Aller au contenu


Photo

[rex] La Perte Des Références Visuelles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 Administrateur

Administrateur

    Administrateur

  • Administrateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 3 124 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:le web !
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 29 octobre 2009 - 22:02

Le vol dans de mauvaises conditions météorologiques reste une cause majeure d'accident mortel en aviation générale.
Des pilotes qualifiés pour le vol à vue poursuivent leur vol jusqu'à la perte des références visuelles faute d'avoir reconnu suffisamment tôt la dégradation météo ...
L'IASA a tenté d'apporter des critères d'appréciation de la dégradation météo et des décisions qui doivent l'accompagner, dans sa dernière séquence. Voici maintenant les actions de sauvegarde à entreprendre si vous vous retrouvez dans la situation extrême de devoir piloter votre appareil sans visibilité

http://www.vimeo.com/6435295

http://www.vimeo.com/5487021

Video édité par Institut pour l'amélioration de la Sécurité Aérienne


Et en planeur .... qui n'a jamais mis le bout du nez ds un nuage ?

#2 Emeric

Emeric

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 196 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Toulouse
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITP

Posté 25 mars 2010 - 17:39

En avion ou en planeur équipé, le flash FFA est utile, sans doute.
En planeur... J'aimerais bien avoir des avis. Parce que ce genre de situation n'arrive pas qu'en cas d'imprudence délibérée (pompe exploitée un peu trop longtemps).

Récit rapide de mon expérience, sans doute ma plus grosse frayeur en planeur, il y a 3-4 ans.

Vol d'onde dans les pyrénées, nous sommes autour de 4500m, le sommet des nuages est autour de 4000 - 4200m (très irrégulier) et la couverture est déjà autour de 6-7/8. Je suis en mono derrière un second planeur (biplace, 100m plus haut).
Les nuages doivent faire 1000 - 1500 m d'épais et le relief atteint parfois 3000.

En transition entre deux ressauts, nous constatons que les trous commencent à se refermer. Nous sommes évidemment assez loin du prochain (3km environ)... cap dessus.
La transition n'étant pas bonne, je me suis retrouvé de plus en plus près du sommet des nuages, ma seule indication sur la proximité du trou étant l'info donnée par l'autre planeur. Progressivement, je rentre dans le nuage et la visi vers l'avant s'amenuise, la seule référence restant le ciel... dont l'angle de vue, évidemment, diminue à vue d'oeil (c'est pendant cette période, une à deux minutes ponctuées d'appels radio type "anne, soeur anne, ne vois-tu rien venir" que je me souviens avoir eu une trouille bleue due au fait que je n'avais aucune solution à l'esprit).
J'ai terminé par qqs secondes (2,3 seulement, par chance) sans aucune visibilité, puis suis arrivé dans le trou de foehn tant attendu et ai plongé plein AFs pour rejoindre le terrain, sachant que j'évaluais ma position comme suffisamment loin du relief... et tout s'est donc bien passé, fin de l'histoire.

Bref, mes conclusions sur l'événement :
* En onde (et pas que, d'ailleurs), les conditions de nébulosité peuvent évoluer très vite
* En venant d'au-dessus, les solutions qu'on peut imaginer dans la machine ne sont pas légion (sortir tous les AFs et attendre, ça ne marchera pas)
* et surtout, le fait est que j'aurais pu (et dû) faire demi tour au début plutôt que de tenter la transition d'un ressaut à l'autre avec ~500m de marge. La prise de risque était due au fait que je suivais une autre machine (laquelle, avec ses 100m de marge, a d'ailleurs raccroché).

Voilà, si ce retour d'expérience peut être utile à quelqu'un, je n'aurais pas perdu ma journée ;-)

Modifié par Emeric, 25 mars 2010 - 17:43.

Site de la SWAF : swaf.r8.org
Site de la Montagne Noire : vvmn.free.fr

#3 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 863 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 25 mars 2010 - 20:06

Salut
même si c'est pas (très) légal : une bille aiguille et/ou horizon artificiel peu(ven)t devenir franchement intéressant dans ce genre de situation. L'entrainement sur biplace en ciel bleu avec un pilote qui assure la sécurité et un qui s'entraine n'est pas superflu.
Après, faut pas chercher à se mettre dans des situations à la c** exprès non plus!!!! Mais dans un cas comme celui d'Emeric c'est plus qu'utile.

Bons vols
Etienne

Modifié par Etienne, 25 mars 2010 - 20:06.

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#4 afro

afro

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 920 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 26 mars 2010 - 09:04

Hi

Justement, je me suis tjs posé la question

Admettons que je me mette dans un nuage :
- je mets en route ma bille aiguille (j'en ai une sur mon engin) et je suis ses indications (tant qu'à faire)
- je vole à 100-120
- je regarde mon alti
- je regarde mon cap
- j'essaie de me positionner (pda-pna)
- après j'essaie de sortir du nuage en sortant les AF

Et surtout je ne regarde pas dehors tant que pas sorti du nuage. J'ai bon, là ?

