www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Equipement Oxygène


Victor Foxtrot
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je cherche des renseignements sur l'équipement en oxygène d'un planeur. Les 2 sujets que j'ai trouvés dates de 2008.

 

Je crée celui-ci avec pour attente un descriptif complet des éléments suivants:

- installation type,

- liste de fournisseurs,

- contraintes techniques et entretien périodique,

- possibilités de remplissage (club, fournisseurs...),

- qualité technique de l'oxygène,

- coûts (acquisition, entretien, remplissage...),

- capacités nécessaires pour mono et bi-place. Autonomie.

 

Je suis gourmand... mais je ne trouve pas une documentation complète.

 

Vélivolement.

Edited by Victor Foxtrot
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 67
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Pour l'installation à bord la plupart des planeurs ont un logement prévu,attention a bien fixer la bouteille.

Effectivement , il n'y a quasiment qu'un seul fabricant...

La bouteille est a éprouver tous les 5 ans je crois..

le remplissage est souvent problématique, souvent avec de l'oxy industriel

Faut compter environ 1000€

Pour l'autonomie, avec le système eds en thermique tu as de quoi faire plusieurs vols en mono si tu veux faire de longs vols d'onde en bi faudra faire attention a la bouteille

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Ha ben j'aimerai bien connaître comment on fait remplir son MH.... effectivement c'est (trés) problématique. On s'achète le matos (pour améliorer sa sécurité des vols) et on ne peut pas l'utiliser parce que la bonbonne est vide.

 

J'en connais qui ont carrément loué une bouteille d'oxy (chez un fournisseur de gaz) et qui font le plein à la maison. Pratique si on utilise bcp l'oxy pendant les vols mais la location de la grosse bouteille est assez chère, il me semble.

 

Je savais qu'il y avait la possibilité de faire gonfler à St Auban mais le plein n'était pas donné et puis il faut y aller (ça rebute). Je ne sais pas si ça existe tjs. Heureusement que le système MH permet d'utiliser au mieux sa demande d'oxy

 

Par ailleurs, certains clubs des Alpes ont mis à disposition des adhérents des packs perso MH. Tu loues le système à la journée, tu n'as pas à te soucier de l'achat et du remplissage.

 

Sinon, c'est le système galère à la française ou alors tu prends le risque de monter sans oxy, et tu prévois une aspirine le soir... ou un cercueil

 

ps : autre chose, pour les plongeurs, en Belgique, il existe des stations de gonflage automatique sur certains sites (tu mets 1 € et tu as 30 ou 40 bars, je crois). Mais en France, c'est interdit... tu m'étonnes

Link to comment
Share on other sites

ps : autre chose, pour les plongeurs, en Belgique, il existe des

stations de gonflage automatique sur certains sites (tu mets 1 € et tu

as 30 ou 40 bars, je crois). Mais en France, c'est interdit... tu

m'étonnes

Sauf erreur de ma part, il s'agit là d'air comprimé par un compresseur. Rien à voir avec de l'oxy...

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Pour la plongée "ordinaire" c'est de l'air comprimé. Pour le planeur, c'est de l'oxygène. Effectivement, rien à voir.

 

Quand on "remplit" avec de l'oxy industriel, le risque c'est de ne pas avoir un gaz sec (sans importance pour le soudage), et donc givrage possible en altitude. Le froid de l'altitude + le froid de la détente de l'oxy comprimé, ça peut descendre bas...

 

Mais quel est vraiment le risque ???

Link to comment
Share on other sites

 

ps : autre chose, pour les plongeurs, en Belgique, il existe des

stations de gonflage automatique sur certains sites (tu mets 1 € et tu

as 30 ou 40 bars, je crois). Mais en France, c'est interdit... tu

m'étonnes

Sauf erreur de ma part, il s'agit là d'air comprimé par un compresseur. Rien à voir avec de l'oxy...

Voui, voui c'est du 21 % d'oxy en règle générale et dans le cas de la station de gonflage, on peut avoir aussi du 32 ou 36 % pour du nitrox et du 100 % oxy pour la déco (matériel spécifique).

Ce que je voulais dire, c'est qu'en Belgique on fait confiance aux gens pour un remplissage d'air comprimé (à 200 bars tout de même...). En France, ben pour des raisons de sécurité (sic), tu ne peux remplir que dans un club.

Alors t'imagines les contraintes que la législation doit imposer aux clubs pour remplir du 200-250 bars avec de l'oxy "pur" et ses dangers d'explosion...

Link to comment
Share on other sites

Pour la plongée "ordinaire" c'est de l'air comprimé. Pour le planeur, c'est de l'oxygène. Effectivement, rien à voir.

