www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

MFX

Membres
  • Posts

    27
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Genre
    Not Telling
  • Localisation
    0°00'00"S 0°00'00"W

Profil pilote

  • NetCoupeur
    Oui
  • Badge FAI
    Badge Argent
  • Région de vol
    Null Island
  • Instructor
    Non
  • Voltige
    Non

Recent Profile Visitors

840 profile views
  1. Pour répondre à des questions reçues en message privé : Le montage vient se greffer en parallèle du faisceau de la poignée (modèle potentiomètre). J'utilise pour le repiquage en parallèle un connecteur vampire (T-TAP) : https://www.amazon.fr/dp/B08732539C L'accès aux fils est direct en sortie de la poignée, il faut ouvrir la gaine, une simple saignée avec une lame de cutter fait l'affaire. Pour installer l'interrupteur, pas besoin de retirer le capot, j'ai pu l'installer en le passant par dessous le capot, qui est riveté sur ce tricycle (les autres tricycles c'est des clips plastiques amovibles). Pour la distinction des poignées : la poignée à potentiomètre (bridable avec la méthode décrite), n'est pas monobloc avec la poignée de frein. Il y a donc la poignée de frein d'une part, et la poignée des gaz avec sélecteur D/N + direction + signalisation piétons. Cette poignée comporte également un contacteur actionné en position repos de la manette des gaz (2 fils verts). On peut entendre le clic en manœuvrant la poignée la poignée monobloc intégrant la poignée de frein, capteur à effet hall avec adaptateur électronique sous capot avant, en cours d'investigation pour un bridage, même si la tenue d'une faible vitesse est plus aisée avec ce modèle par expérience.
  2. La belle saison arrive, les Pulse commencent à prendre du service sur le terrain. Pour l'instant, avec satisfaction : traction de biplaces (K21, Twin, Marianne, DG500) tractions de monoplaces traction de rallyes traction de remorques planeurs Seule difficulté rencontrée pour l'instant, une mise à l'arrêt et sécurité batterie lorsque la jauge était à 1/3 de charge restante. Un voyant rouge s'allume avant, cela permet à minima de garder le contact, au neutre sur le sélecteur. En effet, une fois en sécurité batterie, il est impossible de faire rouler l'engin qui a besoin d'être alimenté, contact allumé, en position neutre, pour libérer le frein antivol électrique et pouvoir le faire rouler. Pas pratique en cas d'arrêt en milieu de piste. Sur les modèles de poignée à effet hall, la tenue des 5-6km/h est relativement plus simple même sans bridage, contrairement au modèle à potentiomètre que nous avons réussi à brider électroniquement.
  3. Sur les modèles les plus récents qui ont été récupérés, la poignée d'accélération n'est pas un simple potentiomètre, mais un capteur à effet hall. Il ya donc un boitier adaptateur intermédiaire qui alimente le capteur et traite les signaux par un microcontroleur. Détection de la position repos au neutre, et traitement de la mesure de la rotation de la poignée. La prochaine étape pour ce modèle consiste donc à modifier les signaux de sortie du capteur à effet hall, ou du microcontroleur
  4. Bonjour, petite mise à jour. Nous avons découvert qu'il y existe au moins 2 modèles de poignées d'accélération. Ces modèles fonctionnent différemment. Les informations communiquées ci-dessus sur ce fil de discussions ne sont donc valables que pour le modèle simple à potentiomètre. L'autre modèle est muni d'un boitier d'adaptation, d'un relais, et probablement une programmation différente du contrôleur moteur. Investigations en cours pour intégrer un bridage sur ce second modèle. Il n'y a pas de fil noir et blanc sur ce second modèle de poignée. Ci-dessous l'intégration d'un interrupteur limiteur permettant de basculer entre un mode bridé à 7km/h et un mode bridé à 20km/h. Tests réalisé hier sur terrain gras, la stabilité de la vitesse à 7km/h en traction de planeur est très bonne, l'aide en bout d'aile ne ressent pas d'à coups. La seule difficulté a été un peu de patinage sur terrain gras, pour mettre en mouvement un K21 qui a été pivoté sur place. A noter que les pneus du pulse utilisés sont usés et complètement lisses. La dimension des pneus est standard 90/90-14. Il existe des pneus moto-cross dans ces dimensions.
  5. Même pas. C'est basé sur la moyenne qu'ils ont calculé sur un échantillon non représentatif de moins de 10 clubs en France, parfois situés à plus d'1h de route du lieu de vie citadin le plus proche. Les efforts individuels (vélo, véhicule électrique) ou collectifs (covoiturage) réalisé dans un club n'ont aucun impact sur le calcul. La nature des véhicules de piste n'est pas prise en compte non plus. Idem, pour les moyens de décollage remorqueur, cela ne tient pas compte de la cylindrée de l'avion. Un rallye 235 ne consomme pas la même chose qu'un 180 ou un 100. Les seuils permettant de définir les couleurs vert/jaune/rouge ont été fixés arbitrairement, donc si on se contente d'interpréter la situation du club uniquement sur la couleur rouge, c'est s'infliger une punition sur des seuils fixés arbitrairement, pour faire joli. La FFVP a promis lors du webinaire de présentation de répondre par écrit aux questions auxquelles ils n'ont pas pu répondre en séance.. on attend toujours.