Bon maintenant tu rentres dans un nuage dans un massif montagneux, là....pfiou, je sais pas

SVE m'a dit que les élèves vélivoles, il y a fort longtemps, étaient formés quant à l'utilisation de la bille aiguille et du vol sans visi. Je crois que l'on avait un peu le droit de tutoyer méchamment les nuages. Me trompe-je ?

Afro

#5 JVJF

JVJF

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 113 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Saint Gaudens
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 26 mars 2010 - 09:11

Le principal de la réponse est dans le livre bleu depuis plus de trente ans ...
En l'absence dinstruments et qualification, sortir tout les AF et surtout ne pas chercher a piloter car
il est quasiment sur de placer le planeur en virage engage et de le casser par facteur de charge.
Ceci est une solution extrême ne pouvant être utilisée seulement si l'on estcertain que la base desnuages est dégagée du relief. Sinon c'est le parachute.
Le mieux étant d'éviter cette situation
Pour l'histoire il y a eu des gens qui sopposaient a ce que l'on expose cette solution extrême de meme d'autres nevoulaient pas que l'on apprenne la mise et la sortie de vrille ...
Bien sur, ceci est du passe. :wacko:
Dans la prochaine édition on expliquera unpeu plus ce onde références visuelles indispensables.
En attendant profiter d'un excedent d'altitude en fin de vol pourde d'emontrer l' aptitude du planeur a descendre plein AF sans sortie du domaine de vol a condition que le pote le laisse faire ...
Un decrochage n'est pas dangereux contrairement a exce de vne et surtout defCteur de charge.

#6 Coyote

Coyote

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 155 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Draguignan
  • Intérêt(s):Fun & Freeride
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITP

Posté 26 mars 2010 - 09:20

Le principal de la réponse est dans le livre bleu depuis plus de trente ans ...
En l'absence dinstruments et qualification, sortir tout les AF et surtout ne pas chercher a piloter car
il est quasiment sur de placer le planeur en virage engage et de le casser par facteur de charge.

Il me semble qu'il faut aussi positionner sont compensateur à piquer, je vérifierais à midi sur mon bouquin bleu :wacko:

#7 JVJF

JVJF

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 113 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Saint Gaudens
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 26 mars 2010 - 09:29

Le principal de la réponse est dans le livre bleu depuis plus de trente ans ...
En l'absence dinstruments et qualification, sortir tout les AF et surtout ne pas chercher a piloter car
il est quasiment sur de placer le planeur en virage engage et de le casser par facteur de charge.
Ceci est une solution extrême ne pouvant être utilisée seulement si l'on estcertain que la base desnuages est dégagée du relief. Sinon c'est le parachute.
Le mieux étant d'éviter cette situation
Pour l'histoire il y a eu des gens qui sopposaient a ce que l'on expose cette solution extrême de meme d'autres nevoulaient pas que l'on apprenne la mise et la sortie de vrille ...
Bien sur, ceci est du passe. :wacko:
Dans la prochaine édition on expliquera unpeu plus ce onde références visuelles indispensables.
En attendant profiter d'un excedent d'altitude en fin de vol pourde d'emontrer l' aptitude du planeur a descendre plein AF sans sortie du domaine de vol a condition que le pote le laisse faire ...
Un decrochage n'est pas dangereux contrairement a exce de vne et surtout defCteur de charge.

Désole pour les fautes de frappe les touches du Iphone sont encore plus petites que les trous de fœhn
lire pilote au lieu de pote quoique ce ne soit pas contradictoire :blush:

#8 afro

afro

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 920 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 26 mars 2010 - 13:04

Le principal de la réponse est dans le livre bleu depuis plus de trente ans ...
En l'absence dinstruments et qualification, sortir tout les AF et surtout ne pas chercher a piloter


Oui oui, c'est exact mais si t'as une bille aiguille, comment tu t'en sers ?

Quoique il est possible d'aller chez le club avion voisin et demander gentiment si un instructeur ne veut pas te faire 1 heure d'avion aux instruments histoire de "voir" comment ça se passe

#9 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 455 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 26 mars 2010 - 13:21

Oui oui, c'est exact mais si t'as une bille aiguille, comment tu t'en sers ?


Pour avoir fait un peu de PSV avec un horizon insensible au dérapage, je peux assurer qu'une bille-aiguille (sensible au dérapage, elle) n'est pas une solution d'avenir.... quand on y connaît rien !

Pour traverser une couche d'épaisseur "faible", les AF en grand, le trim réglé pour une vitesse raisonnable (je mettrais entre 100 et 130) et les ailes horizontales avant de pénétrer. Ensuite on ne touche plus à rien.

