Aller au contenu


Photo

Instructeur Pro


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Leche Pascual

Leche Pascual

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 015 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bourg St Bernard
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 04 juin 2021 - 20:09

Bonjour a toutes et tous,

il y a quelques jours, un de mes élèves me disait son envie de devenir un jour instructeur professionnel de planeur.

Et là, je n'ai pas su quoi lui répondre.

En fait, plein de questions:

combien de pro en France ?

Comment on y  accède?

Quelle rémunération? (bonne, mauvaise?)

quelles perspectives?

 

Pour ma part, j' y suis arrivé un peu par hasard, par opportunité, après avoir œuvré, comme tout le monde, en tant que bénévole passionné. Voler, entretenir les planeurs, faire partie du bureau du club, passer la qualif instructeur... Et à mon age, plus la peine d'espérer devenir pilote de ligne, ou quelque chose du genre... Mais pas aigri pour autant, au contraire.

J' adore ce que je fais, et surtout ce qu'en retirent mes élèves.

Coté vols, j' ai une statistique déplorable (lol): 220 ou 230 heures par an, 800 vols, et donc une moyenne de 20 mn par vol...

Je ne fais quasiment que de l'école de début. (en plaine et au treuil...)

Mais, pas grave, je laisse les vols sympas aux instructeurs bénévoles qui ont bossé comme des c... toute la semaine.

 

Merci de vos témoignages, et réactions sur ce sujet.

 

 


Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

#2 Thierry

Thierry

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 781 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Grenoble
  • Intérêt(s):PLANEUR,PLANEUR,PLANEUR, et pour changer la montagne
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 04 juin 2021 - 21:20

Bonjour a toutes et tous,
il y a quelques jours, un de mes élèves me disait son envie de devenir un jour instructeur professionnel de planeur.
Et là, je n'ai pas su quoi lui répondre.
En fait, plein de questions:
combien de pro en France ?
Comment on y  accède?
Quelle rémunération? (bonne, mauvaise?)
quelles perspectives?
 
Pour ma part, j' y suis arrivé un peu par hasard, par opportunité, après avoir uvré, comme tout le monde, en tant que bénévole passionné. Voler, entretenir les planeurs, faire partie du bureau du club, passer la qualif instructeur... Et à mon age, plus la peine d'espérer devenir pilote de ligne, ou quelque chose du genre... Mais pas aigri pour autant, au contraire.
J' adore ce que je fais, et surtout ce qu'en retirent mes élèves.
Coté vols, j' ai une statistique déplorable (lol): 220 ou 230 heures par an, 800 vols, et donc une moyenne de 20 mn par vol...
Je ne fais quasiment que de l'école de début. (en plaine et au treuil...)
Mais, pas grave, je laisse les vols sympas aux instructeurs bénévoles qui ont bossé comme des c... toute la semaine.
 
Merci de vos témoignages, et réactions sur ce sujet.
 
 

Exactement pareil pour moi....
Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....

#3 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 900 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 04 juin 2021 - 21:25

Salut,

 

combien de pro en France ?

=> une grosse poignée

 

Comment on y  accède?

=> en passant sa qualif Fi (idéalement aussi FE), et surtout en aimant le job! Car sans passion... passe ton chemin!

 

Quelle rémunération? (bonne, mauvaise?)

=> En vivre, oui. Mais Crésus tu ne seras pas...

 

quelles perspectives?

=> plus ou moins de "galons" (de responsabilités et donc d'emmerdes) dans un club (ou structure) plus ou moins gros(se), mais globalement peu d'évolution. Cf. ci-dessus : sans passion point de salut! Mais vivre de sa passion c'est... :sorcerer:

 

Etienne (ex-salarié ITP puis ITV, y a longtemps. Mais c'était cool! :flowers: )


mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#4 Leche Pascual

Leche Pascual

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 015 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bourg St Bernard
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 04 juin 2021 - 22:05


 

"combien de pro en France ?

=> une grosse poignée"

 

10? 20? 50? on peut faire une estimation "à la louche", mais pas sur qu'on puisse trouver des chiffres...



"Comment on y  accède?

=> en passant sa qualif Fi (idéalement aussi FE), et surtout en aimant le job! Car sans passion... passe ton chemin!"

 

On se comprend...



"Quelle rémunération? (bonne, mauvaise?)

=> En vivre, oui. Mais Crésus tu ne seras pas..."

Tout est relatif, comme disait Einstein, en enfonçant la tête d'Archimède sous l'eau....

Perso, je n' en fais pas mystère dans mon club, donc plus loin.

je touche 1850€ net. pour 35 heures théoriques... :D

 

Ca correspond à une catégorie de la convention nationale du sport dont je n'ai pas saisi toutes les subtilités...



"Etienne (ex-salarié ITP puis ITV, y a longtemps. Mais c'était cool! :flowers: )"

 

 

Et donc, si ce n'est pas indiscret,

pourquoi as-tu arrêté?

Trouvé autre chose? Ras le bol? Autre? (mets une croix dans la case...)


Modifié par Leche Pascual, 04 juin 2021 - 22:07.

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

#5 werewolf

werewolf

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 82 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 04 juin 2021 - 22:22

Quel âge a-t-il cet élève qui veut vivre de cette activité ?



#6 Leche Pascual

Leche Pascual

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 015 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bourg St Bernard
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 04 juin 2021 - 22:28

Quel âge a-t-il cet élève qui veut vivre de cette activité ?


environ 16 ans.

 

D'un coté, je salue. il est motivé et passionné!

D'un autre coté, je me dis qu'il est mal barré...


Modifié par Leche Pascual, 04 juin 2021 - 22:29.

Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

#7 werewolf

werewolf

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 82 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 04 juin 2021 - 23:01

Tu dis à ton élève qu'il doit être motivé et passionné uniquement pour poursuivre ses études au plus haut niveau qu'il peut,

et ensuite trouver un travail et gagner de l'expérience.

Pas question de négliger ses études en rêvant au planeur ...  qu'il se mette bien ça dans la tête.

Ensuite il choisira sa voie, quitte à revenir au vol à voile ...

Revenons au questionnaire de départ et précisons :

Professionnel pendant combien de mois dans l'année : 4, 5, 6 ... de l'année ?  et le reste de l'année ?

Pendant ces mois d'activité : salarié déclaré ? indemnisé ? défrayé ? 

Quel montant de salaire net ?

Quelle garantie de l'emploi ?

Et dans ces conditions, quel sera finalement le montant de la retraite ?



#8 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 900 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 05 juin 2021 - 07:27

"combien de pro en France ?

=> une grosse poignée"

 

10? 20? 50? on peut faire une estimation "à la louche", mais pas sur qu'on puisse trouver des chiffres...

[...]

 

Et donc, si ce n'est pas indiscret,

pourquoi as-tu arrêté?

Trouvé autre chose? Ras le bol? Autre? (mets une croix dans la case...)


Salut,

Pour les saisonniers qui font 2 à 4 mois pour arrondir les fins d'années ou rendre service je dirais maxi 50 sur la France.

Pour ceux qui font ça à l'année, si on arrive à la vingtaine c'est déjà pas mal.

=> estimé en listant rapidement de tête tous les clubs où j'ai connaissance de salariés.

De mémoire Michel Jacquemin tenais (ou à tenu) une liste pour recenser les besoins et les FI dispos.

 

Soyons clair : tous les clubs ne trouvent pas de volontaires pour le job et la majorité des postes sont pour des saisonniers. Il faut réussir à vivre les 8 à 10 mois restant en ayant autre chose qui fait bouillir la marmite!

On trouve pas mal de militaire en retraite sur ces postes : leur solde de l'armée n'est pas énorme et travailler 2 à 4 mois permet de lisser tout ça en joignant l'utile à l'agréable.

