www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Nimbus 4 Dm Ou Ash25 M (I)?


Nimbus
 Share

Recommended Posts

Quel planeur préférez vous et surtout pour quels arguments?

 

Par exemple:

 

Avantage de l'ASH25 M (ou Mi) : Moteur Wankel super fiable, faible nuisance sonore, faible niveau de vibration.

Inconvenient : Vieux planeur,

 

Avantage Nimbus 4 DM: planeur plus recent que ASH25, habitacle fort spacieux...

Inconvenients: Moteur Rotax ayant mauvaise presse suite à de nombreux problemes techniques

 

Je vous laisse continuer....

 

Bonne journée.

Bruno

Link to comment
Share on other sites

la plupart des NIV DM ont étés remotorisés ou produits avec un excellent solo que j'ai pu essayer pour 3 vols avec le propriétaire : plus onctueux que mon Rotax,par contre par temps chaud les yeux sur la température liquide car flirt en permanence avec la limite .également légèrement plus puissant.

 

j'ai été bluffé par la facilité de ce IV DM,un duo avec des ballasts en gros.

 

maintenant au sol le fuselage n'a pas de garde et il bascule sur le nez alors qu'ASH se tient droit ....

Link to comment
Share on other sites

Je suis fan de l'ASH25, pour la souplesse de ses ailes et sa mise en virage très agréable. Bon après je n'ai pas volé en Nimbus 4 ! Par contre, côté motorisation, l'ASH25M me parait un peu juste en puissance et la place avant n'est pas top côté confort et rangements... Les 2 verrières ne favorisent pas non plus la visibilité en place arrière. L'idéal est peut-être un ASH25-EB28 qui une motorisation Solo et une verrière d'un seul tenant.

Link to comment
Share on other sites

Moteur Wankel super fiable

 

Nimbus 4 DM: Moteur Rotax

Bruno

Pour le Wankel je serais moins catégorique que cela sur la fiabilité. Plusieurs exemples ou cest effectivement plutôt fiable (parce que moins de vibrations en fait), jusquau moment ou problème, et la, eh bien il faut changer tout le moteur (25-30k euros total).

Semble très sensible aux "longues" (2 ou 3 mois ?) périodes sans tourner (nécessite petite procédure dhivernage).

- Selon les "experts" Wankel du monde de la voiture / moto , ce moteur tournerait dans les planeurs à des régîmes au dessus de ceux pour lesquels il a été conçu.

- Expertise Wankel difficile à trouver

 

Pour le Nimbus: ceux que jai connus avaient plutôt un solo 2625 avec 2x carbus.

 

Seul Schleicher semble saccrocher aux Wankel ?

Schemp, JS, Shark, et DG utilisent un solo 2 temps.

 

P.S: qui sait comment faire un apostrophe quand on écrit depuis son tel ? Ils disparaissent après la saisie

Edited by Ludovic Launer

Ludovic Launer

www.launer.fr

Link to comment
Share on other sites

Schleicher "s'accroche aux Wankel" (plutôt les Austro Engines IAE 50R) parce qu'il est réellement convaincu de la supériorité du moteur rotatif dans les planeurs. Arguments principaux: très compact, peu de vibrations, rapport poids/puissance favorable, pas de limite de potentiel. L'injection électronique a permis de réduire le principal défaut du moteur rotatif: la consommation , qui n'est d'ailleurs pas le point fort non plus des 2-temps souvent utilisés - et qui n'est sans doute pas un critère déterminant pour ce qui reste un moteur auxiliaire. Il semble que les progrès des matériaux ont résolu les problèmes de segments dont souffraient les rotatifs des années '70-'80 (NSU e.a.). Et moins ça vibre, moins il y a de vis qui lâchent et de structures qui souffrent.

 

Bon, j'ai volé sur ASK-21Mi, ma seule expérience "rotative". Pour le reste, c'est du TMG et du 2-temps "turbo", plus une unique expérience "FES". Alors non, je ne suis pas un spécialiste. Mais la logique de Schleicher me semble assez convaincante. Il me semble d'ailleurs qu'ils ont une sorte d'accord d'exclusivité avec Aero Engines pour ce moteur dans les planeurs (on l'utilise aussi dans des drones). Ils ont failli en reprendre la fabrication eux-mêmes à l'époque où le fabricant (britannique) d'origine était en difficultés.

 

Pour ce qui est de l'hivernage, le 2-temps qu'il y a dans le Discus 2cT que je connais bien, demande lui aussi des soins particuliers (huile dans les cylindres e.a.). Ce serait la même chose avec une bagnole qu'on laisserait inutilisée pendant six mois.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Je peux te donner mon expérience de quelques années avez un 25Mi que j’ai adoré et qui demande une certaine prise en main.

Moteur

Le rotatif est très confortable et suffisamment puissant avec un gros potentiel . . . Qui n’est jamais atteint et à ménager

comme toutes les mécaniques aéro

J’ai eu 2 ruptures de courroie mais toujours au sol à la mise en route au moment du couple le plus fort. Le système

de transmission plie à 90° la courroie à la rentrée et sortie du moteur

Conséquence pour changer la courroie, il faut sortir le moteur et c’est un métier mais sans doute depuis le début des années 2000 / 2005

les courroies ont été améliorées .

Planeur

Une merveille pour qui aime piloter fin avec une grande stabilité et des transitions impressionnantes.

Mises en virage et sensibilité extrêmes vu son envergure tels des rémiges de rapace !

et confort en turbulence (rotors) très apprécié.

Précautions d’atterrissage :

Demande une bonne formation en respectant absolument le manuel de vol quant aux vitesses d’approche

et surtout la configuration des volets. Plusieurs 25 ont été cassés à l’atterrissage pour cette raison.