Les croyants ajouteront la prière de leur choix ! :wacko:

#10 JVJF

JVJF

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 113 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Saint Gaudens
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 26 mars 2010 - 15:20

Je confirrme, après qq millers d'h en IFR et instructeur vsv, sur des avions lourds plus stables que des planeurs que piloter avec une bille aiguille et un badin cela s'appelle du panneau réduit et ce n'est pas de la tarte.
Praticable uniquement si l'on a un très bon entrainement .
De plus les planeurs modernes accélèrent fortement pour une petite variation dassiette .
Ajouter a cela toutes les fausses sensations excellentes pour se planter ... :wacko:
La seule vraie reponse est d'avoir un horizon artificiel, il en existe maintenant de très bons électronique .
Et considérer , comme sur les avions VFR, que c'est juste un moyen de secours avec training necessaire.

#11 vincent jouvet

vincent jouvet

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 409 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Grenoble
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 26 mars 2010 - 21:15

Et considérer , comme sur les avions VFR, que c'est juste un moyen de secours avec training necessaire.


et après tout cela penser aussi au givrage quand on descends de l'onde en traversant une couche.
ca commence à faire beaucoup..... avec de moins en moins de marge.

vive le vol a voile à vue :wacko:
2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

vincent.jvt01"xxx"free.fr

#12 camus

camus

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 363 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:montpellier
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 26 mars 2010 - 22:10

Je le montrai aux élèves sur K 13, grace à son dièdre, plein AF compensateur réglé sur 100, il vole tout seul : il a tendance à s'incliner, puis il revient, c'est moins probant sur les Twin.

#13 afro

afro

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 920 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 27 mars 2010 - 09:33

Oui oui, c'est exact mais si t'as une bille aiguille, comment tu t'en sers ?

Pour avoir fait un peu de PSV avec un horizon insensible au dérapage, je peux assurer qu'une bille-aiguille (sensible au dérapage, elle) n'est pas une solution d'avenir.... quand on y connaît rien !
Pour traverser une couche d'épaisseur "faible", les AF en grand, le trim réglé pour une vitesse raisonnable (je mettrais entre 100 et 130) et les ailes horizontales avant de pénétrer. Ensuite on ne touche plus à rien.


Je recadre mes propos en fonction des votres :
1- éviter d'entrer volontairement dans un nuage, principe de base
2- appliquer la procédure du livre bleu
3- ne pas mettre en route sa bille aiguille qui ne sert à rien sans entrainement

Et Inch Allah :wacko:

Afro

ps : je pense que ce post est susceptible d'intéresser ceux qui ont une bille aiguille, qui savent + ou - comment ça fonctionne (si quelqu'un d'expérimenté en la matière peut apporter sa lumière concernant le B-A BA de la bille aiguille, ce pourrait être appréciable) et qui s'imaginent qu'ils sont sauvés...

#14 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 863 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 mars 2010 - 19:49

Je recadre mes propos en fonction des votres :
1- éviter d'entrer volontairement dans un nuage, principe de base
2- appliquer la procédure du livre bleu
3- ne pas mettre en route sa bille aiguille qui ne sert à rien sans entrainement


Salut
4- s'entrainer à utiliser la bille aiguille en assurant la sécurité (double commande et instructeur).

Mais les 1- et 2- DOIVENT rester règle absolue. Mais bon, nul n'est soumis à l'impossible et l'erreur est humaine. Savoir la corriger peut vous sauver la peau en cas extrême et absolu.

Bons vols
Etienne
mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#15 cboulenguez

cboulenguez

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 543 messages

Posté 28 mars 2010 - 20:12

Je recadre mes propos en fonction des votres :
1- éviter d'entrer volontairement dans un nuage, principe de base
2- appliquer la procédure du livre bleu
3- ne pas mettre en route sa bille aiguille qui ne sert à rien sans entrainement


Salut
4- s'entrainer à utiliser la bille aiguille en assurant la sécurité (double commande et instructeur).

Mais les 1- et 2- DOIVENT rester règle absolue. Mais bon, nul n'est soumis à l'impossible et l'erreur est humaine. Savoir la corriger peut vous sauver la peau en cas extrême et absolu.

Bons vols
Etienne

Pour ce que j'en sais, la bille aiguille, dont le fonctionnement est basé sur le principe d'une stabilité dans le plan du gyroscope, implique qu'elle soit mise en fonction, en vol stable, largement avant d'entrer dans le nuage, ce qui implique, au moins dans quelques cas, une préméditation coupable sinon forcée (trou de foehn qui se referme, vol on top exagérément optimiste). J'ai essayé plusieurs fois, dans le ciel bleu, d'apprendre à m'en servir : les résultats n'ont jamais été à la hauteur des espérances que j'y avais mises... ce qui m'a rendu délibérément circonspect quant à son utilisation. Bonne chance aux audacieux !





Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL