www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Ballast Ls3


jm.franssen
 Share

Recommended Posts

Les ballasts de mon LS3 sont des sacs souples qui sont suspendus à une ficelle. Cette ficelle fait un aller-retour dans l'aile avec, tout au bout de l'aile, une petite roulette dans la gorge de laquelle la ficelle est normalement insérée.

Je dis "normalement" car mon copropriétaire précédent s'est un jour énervé et a retiré la ficelle de l'aile !?!?!

Aujourd'hui je voudrais remettre des ballasts dans les ailes et il faut donc que je replace une ficelle dans l'aile et, tout au bout, dans la roulette en question. On peut se passer de la ficelle pour insérer les ballasts, en les poussant avec une perche mais, s'il n'y a pas de ficelle, les sacs risquent de prendre une position bizare lorsque les ailes seront démontées et placées en position verticale dans la remorque.

Je voudrais savoir si quelqu'un a déjà réussi l'opération sans devoir faire un trou dans l'aile pour avoir accès à la roulette? Nous avons déjà fait un essai d'une demi-journée avec endoscope, tube électrique et canne à pêche, sans succès.

 

Merci à vous.

Jean-Marc Franssen
Link to comment
Share on other sites

Probleme rencontré sur notre DG, j'ai du couper la ficelle en bout d'aile (un amas de noeud impossible a denouer) puis repasser une nouvelle ficelle dans la poulie

 

je ne sait pas si c'est le meme systeme sur le LS3, mais si c'est le cas (mono pouloie en bout d'aile), j'ai fait ainsi

 

.1 ou 2 tube pvc de la longueur voulue (6 a 7 metres)

.1 camera "espion" wifi d'une dizaine d'euros relié a un ecran ou autre (y a surement plus simple de nos jours, c'etait en 2006)

.1 sardine de tente

.et 1 grande ficelle neuve

 

 

j'avais poussé la camera "en place" pour bien voir la poulie accroché avec une lampe torche, et sur le tout un petit "anneau" ou boucle de ficelle bien attaché pour recuperer le tout une fois finit avec la sardine de tente

 

une fois en place la nouvelle ficelle est attaché sur le tube pvc, une boucle (attaché avec un colson) en son bout pour pouvoir la recuperer et un bout libre revenant vers l'arriere (le bout de la boucle) qui rentre dans le tube PVC, ainsi on peut pousser la ficelle dans la poulie, et quand on tire en arriere le tube pour l'enlever, la ficelle reste en place

 

ensuite j'ai attaché la sardine (scotch) au tube pvc, et avec le crochet on recupere la boucle faite sur la ficelle puis si tout c'est bien goupillé (c'est pas simple a choper :D ) , on a plus qu'a retirer le tube pvc vers soit avec la ficelle accrochée, le tout bien en place dans la poulie...

 

puis on recupere la camera

 

 

je sait pas si c'est bien claire, mais apres avoir passer une semaine a denouer la ficelle, cette solution ne m'a paris qu'une journée sans endommager mon ballast, le plus dur fut de couper la ficelle en bout d'aile :sick:

 

 

bon courage B)

http://planeur.phpnet.org/images/flarm_pixel.png
Link to comment
Share on other sites

Les ballasts de mon LS3 sont des sacs souples qui sont suspendus à une ficelle. Cette ficelle fait un aller-retour dans l'aile avec, tout au bout de l'aile, une petite roulette dans la gorge de laquelle la ficelle est normalement insérée.

Je dis "normalement" car mon copropriétaire précédent s'est un jour énervé et a retiré la ficelle de l'aile !?!?!

Aujourd'hui je voudrais remettre des ballasts dans les ailes et il faut donc que je replace une ficelle dans l'aile et, tout au bout, dans la roulette en question. On peut se passer de la ficelle pour insérer les ballasts, en les poussant avec une perche mais, s'il n'y a pas de ficelle, les sacs risquent de prendre une position bizare lorsque les ailes seront démontées et placées en position verticale dans la remorque.

Je voudrais savoir si quelqu'un a déjà réussi l'opération sans devoir faire un trou dans l'aile pour avoir accès à la roulette? Nous avons déjà fait un essai d'une demi-journée avec endoscope, tube électrique et canne à pêche, sans succès.

 

Merci à vous.

sans résoudre ton problème une bonne précaution c'est de faire un gros nœud au bout de la ficelle pour l’empêcher de passer la poulie, les ballasts de LS 1 F en cochonium mercerisé (en fait PVC thermosoudé) étaient un vrai cauchemars (1 à 6 cgt par an) on avait une certaine expertise du cgt et du bain de siege

Edited by Monsieur bobote
Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

(1 à 6 cgt par an)

 

Il y a là une abréviation que je ne connais pas... Crevaison générale du travail ? Traduction svp !

 

Changement laugh.gif

 

Merci! Simple, mais il fallait y penser.

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Opération réussie. Si ça intéresse quelqu'un, voici le modus operandi.

 

Positionner l'aile à plat à bonne hauteur, car le travail peut prendre un certain temps et il ne faut pas se casser le dos.