Je m’explique :

Les volets en configuration finale descendent très bas en partie centrale et remontent les ailerons en négatif

pou bien garder le contrôle. Résultat vu de face en finale l’aile est toute déformée en forme d’aile de mouette

Et ça descend fort ce qui te permet un plan fort et une vitesse basse et très stable . . AEROFREIN sortis ou pas

qui eux augmentent ton taux de chute mais ne changent pas grand chose si tu les rentres ou si peu.

Tout est dans la voilure et les volets. C’est verrouillé et très efficace pour se poser court en sécurité

mais il ne faut avoir cette configuration, comme le dit le manuel de vol, que lorsqu’on est SÛR d’avoir le terrain.

Pas question de jouer sur les AF au dernier moment et encore moins sur lés volets.

Moyennant quoi il est facile et sûr à poser lentement avec une grande garde au sol et bien cabré.

Moi j’adore.

Confort

Pas très spacieux mais il existe 2 types de cabine courte ou longue pour la place avant d’où aussi les

dernières versions agrandies pour les grands gabarits germaniques et les autres.

Grande stabilité par temps turbulent et grand vent et super confortable grâce à son aile très souple qui plie

d’une façon impressionnante.

Budget

Comme tous les motorisés le budget est en conséquence et pour les biplaces d’autant plus, il ne faut pas

être sur la corde raide et travaux moteur sur rotatif par spécialiste à prévoir.

 

Depuis j’ai cessé de voler et ce fut ma dernière « machine « de rêve ! !

Profitez en bien si vous pouvez le faire.


2CJK9c.jpgplaneur.aero = voir des photos et vidéos de vol en planeur sur les Alpes

Celui qui aura pratiqué la montagne et qui aura trouvé avec l'expérience, l'aisance et la sécurité, ne pourra jamais se libérer de la fascination de cette façon de voler
(auteur inconnu)

Link to comment
Share on other sites

Pas mal de vols sur grandes plumes à mon actif (ASH25M, ASH25-EB28, EB28, Nimbus4D et Nimbus 4Dl - pas de 4DM, cependant) .

 

Côté confort, il n'y a pas photo, c'est le Nimbus 4Dl qui a ma préférence : c'est le plus spacieux. Gros avantage du Dl sur le D, c'est la séparation nette entre place avant et arrière (comme pour les Duodiscus ancienne et nouvelle génération) qui fait que les pieds du pilote en place arrière ne viennent plus toucher les coudes du pilote en place avant, ou que le pilote en place avant puisse ranger des choses sur les côtés sans que cela ne vienne tomber sur le palonnier en place arrière. Tableau de bord place avant fixe sur les 4D, relevable sur les 4Dl.

A noter aussi la place avant très allongée sur les ASH. Cela reste une question très personnelle et le mieux reste de la tester pour savoir si on aime ou non et si on est prêt à y rester pour des longs vols. Les modèles Binder sont plus larges que les Schleicher (le fuselage a été légèrement aggrandi afin de loger le moteur ) mais peut-être un peu plus court en place arrière (obligation d'avoir un parachute adapté sr EB28)

 

Comme cela a été écrit plus haut, les modèles Schempp Hirth et Binder on l'avantage sur les Scheicher d'avoir une verrière monobloc, ce qui est un vrai plus en matière de sécurité et visibilité.

 

Pour les ailes, c'est selon la sensibilité de chacun. Certains préfèreront les ailes plutôt rigides du Nimbus tandis que d'autres aimeront plus les ailes souples d'un ASH. Pour l'ASH25-EB28, les ailes sont vraiment trop souples, défaut qui a été corrigé sur l'EB28.

 

Pour les commandes, on sent une amélioration entre le Nimbus 4D et le 4Dl, le plus récent étant plus facile et agréable à prendre en main. Côté volets, pas de difficultés majeure. Ça reste quand même une grosse barque qu'il faut manier avec humilité quand on s'approche du sol.

Sur les ASH, c'est assez facile à piloter sauf à l'atterro où - comme écrit plus haut - il faut être très précautionneux et rigoureux avec l’utilisation des AF et volets en finale. Ça s'apprend mais une fois que les gens ont bien leur machine en main, ça se passe plutôt bien.

 

Pour les moteurs Wankel, des précautions à prendre lorsqu'on passe le planeur sur le dos lors des visites. Je laisse les spécialistes apporter des précisions.

Edited by Pierre
Gliders pilots do it better
Link to comment
Share on other sites

Plus produit , comme le rotax 275 .

Pour le 275 il est toujours possible de le faire réparer.

Il existe aussi des kits de changement de lensemble ,tout est question de prix.

Edited by TXII
Link to comment
Share on other sites

Pour les moteurs Wankel, des précautions à prendre lorsqu'on passe le planeur sur le dos lors des visites. Je laisse les spécialistes apporter des précisions.

Passer le moteur sur le dos ça désamorce la pompe à huile. Le plus simple pour retourner le fuselage est de démonter le moteur (c'est pas bien difficile)

 

 

Moteur Wankel super fiable

 

Nimbus 4 DM: Moteur Rotax

Bruno

Pour le Wankel je serais moins catégorique que cela sur la fiabilité. Plusieurs exemples ou c'est effectivement plutôt fiable (parce que moins de vibrations en fait), jusqu'au moment ou problème, et la, eh bien il faut changer tout le moteur (25-30k euros total).

Semble très sensible aux "longues" (2 ou 3 mois ?) périodes sans tourner (nécessite petite procédure d'hivernage).

Tout dépend de l'humidité ambiante car risque de corrosion mais c'est bien spécifié dans le manuel de le faire tourner tous les 30 jours au max à moins de faire la procédure d'hivernage (qui prend 5 mn, pas la peine de s'en priver...)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share