www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Règles De Base


Gerbier
 Share

Recommended Posts

Je regrette, comme beaucoup, que les motoplaneurs jouent dans la même cour que les planeurs purs.

Je n'ai rien contre ce type de machines mais je suis surpris qu'ils ne fassent pas l'objet d'un classement particulier.

Pourquoi ? Parce qu'un planeur qui peut remettre "la sauce" en plein vol n'a rien de commun avec le planeur pur qui n'ira pas virer son point de virage prévu et ne prendra pas le risque de se vacher alors que le motoplaneur peut le faire tout en respectant le local du champ ou de l'aérodrome.

Autre remarque :

je constate qu'il n'existe aucune limite d'altitude de larguage (ou d'arrêt moteur) lors du départ en circuit.

Exemple typique: au départ de l'aérodrome du Versoud les motoplaneurs stoppent leur montée au moteur à 2300 m QNH , voire 2500 m ( oui çà se fait ) au point de départ du Moucherotte afin de pouvoir "accrocher" plus facilement ...

Dans les mêmes conditions les planeurs purs "lambdas" se contentent de 1900 m QNH ( problème du coût de remorqué )

Il est évident que les chances ne sont pas les mêmes pour un DG 800 à 2500 m qui pourra franchir sans problème les 20 premiers kilomètres même sans ascendance, pendant que le planeur pur fera peut-être demi-tour...

Les chances de réussite du circuit ne sont donc pas comparables, on peut même dire qu'il y a tricherie au départ....

De même, à l'arrivée du circuit comme prévu, une altitude mini devrait être respectée ( ce qui était le cas il y a quelques temps ) à savoir que l'altitude d'arrivée doit se situer au maximum 1000 m plus bas que l'altitude de largage (ou arrêt moteur).

Link to comment
Share on other sites

Oui, et non.

 

Oui, tu peux prendre le départ ou et à l’altitude que tu veux.

Non, tu peux te faire remorquer là ou et à l’altitude que tu veux. La différence de coût de remorquage est largement plus faible que le surcoût de l’achat et de l’entretient d’un moteur.

 

Oui, tu fait demi tour moins vite.

Non, pour rester en sécurité, il faut sortir le moteur pas trop bas. Régulièrement cela écourte ton vol.

 

Chaque avantage est compensé par un inconvénient et cela s’équilibre.

 

Pour l’altitude mini,
cela ne ferai que complexifier le règlement. L’avantage de la Netcoupe est la simplicité de son règlement.

 

De toute façons, un ASH25 aura toujours un avantage sur un Fauconnet :crying:, et celui qui a beaucoup de temps a un avantage certain !

Edited by MANU

Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre . ... Et les avions aussi .

JC VanDamme Poète belge

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Oui, et non.

 

Oui, tu peux prendre le départ ou et à l’altitude que tu veux.

Non, tu peux te faire remorquer là ou et à l’altitude que tu veux. La différence de coût de remorquage est largement plus faible que le surcoût de l’achat et de l’entretient d’un moteur.

 

Oui, tu fait demi tour moins vite.

Non, pour rester en sécurité, il faut sortir le moteur pas trop bas. Régulièrement cela écourte ton vol.

 

Chaque avantage est compensé par un inconvénient et cela s’équilibre.

 

Pour l’altitude mini,

cela ne ferai que complexifier le règlement. L’avantage de la Netcoupe est la simplicité de son règlement.

 

De toute façons, un ASH25 aura toujours un avantage sur un Fauconnet :crying:, et celui qui a beaucoup de temps a un avantage certain !

 

 

100% d'accord avec Manu.

 

Rien n'est comparable à 100%.

 

Le prix d'un moteur paie pas mal d'heures de remorquage... et l'utiliser au départ (surtout les turbos) veut dire qu'on perd beaucoup d'autonomie pour le retour. Quand Tijl Schmelzer a fait son 1000km déclaré depuis la Belgique, il a quasiment épuisé son carburant au départ. En gros, il volait en "pur" : s'il mettait le moulin au retour, avant de passer la ligne d'arrivée, il était certain de ne pas rentrer... Il aurait pu décoller d'un aérodrome plus près de son point de départ et faire le vol en planeur pur, c'était juste pareil.

 

Certes, ça évite la vache "parce qu'on a raté la marche".

 

Mais même quand je volais en pur, j'étais un fervent opposant de la séparation des classements. Ca m'a fait quelque gros clashs avec ma fédération qui avait supprimé le "général" de notre coupe fédérale.

 

Est-ce qu'il y avait des moteurs devant moi ? Oui. Mais les mecs étaient meilleurs, c'est tout.

Ou ils avaient plus de temps.

Ou ils volaient dans un endroit plus favorable.

 

Le but c'est la comparaison et voir ta propre évolution. Si tu estimes que les gusses devant, qui ont un moteur, sont moins bons que toi : tu sais que le jour où tu es devant, tu es bien au-dessus de leur niveau. Perso, je n'en ai jamais tenu compte.

 

Et si tu es 50 au lieu de 49 parce qu'une fois un mec a fait un vol qu'il n'aurait jamais fait au moteur ? Moi ça m'embête moins que celui qui a la possibilité de profiter de toute les bonnes journées de l'année parce qu'il est retraité (ou rentier...). Et embêter est un grand mot: je vole pour moi, le classement c'est juste un outil qui me permet de voir si j'évolue à la hausse ou à la baisse, c'est tout. Le but, c'est pas de gagner, c'est d'être meilleur.

 

Et puis, après tout, il y a infiniment moins de différence entre un Discus bT et un Discus b qu'entre un Discus qui décolle de Saint-Auban et un qui décolle de Maubeuge le même jour.

 

Est-ce que c'est la même chose qu'un pur ? Non.

Est-ce que c'est un facteur significatif de performance ? Non plus. De loin derrière les différences de machine, de géographie, de disponibilité.

 

Rien n'est comparable, donc...

Link to comment
Share on other sites

En complément à mon premier post:

 

Est-ce vraiment si difficile d'avoir un classement Netcoupe particulier pour les motoplaneurs ? Je ne crois pas.

 

Personnellement, vu mon niveau très modeste en circuit, je ne suis pas du tout vexé si un pilote de motoplaneur est devant moi, pas plus d'ailleurs que si c'est un planeur pur. Il est fort probable que le pilote est meilleur que moi en vol à voile, mais j'aime tout de même mieux comparer mon vol ( pour un jour et une région donnée ) avec un planeur pur identique au mien.

 

Je persiste tout de même à dire qu'un motoplaneur est avantagé et que l'on ne peut comparer son circuit à celui d'un planeur pur.

C'est une simple question d'éthique et non de fric ( comparaison du prix d'un moteur avec celui des remorqués ).

 

Je ne pense pas que l'on verra un jour le tour de France cycliste organisé avec des vélos "purs" et des vélos avec assistance électrique...imaginez le tollé.

 

Bien sûr, connaissant ce dont je suis capable, je relativise mes "performances" en fonction des machines employées ( avec ou sans moteur )

 

Bref, si cette distinction est si difficile à faire, n'en parlons plus et essayons d'améliorer notre pilotage et sens de l'aérologie.

 

Bons vols à tous

 

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas que l'on verra un jour le tour de France cycliste organisé avec des vélos "purs" et des vélos avec assistance électrique...imaginez le tollé.

 

Pourtant il y a bien eu des interrogations, il y a 2 ou 3 ans, à propos d'un cycliste qui a fait une accélération fulgurante après avoir fait un geste qui pouvait faire penser à actionner un interrupteur !

Link to comment
Share on other sites

 

Je ne pense pas que l'on verra un jour le tour de France cycliste organisé avec des vélos "purs" et des vélos avec assistance électrique...imaginez le tollé.

 

Pourtant il y a bien eu des interrogations, il y a 2 ou 3 ans, à propos d'un cycliste qui a fait une accélération fulgurante après avoir fait un geste qui pouvait faire penser à actionner un interrupteur !

 

Ben si les vélos avec assistance électrique n'ont pas le droit de l'utiliser sinon c'est considéré comme un abandon, ou serait le souci ? Ils sont plus lourds, c'est même un désavantage, sauf dans les descentes.

 

Ne comparons pas ce qui n'est pas comparable.

 

Perso, si on commence à faire des classements séparés pour les moteurs sur la netcoupe, ce sera "bye bye netcoupe".

 

Je persiste à dire qu'il y a infiniment moins de différence entre un Discus bT et un Discus b qu'entre un Discus qui décolle de Saint-Auban et un qui décolle de Maubeuge le même jour.

 

Donc si tu acceptes qu'on compare le sud et le nord de la France, l'est et l'ouest... je ne vois pas où est le souci d'avoir les motorisés dans le tas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a une différence aussi entre un jeune qui travaille,qui n'a pas son planeur et qui part au treuil, par rapport à un retraité propriétaire de son planeur et et qui vole dans les alpes en remorqué

Avoir un moteur dans le dos ça ne peut que t'aider intellectuellement pour aller quelque part(tu es plus libre dans la tête si tu ne crains pas la vache).....

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Et en même temps, si tu as un moteur, tu te rends aussi compte que dans certaines conditions c'est pas plus safe (si le moteur ne démarre pas, ce qui arrive croyez-moi).

Un petit survol de la Sologne en planeur pur avec 600m de plaf est envisageable si tu connais les champs, ce qui n'est pas vrai avec un motoplaneur (car les champs ne sont pas vachables avec 80/100kg de plus dans le planeur)...

 

Et puis la comparaison se fait systématiquement sur des cas classiques, du genre petit temps. Dans le cas d'une grosse météo, a priori on ne descend pas, donc moteur ou pas...

 

Ne vous méprenez pas, je suis un fervent défenseur du planeur pur, mais simplement la différence de performance entre ces planeurs est marginale. Je dirais même que t'es plus handicapé avec un moteur (charge permanente, c'est pas agréable, et ça fait du bruit).

 

Après, c'est "l'esprit" du gars qui a son moteur qui peut-être critiquable : tu l'utilise pour être sûr de rentrer à la maison et d'aider les copains, très bien.

Tu l'utilise pour être sur de rentrer à la maison et tant pis les copains, là, pas bien....

 

 

Adrien

Link to comment
Share on other sites

A partir du moment où il y a competition / classement, il est nécessaire qu'il y ait des règles clairement établies. Et il y aura toujours des partisans et détracteurs de ce règlement.

 

- Si tu souhaites participer, tu acceptes les règles.

- Si elles ne te conviennent pas, tu es libre de ne pas participer.

 

Simple.

Link to comment
Share on other sites

A partir du moment où il y a competition / classement, il est nécessaire qu'il y ait des règles clairement établies. Et il y aura toujours des partisans et détracteurs de ce règlement.

 

- Si tu souhaites participer, tu acceptes les règles.

- Si elles ne te conviennent pas, tu es libre de ne pas participer.

 

Simple.

+1

Link to comment
Share on other sites

à XLima

 

Simple en effet.

 

Perso je sais où me situer dans cette compétition amicale dont j'accepte les règles actuelles sans me "prendre la tête".

Si j'étais le seul à souhaiter des règles un peu plus proches de la réalité , je ne serais pas intervenu mais il se trouve que d'autres pensent comme moi ..sans le dire.

 

Le problème du moteur n'est pas seul en cause. Il y a les altitudes de largage au départ et celles de l'arrivée.

 

Bref, si vous pensez que tout va bien, continuons comme çà...

 

Encore plus simple.

Link to comment
Share on other sites

Il y a énormément de raisons de ne pas participer et de s'en contenter.

C'est tout à fait respectable, mais ça ne fait pas avancer d'un iota le schmilblick. A vous de voir si vous souhaitez que les choses avancent, car, comme il se dit "qui n'avance pas recule".

Je préfère, pour ce qui me concerne, participer à un "système" qui fonctionne pas tout à fait comme je le souhaite, mais qui bouge, à la stagnation stérile (mais j'ai de bonnes raisons, direz-vous, avec ce règlement qui avantage démesurément mon motoplaneur :flowers: )

NB : ceux qui pensent que le moteur dans le dos est un réel avantage devraient "profiter" d'un stage motoplaneur pour réviser leur opinion sur le sujet. :peace:

Link to comment
Share on other sites

moi ce que je vois c'est souvent des pilotes de motoplaneur qui prétendent que le moto-planeur c'est comme un planeur pur et tout et tout

 

par contre je vois jamais l'inverse :)

 

allez, bon vol à tous, avec ou sans moteur dans le dos

Edited by JPS

Jacques POUYAUD

Chaque jour des étoiles s’éteignent face à l’illumination nocturne de notre planète.

Si nous ne réagissons pas, nos instruments pointeront bientôt un ciel orangé et les marchands de
filtres feront fortune

 

https://lumieres-inutiles.agirpourlenvironnement.org/

Link to comment
Share on other sites

Moi je dis que c'est sympa de voir comment ça vole ailleurs et ce qu'ont fait les copains ! Just for fun... :peace:

Edited by V17
Sylvain
Link to comment
Share on other sites

moi ce que je vois c'est souvent des pilotes de motoplaneur qui prétendent que le moto-planeur c'est comme un planeur pur et tout et tout

 

par contre je vois jamais l'inverse :)

 

allez, bon vol à tous, avec ou sans moteur dans le dos

 

Tu ne m'as donc jamais connu quand je volais en 15m pur et que je m'eng... avec ma fédé pour qu'ils ne fassent qu'un seul classement unifié :)

 

Et relis ce que j'écris : c'est différent ? Clairement, oui. Pas assez pour justifier un classement séparé à mon avis. Et certainement, de très loin, insignifiant par rapport à d'autres différences que tout le monde accepte pourtant.

Link to comment
Share on other sites

Encore une fois les "ceusses" que ça chante peuvent réinventer la course monotype. :!!: même machine, même lieu, même moment.

Les autres trouvent leur compte dans la netcoupe pour voir ce qu'ont pu faire les vélivoles des autres clubs de leur région, comment ils ont exploité la situation MTO et c'est déjà pas mal.

Après pour les médailles et les coupes , il y les concours.

Bon vols

Edited by Neulat 31
en piste !
Link to comment
Share on other sites

Pour ceux qui prétendent que le vol à voile avec ou sans moteur est le même, prenez le temps de consulter la journée du 4 juin 2015.

Tout le monde comprendra définitivement que l'on ne joue pas dans la même cour :):) mais que le réglement l'autorise pourtant !!!

 

Un planeur par définition n'a pas de moteur.

On essaye d'imiter maladroitement les oiseaux alors acceptons en au moins les conséquences et l'issue du vol, sur un terrain ou dans un champ...

Je souhaite vivement voir un KA 6 Francilien remettre les pendules à l'heure pour cette année 2015.

 

Vincent

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...