 

Quand on "remplit" avec de l'oxy industriel, le risque c'est de ne pas avoir un gaz sec (sans importance pour le soudage), et donc givrage possible en altitude. Le froid de l'altitude + le froid de la détente de l'oxy comprimé, ça peut descendre bas...

 

Mais quel est vraiment le risque ???

Il n'y a pas de différence de composition entre ces deux gaz, seulement de manipulations des bouteilles. C'est en principe de l'oxy pur à 99,99%.

Jamais entendu dire qu'il y a de l'humidité, au contraire! En médecine, on le fait barboter dans de l'eau avant de servir!

N'avons jamais eu aucun problème de ce type avec les EDS même à -35°C. Il y a d'autres problèmes, mais par dus à l'oxy, En fait il faudrait 5% de CO2, mais on ne peut pas mélanger ces gaz à cause de points de liquéfaction trop différents. Travaillons à un double EDS avec 2 bouteilles, O2 et CO2.

Les vrais dangers (mortels) sont le contact avec la graisse et les ruptures de flexible.

Quant à la pression, elle n'excède jamais 200 bars au départ.

Hasta luego

jm

Link to comment
Share on other sites

http://www.vinsvignesvignerons.com/var/plain_site/storage/images/media/images/bouteilles-de-vins-de-touraine-a.o.c-cremant-de-loire-a.o.c-touraine-rose-a.o.c-touraine-cabernet-franc-a.o.c-chinon/59042-1-fre-FR/Bouteilles-de-vins-de-Touraine-A.O.C-Cremant-de-Loire-A.O.C-Touraine-rose-A.O.C-Touraine-cabernet-franc-A.O.C-Chinon_reference.jpghttp://www.portail-des-vins.com/wp-content/uploads/2009/08/acheter-couly-dutheil-gamay-ref-20750_1-300x300.jpg ou http://www.melodie-des-saveurs.com/images/vdl-bt-tourainesilex2005.JPG

 

:speeeeed: :speeeeed:

Edited by Bob
Link to comment
Share on other sites

Juste un truc comme ça, en touraine, faut qu'on prend quoi ????

Ben faudrait vous équipe dare dare léga, parce que évoluer toute l'année à hauteur d'un grain de blé et que d'un coup tu prends l'onde de nuage (et moi je suis un spécialiste de l'onde de nuage d'après un certain Alain P) qui te fait monter à 800 mètres, t'es un homme mort par asphixie, j'te le dis :ph34r: !

Link to comment
Share on other sites

 

d'un coup tu prends l'onde de nuage (et moi je suis un spécialiste de l'onde de nuage d'après un certain Alain P) qui te fait monter à 800 mètres, t'es un homme mort par asphixie, j'te le dis !

http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=1443

 

 

15 Aout 89 pour etre exact

1800 m sous cumulus

4700m au plus haut avec des varios jusqu'a 3 m

chez nous les militaires de Romo de l'epoque les baros emportes pour les circuits s'arretaient a 3000 et le seul baro de 10000 a vole sur arret alors que le pilote a realise un gain de 4500 ce jour la

Il auraient donc dû utiliser l'oxygène (je pense qu'on avait le droit de monter au dessus du niveau 115 à l'époque) et de toute façon il y a prescription B)

Mon site d'utilitaires : https://condorutill.fr/index_fr.php


A partir de ce jour j´n´ai plus baissé les yeux / J´ai consacré mon temps à contempler les cieux / A regarder passer les nues
[...] / A faire les yeux doux aux moindres cumulus... Georges Brassens (L'orage)

Link to comment
Share on other sites

 

Pour la plongée "ordinaire" c'est de l'air comprimé. Pour le planeur, c'est de l'oxygène. Effectivement, rien à voir.

 

Quand on "remplit" avec de l'oxy industriel, le risque c'est de ne pas avoir un gaz sec (sans importance pour le soudage), et donc givrage possible en altitude. Le froid de l'altitude + le froid de la détente de l'oxy comprimé, ça peut descendre bas...

 

Mais quel est vraiment le risque ???

Il n'y a pas de différence de composition entre ces deux gaz, seulement de manipulations des bouteilles. C'est en principe de l'oxy pur à 99,99%.

Jamais entendu dire qu'il y a de l'humidité, au contraire! En médecine, on le fait barboter dans de l'eau avant de servir!

N'avons jamais eu aucun problème de ce type avec les EDS même à -35°C. Il y a d'autres problèmes, mais par dus à l'oxy, En fait il faudrait 5% de CO2, mais on ne peut pas mélanger ces gaz à cause de points de liquéfaction trop différents. Travaillons à un double EDS avec 2 bouteilles, O2 et CO2.

Les vrais dangers (mortels) sont le contact avec la graisse et les ruptures de flexible.

Quant à la pression, elle n'excède jamais 200 bars au départ.

Hasta luego

jm

 

 

Pour la plongée "ordinaire" c'est de l'air comprimé. Pour le planeur, c'est de l'oxygène. Effectivement, rien à voir.

 

Quand on "remplit" avec de l'oxy industriel, le risque c'est de ne pas avoir un gaz sec (sans importance pour le soudage), et donc givrage possible en altitude. Le froid de l'altitude + le froid de la détente de l'oxy comprimé, ça peut descendre bas...

 

Mais quel est vraiment le risque ???

Il n'y a pas de différence de composition entre ces deux gaz, seulement de manipulations des bouteilles. C'est en principe de l'oxy pur à 99,99%.

Jamais entendu dire qu'il y a de l'humidité, au contraire! En médecine, on le fait barboter dans de l'eau avant de servir!

N'avons jamais eu aucun problème de ce type avec les EDS même à -35°C. Il y a d'autres problèmes, mais par dus à l'oxy, En fait il faudrait 5% de CO2, mais on ne peut pas mélanger ces gaz à cause de points de liquéfaction trop différents. Travaillons à un double EDS avec 2 bouteilles, O2 et CO2.

Les vrais dangers (mortels) sont le contact avec la graisse et les ruptures de flexible.

Quant à la pression, elle n'excède jamais 200 bars au départ.

Hasta luego

jm

je pense que le risque principal avec un gaz industriel est la contamination notamment par de l'acétylène ou l'acétone avec les risques d'explosion que cela comporte en plus et l'erreur de remplissage si l'on remplit des bouteilles étrangères ou à l'étranger (filetage, couleur)

Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que l'oxygène délivré médicalement est humidifié avant administration. Idéalement, il devrait même être réchauffé au moins à température ambiante. Mais les traces d'eau dans l'oxygène comprimé peuvent à l'occasion givrer le dispositif de détente et/ou de distribution et en altérer le fonctionnement, notamment en ambiance froide, voire très froide.

Link to comment
Share on other sites

Donc il vaut mieux de l'oxygène industriel que du médical, plus qu'a aller faire remplir ta bouteille chez un revendeur d'oxy près de chez toi

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Donc il vaut mieux de l'oxygène industriel que du médical, plus qu'a aller faire remplir ta bouteille chez un revendeur d'oxy près de chez toi

Il est vrai que l'oxygène délivré médicalement est humidifié avant administration.

Avant administration, mais après le détendeur !

 

Les fiches de données de sécurité (FDS) des principaux fournisseurs industriels annoncent de l'O2 à plus de 99 % dans leurs bouteilles.

Il ne semble pas y avoir vraiment de différence avec de l'O2 médical...

Link to comment
Share on other sites

Donc il vaut mieux de l'oxygène industriel que du médical, plus qu'a aller faire remplir ta bouteille chez un revendeur d'oxy près de chez toi

L'oxygène médical est humidifié avant administration, mais après détente. Il ne contient pas de trace d'humidité, et est certainement plus "pur" que l'oxygène industriel. :peace:

 

L'oxy médical, faut une ordonnance.

 

Oui, si tu veux te le faire rembourser par ta mutuelle. :speeeeed:

Link to comment
Share on other sites

Voici des éléments du site d'air liquide.

 

Y a-t-il une différence entre les qualités d'O2 proposées ?

 

Qualité Pureté globale

(%)

Type de bouteille

Pression

bar

Contenu

Nm3

Matériel adapté

Qté

Ajout

 

ALPHAGAZ 1 O2

99,995%

S11

 

200.00

 

2.30

...

 

 

 

ALPHAGAZ 1 O2

99,995%

M20

 

200.00

 

4.20

...

 

 

 

ALPHAGAZ 1 O2

99,995%

L50

 

200.00

 

10.60

...

 

 

 

ALPHAGAZ 1 O2

99,995%

V09

 

200.00

 

95.00

...

 

 

 

ALPHAGAZ 2 O2

99,9995%

S11

 

200.00

 

2.30

...

 

 

 

ALPHAGAZ 2 O2

99,9995%

M20

 

200.00

 

4.20

...

 

 

 

ALPHAGAZ 2 O2

99,9995%

L50

 

200.00

 

10.60

...

 

 

 

ALPHAGAZ AUTO IV O2

99,9992%

Stockage fixe

 

 

...

 

 

 

ALPHAGAZ AUTO IV O2

99,9992%

L50

 

200.00

 

10.60

...

 

 

 

ALPHAGAZ AUTO IV O2

99,9992%

V09

 

200.00

 

95.00

...

 

 

 

C

99,5%

V09

 

200.00

 

95.00

...

 

 

 

N45

99,995%

Cartouche SE

 

11.00

 

0.01

...

 

 

 

N45

99,995%

S00 Alu

 

150.00

 

0.06

...

 

 

 

N48

99,998%

S01

 

150.00

 

0.16

...

 

 

 

N48

99,998%

S05

 

200.00

 

1.00

...

 

 

 

N55

99,9995%

S01

 

150.00

 

0.16

...

 

 

 

N55

99,9995%

S05

 

200.00

 

1.00

...

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

 

L'oxygène médical est humidifié avant administration, mais après détente. Il ne contient pas de trace d'humidité, et est certainement plus "pur" que l'oxygène industrie

L'oxygène médical est le même que l'oxygène aéro ou l'oxygène industriel (secs et purs à 99,5%), la différence réside surtout dans les contrôles effectués et la traçabilité des lots (l'oxygène médical est un médicament), et aussi sur la nature des impuretés admissibles. L'oxygène vendu en bouteilles est obtenu par distillation de l'air (sous forme liquide, aux environs de -190°C), l'eau et le CO2 sont filtrés avant liquéfaction de l'air sinon ils provoqueraient des bouchages en se solidifiant, restent les autres gaz naturellements présents dans l'air, gaz rares entre autres.

 

 

Voici des éléments du site d'air liquide.
Y a-t-il une différence entre les qualités d'O2 proposées ?

La gamme Alphagaz est destinée aux laboratoires d'analyse (étalonnage des analyseurs entre autres) et les puretés élevées ne sont pas nécessaires pour que l'oxygène soit respirable.

 

 

je pense que le risque principal avec un gaz industriel est la contamination notamment par de l'acétylène ou l'acétone avec les risques d'explosion que cela comporte en plus et l'erreur de remplissage si l'on remplit des bouteilles étrangères ou à l'étranger (filetage, couleur)

Les bouteilles d'oxygène ne peuvent pas être branchées sur un circuit de gaz combustible (gaz combustibles : filetage pas à gauche, gaz inertes ou oxydants (dont O2) : filetage pas à droite, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/NF_E_29-650), le risque de contamination est excessivement faible, sauf à fabriquer un raccord ad hoc, ce qui est absolument suicidaire et bien entendu interdit. Avant remplissage, les bouteilles sont purgées et "rincées"

 

 

L'oxy médical, faut une ordonnance.

Sauf si tu voyages à l'arrière du camion rouge

Edited by Bre901

Mon site d'utilitaires : https://condorutill.fr/index_fr.php


A partir de ce jour j´n´ai plus baissé les yeux / J´ai consacré mon temps à contempler les cieux / A regarder passer les nues
[...] / A faire les yeux doux aux moindres cumulus... Georges Brassens (L'orage)

Link to comment
Share on other sites

Et puis les pros refusent de remplir les bouteilles: ils échangent les vides par les pleines, et faut un contrat qu'un quidam n'est pas en mesure d'obtenir.

Fini le médical.

A moins qu'une info apparaisse dans ce post ?

 

 

Dans tous les cas, la question à résoudre est la logistique: comment se faire livrer des "nourrices" et remplir soi même la bouteille embarquée dans le planeur. ça impose un équipement pas courant, et il faut le plus souvent faire appel à un tourneur pour réaliser des raccords improbables.

Tout ça serait simple si le remplissage de bouteille à bouteille était autorisé, mais je crois bien que c'est interdit.

Encore un cas ou trop de sécurité tue la sécurité.

 

Le reste, le choix du gaz et du matos embarqué, c'est sur étagère et finalement pas bien cher.

Edited by Godzilla

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.

Link to comment
Share on other sites

Donc il vaut mieux de l'oxygène industriel que du médical, plus qu'a aller faire remplir ta bouteille chez un revendeur d'oxy près de chez toi

Ou dans un (gros) club ou magasin de plongée (j'insiste...) où il y a la possiblité de gonfler de l'oxy à 99,99 %. Comme je le disais, certains utilisent de l'oxy pur pour la décompression. Par contre, je ne connais pas le taux d'humidité (sous l'eau, on s'en fout un peu de l'humidité... :speeeeed: ) et si leur système de connexion est compatible avec le notre... Après faut qu'ils soient d'accord pour te remplir ta bouteille

 

Ha, la tarte à la crême française, y'a que ça de vrai !

Edited by afro
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...