www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Js3


Thierry
 Share

Recommended Posts

Belle bête.

Les verrières sont de plus en plus petites. Y a-t-il une relation de cause à effet avec l'évolution des cellules de survie ?

 

En tout cas, j'ai peur de prendre connaissance du prix de vente ...

Link to comment
Share on other sites

Oui, dommage cette verrière trop petite qui donne au nez un aspect "mastoc" et cette aile médiane-haute moins élégante que les ailes médianes à mon gout. Ceci dit, une fois que tu es dedans, vu les perfos que doit avoir ce planeur, les considérations esthétiques...comment dire...ça t'en touche une sans faire bouger l'autre comme disait ce bon vieux Jaco. :-)

Pour le prix c'est comme toujours: des machines qu’achèteront nos clubs dans 30 ans quand elle seront abordables et sur lesquelles nous ne volerons finalement jamais pour l'écrasante majorité d'entre nous. :-(

Edited by Pegazur
Link to comment
Share on other sites

C'est quand même bizarre, cette aile haute, ça fait que coté intrados la jonction aile-fuselage forme un angle assez aigu, c'est connu pour être défavorable ... ?

 

L'aile haute est assez similaire à celle du Mü 31, mais le fuselage garde une forme très conventionnelle en comparaison.

http://www.akaflieg.vo.tum.de/images/Bilder/News/2016/25_Finish/Finish_Titelbild.jpg

Edited by Vinch

- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)

Link to comment
Share on other sites

Magnifique ! J'avais pas d'idée pour Noël :lol:

 

La verrière me fait penser au HPH 304S SHARK

 

http://www.hph.cz/index.php?option=com_phocagallery&view=category&id=2&Itemid=101&lang=en

 

Et l'aile haute, en dehors du Mü 31, il y a le FS 25 Cuervo. C'est apparemment la tendance aérodynamique du moment car l'ENSMA, nous prépare un CUERVO 2 fort intéressant.... peut être un JS 3 made in France....

 

http://www.uni-stuttgart.de/akaflieg/projekte/die-flugzeuge/fs25-cuervo/

 

http://planeur.ensma.fr/cuervo/58-58/

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas très fan de ses ailes mi-hautes....

L'esthétique est affaire de goût, mais si c'est bon pour les performances

Sans oublier la garde au sol en cas de vache ...

Mon site d'utilitaires : https://condorutill.fr/index_fr.php


A partir de ce jour j´n´ai plus baissé les yeux / J´ai consacré mon temps à contempler les cieux / A regarder passer les nues
[...] / A faire les yeux doux aux moindres cumulus... Georges Brassens (L'orage)

Link to comment
Share on other sites

 

C'est quand même bizarre, cette aile haute, ça fait que coté intrados la jonction aile-fuselage forme un angle assez aigu, c'est connu pour être défavorable ... ?

 

L'aile haute est assez similaire à celle du Mü 31, mais le fuselage garde une forme très conventionnelle en comparaison.

http://www.akaflieg.vo.tum.de/images/Bilder/News/2016/25_Finish/Finish_Titelbild.jpg

Et comment les axes de longerons sont montés ? :crying:

par le dessus ?

De la même facon, il serait intéressant de comprendre ce choix technique de l'aile haute car du point de vue visibilité le bord d'attage emplanture se trouve directement dans le champ de vision de pilote.

A noter également une roulette arrière rentrante.

Edited by PRZ
Link to comment
Share on other sites

C'est quand même bizarre, cette aile haute, ça fait que coté intrados la jonction aile-fuselage forme un angle assez aigu, c'est connu pour être défavorable ... ?

T'as raison, tous les premiers plastiques étaient en position haute, pas seulement l'ASW15 mais aussi le Phoëbus, et les générations suivantes on rabaissé les emplantures en position médiane haute parce que c'était préférable.

Dans le JS3, probablement que Jonker a pris entre autres l'option de gagner du rendement aérodynamique en grapillant quelques petits centimètres supplémentaires de longueur d'aile utile à envergure règlementaire égale en profitant du rétrécissement du maitre couple vers le haut.

On voit qu'il y a aussi un départ en dièdre négatif.

C'avait été également le choix de Schempp lors de l'évolution du Discus 1 vers le Discus 2, la position de l'aile était conservée sans inconvénient, mais le coût avait été la réduction de l'espace dans la cabine qui ne plaisait pas à tout le monde. Au même moment Schleicher lançait son ASW28 avec l'option contraire, cad avec large cabine. Résultats même si le D2 est une machine en perfos pures + c'est plutôt le 28 qui est recherché par les clubs maintenant.

Jonker a dû faire ses calculs d'optimisation, et tant mieux si les technos avancent, ça profitera à tous si c'est une bonne option.

Edited by Mike Bravo
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

 

C'est quand même bizarre, cette aile haute, ça fait que coté intrados la jonction aile-fuselage forme un angle assez aigu, c'est connu pour être défavorable ... ?

T'as raison, tous les premiers plastiques étaient en position haute, pas seulement l'ASW15 mais aussi le Phoëbus, et les générations suivantes on rabaissé les emplantures en position médiane haute parce que c'était préférable.

Dans le JS3, probablement que Jonker a pris entre autres l'option de gagner du rendement aérodynamique en grapillant quelques petits centimètres supplémentaires de longueur d'aile utile à envergure règlementaire égale en profitant du rétrécissement du maitre couple vers le haut.

On voit qu'il y a aussi un départ en dièdre négatif.

C'avait été également le choix de Schempp lors de l'évolution du Discus 1 vers le Discus 2, la position de l'aile était conservée sans inconvénient, mais le coût avait été la réduction de l'espace dans la cabine qui ne plaisait pas à tout le monde. Au même moment Schleicher lançait son ASW28 avec l'option contraire, cad avec large cabine. Résultats même si le D2 est une machine en perfos pures + c'est plutôt le 28 qui est recherché par les clubs maintenant.

Jonker a dû faire ses calculs d'optimisation, et tant mieux si les technos avancent, ça profitera à tous si c'est une bonne option.

 

Patrick Beatty (+) en Afrique du Sud créa dans les années 80 la série de planeurs B6-B8 avec le concept aile haute, donc rien de nouveau sous le soleil.

 

https://www.j2mcl-planeurs.net/dbj2mcl/planeurs-machines/planeur-fiche_0int.php?code=4228

 

http://www.icas.org/ICAS_ARCHIVE/ICAS1982/ICAS-82-5.5.3.pdf

 

https://groups.google.com/forum/#!topic/rec.aviation.soaring/T62rI3ET9Is

Link to comment
Share on other sites

pticheewall a dit : Patrick Beatty (+) en Afrique du Sud créa dans les années 80 la série de planeurs B6-B8 avec le concept aile haute, donc rien de nouveau sous le soleil.

 

Ha ben si, juste 37 ans d'évolution technologique. J'imagine que ces efforts peuvent jouer sur les perfos globales d'une machine, sachant qu'il est plus difficile (tout est relatif, hein ?) de grapiller 1 point de finesse aujourd'hui qu'à cette "lointaine" période.

D'ailleurs, je trouve bien triste qu'une structure française n'ait pas les mêmes prétentions-ambitions (sens positif) que M. Jonker. Notamment avec le passé et l'expérience aéronautique que nous avons. Voui, j'ai lu le post sur la démarche en cours de l'étude d'un planeur français. Nous, on en parle; lui, il le fait.

 

Dans le milieu automobile, tout a été inventé ou presque dans le 30 premières années après l'apparition du 1er bolide, y compris la motorisation électrique et pourtant les recherches continuent dans tous les secteurs, même sur le "vieux" concept du moteur à 4 tps

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

pticheewall a dit : Patrick Beatty (+) en Afrique du Sud créa dans les années 80 la série de planeurs B6-B8 avec le concept aile haute, donc rien de nouveau sous le soleil.

 

Ha ben si, juste 37 ans d'évolution technologique. J'imagine que ces efforts peuvent jouer sur les perfos globales d'une machine, sachant qu'il est plus difficile (tout est relatif, hein ?) de grapiller 1 point de finesse aujourd'hui qu'à cette "lointaine" période.

D'ailleurs, je trouve bien triste qu'une structure française n'ait pas les mêmes prétentions-ambitions (sens positif) que M. Jonker. Notamment avec le passé et l'expérience aéronautique que nous avons. Voui, j'ai lu le post sur la démarche en cours de l'étude d'un planeur français. Nous, on en parle; lui, il le fait.

 

Dans le milieu automobile, tout a été inventé ou presque dans le 30 premières années après l'apparition du 1er bolide, y compris la motorisation électrique et pourtant les recherches continuent dans tous les secteurs, même sur le "vieux" concept du moteur à 4 tps

 

Ha ben ouais chui dac :D mais je parlais du concept aérodynamique pas des évolutions technologiques des matériaux et des modes de fabrication.

 

Quelques études sur le concept aile haute.

 

http://drum.lib.umd.edu/bitstream/handle/1903/8141/umi-umd-5315.pdf;jsessionid=D0A2EC950E915B8E0BA5EECDCF06C56E?sequence=1

 

http://journals.sfu.ca/ts/index.php/ts/article/viewFile/233/217

 

J'ai retrouvé cette photo dans un Aviasport du Beatty B7 en 1987 au championnat d'Afrique du Sud avec son concepteur disparu en 1991.

 

Beatty B-7. Classe libre de 19,5m d'envergure, aile métallique avec un bord d'attaque elliptique et un bord de fuite légèrement incurvé, équipé de volet de courbure.

 

http://prem0.hiboox.com/images/0317/33b7f57cb8f66ad155c4c89829bd6069.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bon, si t'es d'ac avec moi, chuis d'ac avec toi. C trop cool

 

Y'a une différence visuelle notable entre le JS3 et ce B7 qui est le modèle de la verrière. Ce bonheur qu'est la verrière type DG ou Lak. Non seulement t'as une vision panoramique mais t'as chaud aux pieds.

Bon, c'est vrai que la verrière fait partie de la signature esthétique du constructeur

Link to comment
Share on other sites

Respect pticheewall, fallait les trouver ces docs! :1er:

J'aurais pas parié grand chose sur la configuration 5, c'est pas vraiment intuitif l'affaire!

Sinon le Mü 31 expliqué par le maestro Boermans, c'est tout de suite plus clair :P

Quand j'aurais un peu plus de temps, je me plongerais dans ces papiers en détails, tiens!

 

- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)

Link to comment
Share on other sites

Respect pticheewall, fallait les trouver ces docs! :1er:

J'aurais pas parié grand chose sur la configuration 5, c'est pas vraiment intuitif l'affaire!

Sinon le Mü 31 expliqué par le maestro Boermans, c'est tout de suite plus clair :P

Quand j'aurais un peu plus de temps, je me plongerais dans ces papiers en détails, tiens!

 

Merci. C'est toujours encourageant de lire ce type de message :flowers:

 

La configuration 5 n'est pas esthétique et à choisir, je préfére encore la formule du Baby Cirrus resté sans suite.

 

http://prem0.hiboox.com/images/0317/c225a5a64c58dcd089be7e8c55112b62.jpg

 

Après lecture, tu peux toujours envoyer les dossiers chez Euroglider pour application :lol:

 

http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=12108&page=2&do=findComment&comment=108256

 

Fabrice

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

 

pticheewall a dit : Patrick Beatty (+) en Afrique du Sud créa dans les années 80 la série de planeurs B6-B8 avec le concept aile haute, donc rien de nouveau sous le soleil.

 

Ha ben si, juste 37 ans d'évolution technologique. J'imagine que ces efforts peuvent jouer sur les perfos globales d'une machine, sachant qu'il est plus difficile (tout est relatif, hein ?) de grapiller 1 point de finesse aujourd'hui qu'à cette "lointaine" période.

D'ailleurs, je trouve bien triste qu'une structure française n'ait pas les mêmes prétentions-ambitions (sens positif) que M. Jonker. Notamment avec le passé et l'expérience aéronautique que nous avons. Voui, j'ai lu le post sur la démarche en cours de l'étude d'un planeur français. Nous, on en parle; lui, il le fait.

 

Dans le milieu automobile, tout a été inventé ou presque dans le 30 premières années après l'apparition du 1er bolide, y compris la motorisation électrique et pourtant les recherches continuent dans tous les secteurs, même sur le "vieux" concept du moteur à 4 tps

 

Ha ben ouais chui dac :D mais je parlais du concept aérodynamique pas des évolutions technologiques des matériaux et des modes de fabrication.

 

Quelques études sur le concept aile haute.

 

http://drum.lib.umd.edu/bitstream/handle/1903/8141/umi-umd-5315.pdf;jsessionid=D0A2EC950E915B8E0BA5EECDCF06C56E?sequence=1

 

http://journals.sfu.ca/ts/index.php/ts/article/viewFile/233/217

 

J'ai retrouvé cette photo dans un Aviasport du Beatty B7 en 1987 au championnat d'Afrique du Sud avec son concepteur disparu en 1991.

 

Beatty B-7. Classe libre de 19,5m d'envergure, aile métallique avec un bord d'attaque elliptique et un bord de fuite légèrement incurvé, équipé de volet de courbure.

 

http://prem0.hiboox.com/images/0317/33b7f57cb8f66ad155c4c89829bd6069.jpg

 

Une autre photo du Beatty B-7 retrouvée dans un Aviation magazine où il est plus facile de distinguer le bord d'attaque elliptique et le concept aile haute.

 

http://free0.hiboox.com/images/0717/05eb0ff27638130b8789eb66041a4915.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 8 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...