www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Bre901

Membres
  • Posts

    589
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bre901

  1. Je me disais bien qu'il y avait moyen de faire plus simple, mais, sur le coup, ça ne m'était pas revenu
  2. planétarium Après avoir inséré le lien avec le bouton, il faut passer en mode édition "texte" : interrupteur en haut à gauche de la barre d'outils et ensuite remplacer la deuxième instance du lien par le texte qui va bien [_url=https://www.solarsystemscope.com/#season_scope_online]planétarium[_/url] (j'ai rajouté un "_" dans les balises URL pour qu'elles ne soient pas interprétées, il ne faut pas le rajouter
  3. L'équipe de développement de Condor est à la recherche d'une photo haute définition de ce logo (mieux éclairée et alignée de préférence) Si vous avez ça, ou si vous pouvez faire la photo dans les prochains jours, répondez moi par MP, je ferai le relais Un grand merci d'avance
  4. Coupé au raz de la reliure pour avoir des feuilles "volantes" ? En aviation, c'est un + ! ! :super: Il semble qu'il ait enlevé les deux plats et le dos en gardant la tranchefile, et obtenu ainsi l'équivalent d'un livre broché http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel/arts-et-architecture/arts-graphiques/reliure-art/livre-relie.php Pour les bibliophiles c'est un crime, mais comme dit Bob, pour l'emporter en vol c'est un plus
  5. C'était bien le sens de ma dernière phrase, je ne voulais parler que de la cuisine informatique, le reste de la discussion peut (et doit) rester au grand jour
  6. J'ai eu récemment un commentaire à propos du coefficient de sécurité sur la finesse de travail qui est probablement trop optimiste. Je n'ai pas circuité en montagne depuis 1984, à l'époque avec des machines de finesse max entre 25 et 30 (cf mon pseudo) à la carte et à la règle, on prenait 20 comme finesse de travail (pour pouvoir faire les calculs de tête) d'où le facteur 75% Il est facile de le changer dans le fichier, dans la prochaine version je mettrai une valeur par défaut de 50%
  7. Fortran (gfortran), parce qu'il a mon âge et surtout parce que c'est le langage que je maîtrise le mieux (45 ans et 500 000+ lignes de code de calcul scientifique au compteur ) Pour moi le client-serveur est un peu du chinois, il faut que je regarde un peu Je vais essayer assez rapidement la faisabilité du geojson (ça sera de toute façon pas plus compliqué que de trafiquer un fichier IGC, surtout si je travaille sur des dégagements "intelligents") Je ne suis pas certain que la suite de cette discussion passionne la majorité des vélivoles, on peut continuer par MP ou mail ?
  8. 472 vues et une seule réponse (plutôt technique) :rolleyes: ... cela prouve, s'il en était besoin, que j'ai bien fait de ne pas choisir la voie commerciale au cours de ma carrière Si j'étais chef-pilote ou instructeur (ce qui m'est arrivé, il y a longtemps, il y a prescription) j'aurais bien aimé pouvoir vérifier rapidement et facilement si un pilote n'est pas allé se traîner bas au fond d'une vallée inhospitalière ou au dessus des vignes ou des vergers de Pampelune-les-Olivettes... Comme on ne peut "vendre" que des choses qui marchent déjà, j'ai fait le développement : Il est maintenant possible d'analyser des fichiers ICG de vols réels (en quelques secondes pour plusieurs heures de vol) et de générer : - un fichier IGC modifié qui permet de visualiser immédiatement les zones "à risque" - optionnellement, un deuxième fichier qui contient en plus les trajectoires de dégagement (en ligne droite pour l'instant) Pour les premiers tests, j'ai préparé un package pour les Alpes françaises Il est bien sûr possible d'utiliser le logiciel ailleurs, à condition d'avoir les données topographiques de la scène Condor correspondante et un ou plusieurs fichiers de ZA Si vous n'avez pas installé la scène Condor ArcAlpin2 (AA2) sur votre ordinateur téléchargez le package complet CoFliCoV1920+TOPO.zip (57 Mo) https://drive.google.com/open?id=16FjA6kSDB1NJgFZAZub41YrjU4CvUCSp sinon, juste le logiciel : CoFliCoV1920.zip (1,6 Mo) https://drive.google.com/open?id=1zuUFPnNwTUfzApT9BggvKN-iehDBdx45 Dans ce dernier cas, il faudra modifier le fichier CoFliCo_local.ini pour indiquer le chemin vers le fichier .trn de la scène AA2 La lecture du fichier LISEZMOI.txt et du manuel (surtout le chapitre "LOCAL") est bien sûr recommandée Vos commentaires sont bienvenus
