www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

delta217

Membres
  • Posts

    606
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by delta217

  1. Ça, c'est fait ! Et avec une méthode originale, inspirée des DG ou la poulie est apparemment en bout d'aile. Sauf que j'ai utilisé le saumon lui-même en lieu et place de la poulie ! J'ai passé un tire fil d'électricien, en ayant envoyé en bout d'aile un tube d'électricien pour le récupérer. Puis passé les cordelettes. Précaution : il faut percer dans la partie basse du saumon, là où il y a de la matière, et notamment la plaque métallique qui fait ou supporte le patin de bout d'aile. Il y a juste l'épaisseur de gelcoat et de mastic qui va bien pour noyer le passage de la cordelette 5mm dans le saumon. Méthode brevetée...

     

     

    2018-12-07-16-01-35.jpg

  2. Pour l'heure, j'explore la piste "pas de retour vers l'emplanture" : percer le saumon pour passer à travers toute l'aile et aller chercher le sac. Et fixer la corde sur le saumon (un nœud en 8 qui dépasse du saumon, ce serait du meilleur effet !).

     

    En définitive, à quoi sert ce retour de la ficelle vers le saumon ??? Un peu d'analyse de la valeur...

  3. Hello, déjà fait sur mon DG600, sans trou, une grande tringle ou tuyau pvc pour aller au bout de l'aile, une sardine de tente, de la ficelle, une camera, de la lumière et beaucoup de patience, fait dans la journée ...

     

    Ta poulie était en bout d'aile ? Tu as réussi à "prendre le virage" de la poulie à 7m de distance ?

  4. Salut,

     

    J'ai une poche de ballast qui n'est pas attachée par la ficelle ad-hoc. Il n'y a plus de ficelle... Du coup, la poche a glissé vers le système de remplissage/vidange, la poche se tortille, et la vidange prend des plombes. Vous imaginez, 50 litres qui se barrent en 3 minutes d'un côté, et 1/4h de l'autre...

     

    Il me faut donc repasser cette foutue ficelle, vers la poulie qui est sise dans l'aile, à 5m de l'emplanture, puis retour vers celle-ci.

     

    Quelqu'un a-t-il déjà réalisé cette opération (sans faire un trou dans l'aile), et comment ?

     

    NB1 : il serait certainement plus facile de ne pas faire le retour, et d'emmener la ficelle vers le saumon pour l'y attacher.

     

    NB2 : cette absence de ficelle est à coup sûr à mettre au compte de la réparation de 1996 (évoquée dans mon post visites annuelles : ouvrez l’œil). Le C/R de réparation évoque le remplacement de la poche. Ça tombe bien, l'aile est éventrée jusqu'au longeron, on en profite pour bourrer la nouvelle poche dans le trou, on vire la ficelle qui ne sert surement à rien... et basta. Encore un travail de sagouin à mettre au compte de l'atelier du milieu du centre de la France qui a fait ce boulot de macaque !

  5.  

    Il y a eu une discussion sur le forum pilotes privés (26 pages) où il apparaît qu'il est au contraire plus souvent porteur !

     

    Le centre de gravité étant devant le centre de poussée, le stabilisateur est donc en général déporteur pour... stabiliser l'ensemble. En outre, s'agissant de "prendre des g", le manche est arrière , donc le stabilisateur encore plus déporteur.

  6. Salut,

     

    Ne pouvant utiliser le logiciel de l'OSRT, j'ai utilisé le tableau en téléchargement sur planeur.net, à savoir celui de Vincent B., téléchargé 3000 fois.

     

    Apparemment, ce tableur contient une erreur : il considère que le stabilisateur est une surface portante, ce qui me parait faux (je dirais même plus, c'est une surface en général déportante...!).

     

    Je m'en suis rendu compte car le résultat me semblait curieux.

  7.  

    J'ai une SPL restreinte (je n'ai pas la campagne) et depuis l'obtention de la SPL restreinte, j'ai 10h de vol solo. Est-ce que je peux demander la suppression de la restriction emport passagers?

     

    Autrement dit, Est-ce que c'est 10h post SPL ou 10h post SPL non-restreinte?

     

    Merci!

     

    OUI tu peux faire lever ta restriction PAX.

     

    et je te conseille par ailleurs de demander à ton club s'il t'autorise à emmener un PAX avec 10h de vol CDB post SPL..., et dans quelles conditions (place avant, place arrière, etc...).

  8. On a le choix entre les -istes (planchistes), les -ards (montagnards) et le -eurs (tireurs) :

    planeurard pourrait nous convenir, cela rimerait avec gueulard (que nous ne sommes pas du tout...),

    planeureur pourrait nous convenir aussi, rimant avec râleur (-id-).

     

    A moins que nous options pour plan(h)eureux, mais des esprits mal tournés feraient la rime avec grincheux...

  9. A la décharge des personnes qui ont effectuées les visites annuelles, le flambage s'est fait dans un plan horizontal. Donc, quand on regardait par l'avant, cela donnait çà :

     

    vue_face.jpg

     

    Donc, en gros, tout allait bien... Pour le déceler, il fallait soit inspecter en regardant au travers du tube, soit en regardant par en dessous avec un miroir ou un appareil photo.

     

    C'est un planeur en F-, donc inspection bien française. Il y a bien eu une 4000h, couplée avec une GV, effectuée dans une UEA.

  10. Il s'agit d'éviter une mésaventure telle que j'ai connue l'année dernière, à l'occasion de la première visite de mon LS3.

     

    Une particularité du LS3, c'est que les pions d'ailes sont femelles sur le fuselage, et mâles sur les ailes. On peut donc regarder à travers le tube de traînée, au travers du planeur. Et j'ai vu ceci :

     

     

    Image_01.jpg

     

    Vu par en dessous, cela donnait ceci :

     

    Image_12.jpg

     

    Verdict de DG : no tolerance (sur la flèche acceptable). Le tube a été changé début 2018.

     

    Là où çà devient encore plus intéressant, c'est quand il s'est agi de comprendre ce qui s'était passé pour que le tube ait flambé de la sorte... Recherche dans les carnets de route. J'ai trouvé en 1996 (mil neuf cent quatre vingt seize !) un accident à l'atterrissage, et un compte rendu de réparation mentionnant les deux ailes enfoncées jusqu'au longeron, la verrière explosée, des dégâts entre le nez et la roue, le remplacement des trappes.

     

    Analyse : le planeur s'est encastré entre deux arbres, les ailes ont fléchies vers l'arrière, jusqu'à flamber le tube de traînée qui a encaissé l’énergie (et sauvé le reste, incidemment).

     

    Analyse de la réparation : je ne peux pas croire que la cabane n'ait pas été inspectée après un choc pareil. Les ailes se montent, on met un paquet de rondelles de rattrapage et hop! c'est bon... Depuis la réparation, il en reste une seule de 3/10.

     

    Donc, si vous avez suivi, le planeur a volé 22 (vingt deux !) ans avec une barre de traînée tordue. Et surtout, cette situation est passée au travers de toutes les visites annuelles, d'une GV, et d'une 4000 heures (dans laquelle figure expressément le contrôle par visée des barres de traînée).

     

    Donc, ouvrez l'oeil !

     

    NB : j'ai relaté dans un autre post un silent bloc de train criqué à 75%. J'ai dans l'idée que l'origine est la même. Le planeur arrive trop vite dans un champs trop court, il percute, le train prend le choc et l'attache arrière cède presque.

  11. Bon, je -> []

     

    Tu pourrais en profiter pour aller sur le site FFVP, espace licencié, base de connaissance, rubrique assurance, notes et procédures, 6.1.1 la licence fédérale et l'assurance... plein de choses passionnantes !

  12. Sur ce forum, il est de bon ton de critiquer à tout va les initiatives fédérales... c'est presque du politiquement correct !

    Sinon, gare aux volées de bois vert, aux invectives, voire à la diffamation (j'y ai eu droit...).

     

    Perso, j'aimais bien vol à à voile (comme beaucoup, sans doute) mais la roue tourne. Comme le montre la photo plus haut, demandez vol à voile à votre kiosquier, et il y a pas mal de chance pour qu'il se dirige dans le rayon bateaux.

  13. Tu peux acheter du gelcoat de marine en grande surface de bricolage, marque S***O. J'ai appelé le n° de téléphone inscrit sur la boite dans la magasin. A ma grande surprise, on m'a répondu ! J'ai posé la question de la compatibilité résine époxy ? Mon interlocutrice n'a pu me répondre sur le champs, mais m'a rappelé 2 heures plus tard après avoir contacté le labo, pour me répondre par l’affirmative.

  14. je sais pas où tu habites, mais DG nous facture seulement 22€ (HT certes) d'UPS à chaque fois, même pour un kit complet 4013 pour LS4 (BS pour augmenter la hauteur du train, kit silents blocs complet) et la form1 est incluse, DG n'en fournit pas pour les pièces "standard" comme les rotules, roulements ou visserie, c'est la facture qui fait office de validation c'est inscrit dessus.

     

    Vu cette formule en effet, EASA form one qui ne dit pas son nom, ou form one du pauvre (car l'autre est facturée 16.60 € HT...).

    Ceci dit, j'ai réclamé et obtenu une EASA form one en bonne et due forme pour le kit treuil.

     

    Je suis facturé 16.60 € HT pour un envoi par lettre, et 74.03 € HT pour un envoi par carton à Gap...

    Peut-être parce que j'ai seulement souscrit l'abonnement annuel DG "light" ?

  15. A propos de démontage de train de LS, on peut avoir des surprises, par exemple celle-ci :

     

    2018-09-27_19.01.51_resized.jpg

     

     

    où l'on voit que la crique ne date pas de la semaine dernière, au vu de la rouille :

     

    2018-09-29_11.09.57_resized.jpg

     

     

    et quand on place le nouveau sur l'ancien, clavettes alignées, cela donne ceci :

     

    2018-09-28_19.07.34.jpg

     

    ce qui indique que les silent blocs se déforment avec le temps, y compris le métal (un acier à ferrer les ânes ?).

     

    A noter que, sur ce coup là, les tarifs pratiqués par DG ne sont pas exorbitants, sauf les frais d'envoi à 70 €. Cela étant, ils ne fournissent pas d'EASA form one pour ces pièces !

     

    Je ne saurais que trop vous conseiller de surveiller vos trains de LS...

     

     

     

  16. Dans Le Monde de ce samedi : "le paradoxe, c'est qu'à ce jour, aucune étude scientifique n'a prouvé que le changement d'heure est réellement néfaste, ou au contraire vraiment utile, pour la santé, les économies d'énergie ou la sécurité routière..."

     

    Il ne me parait pas notoire que les Espagnols soient déréglés (çà se saurait !).

    @ JMC, je signale que nous volons tous deux dans un club où une heure limite des vols est affichée sur le tableau du briefing.

     

    Personne ne s'attendait apparemment au résultat du vote pour la suppression de l'heure d'hiver ! Vote sans doute influencé par les Européens de l'Est qui n'ont pas voulu d'un coucher de soleil trop tôt ?

     

    Cela étant, j'ai dans l'idée que pour les opposants au système actuel été/hiver, sa suppression rimait avec adoption de l'heure d'hiver toute l'année. J'ai aussi dans l'idée que si on leur proposait maintenant un choix été/hiver versus été, ils choisiraient été/hiver !

     

    Un vote à deux tours aurait peut-être bien conduit au statu quo ?

     

    Tout serait plus simple si on revenait à certaines horloges du moyen age qui affichaient des journées et des nuits de 12 heures toute l'année.

  17. L'argumentation économique de Michel est tout à fait pertinente. Dans les clubs "du dimanche", ceux-là où le premier pilote pointe son nez vers 13:30 pour ouvrir les portes du hangar, la perte d'activité est prévisible (et notoire).

     

    Mais ce raisonnement va s'appliquer à tout un tas d'acteurs économiques : clubs de sport (golf, tennis,..), bistrots en terrasse, monuments et autres lieux de visite (aux heures moins chaudes), etc...

     

    Il faut espérer que cet argument soit pris en considération.

     

    Pour ce qui est des heures de fermeture éventuellement trop tardives dans notre activité, un règlement intérieur et/ou une organisation ad-hoc (fin des vols à ....) font l'affaire.

×
×
  • Create New...