a pas de second alinéa qui évoque que "alternativement, dans les 24 mois, un test avec un FE(s) serait admissible pour valider l'expérience récente concernant le moyen de lancement".

  • Un tout jeune pilote qui vient de passer son test SPL doit vérifier qu'il a bien 5 lancements dans les 24 mois (donc forcement durant sa formation) pour le mode de lancement qu'il souhaite utiliser en PIC avec sa toute nouvelle SPL.
  • Pour illustrer un cas non conforme lors de la délivrance, il faut aller chercher des situations très bancale : si un élève passerait son test délivrance SPL en remorquage et qu'il n'aurait pas 5 lancement remorquage dans les 24 derniers mois (une formation trrèèèès longue qui débute en remorquage et qui se termine principalement au treuil avec moins de 5 lancement remorquage dans les deux dernières années), alors il ne peut pas décoller en remorquage en PIC malgré son test réalisé en remorquage
Edited by Florent CEMENCE
Link to comment
Share on other sites

Sauf erreur (je n'ai qu'un seul moyen de lancement dans mon club), le nouveau SPL n'a que le moyen utilisé lors de son test !

Il doit ENSUITE suivre la formation complémentaire pour se voir délivrer un autre moyen.

Je n'imagine pas un test fait en remorquage si la formation récente a été faite au treuil.

Donc a priori il ne peut pas partir "librement" avec le remorqueur s'il a été testé au treuil...

Edited by Bob
Link to comment
Share on other sites

Tu regardes ta fiche Gesasso, et tu vois ce qui manque.

A condition qu'elle soit à jour...

A part çà, la fiche sur le site de l'ATO-CNVV est très claire (merci la FFVP pour le boulot formidable qui a été fait dans la domaine formation et sécurité) :

 

spl.jpg

Edited by delta217
Link to comment
Share on other sites

Le 21/02/2024 à 23:31, Bob a dit :

Sauf erreur (je n'ai qu'un seul moyen de lancement dans mon club), le nouveau SPL n'a que le moyen utilisé lors de son test !

Il doit ENSUITE suivre la formation complémentaire pour se voir délivrer un autre moyen.

Je n'imagine pas un test fait en remorquage si la formation récente a été faite au treuil.

Donc a priori il ne peut pas partir "librement" avec le remorqueur s'il a été testé au treuil...

Bonjour,

il est possible (à moins que les choses aient changé récemment) de former un stagiaire à plusieurs méthodes de lancement (par exemple treuil et remorquage), puis de l'examiner sur ces modes de lancement, en réalisant plusieurs vols.

Je l'ai déjà pratiqué par le passé, et le candidat s'est vu décerner les deux modes de lancement sur sa SPL,  lors de la délivrance initiale.

Il suffit que l'examinateur remplisse correctement le compte-rendu d'épreuve.

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Ayant repris il y a 3 ans après un long moment sans voler , j'ai fait avec un FI(S) 2 vols de contrôle de compétence (environ 1h30) suivi d'un lâcher solo le tout en remorquage.

Quelques vols plus tard j'avais mon emport pax validé par les 3 vols en 3 mois , la fiche Gessasso était verte partout .

Si rien n'a changé depuis c'est pas bien compliqué à moins de ne plus savoir rien faire ...

Edited by Pat6

Epicure est mon idole

Link to comment
Share on other sites

C'était au moins avec un FE si tu as fait des contrôles...

Et ce n'est pas pour autant qu'il avait pigé toutes les (nombreuses...) subtilités de la réglementation glissante.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...