www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

LIBELLE CLUB


mathis_pqt
 Share

Recommended Posts

Bonjour amis vélivols,

Ayant dans mon club un Libelle CLUB dans un état plutôt correct mais remisé au fond d'un hangar en raison de problèmes de "dimensionnement d'aérofreins", je souhaiterais avoir quelques informations sur ce planeur et sur les raisons de sa fin de vie prématurée dans les clubs français conseillée par la fédération (il me semble). Était-ce un problème de comportement à basse vitesse ? Vole-t-il toujours dans d'autres pays ?

 

Mathis.

Link to comment
Share on other sites

Salut,

de mémoire il y a eu pas mal d'accidents de type départ en vrille à basse hauteur.

La libelle standard était réputée plus safe.

 

Une bonne base pour faire un cockpit de simulateur ;)

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Dans les années 80-90 je lâchait mes élèves directement sur Libelle club après qu'ils aient été formés sur Janus.

C'est un planeur qui accroche bien.Le manche en gauchissement peut sembler un peu mou mais reste très efficace.

Les AF sont hyper efficaces et ont un effet hypersustentateur. Quand  on a pas bien la machine en main il faut approcher à 100 km/h et en finale et ne pas rentrer les AF violemment sous peine de perdre un peu de portance.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Totalement en accord avec le message précédent

Effectivement, il y a très peu d'effort aux ailerons, cela peut générer des erreurs de pilotage.

Comme toujours, certaines machines souffrent de réputation car elles sont utilisées par des pilotes non adaptés.

Prix bas = "planeur de débutant" avec toutes les dérives que cela peux donner.

La seule critique de ce planeur est la verrière qui se relève vers l'arrière : attention avec le vent.

Pour autant, nous l'utilisions à Valence et nous ne l'avons jamais cassé 🙂

Cordialement

Vincent

 

2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

 

vincent.jvt01"xxx"free.fr

Link to comment
Share on other sites

Comme mentionné en passant dans un post ci-dessus, le problème, c'est que le Libelle Club a des aérofreins de bord de fuite qui ont un effet hypersustentateur. Ils s'ouvrent comme des volets de courbure qu'on mettrait en positif. Il y a une partie qui s'ouvre à l'extrados (avec ouverture à l'avant).

klappe.jpg

L'effet de freinage est normalement très efficace. Mais la partie arrière du volet, qui est courbée vers le bas, augmente la portance plus que la partie supérieure ne l'annule.

44583_1623610767.jpg

Le résultat est que lors d'une fermeture brutale, le planeur s'enfonce un peu si la vitesse est suffisante, mais peut décrocher si la vitesse est trop basse. C'est là que le terme "club", qui implique une machine "à mettre entre toutes les mains" est trompeur.

11282_1591044118.jpg

C'est ce qui a incité Glasflügel à développer les combinés aérofreins/volets du Mosquito et du 304, où on peut rentrer les aérofreins sans remettre la partie "courbure" au neutre. 

Sur le Wassmer Squale, les AF de bord de fuite s'ouvraient selon le principe inverse: ouverture à l'intrados, bordure arrière se relevant vers le haut. Aucun risque d'effet hypersustentateur.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Super merci pour vos informations, j'en aurais appris d'avantage sur la machine. 

@vincent jouvet Il est donc toujours possible d'en faire voler ? Je croyais que cette machine avait fait l'objet d'une interdiction de vol par le constructeur ou la fédération (justement du fait apparement du "mauvais" dimensionnement de ses AF). J'avoue que j'ai cherché des traces écrites ou un quelconque bulletin émis par le constructeur justifiant une éventuelle interdiction de vol mais sans succès.  

Link to comment
Share on other sites

D'accord ... Merci beaucoup pour l'explication on ne peut plus claire @Stéphane  ! 👍🙏 

Cependant en prenant une VOA suffisamment confortable et en rentrant avec douceur les AF, il devient sans doute moins vicieux à l'atterrissage donc mon interrogation persiste, est-il légalement apte à voler en club ?

Link to comment
Share on other sites

Il est toujours autorisé EASA:

https://www.easa.europa.eu/en/downloads/7218/en

Section J.

C'est Streifeneder (Streifly) qui fait le suivi de navigabilité des planeurs Glasflügel. Il peut même fournir des winglets homologuées.

A remarquer que la SCAP en a importé une vingtaine "bruts de décoffrage" à prix réduit pour finition/polissage en atelier club.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Ah, j'oubliais: l'aile a resservi - avec des modifications mineures - pour le Hornet, avec un fuselage à verrière intégrée dans le profil.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et bonjour Mathis

" Il est donc toujours possible d'en faire voler ? Je croyais que cette machine avait fait l'objet d'une interdiction de vol par le constructeur ou la fédération"... C'est plutôt le JP 15/36 qui est concerné par cette histoire...

Ici un post déterré de 2009 relatif à  ce planeur... Il ressemble de loin à un(e) Libelle... Mais c'est un peu hors sujet... (D'ailleurs chez vous la Libelle elle male ou femelle ? :-)... Chez nous c'est LA Libelle...)

 

Bonne fin d'année à tous

Bill

Edited by bocquet bill
Link to comment
Share on other sites

Ah !

Il faut aller sur la netcoupe et chercher dans le classement par type de planeur.

Il y a 9 vols en Libelle Club depuis Verviers (en Belgique) Compiegne et Amiens dont un de 293 Km.

Edited by MANU

Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre . ... Et les avions aussi .

JC VanDamme Poète belge

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, j'ai vendu mon Libelle Club en 2021 après 22 ans de bons et loyaux services, je reconnais que les ailerons mériteraient un peu plus d'efficacité par contre je n'ai jamais eu de soucis avec les AF avec une VOA sans vent entre 90 et 100.

Planeur très souple aux commandes et confortable. Facile à démonter-remonter et entretien très pratique.

Olivier

Link to comment
Share on other sites

Bonjour 


règle de base : vitesse décrochage dans la configuration * 1,3

cela ferait à minima 61 * 1,3 = 79,3 tout aérofreins sortis

ceci sans vent et sans rentrée des aérofreins ….

comme dit plus haut dans les échanges, 90-100 km/h est une valeur plus adaptée sans vent

la machine est légère, 10 km/h en plus ne va pas allonger la distance d’atterrissage de manière significative 

merci d’avoir partagé ce manuel de vol qui montre a mon sens une aberration pour la vitesse d’atterrissage ou des pratiques qui ne sont plus d’actualité ou réservées à des pilotes confirmés 

Edited by vincent jouvet

2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

 

vincent.jvt01"xxx"free.fr

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...