www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

From Hero To Zero - A Day I'll Never Forget!


Recommended Posts

  • Replies 33
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Tout est dans le texte, c'est très parlant.

Il met en avant (entre autre) la pression de la compétition (la fatigue, le stress, ...), les même questions se posent hors compétition..

en piste !
Link to comment
Share on other sites

Progression trop rapide.

Le mec annonce 300H et il se retrouve sur des concours haut niveau avec un V2CT.

Si on rajoute une belle ambition (qu'il revendique), tous les composants sont là pour aller au désastre.

Ce mec est un survivant.

 

Pression de la compétition ? Peut être. Manque de maturité, surabondance de testostérone et de moyens financiers sûrement.

 

Déprimant de bêtise. Il aurait dû être dans un Astir à tenter ses 300 km avec 3000m de plafond, des plans à finesse 20 + 300 m sur aérodromes uniquement.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Il le dit lui-même: il ne peut rien lui arriver, il est "immortel"; la preuve (pour lui), il lui est déjà arrivé un raccrochage bas (début de réaction à 150 m/sol) qui s' est bien passé...

J' ai lu, ou entendu, il n' y a pas longtemps, une citation de Chuck Yeager, que je retransmet a peu près de mémoire: "tous les vols que j' ai entrepris étaient guidés par la peur de mourir..." Il ne l' a pas dit comme ça (et pas en français) , mais c' est ce que j' en ai compris.

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Progression trop rapide.

Le mec annonce 300H et il se retrouve sur des concours haut niveau avec un V2CT.

Si on rajoute une belle ambition (qu'il revendique), tous les composants sont là pour aller au désastre.

Ce mec est un survivant.

 

Pression de la compétition ? Peut être. Manque de maturité, surabondance de testostérone et de moyens financiers sûrement.

 

Déprimant de bêtise. Il aurait dû être dans un Astir à tenter ses 300 km avec 3000m de plafond, des plans à finesse 20 + 300 m sur aérodromes uniquement.

Et pourquoi pas en javelot avec 1500 de plafond. ...

Il a les moyens de ce faire plaisir avec ventus2ct tant mieux pour lui, après c'est l encadrement qui l'à amené là qui n'à pas été bon . Ni surtout lui même qui a manqué un peu de discernement. ...

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

 

Déprimant de bêtise. Il aurait dû être dans un Astir à tenter ses 300 km avec 3000m de plafond, des plans à finesse 20 + 300 m sur aérodromes uniquement.

Et pourquoi pas un SG38? Si il doit attendre d'avoir 3000 m de plafond pour tenter un simple 300, il est pas rendu le gars....surtout avec 300 hdv il a droit a voler sur autre chose qu'un astir si lui ou son club disposent d'autre chose. Ces discours "méritocratiques" sont pénibles. Quand j'ai commencé à voler il y a 35 ans, il fallait quasiment etre champion du monde oser juste regarder le Cirrus au fond du hangar, quand le pégase est arrivé fallait avoir fait l'EPNER ou avoir marché sur la lune pour prétendre toucher "la bête" aujourd'hui, les gars préfèrent aller à la piscine que sortir "la merde de pégase" même avec 3000 mètres de plafond.

 

Alors le problème de ce gars est un problème de formation de suivit et d'encadrement, pas de machine ou de distance à parcourir. Pour autant je trouve que son analyse et sa publication témoigne d'une sacrée maturité malgré tout.

Link to comment
Share on other sites

L'encadrement n'a rien à voir avec cette histoire.

 

Ce mec est visiblement passé outre toutes les leçons apprises.

Il a acquis sa maturité de la façon la plus dure: au fond d'un champ, à côté de son planeur pété. Avec du bol de s'en sortir vivant. C'est ce qui lui a permis de rédiger son texte. Et de crétin notoire il est passé au statut de quasi victime héroïque par ce qu'il a écrit ce truc ?

 

Faut arrêter de stigmatiser les formateurs. Ils ont fait leur boulot. Ce que devient ce mec après n'est plus de leur ressort.

Il n'y a qu'un seul responsable, et c'est lui.

 

Dans un club, on n'aurait pas confié une machine comme ça à ce type avec les conditions qu'il y avait, et en le laissant partir sur un circuit impossible.

 

C'est l'archétype du mec qui, son BPP en poche, fait n'importe quoi, au prétexte que ses moyens lui permettent de voler sur son planeur, loin des regards suspicieux d'un encadrement.

 

Il y a eu les mêmes à moto à une époque. Bon, ils sont morts maintenant.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est clair, c'est qu'avec des commentaires du style de "Gozilla", plus personne n'émettra de Rex sous peine de se faire insulter!

Dans quel environnement a-t-il été formé ? Personne ne sait.

