www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

5 X

Membres
  • Posts

    419
  • Joined

  • Last visited

Contact Methods

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Localisation
    Grenoble

Profil pilote

  • NetCoupeur
    Oui
  • Badge FAI
    Aucun
  • Région de vol
    Alpes
  • Instructor
    FI(S)
  • Voltige
    Non
  1. En fait les assembleurs de pack batterie on tendance à simplifier un peu trop en donnant une tension pleine charge à 14.4V pour du Lifepo4. Y'a deux choses a voir : - pour la charge, suivant l'etape de charge dans laquelle le chargeur se trouve, la tension batterie peut differer, voir p3 de la notice ICI . L'etape de charge est visible sur le chargeur, les leds l'indiquent. Donc suivant le moment ou on debranche le chargeur, la tension peut varier de 13.4 à 14.4 V. Au dessus de 13.4V la batterie est chargée à 100%, l'ecart d'energie accumulée entre 13.4 et 14.4 est quasi nul, ce qui se voit bien sur la DS d'une cellule, ci après. - pour la decharge, le BMS incorporé au pack de batterie coupe la tension aux alentours de 10V ( ca depend du BMS, faut voir dans la doc du pack ), la tension mini de securité d'une cellule etant de 2V (4 cellules en serie) . Le BMS coupe donc vers 2.5V par cellule. Sur la DS d'une cellule LifePo4 de chez A123, marque de reference, on voit bien qu'à 2.5V par cellule il ne reste plus que qqes % d'energie dans la batterie, donc pas de regret à ce que le pack soit coupé à #10V. Datasheet d'une cellule : DS 26650 A123 Donc pour programmer le LX je serais tenté de mettre en route l'avionique du planeur, LX inclus, puis attendre que la tension aux bornes de la batterie soit descendue a 13.4V, et alors indiquer au LX que la batterie est a "Full voltage". Pour les valeurs de "Empty voltage" et "Low Battery", y'a un choix a faire qui depend aussi de la tension de coupure du BMS. Pour mon cas je trouve que pour "Empy Voltage", la valeur entrée à "Full Voltage" moins 2.8 volts est pas mal, et pour "Low Battery" la valeur entrée a "Full Voltage " moins 2.4V. Y'a un autre point à prendre en compte, c'est que lors d'un passage en emission de la radio la batterie devient nettement plus sollicitée, et sa tension peut descendre immediatement de qqes diziemes de V, surtout si on est déjà dans une zone de basse tension, et du coup elle peut descendre en dessous de la valeur de coupure du BMS, qui va donc couper immediatement la tension.... Et pour la suite, ça depend des BMS, mais pour bon nombre d'entre eux il faut brancher le chargeur pour le réarmer .... Donc faut garder une bonne marge entre "Empty Voltage" et la tension de coupure du BMS, et soit commencer une gestion parcimonieuse de l'energie ( diminuer fortement la luminosité du LX, peu de contacts radio ..etc) dès le warning "Low voltage", soit switcher sur la seconde batterie au plus tard au warning "Empty voltage".
  2. Les chargeurs de batteries ont des performances très diverses. J'utilise des chargeurs "intelligents" CTEK qui restent sous tension à la connexion - deconnexion pour charger mes 2 Lifepo4, aucun pb, ces chargeurs gèrent également le reset des BMS des batteries. L'etape à laquelle ils en sont de leur programme de charge est affiché sur les chargeurs, ce qui permet de savoir si on en est à la dernière étape, laquelle doit être juste de courtes impulsions de faible courant, pas le genre de chose à faire sauter un fuse.
  3. C'est un réel progrès ! A quand la version integrable dans un LX, même chose pour les fichiers des champs vachables ?
  4. Salut Etienne, Merci de ta reponse, j'en étais également a peu près là de mes reflexions sur le sujet, effectivement rien ne m'empeche d'emmener n'importe quel objet avec moi en planeur, serait-ce un parachute perimé. Là où ca peut se corser c'est en cas d'evacuation, car si tout se passe bien dans ce cas on "vole" avec un parachute perimé, ça je pense que les autorités n'aimeraient pas, tout comme les assurances d'ailleurs, s'il y a un pépin. Bon, la durée de vie de mon parachute vient d'être augmentée de 5 ans, j'ai un peu de temps pour reflechir à tout ça.
  5. Ok, il est donc permis de voler sans parachute, sauf mention contraire dans le RI du club. Dans le même ordre d'idée, est il permis de voler avec un parachute périmé ?
  6. Question connexe : Il me semble que le port d'un parachute de sauvetage n'est plus obligatoire en planeur. Exact ?
  7. 5 X

    Catalogue Dg

    Pas l'impression que le devt d'un nouveau planeur soit d'actualité chez DG. Je m'attends plutôt a ce qu'ils tirent le max de versions de leurs planeurs actuels, par exple je ne serais pas surpris qu'ils fassent un 1001Me avec la motorisation elec solo, le temps que leur volocopter, dont la boîte qui l'a créé a racheté DG, monte en cadence de production, et ensuite la prod de planeurs pourrait bien s'éteindre au rythme de la baisse des commandes.
  8. J'ai bien peur que Czen soit dans le vrai. Il faut de plus ajouter qqes frais de transitaire et de transport transmanche. Du coup j'ai l'impression que ça va pas être facile pour les velivoles UK de revendre leurs machines ailleurs que sur leur marché intérieur.
  9. Effectivement le coussin bien epais dans le dos est souvent une bonne solution. Certains contructeurs (DG au moins ) vendent des cales en fdv qui se clipsent sur les palonniers afin d'en corriger l'angle qui peut faire souffrir certains genoux.. J'en ai eu sur un DG808. Pas de form 1, de modif approuvée ...etc.
  10. Essaie d'abord dynamique, c'est le cas a > 95%, et si jamais c'es pas ça, t'as pas de risque de détérioration.
  11. C'est sur que s'il faut obligatoirement en passer par le e-learning ça va en decourager certains. Quelle idée saugrenue ! Ce serait bien que le livre bleu continue d'être mis a jour, c'est un outil indispensable.
  12. La federation a indiqué a certains instructeurs en stage de remise a niveau que le " livre bleu n'existe plus". Si cétait le cas, quelle perte pour notre sport, le e-learning c'est bien que ça existe, mais il y a toujours une demande importante des élèves et des instructeurs pour l'usage du livre bleu. Qu'en est il ?
  13. Bonnes questions, que j'ai pas mal entendues sur le terrain par ailleurs Je suppose que la FFVP va y repondre sans tarder
  14. 5 X

    Rayure

    Si la rayure est vraiment profonde tu ne pourras que l'attenuer, ce qui signifie arrondir les bords de la "crevasse", et donc l'élargir. Autant sur un gelcoat ou peinture on peut parvenir a un bon resuttat, autant sur une verrière le traitement est suceptible de remplacer la vue d'une rayure par celle d'une deformation optique de la longueur de la rayure, et d'1 ou 2 mm de large. Donc il faut choisir entre la peste et le cholera. Si la rayure n'est pas trop profonde, un ponçage manuel au dentifrice est generalement efficace. Je mets une couche de chiffon fin sur une spatule de bois genre abaisse langue de toubib, et je ponce au dentifrice en veillant bien a ne pas créer de point chaud.. Tu peux faire un essai a l'extremité de la rayure, la ou elle est très fine, et si resultat ok tu peux progresser lentement vers la zone plus profonde pour voir ce que ça donne. Pas fan du ponçage a l'orbitale sur verrierre car ça chauffe, faut un bon coup de main pour pas faire plus de mal que de bien
  15. Un peu trop versatile même, il s'est cassé en 2 en vol sous les yeux du public a la coupe Icare il y a 8-9 ans. Le public ne faisant pas le distinguo avec nos planeurs, ça nous a fait une bonne grosse vilaine pub :-(((((