www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Switch Entre Batteries Automatiques


Etienne

Recommended Posts

Salut

je cherche un montage électronique (à achetter ou à faire sois même) qui permettent de sélectionner automatiquement la batterie la mieux chargée.

Le problème:

* un planeur, deux batteries, des instruments qui consomment. C'est du 12V, une derrière le pilote l'autre dans la dérive.

* le logger ne doit pas subir de micro coupures qui coupent le fichier de vol en deux à chaque changement de batterie.

* histoire de se concentrer sur le vol et pas sur la gestion des batteries le switch entre les deux batteries de bord doit se faire sans l'intervention du pilote.

* C'est la batterie la plus chargée qui débite.

 

Si quelqu'un à un lien ou idée, je suis preneur :rolleyes:

Merci d'avance

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 30
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

BAT1 + ----->|---------o------- + Instrumentation

.................................|

BAT2 + ----->|---------o

 

 

Anode Diode Schottky --->|--- Cathode Diode

 

Par exemple chez www.radiospares.fr

Code commande 395-4196 Fabricant INTERNATIONAL RECTIFIER Référence fabricant 95SQ015

data sheet 95SQ015

Edited by D-5434

Olivier

Delta Omega

.............

- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?

- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages!

Charles Baudelaire, L'étranger

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité

Peux-tu expliquer l'intérêt de ton montage ? :(

Je n'en comprends pas l'intérêt car tu devrais arriver à obtenir un équilibre entre les 2 batteries. Autant les mettre simplement en parallèle, comme le conseille notre JMC national.

Link to comment
Share on other sites

BAT1 + ----->|---------o------- + Instrumentation

.................................|

BAT2 + ----->|---------o

 

 

Anode Diode Schottky --->|--- Cathode Diode

 

Par exemple chez www.radiospares.fr

Code commande 395-4196 Fabricant INTERNATIONAL RECTIFIER Référence fabricant 95SQ015

data sheet 95SQ015

 

Pas mieux que D-5434, simple, efficace et excellent choix du composant proposé.

On peut d'ailleurs s'étonner de ne pas voir plus souvent ce type de montage dans les planeurs à la place des interrupteurs qui occasionnent des microcoupures TRES prejudiciables aux enregistrements de vol, voire peuvent mettre en paralelle les 2 batteries si on n'y prend pas garde, avec comme consequence une diminution considerable de l'autonomie en vol (et accessoirement de la durée de vie des batteries surtout si elles sont de capacité differente)

Pour les inconditionnels des interrupteurs, en tous cas, les associer avec les diodes (les deux inters en amont- a gauche- du schema ci dessus) ca evitera la possibilité de mise en paralelle des batteries

Link to comment
Share on other sites

Peux-tu expliquer l'intérêt de ton montage ? :)

Salut

avoir deux batteries qui fournissent du courant sans essayer de s'auto charger l'une l'autre ce qui aurait pour effet diminuer de façon non négligeable leur durée de vie.

Et comme rappelé plus au les switchs provoquent des micro-coupures néfastes.

Merci pour une si belle démonstration de simplicité :(:P

Bons vols

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité

Peux-tu expliquer l'intérêt de ton montage ? :)

Salut

avoir deux batteries qui fournissent du courant sans essayer de s'auto charger l'une l'autre ce qui aurait pour effet diminuer de façon non négligeable leur durée de vie.

Et comme rappelé plus au les switchs provoquent des micro-coupures néfastes.

Merci pour une si belle démonstration de simplicité :(:)

Bons vols

Etienne

Toujours pas compris :P

Avec ce système, une batterie va commencer à se décharger, et quand tes 2 batteries auront la même tension, alors elles se déchargeront ensemble. Tu auras donc un montage en // de tes 2 batteries, effectivement sans le problème que tu évoques.

 

L'intérêt d'avoir un interrupteur, c'est de se rendre compte du niveau de charge de tes 2 batteries. Mon Colibri a été prévu pour supporter une microcoupure générée par le basculement d'une batterie à une autre. Je suppose que les autres loggers ont été conçus de la même façon.

 

Je crois que JMC préconise de les mettre en // pour faire durer les batteries plus longtemps par température très froide. Par contre, peut-être qu'il prend toujours les mêmes batteries pour qu'elles vieillissent de la même façon pour ne pas avoir ce problème de décharge interne.

Link to comment
Share on other sites

Pour éviter les microcoupures, il y a plus simple encore: un condensateur chimique branché entre le + et le - coté utilisation (par ex. 10.000 micro Farads). 10 € voire moins. C'est universellement utilisé.