Il a fait une grosse connerie, c'est clair et il le confirme. Et il veut faire réfléchir par son récit, qui lui a manifestement servi de leçon. C'est bien.

Olivier brialmont

Link to comment
Share on other sites

Justement,

 

Qu'il ai raconté son histoire ne doit pas le faire passer pour un héro !

 

Je me demande même comment son assurance a fait pour lui rembourser les réparations sur son planeur. Ce gars n'avait pas les compétences pour entreprendre ce vol.

 

Faut arrêter de plaindre ceux qui se cassent la gueule par leur unique faute, et surtout d'aller chercher des excuses ailleurs. Cette attitude me met en colère.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Peu d'entre nous (je m'y inclus évidement) serez capable d'une telle auto-analyse publique .....

 

Sa progression n'est pas classique ni le type de planeur / championnat avec si peu d'expérience .... cela ne fait pas de lui un "fou" condamné a se tuer .... (!)

 

Que son histoire puissent nous faire réfléchir et nous éviter de dépasser nos limites (type de planeur, distance, raccrochage bas, météo, .... ) ..... c'est déjà pas mal !

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve

 

Link to comment
Share on other sites

Je suis assez d'accord avec Godzilla, sa colère n'est pas ni feinte, ni provocatrice. Après avoir passé un permis voiture, on est libre d'acheter une Ferrari, qui est sans doute ( je n'ai jamais eu l'occasion d'essayer...) très rassurante de stabilité, qui pardonne sans doute beaucoup d'erreurs, mais pas toutes.

Peut-on d'aller faire les pires conneries, sous prétexte qu'on a le droit ?

Le seul point positif est qu'il ( le pilote, pas Godzilla...) est encore vivant pour pouvoir raconter tout ça...

Edited by Leche Pascual

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Et bien je ne me satisfais pas de juste pouvoir réfléchir à mes limites !

 

Avec 3000 H de vol, les données seraient tout à fait différentes et je ne m'autoriserais pas . Mais avec 300H, je ne suis pas d'accord.

 

Et je ne me base pas sur des on dits:

J'ai la chance d'avoir piloté ou possédé des planeurs aussi performants (sinon plus) que le V2.

Avec 300H, j'aurais été loin d'être en mesure d'en profiter, et je participais juste à des concours amicaux par de belles conditions, en Pegase ,et j'en garde de supers souvenirs.

.

J'ai usé 1500 H de Peg et presque autant de Janus.

 

Je sais, je suis plutôt mauvais, mais je fais avec. Mais même avec ces heures, j'estime avoir été loin de bien connaitre mon 18m, surtout bien chargé. Et je peux affirmer qu'un Peg est autrement plus permissif que ledit 18m.(même aux vaches).

 

Avec 300H, partir sur un vol difficile avec un 18m lourd (en plus avec un turbo pour rajouter à la difficulté), je condamne.

 

J'ose pas imaginer si le gars était venu en stage dans les Alpes du Sud (ou les Pyrénées). Quelles étaient ses chances de ne pas finir en faits divers ?

 

Je refuse de cautionner le n'importe quoi.

Tout le monde se fait avoir un jour ou l'autre, en local de pas grand chose, avec une belle frousse. Mais ça ne doit pas devenir une habitude. Pour ce mec, ça l'était.

 

Il cumulait manque d'expérience, ego surdimensionné et prise de risque importante. Tout ce qu'il fallait pour que ça arrive.

 

On doit sanctionner ce genre d'attitude ! Son petit laïus ne lui vaut pas absolution.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

D'une certaine manière, ça pose aussi la question de comment réagit un club qui assiste à ce genre de comportement: on regarde de loin et on laisse faire, ou bien on agit, même s'il a le " droit " pour lui ?

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

Link to comment
Share on other sites

Et bien je ne me satisfais pas de juste pouvoir réfléchir à mes limites !

 

Avec 3000 H de vol, les données seraient tout à fait différentes et je ne m'autoriserais pas . Mais avec 300H, je ne suis pas d'accord.

 

Et je ne me base pas sur des on dits:

J'ai la chance d'avoir piloté ou possédé des planeurs aussi performants (sinon plus) que le V2.

Avec 300H, j'aurais été loin d'être en mesure d'en profiter, et je participais juste à des concours amicaux par de belles conditions, en Pegase ,et j'en garde de supers souvenirs.

.

J'ai usé 1500 H de Peg et presque autant de Janus.

 

Je sais, je suis plutôt mauvais, mais je fais avec. Mais même avec ces heures, j'estime avoir été loin de bien connaitre mon 18m, surtout bien chargé. Et je peux affirmer qu'un Peg est autrement plus permissif que ledit 18m.(même aux vaches).

 

Avec 300H, partir sur un vol difficile avec un 18m lourd (en plus avec un turbo pour rajouter à la difficulté), je condamne.

 

J'ose pas imaginer si le gars était venu en stage dans les Alpes du Sud (ou les Pyrénées). Quelles étaient ses chances de ne pas finir en faits divers ?

 

Je refuse de cautionner le n'importe quoi.

Tout le monde se fait avoir un jour ou l'autre, en local de pas grand chose, avec une belle frousse. Mais ça ne doit pas devenir une habitude. Pour ce mec, ça l'était.

 

Il cumulait manque d'expérience, ego surdimensionné et prise de risque importante. Tout ce qu'il fallait pour que ça arrive.

 

On doit sanctionner ce genre d'attitude ! Son petit laïus ne lui vaut pas absolution.

Il ne sert a rien de se mettre en colere contre des choses qui n'existent pas.

Personne n'a dit qu'il était un héro.

Personne ne le plaint.

Personne n'a dit qu'il avait bien fait.etc....

 

Certaines personnes aiment être en colère dès quIls estiment que quelque chose peut le légitimer. Mais c'est extrêmement contre productif. Mieux vaut garder son sang froid si on veut se faire entendre. Olivier a raison concernant les REX. Face a un accident le mieux est de chercher les causes et les solutions, le pire est de chercher un coupable. Ce garcon n'a en rien besoin de sanction sa démarche prouve qu'il a compris ce qu.il y avait a comprendre et même au delà puisqu'il a compris également l'importance d'en témoigner.

Celui qui est inconscient n'est pas coupable mais victime. Il est heureux quIl ait put prendre conscience sans que ça ne soit plus grave. Chacun devrait juste s'en réjouir, lire son REX en se disant modestement qu'il y a a apprendre pour chacun de cette experience et laissez la colère au vestiaire.

Edited by Pegazur
Link to comment
Share on other sites

Pascal a soulevé un point crucial: quelle est la responsabilité d'un club ou de tout encadrement face à ce genre de comportement ?

Je vous rappelle que les facteurs humains font partie du bagage des FE/FI.

Quelle est la responsabilité du FE/FI qui était "de piste" ce jour là et qui l'a laissé décoller? Est elle engagée ?

 

Je maintiens qu'il faut sanctionner ce comportement.

 

J'ai lu son Rex, plusieurs fois, dés qu'il a été publié, et je suis resté avec un sentiment de malaise. Je me suis abstenu de réagir en voyant que ce fil restait figé.

 

Il y a déjà eu des Rex de ce genre, j'en ai au moins un en tête, rédigé par un pilote d'habitude prudent et au comportement responsable qui avait mal fini avec un ASW20. Vous le reconnaitrez. Celui là était significatif: je pouvais m’assimiler.

 

Là non, rien à faire

 

En plus de pétér son planeur, le mec s'est décrédibilisé aux yeux de sa proche communauté vélivole et il est possible que ce soit cela le plus dur pour lui.. Je vois la rédaction de son REX comme une tentative de redorer son blason.Il a fait ça bien, c'est cohérent, documenté, bien écrit et la photo est magnifique.

Coup de com ? La leçon est passée ? Qui peut le dire ?

 

On ne peut pas se contenter de dire "pauvre petit, comme il a dû avoir peur". Ce n'est pas responsable.

Edited by Godzilla

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Quand certains s'attaquent au fait qu'il participe à "une compétition de ce niveau" (Championnats du Danemark, si je lis bien entre les lignes), se sont-ils demandés quelles sont les autres opportunités de faire de la compétition dans ce pays? Pour parler d'une situation que je connais bien, ici en Belgique, à part le championnat de Belgique "open" (donc ouvert aussi aux étrangers, dans le but d'avoir un bon niveau de compétition), il n'y a que quelques compétitions de week-end, dont une seule pendant les vacances d'été. Pour quelqu'un qui veut vraiment se lancer, ces championnats "open" sont la seule solution (à condition encore de pouvoir se libérer entre l'Ascension et la Pentecôte).

Je serais curieux de voir les HDV de certains candidats aux championnats "junior" en France. Ça ne doit pas être beaucoup plus, peut-être même moins que Michael. C'est un critère très relatif, d'ailleurs. Il y a des gars avec 3000 HDV qui sont plus dangereux qu'un débutant. Et si on se demande pourquoi ils sont toujours vivants, c'est parfois parce que tout le monde s'écarte de leur passage. Et qu'ils ont un ange gardien particulièrement efficace.

 

Et si 300 HDV vous paraissent peu, pensez à ses 400 décollages/atterrissages et demandez-vous combien de temps ça lui a pris pour les faire. La météo danoise n'est pas vraiment réputée. Je connais pas mal de vélivoles qui font moins de dix vols par an et moins de 20 heures. D'accord, ils ne les font pas sur Ventus 2C. Mais parfois sur des machines anciennes qui sont bien plus vicieuses...