  9. Suite à une question posée en MP par un vélivole (il se reconnaîtra, merci à lui), je pense qu'il serait très facile d'adapter l'outil développé pour Condor pour pouvoir aussi analyser des fichiers IGC provenant de vols réels http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=13563 - j'ai déjà les outils pour lire un fichier IGC - le traitement est fait sur des données déjà mises en forme pour le fichier IGC (stockage à la seconde) - pour la plupart des massifs montagneux français (sauf les Vosges), il existe des scènes Condor qui les couvrent entièrement. On pourrait donc, dans un premier temps, utiliser les données topographiques de Condor (par principe, il faudrait demander aux créateurs des scènes l'autorisation de les utiliser, mais ça ne devrait pas poser de problème). Les vols inter-massifs ne pourraient pas être traités mais cela ne concerne qu'une toute petite population... Qu'en pensez vous ? Note au Gentil Administrateur : j'ai créé un nouveau sujet de discussion car cela ne vise pas forcément le même public, mais si le "doublon" pose problème, pas de souci pour fusionner
  10. Si vous n'avez pas SeeYou, j'ai trouvé un visualiseur en ligne qui peut afficher le fonctionnement du moteur : https://igcviewer.bgaladder.net il est en anglais mais assez intuitif (pour info BGALadder est l'équivalent local de la NetCoupe) Il faut modifier le paramétrage de la détection du moteur (Engine) comme ceci, cocher la case "Save configuration" et cliquer sur [Apply]: Et on obtient quelque chose comme cela : Dans le barogramme, on voit directement la hauteur manquante pour être en local (même échelle)
  11. Une nouvelle version est disponible (V1.9.1.0) : https://drive.google.com/open?id=1Twpuqs9ZnVQGKZtxoA5l8LcL2OJh7FaT - un fichier de résumé a été ajouté - il est possible de créer un fichier .igc qui contient en plus les trajectoires de dégagement vers la ZA théoriquement atteignable la plus proche - si, au début du dégagement vers une ZA, le planeur est en dessous de la hauteur de sécurité au dessus du sol, il commence par s'écarter de la pente Plus d'infos dans la doc : LISEZMOI.txt
  12. Une réflexion en passant : il est très facile de rajouter une option pour travailler en énergie totale (plutôt que potentielle) z_t = z + (V^2-Vfmax^2)/2/g Cela éviterait de déclencher l'alarme sur des arrivées rapides, sans modifier la détection des raccrochages bas (par exemple, les point bas près du pied de la Montagne de Chabre et de Laragne sur le vol ci-dessus)
  13. Il y a un convertisseur en ligne sur Condor Club : https://www.condor-club.eu/igc2ftr/180/
  14. J'ai rajouté le module de vérification à mon convertisseur de .ftr en .igc. La version bêta est disponible là : https://drive.google.com/open?id=1zjdeeeHpBSna2rN4NgV3i7UTTXQ5Ouy7 L'application doit être installée sur un PC où Condor est installé avec les scènes sur lesquelles les enregistrements de vol à vérifier ont été effectués. Dézippez l'archive dans un dossier où vous avez le droit d'écrire (évitez C:\Programmes et similaires) Il est vivement recommandé de lire le fichier LISEZMOI.txt au préalable Vos commentaires sont bienvenus Image obtenue avec SeeYou (couleur=hauteur manquante=indication fictive du fonctionnement du moteur dans le fichier IGC) Edit 21/04 6h50 : c'est encore mieux si on affiche les ZA et la légende sur la carte
  15. Dans ce fil de discussion on parle de matériel Il vaut mieux poser ce genre de question sur les forums francophones dédiés à Condor : www.condorsim.fr/communaute http://condor-velivole.eu/mybb/portal.php
  16. Deepl.com est bien meilleur que Google pour les langues européennes (en particulier l'allemand et aussi les termes aéronautiques)
  17. Comme je râle toujours contre ceux qui ne cherchent pas avant de poser une question :rolleyes: , je me suis réprimandé, je me suis présenté mes excuses j'ai cherché et j'ai trouvé
  18. Je n'ai pas l'intention de le faire, XCSoar ou autres le font déjà, mais il faudrait aussi tenir compte du vent, etc. Très difficile de tout prendre en compte Ce que je fais (comme indiqué plus haut) c'est un outil permettant de vérifier rapidement la sortie du local de ZA. SI c'est le cas, il faudra vérifier plus finement en analysant le fichier IGC en tenant compte de l'aérologie, etc.
  19. J'ai commencé à travailler sur la chose ce soir : en un peu plus d'une heure de codage et de tests, j'arrive à vérifier le local des aérodromes de Condor en ligne droite sans tenir compte du relief. La prise en compte du relief ne devrait pas prendre beaucoup plus de temps à coder. Il restera à rajouter les zones atterrissables à la liste des aérodromes, mais ça devrait prendre encore moins de temps (j'ai déjà tout ce qui faut pour lire un fichier .cup). On peut donc envisager une version bêta dans les jours qui viennent Pour m'aider à tester, quelqu'un aurait-il un fichier .cup avec les ZA des Alpes (au moins françaises) ? Merci d'avance
  20. Pour ce qui est des manettes : J'utilise la manette des gaz du joystick pour le compensateur (assez indispensable pour un manche à retour de force) A côté, j'ai un Throttle Quadrant sur lequel j'ai mis - les volets - les AF - la manette des gaz pour les motoplaneurs On peut aussi l'utiliser pour simuler un manonier (j'ai testé sur l'ASK21, pas facile si on n'a jamais pratiqué en vrai, mais ça marche)
  21. Le must : Microsoft Sidewinder Force Feedback 2 (avec goret USB - les modèles plus anciens sont à éviter) Il n'est plus fabriqué depuis belle lurette, mais il est increvable et il est parfaitement supporté par W10 contrairement à ce qui a pu se dire au moment de la sortie de ce système d'exploitation. On en trouvait encore sur le coin-coin il n'y a pas longtemps (je n'ai pas regardé depuis le début du confinement) Sinon, tu peux aller faire un tour sur les forums consacrés à Condor, le sujet refait surface régulièrement Officiel, en anglais : https://www.condorsoaring.com/forums/ Francophones : http://www.condorsim.fr/communaute/ ou http://condor-velivole.eu/mybb/portal.php
  22. Précise ta question: tu cherches la photo du planeur précis sur lequel ton père a volé ou du même modèle ? S'il n'y a pas d'immatriculation, les seuls qui pourront t'aider sont les très vieux pilotes qui ont encore leurs carnets (les immatriculations apparaissent un peu après 1950, de mémoire, voir l'article sur la récup des planeurs allemands)
  23. C'est bien pourquoi je mettais l'accent sur la nécessité de vérifier ensuite avec une analyse du vol avec des outils plus évolués. Mon outil n'est là que pour faire un pré-filtrage des vols (je pense qu'il devrait y avoir plus de faux positifs que de faux négatifs)
  24. VerifLocal est un analyseur d'enregistrements de vols (IGC ou Condor) qui permet de déterminer si le planeur est resté en local de Zone(s) Atterrissable(s). Il est possible d'afficher des trajectoires de dégagement. il peut être téléchargé depuis ma page d'utilitaires : https://condorutill.fr/index_fr.php Les dernières nouvelles sont à la fin du fil de discussion, la discussion à propos du développement commence sous les images Captures d'écran : Vert = le planeur se trouve en local de Zone(s) Atterrissable(s) Rouge = Non La courbe rouge sous le profil du sol est la hauteur manquante pour être en local de Zone(s) Atterrissable(s) Les lignes pointillées sont des dégagements vers les ZA Le profil dans le coin inférieur gauche correspond au dégagement sous la croix bleue Il semble que certains instructeurs sont préoccupés par le respect des règles de sécurité lors des vols dans Condor : en zone montagneuse (la scène la plus populaire dans Condor est l'Arc Alpin) il est très tentant de survoler des endroits non vachables, sans pouvoir rejoindre un terrain ou un champ. Dans Condor, on peut généralement sortir facilement de ces situations car, la plupart du temps, il y a suffisamment de vent pour alimenter les pentes même au fond des vallées étroites, mais cela peut créer de mauvaises habitudes pour les pilotes dans la vraie vie (IRL) Les logiciels de navigation peuvent indiquer en permanence les aérodromes qui peuvent être rejoints, mais cela n'est visible que par le pilote pendant le vol et cela ne laisse pas de trace. Il faut donc vérifier "à la main" le fichier IGC si on veut faire une vérification à posteriori. J'ai réfléchi à un outil de vérification qui pourrait détecter automatiquement de telles situations en analysant l'enregistrement de vol de Condor (ftr) J'ai tout ce qu'il faut dans ma boîte à outils sauf la détection du relief sur l'axe du dégagement. Le codage du calcul en ligne droite est facile. C'est plus compliqué pour un dégagement qui suit une vallée sinueuse, mais c'est peut-être un peu luxueux. Je pourrais donc facilement sortir un outil qui convertirait le .ftr en .igc et signalerait la sortie de la zone "sûre" (en écrivant l'heure et la position dans un fichier texte). Je pense aussi mettre une indication (fictive) du fonctionnement du moteur dans le fichier .igc. En cas d'alarme, il faudrait vérifier plus précisément avec un outil comme SeeYou ou sur cunimb.net. Pensez-vous que ça vaille la peine de commencer un tel développement ? Vos commentaires sont bienvenus