Fixer la caméra de l'endoscope avec du scotch sur n'importe quel tube ou perche suffisament longue.

Fixer à la même perche, avec du scotch, un bout de fil de fer galvanisé assez raide dont une extrémité vient juste devant la caméra et est visible sur l'écran. Bien repérer sur la télévision la position que prend ce bout de fil de fer à l'image lorsque la caméra est dans une position reconnue. Ca permet, une fois que la caméra est introduite dans l'aile, de repérer le haut du bas. Bien orienter la télé pour que, sur l'image, le haut photographié par la caméra soit sur le haut de l'image. Dans notre cas, par une inversion que je ne m'explique pas bien, cela nous a obligé à mettre la télé à l'envers. Peu importe, il est essentiel d'avoir concordance entre ce que vous voyez sur l'écran et ce que vous faites dans l'aile (sauf si vous êtes dentiste et habitué à travailler dans un miroir).

Introduire la caméra et voir ou est fixée la poulie. Dans notre cas, c'était sur l'extrados.

Positionner l'aile pour que la poulie soit au niveau du sol, c'est-à-dire sur la surface inférieure, dans le caisson de l'aile. Dans notre cas, il a fallu poser l'aile sur l'extrados. C'est nécessaire parce que, au bout du caisson, vos perches vont poser sur le sol du caisson.

Prendre une ficelle de 1.5 à 2 mm de diamètre, en matière synthétique dans notre cas. Replier l'extrémité sur elle-même et serrer les deux brins avec du scotch, le plus serré possible car l'ensemble devra passer dans la gorge de la poulie. Laisser une petite boucle au bout qui n'est pas recouverte par le scotch (diamètre de la boucle: 3 à 4 mm).

Prendre un bout de fil électrique en cuivre, section 2.5 carré, dont les 5 derniers cm ont été dénudés. Fixer la partie non dénudée avec du scotch sur une deuxième perche. Plier le bout dénudé de manière à faire un angle d'environ 45 degrés avec l'axe de la perche.

Tourner un nouveau tour de scotch qui enserre, mais pas trop fort, à la fois la ficelle juste derrière la boucle et le bout du fil de cuivre. Le but est que, en poussant le fil de cuivre en avant, la ficelle ne se détache pas mais, en retirant le fil de cuivre ou, plutôt, en tirant la ficelle vers l'avant une fois qu'elle sera passée dans la gorge, la ficelle se dégage du fil de cuivre.

Pousser cette canne avec le fil de cuivre et faire passer l'extrémité du fil, avec la ficelle, derrière la poulie, entre la gorge et la patte qui maintient la poulie par l'arrière, jusqu'à voir apparaître la petite boucle de l'autre côté. C'est la partie la plus difficile. Recommencer plusieurs fois en ajustant l'angle de pliage du fil de cuivre par rapport à l'axe de sa perche. La flexibilité et la plasticité du fil de cuivre lui permettent de fléchir, soit pour entrer dans la gorge, soit lorsqu'on pousse le fil plus avant dans la gorge. Dans notre cas, on a réussi en faisant passer le fil de cuivre au dessus de la poulie, faisant passer son extrémité juste derrière la patte de support, puis en ramenant le fil vers nous, le fil de cuivre étant en flexion vers la poulie et, au moment ou il a passé la patte de support, il s'est relâché et clipsé dans la gorge.

Quand on voit apparaître la boucle, il faut l'accrocher avec le fil de fer qui est scotché sur la même perche que la caméra. Le fait d'avoir l'outil solidaire de la caméra aide beaucoup. Très important: l'extrémité du fil de fer doit être très pointue, très acérée, un peu comme un hameçon. Dans notre cas, le fil de fer n'est pas passé dans la boucle mais la pointe s'est simplement insérée entre les brins de la ficelle. Ca a suffit à accrocher la ficelle.

Retirer doucement la perche avec la caméra en espérant que la ficelle se désengage bien du fil de cuivre. Si vous retirez 2 cm, c'est gagné car, même si l'accrochage lâche, il sera facile d'aller rechercher la boucle.

Une fois qu'on a toute la ficelle de 2 mm, fixer la corde définitive de 4 mm sur celle de 2 mm, côte à côte, avec serrage au scotch, un serrage au début de la corde de 4 mm et, ensuite, un autre à une fois la longueur de l'aller retour. Cela permet d'envoyer les deux ficelles en parallèle dans l'aile en gardant la sécurité, quoi qu'il se passe, d'avoir toujours la ficelle de 2 mm engagée dans la poulie. On n'a pas envie de devoir recommencer le boulot. Cela veut dire que la longueur de la ficelle de 2 mm doit être d'environ 2 fois l'aller-retour.

 

J'ai 2 ou 3 photos et une toute petite vidéo (pas terribles) que je peux envoyer si ça intéresse quelqu'un (ou coler dans un message si on m'explique en quelques mots simples comment faire).

 

Meilleurs voeux

Edited by jm.franssen
Jean-Marc Franssen
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...