 

J'ai été salarié pour occuper une période de chômage pas longtemps après la sortie de l'école d'ingé. Un bon moyen d'attendre que l'économie reparte. C'était un poste de saisonnier.

 

Bons vols!

 


 


mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#9 vincent jouvet

vincent jouvet

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 419 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Grenoble
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 05 juin 2021 - 10:18

Bonjour,

 

Mon expérience professionnelle vélivole date de 1985 à 1996 

- 200% passion = OUI !

- à refaire si je trouve la machine à remonter le temps = OUI !

- non adapté au système éducation national, j'en suis sorti avec un BEP = gros investissement personnel ensuite pour se refaire une place hors du vol à voile    

 

Eléments à actualiser :

- Instructeur planeur = diplôme reconnu Bac +2

- Qu'est devenue l'ASSOCIATION DES INSTRUCTEURS DU VOL A VOILE (A.I.P.V.V.) ?

 

A mettre dans la balance :

Contexte économique et associatif en appauvrissement

Capacité des nouvelles générations à se former et à viser une réussite personnelle

 

Soit le jeune est un "rêveur", soit il a de réelles capacités à rebondir.

Qu'il s'investisse autant à l'école la semaine et au vol à voile le week-end et vers 20 ans, avec mini. un BTS en poche, il pourra choisir.


Modifié par vincent jouvet, 05 juin 2021 - 19:35.

2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

vincent.jvt01"xxx"free.fr

#10 Georges Zeyen

Georges Zeyen

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 77 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bailleau, Malzeville, Ploermel, Saint Remy, Saint Crepin, Seyne-les-alpes, Useldange
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 07 juin 2021 - 14:43

Ton jeune est élève actuellement, qu'il fasse sa progression de pilote et, au moment d'envisager le FI, s'il est toujours candidat,  pour les -  de 25 ans, les places en formation sont aisées et économiques.

Cela nous fera déjà un instructeur qui fera baisser la moyenne d'age de ceux en place.

On est plus souvent instructeur bénévole payant qu'autre chose, et je connais des clubs qui disent merci quand on leur donne un coup de main, mais même ce petit mot est souvent oublié sur pas mal de sites, alors un salaire ...

Après, quand la passion est là, même si le poste est trop souvent précaire (combien ont redouté un changement au CA en se demandant s'ils allaient être remplacé avec comme principal argument d'avoir aidé le comité précédent dont le nouveau CA ne voulait plus), les désavantages s'effacent car la motivation est là.



#11 Rembard

Rembard

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 283 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bernissart (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 08 juin 2021 - 06:48

On en reparle dans 5 ans, quand le temps, les copains, les copines et les études auront fait leur œuvre.

Combien de temps va-t-il continuer le vol à voile ?  A cet age, on en voit passer énormément sur les terrains et puis 1 ou 2 ans plus tard on ne les voit plus (soit ils sont partis ailleurs - mais, cela on l'apprend par le bouche à oreille, soit ils arrêtent totalement et ne remettent plus jamais les pieds sur un aérodrome).

 

Qu'il prenne plaisir à apprendre à voler, qu'il prenne plaisir à voler. 

 

A 16 ans on a tellement d'envies et de vue sur plein de choses différentes que généralement cela évolue.

 

Ne me dites pas que je suis un vieux blasé, c'est l'expérience qui fait que j'en arrive à ce genre de conclusion pour avoir passé pas mal de temps dans des associations (club de vol à voile, club d'aéromodélisme, club sportif ...)


Cirrus pilote does it better

#12 Pierre

Pierre

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 044 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Pic St Loup
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 09 juin 2021 - 15:30

N'oubliez pas qu'il y a aussi tous les moniteurs planeurs de l'Armée de l'air et de l'Espace dans les EIVV de Salon, Saintes et Romorantin.

Eux aussi sont des instructeurs professionnels.


Gliders pilots do it better





Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL