www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

gabriel

Membres
  • Posts

    204
  • Joined

  • Last visited

About gabriel

  • Birthday 01/25/1986

Profile Information

  • Genre
    Homme

Profil pilote

  • NetCoupeur
    Oui
  • Badge FAI
    Badge 3 Diamants
  • Région de vol
    Alpes, Pyrénées, Nouvelle-Zélande
  • Instructor
    ITV
  • Voltige
    Non
  • Planeurs préférés
    duo-discus
  1. Merci Magnetar Je rajoute que pour certains, l'Exploit c'est déjà d'en arriver à pouvoir se payer des heures de vol. On ne vient pas tous du même endroit, alors forcément les exploits de chacun sont différents. C'est bateau, mais les exploits ne se mesurent pas en kilomètres, en machine, ou en argent. A quoi bon les comparer. C'est juste tellement beau de les reconnaitre quand ils sont là.. C'est ça que je voulais dire.. L'exploit c'est d'arriver finalement à le dire, à plusieurs plutôt que tout seul, et après tous ces tumultes.. Namaste
  2. hello, ça m'a pris un peu de temps de regarder. Je ne suis pas encore capable de reconstruire le pourquoi du comment de l'utilisation des Thetas pour les masses d'air, mais ce que je retiens c'est que Theta E (https://www.meteociel.fr/FAQ-modeles.php) et Theta'W servent à peu près à la meme chose. Du coup je me suis amusé à faire une coupe de Theta'W sur arome entre la bretagne et l'italie aujourd'hui: coupe2arome.php On voit bien la masse d'air froide bloquée par les alpes et on devine que le sol la réchauffe par en bas, ce qui est cohérent avec la bonne traine d'aujourd'hui. Merci pour les liens, ça va espacer le temps entre mes questions
  3. Quand je parlais des fortes vorticités, je parlais en valeur absolues, donc les très rouges (rotation cyclonique -> air qui monte) tout comme les très bleues (rotation anticyclonique -> air qui descend-> subsidence/affaissement) Ma question était: est ce que pour un thalweg ou une dorsale, ça ne serait pas la vorticité ( positive=cyclonique, negative = anticyclonique) qui est importante? Si je comprend ce que tu dis, la réponse est non, puisque tu dis qu'une dorsale est moins subsidente que l'anticyclone une fois installé. Est ce que je dois comprendre simplement que dorsale = traine? J'ai du mal à voir le lien de cause a effet, mais c'est sûr que si la fin de la dorsale indique la fin de la traine, c'est intéressant..
  4. Oui j'avais bien compris qu'un dorsale était le coté anticyclonique et le thalweg depressionnaire. Mon probleme c'est que la définition: dorsale = axe de haute pression n'est pas vraiment auto explicative je trouve.. Si je prend une perpendiculaire à la ligne jaune sur l'anticyclone, je retrouve les memes valeurs de pression que sur la dorsale. Il y a juste que le gradient de pression est plus fort (la pression diminue plus rapidement quand on s'éloigne du coeur de l'anticyclone que sur la dorsale). Ce que j'ai du mal à comprendre c'est que j'ai l'impression que c'est pas juste la valeur de pression qui fait que les conditions pour le vav sont bonnes, sinon on dirait "la pression va être de 1020, donc ça va être bon". J'ai eu l'impression d'entendre dans ma jeunesse des trucs comme "le mieux pour voler, c'est pas un anticyclone, c'est une dorsale". Y a une vérité derrière ça? Si c'est vrai, pourquoi? Pourquoi le fait d'avoir une protubérance de hautes pressions change quelque chose par rapport à se trouver dans un anticyclone bien rond? D'où ma question sur la vorticité: est ce que finalement ça ne serait pas la vorticité le paramètre important? Et que faute de meilleure formulation on a continué à parler d'axe de "hautes pressions" comme si c'était les hautes pressions le paramètre important? Est ce qu'on ne devrait pas parler d'axe de forte vorticité à la place? Est ce que c'est un autre paramètre qui fait qu'une dorsale est plus favorable qu'un anticyclone pour le vav? Est ce c'est bien vrai en premier lieu qu'une dorsale est mieux qu'un anticyclone?
  5. Ok, en gros si on a une masse d'air polaire qui descend sur la France, avec le coté Ouest qui se retrouve comprimé (et donc chauffé) à cause d'un anticyclone, et le coté Est moins affecté par l'anticyclone, donc moins réchauffé adiabatiquement: - la température donne deux masses d'air différentes - la température potentielle donne une seule masse d'air mais pourquoi la température mouillée? Pour compenser les variations du taux d'humidité liées aux variations de pression au sein d'une même masse d'air? Je suis en train de faire le E-learning FFVP sur la météo, je poserai ici les questions qui me viennent et auxquelles je n'ai jamais eu de réponse (faute peut être d'avoir demandé) depuis mes débuts. La première: Pourquoi un thalweg est il particulièrement associé à un temps perturbé, et une dorsale à un temps ensoleillé? Est ce simplement qu'un thalweg et une dorsale sont des endroits où les isobares tournent fortement et sur une faible distance? Autrement dit que la vorticité de la masse d'air à ces endroits et forte dans un sens ou dans l'autre? Et donc qu'on a un axe d'élévation ou d'affaissement de masse d'air qui crée ou dissout les nuages?
  6. Salut Michel, Merci pour les infos, Il faut que je bosse un peu pour intuiter ce qu'est une temperature potentielle. Je te contacte en MP..
  7. Bonjour, Sur cette page https://www.metoffice.gov.uk/weather/maps-and-charts/surface-pressure et sur d'autres, on trouve une prévision de position des fronts dans le futur. Est ce que quelqu'un sait comment cette position est déterminée (à la main, ou numériquement, et si numériquement avec quelles données des modèles..) ? La raison est que j'essaye de faire cette analyse moi même, et pour l'instant le mieux que j'ai trouvé pour délimiter les différentes masses d'air, c'est le niveau de gel (https://www.meteociel.fr/modeles/arome.php?ech=3&mode=37&map=0). Je ne suis pas sur que ce soit le plus pratique.. Comment font les experts? gabriel
  8. je t'ai envoyé un message perso..
  9. Bonjour, Quelle qualification faut il pour pouvoir faire l'entretien d'un Rotax certifié, genre 912 F ?
  10. hello, suite à ce post ( http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=13759 ) dont je laisse à la chacun la responsabilité de sa réaction, j'ai fait (pour pas m'énerver dans le vide) ce pdf pour compléter ce que dit l'instructeur néo-zélandais: https://drive.google.com/file/d/1-9JF9hZp1gtMhbq1fTbpfzMgJdUsP8wO/view?usp=sharing C'est en anglais, les mots techniques sont wave = onde swell = houle chop = clapot C'est quand même dur de se dire que des gens vont se tuer pour des trucs qui toi te paraissent évident quoi... Soit on m'avait prévenu, soit je suis suffisamment trouillard pour avoir compris ça sans me mettre dans leur situation, je sais pas...
  11. En cherchant des modélisations 3D de couche limite, pour voir la structure de la turbulence, je suis tombé la dessus: Qui vient de ce site: https://engineering.jhu.edu/zaki/research/bypass-transition/ ou d'une recherche google sur "Bypass Transition" Ca m'a fait penser aux rouleaux parallèles au vent de JMC çi dessous: Dans la littérature anglaise on retombe souvent sur les termes "coherent turbulent structures" : https://en.wikipedia.org/wiki/Coherent_turbulent_structure du coup j'avais ça dans les cartons aussi: Y avait pas tant de vent que ça mais ça tournait vachement vite sur lui même.. Tout ça tend bien à prouver qu'à petite ou grande échelle, les couches limites se ressemblent bien... J'avais encore ça qui trainait dans un coin de la tête, fallait que je m'en débarrasse
  12. je découvre avec bonheur le système de la DGAC Tchèque pour la gestion des notams, plans de vols, météo etc etc C'est dur continuer à croire à l'élitisme français après ça.. visu des notams Olivia locale cocorico