www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

delta217

Membres
  • Posts

    545
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by delta217

  1. Ben justement, là, c'est exactement cela que demande l'Europe ! Puisqu'en ce moment, toute l'Europe est à la même heure été comme hiver, et qu'à l'issue du changement, les heures seront éventuellement différentes à Barcelone et à Helsinki. Cela dit, on ne voit pas pourquoi on "devrait être en TU", alors que la journée n'est absolument pas centrée sur TU (le lever de soleil à 3h26 à Strasbourg le 20 juin, on ne voit très bien l'utilité...). Quant au planeur, le post d'origine sur le sujet (http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=13072) montre qu'on peut craindre un impact économique tout à fait réel sur la vie des clubs, dont la journée de vol sera réduite d'une heure (sachant que les Français sont très attachés à leur déjeuner...). Si on généralise au tourisme (sauf erreur la France est la première destination touristique du monde -10 millions de visiteurs au Louvre), TU+2 convient fort bien à cela. Donc, tout cela est loin d'être stupide. La connerie, c'est de supprimer la bascule hiver/été.
  2. delta217

    Aeroweb

    Salut, Je ne comprends strictement rien à ce site, j'ouvre des "+" dans la page "briefing", et il ne se passe rien. Je n'ai pas de "P" en bas à droite...
  3. Non, je ne le pense pas du tout, car de question en question, on arrive à un résultat qui n'est plus sensé par rapport à l’intérêt général. Le tableau ci-dessous donne le résultat d'un préférendum : 2 points pour le choix 1, 1 pour le choix 2, 0 pour le choix 3. Le système actuel sort vainqueur. Pour les besoins de la cause, j'ai éclaté les 20% favorables au système actuel en 10% plutôt GMT+1 et 10% plutôt GMT+2.
  4. L'Europe croyait tenir un sujet consensuel, se refaire une santé dessus, et elle met le bazar... La consultation met en évidence deux blocs irréconciliables : les tenants de GMT+1, et ceux de GMT+2 (sans parler des GMT+0 qui veulent revenir à la chasse au bison). Le beau clivage que voilà. La consultation était sans doute censée torpiller définitivement l'heure d'été, et patatrac, c'est le résultat opposé qui sort. La tuile pour nos parlementaires ! Du coup, on voit les limites (la nullité ?) du principe du référendum oui/non. Si on pratiquait le préférendum: 2 points pour le 1er choix, 1 pour le suivant, etc.. (heure d'été constante/heure d'hiver constante/changement d'heure) le résultat serait très clair: tous les inconditionnels de GMT+1 et GMT+2 mettraient le système actuel en deuxième choix. Ajoutés aux points de ceux qui mettraient le système actuel en 1er choix, ce dernier se révélerait être le meilleurs !!! Au lieu de cela, on se dirige vers 60% d'insatisfaits... Notre Brexit à nous (en remplaçant les nostalgiques de l'empire par les nostalgiques de la chasse au bison - partisans de GMT+0).
  5. Bon, je fais la réponse... En découplant l'aileron au niveau du renvoi d'angle, il s'avère que les débattements observés correspondent aux débattements maximum mécaniques. Donc, il n'y a rien à faire, la différence de débattement entre les deux ailes ne peut pas être corrigée (sauf à changer l'aile...). Incidemment, examen du fonctionnement de la commande d'aileron : la commande est actionnée dans le sens Y (axe de tangage), elle pivote autour de l'axe Z (lacet), tandis que l'aileron pivote - heureusement ! - autour de l'axe Y. Et ce par la grâce d'une articulation du guignol à 45° dans le plan YZ... C'est quasi magique, prix Nobel pour les ingénieurs de LS !
