www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Vinch

Membres
  • Posts

    647
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Vinch

  1. voui, voui, voui, avec le fichier igc ! :wacko:
  2. Il doit rester aussi un Calif privé en état de vol à Saint-Girons. NB: dans le même secteur, pour les plus motivés, il est aussi possible de récupérer quelques pièces d'un autre Calif au fond de l'étang d'Arain - petit barrage de montagne à proximité du pic Crabère, mais il vaut mieux se munir d'un sous-marin de poche parce que c'est très profond...
  3. Voilà pourquoi les Allemands emmènent des bretzel en vol pour accompagner la bière...
  4. Allez, Bert, encore une couche : C'est tellement facile que Hana Zejdova a battu (à bord de Diana) 14 records du monde feminins, dont 5 restent toujours à battre... Mais en attendant de voir voler les cailloux, je vais vous motrer au moins cette porte du hangar qui volera peut-être avant Noël : - - - - -> http://perso.wanadoo.fr/yankee-romeo/diana2_aile.jpg Heu... Jean-Denis, si des fois tu passais dans le coin, pourrais-tu nous dire qques mots des qualités et des défauts du Diana ? Ca éviterait qu'on fasse un procès d'intention à ce pauvre planeur ou au contraire qu'on l'idolâtre sans être jamais monté dedans...
  5. Si les Diana1 et 2 ont des performances aussi remarquables, pourquoi le Diana1 n'a jammais connu aucune consécration en compétition internationale ????? (Je crois me souvenir que JD. Barrois n'a pas été très heureux à Bayreuth en 99 avec son SZD-56, face aux Ventus2 et ASW27). Quels sont véritablement les défauts du planeur? Est-ce l'agrément de pilotage, ou les qualités de vol à basse vitesse qui ne sont pas au rendez-vous? Le planeur monte-t-il moins bien dans les pompes que ses concurrents? Il me semble qu'une bonne finesse max, même mesurée, ne consitue qu'une partie des perfos d'un planeur. Si les autres qualités que l'on connait chez les meilleurs planeurs allemands actuels, ne sont pas au rendez-vous, le planeur ne connaitra jamais le vrai succès, même si sa finesse est >50 en ligne droite. Ou alors, peut-être connaitra-t-il le succès uniquement en battant des records en classe course dans l'onde d'Argentine ou sous des rues de cumulus interminables où il peut voler presque uniquement en ligne droite... Quel est le nombre total de Diana vendus, d'ailleurs ?
  6. voir par exemple à ce sujet: tower of power On y apprend qu'une tour prototype de 200m de haut a déjà été construite dans le sud-est de l'Espagne et que ça a l'air de bien marcher... Par contre, pour le vol à voile, et sans parler de reglementation, y va pas rester grand chose comme convection "naturelle" à proximité de ces tours, mais qu'est ce que les pompes vont être bonnes juste au dessus... (j'ose pas imaginer les plafonds qu'on aurait!!! :wacko: ). La "logique reglementaire" voudrait qu'on soit privé de survol de ces mégas usines à thermique, et qu'il nous reste la couche stable autour pour nous amuser avec nos planeurs. Mais d'ici là, soit on sera devenu terroristes, soit on aura abandonné le planeur... bah au pire tu viendras voler à Valensole plutôt qu'à Vinon, ça sera plus simple pour les départs matinaux et les arrivées nocturnes
  7. Ah les souvenirs d'enfance vélivole à Puimoisson.... Un "gros Twin" à la découverte des Alpes du Sud... Le premier vol de pente pendant des heures sur la Serre sans se lasser... et puis aussi les rencontres inopinées avec des amies tarentules sous la tente... les sangliers qui viennent chatouiller les pieds la nuit... les orages qui font confondre camping et rafting ... puis juste après le ciel étoilé où la voie lactée se dessine comme nulle part ailleurs... bah si c'est pas le paradis, ça y ressemble quand même un petit peu!!!
  8. On va quand même pas te plaindre !! Faut croire que tu es mal tombé. De mon temps il y avait encore des écoles d'ingénieur où seul le stage de fin d'études était obligatoire après la 3ème année... On pouvait même trouver des écoles qui te "payaient" pour faire du planeur à la place d'un stage l'été... quand on y repense, c'était pas mal... mais c'était il y a bien longtemps tout ça... 2 ans tout de même
  9. oops, j'étais pas loggé... le dernier post était de moi
  10. Effectivement ce post est un peu hors-sujet sur planeur.net, et je m'excuse auprès de ceux qui ont perdu de précieuses minutes de leur existence à le lire. Je précisais néanmoins à la première ligne du message initial qu'il n'avait pas de rapport avec le vol à voile et je pensais qu'il était assez évident qu'un lecteur pouvait arrêter sa lecture à la fin de cette première phrase, dès lors qu'il ne se sentait pas concerné...:-) mais d'aucuns ont fait mentir cette affirmation. Néanmoins, je voudrais juste ajouter que: 1) Plusieurs personnes ont donné sur cette affaire leur éclairage personnel, et leur contribution a permis, je pense, d'avancer dans la compréhension des faits qui peuvent mener un pilote de 747 d'Air France à devenir clochard. Je remercie Guest, Yurek, pegasus et Michel Klich. Si ces personnes ont répondu, c'est que le sujet les a intéressé. 2) Il y a des (bons) modérateurs qui s'occupent de ce forum et ils n'ont pas jugé nécessaire d'effacer ce topic. Je n'aurai cependant pas été "vexé" s'ils l'avaient fait et je ne serai pas vexé s'ils le font demain. Je vous prie par contre de ne pas vous substituer aux modérateurs, sauf si c'est pour le plaisir de râler que vous le faites, ça fait parfois du bien il est vrai (mais là aussi, vous pouvez trouver d'autres forums pour le faire ).
  11. voir aussi le §44.1: "L'enquête a montré que les scénarios les plus probables de l'accident impliquent une erreur dans la commande de la descente effectuée par le pilote par l'intermédiaire du FCU. En particulier une confusion entre les modes VS et FPA est apparue comme probable à la commission. Tous les scénarios impliquent par ailleurs une non reconnaissance par l'équipage de la très forte anomalie de trajectoire verticale résultante." Les rapports d'accidents aussi graves sont extrêmement complexes et mon intention n'était surtout pas d'amener le débat sur une étude du rapport de l'accident du Mont St-Odile, car ce forum n'est pas vraiment le lieu approprié pour ça... Ce qui m'intéressait était plutôt de susciter une discussion sur le sort que dit avoir subit Norbert Jacquet: effectivement il a sans doute été provocateur, il a mal choisi le titre de son livre, il a peut-être axé son "combat" sur une cause tout à fait secondaire des accidents, il a sans doute été très mal inspiré d'accuser directement des ministres, mais tout cela méritait-il un tel acharnement, une telle débauche de moyens pour le faire taire ou le faire passer pour un fou dangereux ?
  12. Ce post n'a pas de rapport avec le vol à voile, mais concerne plus généralement tous ceux qui s'intéressent aux avions. J'ai découvert aujourd'hui le site internet que Norbert JACQUET a créé fin août 2004. Tout le monde a entendu parler des crashs d'Airbus d'Habsheim et du Mont St Odile, mais tout le monde ne connait pas l'histoire de cet ancien syndicaliste d'Air France, qui avait, à l'époque, mis en cause la version officielle de l'explication des crashs. Son site: http://www.jacno.com La première question qui s'impose: comment un homme qui a tort pourrait avoir mis une telle volonté à crier "sa vérité"? Les questions suivantes qui viennent après: si la vérité n'est pas libre, la liberté est-elle vraie ? (celle-là n'est pas de moi ) ou plus simplement dit: y a-t-il encore des démocraties quelque part sur terre? ...je pensais que la France était l'une des dernières... Y aura-t-il un Michael Moore français pour faire un film/documentaire sur le sujet ? Votre avis?
  13. Trop fort le Duocopter dans auto journal, on aura tout vu !!
  14. :lol: et prend aussi bien soin du SJ (le Pégase des mes longues heures d'apprentissage) ..... toujours une larme qd je le croise en vol !
  15. bouquin bleu phase 8: "Le développement de lenticulaires est moins significatif, ils peuvent apparaître dans des ascendances de quelques centimètres par seconde, inexploitables en planeur"
  16. y a des chances! p'tet que Joris sera aussi de la partie... on va voir ça. Faut que tu t'entraines hein, pasque d'ici là on risque de l'avoir en main, le bébé, et vu qu'il a déjà gagné la coupe Duo l'année dernière, il aura envie de recommencer, achtung... (si on merde, on demandera à Régis de faire une ou deux épreuves pour nous remonter ) @+
  17. no soucy, si vous passez par Vinon, ça sera un plaisir et un immense honneur... (la bête marche pas mal en effet... ... ça change un peu du Pégase... j'ose même pas imaginer quand les ailes seront "ras la gueule de flotte"... ça risque d'aller un peu trop vite pour mon petit cerveau cet engin de guerre... )
  18. suis en train de préparer mes cartes vàv de la Suisse pour un futur stage là-bas... j'aurai jamais pensé qu'y pouvait y avoir autant de grosses montagnes sur un petit pays comme ça... on se sent tout tout tout petit rikiki... c'est beau le vol à voile en montagne... et quelle école d'humilité... ...encore qques dizaines d'heures à passer pour étudier la carte, et j'espère être prêt pour un 50 bornes suisse à 35 km/h...si tout va bien
  19. si tu veux mettre un petit Pégase sur ton Nimbus 3 pour gagner la netcoupe ni vu ni connu, il te faut qquechose de discret - je pense que ça ça devrait aller, c'est la version en relief pour coller à l'avant du véhicule (il faut juste penser à couper la corne): http://kwalish.free.fr/rubrique/wargame/figurine/Images/Pegase.jpg Avec ça, aucun risque qu'on te fasse remarquer que ton Pégase a de grandes ailes...
  20. Pour samedi j'espere... voui, ça c'est une bonne idée: vous les lachez sur le nord des Alpes le matin, et avec leurs petits pieds, ils s'enfuient vite au chaud rejoindre les Alpes du Sud le reste de la journée...(pas cons les cumuli, ils aiment pas se geler trop longtemps chez vous )
  21. Hep salut les Descatoire, z'avez des photos du Crystal déco "rosie" ??????????? nous faites pas languir, montrez-nous ça !!!!!
  22. Si tu veux découvrir les passages vers les Alpes du Nord au départ de terrains des Alpes du Sud, je ne sais pas si un bouquin est la meilleure réponse à tes questions, en tous cas ce ne sera jamais la seule réponse... J'avais exactement le même besoin que toi ces dernières années, et je pense que rien ne vaut la pratique: si tu y vas avec méthode, tu peux sans problèmes découvrir progressivement les cheminements qui te permettent d'aller vers les Alpes du Nord, tout seul comme un grand. Voici pour info quelques petites méthodes que j'ai appliquées, et que je n'ai pas eu à regretter: -Tu peux commencer par analyser les grands vols disponibles sur la Netcoupe en été (ceux de R. Tappeser sont toujours extrèmement instructifs par exemple), c'est super pour apprendre les cheminements et les positions "statistiques" des meilleurs thermiques en fonction des types de situations mto donnés. -Tu peux également préparer des cartes les plus lisibles possibles, avec tous les dégagements marqués très clairement, de manière à diminuer au maximum ta charge de travail necessaire à la navigation, en vol, quand tu vas dans des endroits où tu n'as jamais été auparavant (la méthode de pliage de carte "Reichman" présentée dans son bouquin "La course en planeur" est parfaite pour ça: tu n'es jamais sur un pli de carte et ta carte est toujours ouverte en qques secondes sur l'endroit où tu es). -Tu peux investir aussi dans la carte en relief IGN 1/250 000ème des Alpes du Nord, qui est très bien faite, et l'accrocher chez toi à un endroit où tu passes souvent.... ça marche pas mal pour apprendre le nom des vallées et des bleds paumés :-) -Si tu as en plus la chance de bénéficier qques jours dans l'année, comme en 2003, de situations mto exceptionnelles, qui te permettent de passer dans les Alpes du Nord avec des très gros plafonds, c'est encore beaucoup plus simple pour mémoriser les cheminements et la topologie des reliefs pour préparer les vols suivants, en conditions plus "nominales". -Enfin, tu peux peut-être aussi essayer de venir voler à Vinon, qui offre - à mon avis - des avantages énÔrmes par rapport à St-Auban, dans le type de progression que tu cherches vers les grands vols: -pas d'heure de "first take-off" imposée, ni d'heure limite pour rentrer le soir -une fréquence radio "circuit" très bien gérée, qui te permet de savoir à quelle vitesse avancent les autres planeurs qui suivent la même route que toi, et par où ils cheminent, pour comparer leurs choix aux tiens en temps réel -la possibilité de demander après les vols aux autres pilotes "moustachus" de t'expliquer un peu leurs cheminements et leurs choix "stratégiques" pour comprendre et corriger tes erreurs...etc etc Bref, je ne pense pas qu'un livre soit vraiment "la bible" pour progresser en vàv en montagne, surtout que les quelques uns qui sont disponibles ne s'intéressent pas vraiment à ton besoin, comme l'a signalé JNV (rien à foutre de savoir qu'il y a de l'onde sous le vent des "hohe Tauern" en Autriche ou que l'Engadine est très favorable au vàv thermique grâce à son fond de vallée très élevé, quand tu voles au départ de Saint-Auban ou Vinon...:-))) NB: Dans les Pyrénées, c'est exactement le même problème en plus complexe, car les bonnes situations qui permettent de partir des versants français sont rares, donc on passe beaucoup plus de temps à apprendre: une bonne formation "montagne" doit prendre des années et des années dans les Pyrénées françaises, et doit coûter aussi très cher en centièmes de remorqués :-)... C'est sans doute pour ça que les "bons" ont des planeurs motorisés. En 3 ans passés à voler à Saint-Girons, j'ai pu constater qu'un livre, aussi instructif et complet soit-il (j'ai appris par coeur le livre de Blanchard, à force de le potasser :-))), est juste un outil comme un autre pour aider à la progression, mais on ne deviendra jamais performant juste grâce à un livre... rien ne remplace l'expérience personnelle qu'on peut acquérir, il y a tellement de phénomènes "trodus" qu'on ne pourra jamais généraliser dans un livre, et dont chaque pilote aura une perception différente... (désolé pour la longueur du message)
  23. ben ça c'est ce qu'on appelle une démonstration pertinente! Merci. :wacko:
  24. Intéressant la "soute à glute"... peut-on en savoir plus? Comment faire pour que les glutes restent fraiches en été, après un vol à basse altitude qui finit par une vache? Y a-t-il moyen d'accéder aux glutes en vol ou juste au sol? Combien de packs peut-on y mettre? Y a-t-il une option avec fut dans la soute+tireuse en cabine pour les Allemands? Je commence à comprendre pourquoi Régis aimait bien le 3W quand il était de passage à Vinon... ... c'est vrai aussi que 3W ça fait plus discret comme nom que "3 bières" sur la dérive...
×
×
  • Create New...