www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Parc Des Ecrins


Recommended Posts

Suite aux discussions menées avec la Fédération française de vol à voile, un accord est trouvé en cohérence avec les orientations et les objectifs de la future charte du parc.

 

http://www.ecrins-parcnational.fr/actus/54-connaitre-proteger/1122-reglementation-vol-a-voile.html

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 45
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Hé bé, impressionnant, les corridors... si tu sors des 1000 mètres, t'es un vélivole mort, attaqué par des essaims d'oiseaux de tout poils :lol:

 

En conclusion, la pratique d'un sport aérien, même "silencieux" comme le planeur, entrainent des perturbations de vie des animaux de ladite réserve. C'est donc prouvé par des études ad hoc.

 

Ben mince alors... ha voui, autre chose qui n'a aucun rapport, c'est sûr; lors d'une sortie VTT, j'ai vu un panneau d'interdiction VTT. Un joli panneau rond avec un cercle rouge et un vélo au milieu, dans la cambrousse lyonnaise. Mais pas homologué car il n'y avait pas l'arrêté annoté en dessous. Alors, j'y suis allé et j'ai dû déranger des millions d'animaux, certainement plus que le passage du tracteur dont il restait des traces.

 

On vit une époque formidable, dixit Reiser.

 

Afro

Link to comment
Share on other sites

Consternant ! Je n'ai franchement pas envie d'en rire. Y a-t-il réellement eu une concertation avec la FFVV ? Mesure d'autant plus débile que certains corridors "imposés" se trouvent en partie, voire en totalité, hors du parc, si j'ai bien regardé la carte.
Link to comment
Share on other sites

Hé bé, impressionnant, les corridors... si tu sors des 1000 mètres, t'es un vélivole mort, attaqué par des essaims d'oiseaux de tout poils :lol:

Si l'article 2 était à respecter à la lettre, pourquoi y aurait-il un article 1 ? sick.gif

Link to comment
Share on other sites

Y a-t-il réellement eu une concertation avec la FFVV ?

 

P'têt que c'est soit les corridors de la "liberté" soit on interdit tout. Va savoir.

On est dans une période où le balancier se tourne vers "on interdit tout comme ça on est peinard" dans le plus pur style américain sauf que l'Amérique c'est grand et si tu veux sortir de l'ornière, je suppose qu'il y a toujours un état où tu peux prendre quelques libertés.

 

J'ai eu l'occasion de me balader sur l'ile de Port Cros (îles d'Hyères), dessus et dessous, enfin sous l'eau. Je dois émettre des ondes négatives car j'y ai vu plutôt moins de bestioles terrestres et aquatiques qu'ailleurs. Pourtant c'est une vieille réserve mais la cuvée m'a déçu :ph34r:. Préférez de loin Porquerolles (en juin ou septembre).

D'ailleurs, j'y retourne ce WE compter les roumés.

 

Vous avez vu l'émission sur Arte hier soir ? Ca causait de Tchernobyl... c'est devenu le paradis des animaux C'est pas moi qui le dit c'est le monsieur russe (z'étaient plusieurs du même avis, même des ricains), expert en biologie jesépakoi qui le dit après avoir vécu moult expériences depuis des dizaines d'années sur le terrain.

 

Faut tout faire péter, les gars !

Link to comment
Share on other sites

On s'en fout de son arrêté au directeur, il n'a aucune compétence pour ça, le seul organisme autorisé à réglementer l'espace aérien, c'est la DGAC (me semble-t-il).

 

Pour que ce soit applicable, faut attendre les NOTAM.

 

Eric

Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)

http://www.touraine-planeur.org

Link to comment
Share on other sites

On s'en fout de son arrêté au directeur, il n'a aucune compétence pour ça, le seul organisme autorisé à réglementer l'espace aérien, c'est la DGAC (me semble-t-il).

 

Pour que ce soit applicable, faut attendre les NOTAM.

 

Eric

 

sauf que....malheureusement quand tu te retrouves "en infraction" , c'est convocation par les gendarmes et condamnation à une amende entre 200 et 7 000 €.... et moi je ne peux pas "m'en foutre"....

de plus ce sont des agents assermentés qui établissent les rapports... leur seule parole suffit à se faire condamner..

ça remet tout simplement en question la pratique de notre loisir

il faut aussi se poser la question de l'accessibilité de nos fichiers de vol (netcoupe, olc) à ce genre d'administration consciencieuse...

pour info, les parapentes ont des accords bien plus tolérants...