L'avantage: lorsque l'on a vidé une batterie, on réduit 'la toile' si le vol doit encore durer longtemps pour économiser l'autre ! On peut aussi essayer de causer moins à la radio (1A de conso le temps pendant lequel le bouton est enfoncé), mais là, c'est ... quelquefois plus difficile.

Link to comment
Share on other sites

Peux-tu expliquer l'intérêt de ton montage ? :)

Salut

avoir deux batteries qui fournissent du courant sans essayer de s'auto charger l'une l'autre ce qui aurait pour effet diminuer de façon non négligeable leur durée de vie.

Et comme rappelé plus au les switchs provoquent des micro-coupures néfastes.

Merci pour une si belle démonstration de simplicité :(:)

Bons vols

Etienne

Toujours pas compris :P

Avec ce système, une batterie va commencer à se décharger, et quand tes 2 batteries auront la même tension, alors elles se déchargeront ensemble. Tu auras donc un montage en // de tes 2 batteries, effectivement sans le problème que tu évoques.

 

L'intérêt d'avoir un interrupteur, c'est de se rendre compte du niveau de charge de tes 2 batteries. Mon Colibri a été prévu pour supporter une microcoupure générée par le basculement d'une batterie à une autre. Je suppose que les autres loggers ont été conçus de la même façon.

 

Je crois que JMC préconise de les mettre en // pour faire durer les batteries plus longtemps par température très froide. Par contre, peut-être qu'il prend toujours les mêmes batteries pour qu'elles vieillissent de la même façon pour ne pas avoir ce problème de décharge interne.

 

 

Le montage preconisé par D-5434 permet effectivement d'avoir l'equivalent d'une batterie dont la capacité est la somme des deux. L'objectif initial est atteint: capacité additionnée, et "commutation automatique". (d'ailleurs, fut un temps ou ce montage s'apellait un commutateur a diodes).

Effectivement l'utilisateur ne connait pas l'état individuel de chaque batterie a tout instant. D'ou les fanas des interrupteurs et autres condensateurs pour en eviter les effets nefastes.

 

Pour la mise en // de batteries pure et simple, sans entrer trop dans le detail, il faut qd même se rapeller que la resistance interne de nos batteries neuve est d'environ 0.02 ohms. Donc si on met en paralèlle deux batteries chargées a bloc dont la tension a vide est seulement differente de 0.1V, la plus chargée va debiter en pure perte 2.5A dans l'autre jusqu'a equilibrage des tensions...Et ensuite tout le long de l'utilisation, vous pouvez compter sur le fait qu'au moins la moitié du courant debité par les batteries passera de l'une dans l'autre diminuant très notablement la capacité totale des deux batterie (d'ou la necessité pour eviter ça du montage a deux diodes qui a aussi l'avantage que si une batterie en fin de vie venait a flancher complètement l'autre ne s'en trouve pas affectéé...)

 

Il existe néanmoins la possibilité de mettre deux batteries en // en evitant une partie des inconvenients ci dessus (sauf pour la fin de vie) si l'on respecte les conditions suivantes:

-batteries appairées au départ de leur vie (même produit-marque-modèle-capacité-age)

-batteries TOUJOURS utilisées en "siamoises" ( charge initiale en //, utilisation en // et recharges aussi en //)

Moyennant quoi vous aurez l'equivalent d'une batterie de double capacité et une durée de vie très proche de celle d'une batterie utilisée seule. (mais dans ce cas, sauf pb d'encombrement, envisagez aussi la solution d'une batterie de double capacité, moins chère)

Link to comment
Share on other sites

Salut

dans mon cas les deux batteries sont différentes et ont eu des cycles de charges décharges inconnu dans le passé (c'est un planeur d'occasion).

Donc la mise en parallèle est certe belle sur le papier mais ne marche pas dans mon cas précis. De plus le risque d'avoir, malgré que les deux batteries soient achettée sur le même étalage du marchand, ne soient pas forcément parfaitement identiques est à considèrer, si l'une flanche, car la dispersion des durée de vie n'est pas suffisament faible, elle va sérieusement endomager la deuxième.

Quand à la décharge en // des 2 batteries ce n'est pas un problème. On peut toujours mettre un indicateur de tension entre chaque diodes et batterie, on sait alors ou en est chaque batterie.

Bons vols

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Salut

dans mon cas les deux batteries sont différentes et ont eu des cycles de charges décharges inconnu dans le passé (c'est un planeur d'occasion).

Donc la mise en parallèle est certe belle sur le papier mais ne marche pas dans mon cas précis. De plus le risque d'avoir, malgré que les deux batteries soient achettée sur le même étalage du marchand, ne soient pas forcément parfaitement identiques est à considèrer, si l'une flanche, car la dispersion des durée de vie n'est pas suffisament faible, elle va sérieusement endomager la deuxième.

Quand à la décharge en // des 2 batteries ce n'est pas un problème. On peut toujours mettre un indicateur de tension entre chaque diodes et batterie, on sait alors ou en est chaque batterie.

Bons vols

Etienne

 

Si tes deux batteries sont desapairées et que tu veux malgré tout les mettre en // tu peux faire ainsi:

-decharge profonde individuelle, soit environ 4.5V pour une 6V ou 9V pour une 12V (attention a ne pas le faire trop souvent sur les batteries au plomb, sinon ca reduit considerablement leur durée de vie)

-recharge en // avec un chargeur desulfateur (toujours conseillé même pour les recharges quotidiennes, ca augmente très notablement la durée de vie)

-decharge normale en // (5.6V ou 11.2V) plutot rapide (courant = 20% de la capa ajoutée des 2 batteries)

-recharge en //

 

Cet ensemble fonctionnera bien et aura la durée de vie de la plus usagée de tes deux batteries

Link to comment
Share on other sites

J'ai un système qui marche bien sur mon planeur: j'ai 2 batteries montées en parallèle avec chacune un switch au tableau de bord. Pour passer de la 1 à la 2 je ferme l'inter 2 avant d'ouvrir l'inter 1. De ce fait les batteries sont en parrallèle env 1 seconde, juste le temps de basculer. Pas de coupure d'alim et toujours la possibilité de savoir quelle batterie on débite et de connaitre sa tension.
Link to comment
Share on other sites

J'ai un système qui marche bien sur mon planeur: j'ai 2 batteries montées en parallèle avec chacune un switch au tableau de bord. Pour passer de la 1 à la 2 je ferme l'inter 2 avant d'ouvrir l'inter 1. De ce fait les batteries sont en parrallèle env 1 seconde, juste le temps de basculer. Pas de coupure d'alim et toujours la possibilité de savoir quelle batterie on débite et de connaitre sa tension.

Et donc pendant env 1 seconde, la plus chargée des 2 batteries recharge l'autre sans limitation de courant dans un circuit dont la résistance totale se compte en millomhs. Ca ne doit pas être très bon pour les batteries, la solution des diodes en plus des interrupteurs ou du condensateur maintenant la tension pendant que les deux batteries sont déconnectées me semble préférable. Dans ce dernier cas un interrupteur unique basculant d'une batterie sur l'autre avec une mécanique qui assure la coupure de celle qu'on coupe avant la connexion de celle qu'on branche garantit un temps de coupure minimum pendant lequel ce condensateur doit suffire.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Bonjour,

Je fais remonter ce vieux post car mon avons refait l'équipement de notre Cirrus (Radio, Vario, Logger, Flarm) mais il n'a qu'une seul batterie de 7Ah.

J'aimerais avoir un retour d'expérience.

Le nontage avec deux diodes :

 

BAT1 + ----->|---------o------- + Instrumentation

.................................|

BAT2 + ----->|---------o

 

 

Anode Diode Schottky --->|--- Cathode Diode

 

 

Fonctionne-t-il bien ?

 

Merci

Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre . ... Et les avions aussi .

JC VanDamme Poète belge

Link to comment
Share on other sites

En tout cas, c'est ce que j'ai fait en aéromodélisme (dans une autre vie) pour des gros modèles, où on a intérêt à "assurer". En ajoutant des LED aux bons endroits, il y a moyen de savoir laquelle fournit l'énergie), et à porter éventuellement remède à la plus défaillante.

Si vous avez mieux, tenez-moi au courant...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je fais remonter ce vieux post car mon avons refait l'équipement de notre Cirrus (Radio, Vario, Logger, Flarm) mais il n'a qu'une seul batterie de 7Ah.

J'aimerais avoir un retour d'expérience.

Le nontage avec deux diodes :

 

BAT1 + ----->|---------o------- + Instrumentation

.................................|

BAT2 + ----->|---------o

 

 

Anode Diode Schottky --->|--- Cathode Diode

 

 

Fonctionne-t-il bien ?

 

Merci

Schema basique, fiable a 100%, utilisé de nombreuses fois. Prendre les diodes schottky proposées par Olivier pour avoir une perte de tension la plus faible (0.2v pour celles ci, je crois).

Daniel

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
nous avons mis un switch Bat 1 Bat 2 par instrument, avantage on peut gerer au plus fin la consommation et affecter les instruments les plus tolérants à la batterie faible . Si mes souvenir d'elec sont bons les condos ont l'avantage d'éviter l'extra courant de rupture qui doit pas faire de bien à l'électronique (dans la pratique il vaudrait mieux couper l'instrument avant de basculer la batterie)
Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

Etonnant que personne ne mentionne que l'utilisation de diodes n'est pas gratuite : Une diode fait perdre environ 0,7 V de tension. En fin d'aprés-midi, cela peut faire toute la différence ...
Le moteur s'arrête ... L'aviation commence !
Link to comment
Share on other sites

Etonnant que personne ne mentionne que l'utilisation de diodes n'est pas gratuite : Une diode fait perdre environ 0,7 V de tension. En fin d'aprés-midi, cela peut faire toute la différence ...

 

Sauf que les diodes préconisées ont une tension seuil autour de 0.2-0.3V.

Link to comment
Share on other sites

Etonnant que personne ne mentionne que l'utilisation de diodes n'est pas gratuite : Une diode fait perdre environ 0,7 V de tension. En fin d'aprés-midi, cela peut faire toute la différence ...

 

Sauf que les diodes préconisées ont une tension seuil autour de 0.2-0.3V.

Je dirais même plus : avec ce type de diode (schottky) et une conso moyenne du planeur de 500mA , on peut compter sur une temperature de jonction entre 75 et 100°C, soit une chute de tension due à la diode qui descend à 0.1V !!!

Donc la perte de tension due à ce montage est vraiment negligeable.

Pour ceux qui bidouillent un peu l'electronique, c'est là tout le pb des diodes Scottky, une fois qu'on a commencé a les utiliser.....

Edited by 5 X

Daniel

Link to comment
Share on other sites

Excusez moi si la question est vraiment idiote. Mon ignorance dans le domaine est insondable :mellow:

 

(...) on peut compter sur une temperature de jonction entre 75 et 100°C, (...)

 

Cela signifie-t-il que les diodes chauffent pour atteindre ce genre de t° en cours de fonctionnement ?

il faut donc les placer dans un endrois "ventillé"

 

Merci

Edited by MANU

Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre . ... Et les avions aussi .

JC VanDamme Poète belge

Link to comment
Share on other sites

Excusez moi si la question est vraiment idiote. Mon ignorance dans le domaine est insondable :mellow:

 

(...) on peut compter sur une temperature de jonction entre 75 et 100°C, (...)

 

Cela signifie-t-il que les diodes chauffent pour atteindre ce genre de t° en cours de fonctionnement ?

il faut donc les placer dans un endrois "ventillé"

 

Merci

Salut, la température de jonction est bien inférieure à la température du boîtier. Avec ce genre de diode et les courants demandés, tu ne devrais pas avoir besoin de monter un radiateur, ni de prêter une attention particulière à la ventilation. Pour faire un exemple simple, la température du boitier de la diode restera bien inférieure à celle de l'ampoule de ta lampe de poche (pas à led!) après 5mn d'utilisation.

Link to comment
Share on other sites

Excusez moi si la question est vraiment idiote. Mon ignorance dans le domaine est insondable :mellow:

 

(...) on peut compter sur une temperature de jonction entre 75 et 100°C, (...)

 

Cela signifie-t-il que les diodes chauffent pour atteindre ce genre de t° en cours de fonctionnement ?

il faut donc les placer dans un endrois "ventillé"

 

Merci

Salut, la température de jonction est bien inférieure à la température du boîtier. Avec ce genre de diode et les courants demandés, tu ne devrais pas avoir besoin de monter un radiateur, ni de prêter une attention particulière à la ventilation. Pour faire un exemple simple, la température du boitier de la diode restera bien inférieure à celle de l'ampoule de ta lampe de poche (pas à led!) après 5mn d'utilisation.

Euh.....je crois bien quand même que la tempé de jonction est supérieure à celle du boitier de la diode, ou alors les lois fondamentales de la physique viennent de changer cette nuit !!

Je confirme que pour 0.5 à 1 A sur une diode schottky faible courant on aura sans doute dans les 75° de tempé de jonction. Et tout a fait d'accord avec les conclusions, pas besoin de radiateur, la puissance a dissiper va etre de 0.05W, le boitier de la diode s'en chargera donc tout seul ou qu'il soit placé.

Daniel

Link to comment
Share on other sites

Euh.....je crois bien quand même que la tempé de jonction est supérieure à celle du boitier de la diode, ou alors les lois fondamentales de la physique viennent de changer cette nuit !!

Je confirme que pour 0.5 à 1 A sur une diode schottky faible courant on aura sans doute dans les 75° de tempé de jonction. Et tout a fait d'accord avec les conclusions, pas besoin de radiateur, la puissance a dissiper va etre de 0.05W, le boitier de la diode s'en chargera donc tout seul ou qu'il soit placé.

Autant pour moi, joli lapsus ça m'apprendra a pas me relire!! La température de jonction est inférieure à celle du boitier donc ce dernier est plus froid.... enfin supérieure.... vous aurez compris :mellow: Comme la température du filament reste supérieure à celle du corps de l'ampoule!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...