 

Je ne tire pas mon chapeau à Michael pour les conneries qu'il a faites, mais pour la façon dont il a visiblement analysé ses conneries, a compris la chance qu'il a eue, et a pris la décision de ne plus jamais refaire un coup pareil. Et surtout pour avoir eu le courage de publier son témoignage. Au risque de se faire descendre en flammes. Décrédibilisé? Il se serait décrédibilisé à mes yeux s'il avait mis ça sur "la faute à pas de chance".

 

Quant aux responsabilités de l'encadrement et des clubs concernés, j'en ai vu bien d'autres en trente-sept ans de vol à voile. Si la sécurité était le seul critère à manier, il n'y aurait tout simplement plus de vol à voile. Même un vol à voile "contemplatif" entraîne des risques. Dès qu'on fait de la campagne, et sûrement quand on fait de la compétition, la prise de risque augmente mathématiquement. Faut-il empêcher un jeune doué (ce qui était le jugement porté sur Michaël avant son accident, s'il faut l'en croire) de voler sur une belle machine et de vouloir faire de la compétition?

 

S'il y a un point sur lequel Michaël n'a sans doute pas été suffisamment conseillé par son entourage, c'est plutôt les dangers psychologiques de l'emport d'un moteur. Celui-ci donne encore trop souvent un sentiment de sécurité (si on se laisse aller à ce sentiment, on va alors prendre des décisions qu'on n'aurait pas prises en planeur pur) alors qu'il ne devrait être qu'un élément de confort (pas de dévachage si le moteur fonctionne comme prévu). Aux dernières nouvelles, les planeurs motorisés ont autant d'accidents que les autres, et souvent graves lorsque le moteur ne démarre pas à trop basse altitude. Il faut un caractère bien trempé pour décider d'allumer à une hauteur confortable, et de se vacher sans essayer de démarrer si on a laissé la situation se dégrader.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Il y a des jeunes de 18 ans qui roulent en F1, celui don't je parle est un peu fou mais bien encadré. Voler en V2C avec 300 H n'est pas le problème. Il aurait fait la meme chose avec un Pégase. Ce que je trouve super bien, c'est que le gars s'en rend compte. Il y en a beaucoup qui sont loin de se rendre compte des dangers. Voyez comment certains font leur check list avant de décoller. Prédendre que le gars aurait du voler en Fauconnet avec 3000 m de plafond est assez ridicule. Les temps changent. Ce n'est pas parce qu'on a son permi de conduire et pas d'expérience qu'on ne peut pas s'acheter une voiture neuve. One ne DOIT pas rouler en Polo pourrie ...

Le gars manqué d'expérience c'est sur, mais je pense qu'il l'a bien compris et qu'il abordera le vol à voile sous un angle different. Plein d'autres ne s'en rendront jamais compte, certains le payeront cher, d'autres se croiront être des rois.

Edited by pfassin
Link to comment
Share on other sites

Je ne comprend que maintenant, vous me trollez ! :speeeeed:

Farceurs va !

 

Au fait, moi aussi j'ai mon REX. Bon c'est pas moi qui l'ai écrit, mais c'est tant mieux parce ce que son auteur a bien plus de talent !

http://cevvhb.free.fr/Pages/recits/recits2001-2005/histoiresCampolara/jpl20020721.html

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

 

En plus de pétér son planeur, le mec s'est décrédibilisé aux yeux de sa proche communauté vélivole et il est possible que ce soit cela le plus dur pour lui.. Je vois la rédaction de son REX comme une tentative de redorer son blason.Il a fait ça bien, c'est cohérent, documenté, bien écrit et la photo est magnifique.

Coup de com ? La leçon est passée ? Qui peut le dire ?

 

 

Il ne s'est décrédibilisé qu'aux yeux de personnes comme toi. Pas en ce qui me concerne. Le procès d'intention sur "redorer son blason" est encore plus grotesque. Prendre les gens pour des enfants et les traiter comme tel est le meilleur moyen de les encourager à devenir ou à rester des enfants.

Link to comment
Share on other sites

Très bon REX, et très courageux

Tout est dit et bien dit, bonne auto-analyse

Type d'Accident assez connu maintenant; ce REX rajoute à l'analyse des comportements humains et de la technicité "mise aux vaches"

 

Que peut faire l'encadrement d'un club ?

- diffuser largement ce REX auprès des propriétaires et/ou utilisateurs de ce type de machine (français, étrangers, tout le monde)

- sensibiliser les membres qui participent à des compétitions avec des motorisés et/ou turbo (éducation sportive)

- rabacher sans cesse les fondamentaux de l'atterrissage en campagne (on ne le dit jamais assez.....)

Edited by Régis
Link to comment
Share on other sites

Et "freiner" les ardeurs de jeunes pilotes en leur expilquant ce qui peut ce passer

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...