  6. Ce débat illustre à mon sens un imbroglio dont on pouvait se passer. Une écrasante majorité - semble-t-il - réclame la fin du changement d'heure. Mais au delà de cette question, on trouve les irréductibles de l'heure d'été, et les irréductibles de l'heure d'hiver... Comme il faudra bien choisir, les irréductibles de l'heure qui ne sera pas choisie seront fort mécontents. En définitive, le système actuel a le mérite de contenter tout le monde..., 6 mois par an! Le sondage ne propose pas de se mettre à l'heure d'été les années paires, et à l'heure d'hiver les années impaires...
  7. Salut, Quelqu'un connait-il la procédure ? DG(LS) répond on ne sait pas, il faut nous amener le planeur...! Sur le LS3a, les tiges de commande dans les ailes fonctionnent comme les aérofreins : manche d'un côté, les deux sont poussées dans les ailes (ou tirées). Sans doute nécessaire pour le couplage flaps/ailerons. L'inversion de sens se fait au renvoi d'angle en face des ailerons. Le système est donc dissymétrique. Le renvoi d'angle est mécaniquement très curieux : la sollicitation de la commande d'aileron est parallèle au bord d'attaque, et la commande est articulée avec un angle de 45° (au lieu de 90°) sur l'aileron lui-même. J'ai toujours pas très bien compris comment ça marche (mais çà marche...) ! Si quelqu'un a de l'expérience sur ce réglage, je suis preneur. Merci.
  8. Mon fils m'a donné un nouvel argument pour conserver l'heure d'été : pour les métiers "chauds", on démarre volontiers les journées à 6:00 pour éviter les heures chaudes. Si on adopte l'heure d'hiver, ces travailleurs là (agriculture, bâtiment, travaux publics, etc...) devront se lever une heure plus tôt.
  9. Alerte générale : au vu des résultats partiels donnés dans la presse, l'heure d'été est perdue à ce jour. Il est encore temps - jusqu'au 3 mars me semble-t-il - de voter pour inverser cette tendance.
  10. Consultation franco-française sur le site de l'assemblée nationale : http://www2.assemblee-nationale.fr/consultations-citoyennes/consultations-citoyennes-en-cours A noter que l'on peut y indiquer que l'on trouve les système actuel parfait ! Vive l'heure d'été...
  11. Eh non ! Pas forcément. Dans le cas d'un maintien de compétence pilote SPL, le papier (31formexa) est remis au titulaire de la licence. Cela dit, pour que la compétence soit maintenue, il faut que TOUTES les cases soient OK. Et le formulaire porte la mention signée par l'examinateur : "J'atteste que que toutes les manoeuvres et tous les exercices requis ont été effectués ainsi qu’une information relative à l’examen oral de connaissances théorique (FCL.125; FCL.235 et AMC1 FCL.125; FCL.235)".
  12. En fait, le seul obligatoire au vu du MM, c'est 4. Le 1 est décrit dans le TM 3030, mais représente un boulot considérable. Quant à 2 et 3, DG/LS ne se mouille pas... Donc, je vais refaire 4 et ajouter 3, sachant que 2 est déjà en place.
  13. Salut, Les bandes mylar se généralisent. Sur les planeur anciens (LS3a, dans mon cas), le constructeur propose via un bulletin technique (optionnel) de poser une étanchéité à l'intérieur des ailerons (et volets, le cas échéant), plus l'historique bande TESA 651 (qui n'existe plus). A l'heure des bandes mylar, peut-on considérer qu'une étanchéité mylar dessus et dessous remplace le bulletin technique optionnel relatif à l'étanchéité par l'intérieur ? Sur le LS3, le manuel de maintenance prévoit 3 + 1 (ce dernier optionnel). Est-ce que 2 + 3 est mieux ? C'est en tout cas beaucoup plus facile (pas de démontage). Après, ceinture et bretelles, c'est 1 + 2 + 3....
  14. J'avais envisagé 3 solutions pour masquer : le scotch, le mastic acrylique, le mastic polyester+gelcoat. J'ai finalement opté pour la dernière. Si l'on réfléchit à la poulie, celle-ci n'a qu'une fonction, celle de tirer la poche à la mise en place de celle-ci depuis l'emplanture (et de la tenir en place ensuite !). Elle ne sert donc qu'une fois, puis tous les 20 ou 30 ans... En passant par le saumon, la traction se fait depuis l'extrémité. Donc, j'ai considéré que, s'il fallait y revenir un jour ou l'autre (dans 20 ans ?), ce ne serait pas bien compliqué de faire sauter 4 cm de mastic.
  15. Ça, c'est fait ! Et avec une méthode originale, inspirée des DG ou la poulie est apparemment en bout d'aile. Sauf que j'ai utilisé le saumon lui-même en lieu et place de la poulie ! J'ai passé un tire fil d'électricien, en ayant envoyé en bout d'aile un tube d'électricien pour le récupérer. Puis passé les cordelettes. Précaution : il faut percer dans la partie basse du saumon, là où il y a de la matière, et notamment la plaque métallique qui fait ou supporte le patin de bout d'aile. Il y a juste l'épaisseur de gelcoat et de mastic qui va bien pour noyer le passage de la cordelette 5mm dans le saumon. Méthode brevetée...
  16. Trouvé une épingle sur l'extrémité de la poche, donc le réparateur-macaque a sans doute tenté de la crocheter sur la poulie ??? En tout cas, çà n'a pas tenu, et c'était pas la bonne idée.
  17. Pour l'heure, j'explore la piste "pas de retour vers l'emplanture" : percer le saumon pour passer à travers toute l'aile et aller chercher le sac. Et fixer la corde sur le saumon (un nœud en 8 qui dépasse du saumon, ce serait du meilleur effet !). En définitive, à quoi sert ce retour de la ficelle vers le saumon ??? Un peu d'analyse de la valeur...
  18. Ta poulie était en bout d'aile ? Tu as réussi à "prendre le virage" de la poulie à 7m de distance ?
  19. Effectivement, avec du tuyau d'arrosage de gros diamètre ajusté en cône, un peu de graisse au silicone, çà le fait.
  20. Salut, J'ai une poche de ballast qui n'est pas attachée par la ficelle ad-hoc. Il n'y a plus de ficelle... Du coup, la poche a glissé vers le système de remplissage/vidange, la poche se tortille, et la vidange prend des plombes. Vous imaginez, 50 litres qui se barrent en 3 minutes d'un côté, et 1/4h de l'autre... Il me faut donc repasser cette foutue ficelle, vers la poulie qui est sise dans l'aile, à 5m de l'emplanture, puis retour vers celle-ci. Quelqu'un a-t-il déjà réalisé cette opération (sans faire un trou dans l'aile), et comment ? NB1 : il serait certainement plus facile de ne pas faire le retour, et d'emmener la ficelle vers le saumon pour l'y attacher. NB2 : cette absence de ficelle est à coup sûr à mettre au compte de la réparation de 1996 (évoquée dans mon post visites annuelles : ouvrez l’œil). Le C/R de réparation évoque le remplacement de la poche. Ça tombe bien, l'aile est éventrée jusqu'au longeron, on en profite pour bourrer la nouvelle poche dans le trou, on vire la ficelle qui ne sert surement à rien... et basta. Encore un travail de sagouin à mettre au compte de l'atelier du milieu du centre de la France qui a fait ce boulot de macaque !
  21. Salut, Le système de ballastage du LS3 semble assez rudimentaire, avec un orifice unique par aile de remplissage et de vidange. Celui-ci me semble être un PVC de 32 mm. Un tuyau (c'est le cas de le dire...!) pour effectuer un raccordement étanche sur cet orifice ? Merci.
  22. Salut, C'est bientôt Noël... tout est dans le titre !
  23. delta217

    Aeroweb

    J'aime bien ce nouveau site, qui permet de quasiment tout voir sur une page. Une appli pour téléphone existe également.
  24. Le centre de gravité étant devant le centre de poussée, le stabilisateur est donc en général déporteur pour... stabiliser l'ensemble. En outre, s'agissant de "prendre des g", le manche est arrière , donc le stabilisateur encore plus déporteur.
  25. Porteur ou déporteur, peu importe à la limite, la masse des ENP est importante vis à vis de l'effort de cisaillement sur les pions d'ailes. Donc, à mon sens, les ENP, c'est tout sauf les ailes.