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous,la semaine dernière j'ai fait une traversée des alpes de Thonon à Menton par la vanoise les ecrins et le mercentour , j'ai vu de belles marmotes à moins de trois metres qui n'avaient pas l'air d'être dérangé par le passage!!!!!!!de ma moto ainsi que les douzes camping cars que je suivait http://www.volavoile.net/public/style_emoticons/default/rolleyes.gif
Link to comment
Share on other sites

Consternant ! Je n'ai franchement pas envie d'en rire. Y a-t-il réellement eu une concertation avec la FFVV ? Mesure d'autant plus débile que certains corridors "imposés" se trouvent en partie, voire en totalité, hors du parc, si j'ai bien regardé la carte.

 

Bonjour

il y a eu concertation avec la FFVV mais il n'est pas toujours évident de négocier un arrêté. N'oubliez pas qu'avant rien était écrit.

Il faut également remettre les choses dans leur contexte global. La FFVV a mis en place une page dédiée aux parcs parcs.ffvv.org

 

Ajout : la convention et la carte ont été publié par le parc sans l'accord de la FFVV qui ne l'a pas signé.

 

On s'en fout de son arrêté au directeur, il n'a aucune compétence pour ça, le seul organisme autorisé à réglementer l'espace aérien, c'est la DGAC (me semble-t-il).

 

Pour que ce soit applicable, faut attendre les NOTAM.

 

Ce n'est pas vrai, le survol d'un lieu peut être réglementé par diverses autorités (Directeur d'un Parc, Préfecture, etc...)

Edited by Nico_
Link to comment
Share on other sites

 

Ce n'est pas vrai, le survol d'un lieu peut être réglementé par diverses autorités (Directeur d'un Parc, Préfecture, etc...)

 

Tu me montres le texte ??

 

Eric

Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)

http://www.touraine-planeur.org

Link to comment
Share on other sites

il y a eu concertation avec la FFVV mais il n'est pas toujours évident de négocier un arrêté. N'oubliez pas qu'avant rien était écrit.

 

Justement, pourquoi vouloir à tout prix faire du texte. Au printemps dernier, un juriste, dans l'émission "C dans l'air", critiquait le système français, qui fabriquait un foisonnement de texte législatif en tout genre, pour n'importe quoi, en concluant que certains experts en perdait leur latin.

 

Comme le rappelle Tatave, il y a un parc, on crée des corridors (je me demande bien comment le vélivole va pouvoir se démerder en l'air avec ça même avec une trace GPS) tant et si bien qu'une partie de ces couloirs est en dehors du parc. Ca, il fallait oser mais je ne citerai pas Audiard.

 

Ce qui me fait souci, c'est pas que nous volons sur la tête, c'est que la société française bat de l'aile. Et pour reprendre de l'altitude, va en falloir des générations.

 

A propos, j'organise bientôt un stage de broderie manuelle : peu de règlementation, beaucoup de liberté, pratiquement aucun danger, une niche qui ne demande qu'à exploser . Ha oui, il faut arriver un par un, par précaution, car je crois qu'un texte de loi interdit un groupement d'individu devant une entrée d'immeuble.... ou alors il faut montrer patte blanche.

 

C'est pas gagné.... je vous l'dis :(

Link to comment
Share on other sites

C'est dans les nouveaux statuts des parcs:

les directeurs peuvent négocier des dérogations aux interdictions de survol.

Le directeur du parc est un personnage très important.

Dommage de ne pas être arrivé à négocier une attitude (je ne fais que passer... vs je gratte la pente toute la journée ...) plutot que des couloirs. Ce sera sans doute la prochaine étape.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

 

Ce n'est pas vrai, le survol d'un lieu peut être réglementé par diverses autorités (Directeur d'un Parc, Préfecture, etc...)

 

Exact.

Voici un exemple concret et très récent:

http://www.ffplum.com/component/content/article/194-accueil/375-interdiction-de-vol-ulm.pdf

http://www.pilotes-prives.fr/viewtopic.php?f=3&t=14988&st=0&sk=t&sd=a

Link to comment
Share on other sites

il y a eu concertation avec la FFVV mais il n'est pas toujours évident de négocier un arrêté. N'oubliez pas qu'avant rien était écrit.

 

Justement, pourquoi vouloir à tout prix faire du texte. Au printemps dernier, un juriste, dans l'émission "C dans l'air", critiquait le système français, qui fabriquait un foisonnement de texte législatif en tout genre, pour n'importe quoi, en concluant que certains experts en perdait leur latin.

 

Comme le rappelle Tatave, il y a un parc, on crée des corridors (je me demande bien comment le vélivole va pouvoir se démerder en l'air avec ça même avec une trace GPS) tant et si bien qu'une partie de ces couloirs est en dehors du parc. Ca, il fallait oser mais je ne citerai pas Audiard.

 

Ce qui me fait souci, c'est pas que nous volons sur la tête, c'est que la société française bat de l'aile. Et pour reprendre de l'altitude, va en falloir des générations.

 

A propos, j'organise bientôt un stage de broderie manuelle : peu de règlementation, beaucoup de liberté, pratiquement aucun danger, une niche qui ne demande qu'à exploser . Ha oui, il faut arriver un par un, par précaution, car je crois qu'un texte de loi interdit un groupement d'individu devant une entrée d'immeuble.... ou alors il faut montrer patte blanche.

 

C'est pas gagné.... je vous l'dis :(

 

Oui, et puis aprés tu vas demander une subvention ...

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

 

Ce n'est pas vrai, le survol d'un lieu peut être réglementé par diverses autorités (Directeur d'un Parc, Préfecture, etc...)

 

Exact.

Voici un exemple concret et très récent:

http://www.ffplum.com/component/content/article/194-accueil/375-interdiction-de-vol-ulm.pdf

http://www.pilotes-prives.fr/viewtopic.php?f=3&t=14988&st=0&sk=t&sd=a

 

Ca, c'est pas un texte qui dit qu'il a le droit.

Je voudrais bien le voir, un truc du genre "mr dugenou directeur de machin a le droit de réglementer l'espace aérien sans l'aval de la DGAC"

 

Qui plus est, d'après tes sources, le préfet (c'est pas de la merde, un préfet, un peu plus de poids qu'un obscur directeur de parc) ne peut réglementer que 4 jours, et il doit y avoir un notam de publié

 

 

Eric

Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)

http://www.touraine-planeur.org

Link to comment
Share on other sites

il ne reste que le parapente alors : arrêté de fin 2011

 

http://vimeo.com/14164167

 

c'est pratique ces engins volants sans immat...

Edited by MicroBada
Y'a que les laches qui freinent...
Link to comment
Share on other sites

Ce sont les gardes du parc qui vont rédiger les prunes.

Ils sont assermentés et dépendent du directeur du parc.

Ne pas sous estimer le directeur du parc ... C'est par lui que tout passe.

Aprés, il faut peut être qu'il fasse valider ses décisions par d'autres organismes, mais ça, c'est une autre histoire.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on en est à parler des textes, je précise juste une chose :

 

Jusqu'à maintenant, le survol du Parc était interdit à moins de 1000m sol.

 

Maintenant, il est autorisé d'y voler à certains endroits jusqu'à 2800m et l'article 3 prévoit une certaine "tolérance".

 

Progrès ou régression ?

Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on en est à parler des textes, je précise juste une chose :

 

Jusqu'à maintenant, le survol du Parc était interdit à moins de 1000m sol.

 

Maintenant, il est autorisé d'y voler à certains endroits jusqu'à 2800m et l'article 3 prévoit une certaine "tolérance".

 

Progrès ou régression ?

Je peux me tromper, mais d'après moi il y avait, pour le parc des Ecrins, et non pour les autres, une dérogation inscrite dans la charte du parc.

 

 

Voir le messageTatave, le 21 août 2012 - 23:09, dit :

Consternant ! Je n'ai franchement pas envie d'en rire. Y a-t-il réellement eu une concertation avec la FFVV ? Mesure d'autant plus débile que certains corridors "imposés" se trouvent en partie, voire en totalité, hors du parc, si j'ai bien regardé la carte.

 

 

Bonjour

il y a eu concertation avec la FFVV mais il n'est pas toujours évident de négocier un arrêté. N'oubliez pas qu'avant rien était écrit.

Il faut également remettre les choses dans leur contexte global. La FFVV a mis en place une page dédiée aux parcs parcs.ffvv.org

 

Il n'y avait pas intention de ma part de te critiquer, loin de là. Mais je subodorais bien que tes arguments n'avaient guère été pris en compte. Je ne considère pas ça comme une véritable concertation.

 

 

Godzilla

 

Posté Aujourd'hui, 17:41

Ce sont les gardes du parc qui vont rédiger les prunes.

Ils sont assermentés et dépendent du directeur du parc.

Ne pas sous estimer le directeur du parc ... C'est par lui que tout passe.

Aprés, il faut peut être qu'il fasse valider ses décisions par d'autres organismes, mais ça, c'est une autre histoire.

 

Le garde, assermenté, est agent de police judiciaire. Il transmet la procédure au parquet sans passer par la voie hiérarchique. L'avis du directeur du parc n'est demandé qu'ensuite. Il a bien entendu une grande importance.

 

 

 

THEO

 

Posté Aujourd'hui, 13:47

 

Voir le messageNico_, le 22 août 2012 - 12:51, dit :

 

Ce n'est pas vrai, le survol d'un lieu peut être réglementé par diverses autorités (Directeur d'un Parc, Préfecture, etc...)

 

 

Exact.

Voici un exemple concret et très récent:

http://www.ffplum.co...-de-vol-ulm.pdf

http://www.pilotes-p...&st=0&sk=t&sd=a

 

 

 

 

La FFPLUM est en train d'attaquer au plan judiciaire cette décision.

Link to comment
Share on other sites

A l'origine de ce problème deux excès de zèle en adaptant un texte anglo-saxon.

La traduction a donné:

airplane => aéronef

feet => mètre

 

on a donc packagé engins motorisés et non motorisés,

et au passage, allons donc, le minima a été multipliés par 3.

 

Ensuite nous avons mis dans la boucle Michel Rocard alors premier ministre pour "annuler, abroger, torpiller,.." ce texte.

Résultat 20 ans après: la discipline de référence en matière d'écologie se trouve toujours prise au piège des mêmes écologistes.

 

Dans la pratique j'ai constaté que nous dérangeons plus les marmottes lors de nos balades pédestres qu'en passant discrètement et furtivement en vol.

Il reste la proximité des nids, mais dans ce cas l'attitude des volatiles est évidente, ce n'est pas difficile de s'en écarter, et les nids ne sont heureusement pas réservés aux parcs.

Par ailleurs sur les axes hors parc fréquentés par les planeurs les animaux et volatiles sont habitués. Pour ne citer que les vautours certains attendent l'arrivée des planeurs pour prendre leur envol, de ce fait ils seront certains de ne pas faire un plouf et devoir remonter à pied.

Pire,..., ces volatiles espèces protégées viennent maintenant nidifier sur nos aérodromes,...(Cf Vinon sur Verdon)

Alors il est ou le malentendu ?

1L
Link to comment
Share on other sites

Ca, c'est pas un texte qui dit qu'il a le droit.

Je voudrais bien le voir, un truc du genre "mr dugenou directeur de machin a le droit de réglementer l'espace aérien sans l'aval de la DGAC"

 

Qui plus est, d'après tes sources, le préfet (c'est pas de la merde, un préfet, un peu plus de poids qu'un obscur directeur de parc) ne peut réglementer que 4 jours, et il doit y avoir un notam de publié

 

 

Eric

Pas besoin de NOTAM ou de la DGAC puisque c'est déjà interdit par l'AIP. Pour le droit d''autoriser c'est écrit là :

- vu l'article 36 du décret n° 73-378 du 27 mars 1973 créant le parc national des Ecrins, qui précise que " sauf autorisation du directeur du Parc national [ ... ], il est interdit de survoler le parc à une hauteur moindre de 1000 mètres du sol "

Et même si aucun NOTAM ne te l'interdit, être aussi vulgaire ne fait pas avancer la cause des vélivoles excl.gif

 

PS: je ne vois toujours pas à quoi sert l'article 1 qui interdit le survol à moins de 1000 m là où c'est déjà interdit puisque loin de tout corridor

Edited by Denis F
Link to comment
Share on other sites

vous êtes tous si négatifs, c'est quand même pas compliqué de trouver le bon corridor pour passer, exemple ci-dessous:

 

http://1.bp.blogspot.com/_ZXOT5mIWQbI/TFGvIhtzV8I/AAAAAAAAANQ/1mQpbweERtE/s1600/1146.jpg

- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi des corridors (quel joli mot) sont-ils définis en dehors du parc?

 

merci pour vos avis avisés :wacko:

Lire les commentaires en bas a droite de la carte

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...