  6. Attention pour l'heureux gagnant du lot, il faut être capable de récupérer 10x320kg de machines avant le mardi qui suit la vente !
  7. Quelques nouvelles du jour ici à Toulouse Bourg-Saint-Bernard Après analyse avancée de la documentation du contrôleur 1232E et un démontage de la poignée d'accélérateur d'un Pulse, il s'avère que le mode de fonctionnement et de câblage est le suivant : Configuration de Type 3, c'est à dire que la consigne de vitesse est donnée par la valeur de résistance d'un potentiomètre intégré dans la poignée d'accélération. Ce potentiomètre est donc câblé sur 2 fils. La documentation préconise une valeur évoluant entre 0 et 5 kohms. La valeur mesurée en atelier évolue effectivement entre 0 et 5,2 kohms; 0 correspond à la position repos, 5 kohms correspond à la position pleins gaz. Les deux fils concernés sont noir et blanc. A noter que la poignée d'accélération intègre un contact sec actionné lorsque la poignée est au repos. Ce contact sec est câblé sur les deux fils verts. Cela permet au contrôleur de se déverrouiller et accepter une consigne de puissance, et éviter un démarrage non maîtrisé, en cas par exemple de passage du neutre au mode drive. En conséquence, réduire la valeur de 5 kohm vers une valeur inférieure lorsque la poignée est en position "plein gaz" permet d'appliquer un bridage. Quelques calculs plus tard, la conclusion est qu'il suffit d'installer une résistance de pontage entre le fil noir et blanc (potentiomètre de la poignée), qui sont confirmés par l'expérience : Le pontage d'une résistance de 4,7 kohms, plafonne la consigne de vitesse à 7 km/h. Idéal pour tracter un planeur en piste avec un piéton en bout d'aile. Réguler à 4 ou 5km/h devient facile. Le pontage d'une résistance de 6,8 kohms, plafonne la consigne de vitesse à 20 km/h. Idéal pour un usage général en piste, économe en énergie, sécurisant. A noter que ce bridage n'est pas linéaire selon la valeur de consigne de la poignée d'accélération, et altère la courbe de réponse qui est programmée dans le contrôleur, l'expérience montre une consigne résultante plus progressive en basses vitesses ce qui est parfait pour nos usages. Cette solution de modification est extrêment simple et peu onéreuse (quelques centimes de résistance), et peut être agrémentée d'un interrupteur ajouté sur le plastron plastique face au conducteur, permettant de supporter 2 ou 3 valeurs de résistances : interrupteur 2 positions : selection entre 4,7 et 6,8 kohms => selection entre mode traction planeur, et mode circulation en piste. interrupteur 3 positions : selection entre 4,7, ouvert, et 6,8 kohms => selection entre mode traction planeur, Mad Max no limit, mode circulation en piste. Cela fera l'objet des prochains travaux en atelier chez nous. Enfin, je vous déconseille de faire comme moi, ne démontez pas la poignée d'accélération : ressort en compression que j'ai pas réussi à remettre pour le moment, potentiometre fragile, mécanisme à roue dentée qu'il ne faut pas décaler pour garder les butées et le déclenchement du contacteur de sécurité. Maintenant que les couleurs des fils sont connues, pas besoin d'ouvrir. Notre mécano favori est en train de nous faire un assemblage à base de cornières en acier soudées pour ajouter la boule de traction, nous pourrons partager les plans dès que finalisé et testé. Cela ne requiert aucune altération du châssis du Pulse ni retrait d'habillages plastiques.
  8. Bonjour, nous avons regardé en détail le contrôleur d'un Pulse 3, sur les machines que nous avons récupéré, il s'agit de controleur Curtis 1232E. La documentation confirme que de nombreux réglages sont possibles. Notamment sur le comportement de la manette des "gaz", les vitesses max, etc.. Cela correspond à ce qu'à remonté snip un peu plus haut, notamment la video. 2 solutions : Via un boitier de programmation, le Curtis 1313 Handheld Programmer Via un PC et une interface RS232 classique, 1314 PC Programming Station Dans les 2 cas un câble adapté pour se connecter au contrôleur, évidemment Curtis a toutes les références qui vont bien pour le faire, mais l'addition est assez salée pour reprogrammer 1 fois tous les 5 ans. Il est possible de bricoler le câble soi même, c'est du RS232 classique. Néanmoins le logiciel reste obligatoire si on souhaite utiliser la version PC. C'est un système assez fermé, mais qui a l'avantage d'être très répandu et bien documenté pour son intégration.. ce qui rend plus simple la maintenance de tels véhicules électriques qui font un peu peur à nos mécanos "old school".. : Un bloc de charge de batterie, un bloc controller moteur, un moteur, et un faisceau qui remonte au poste de conduite : poignée d'accélération, marche avant/arriere, clé de contact principal. Reste à voir si d'autres clubs s'équipent, si ça vaudrait pas le coup d'acheter un programmeur 1313 mutualisé..
  9. Bonjour, il suffit de générer des trames NMEA PFLAU d'alarme de collision, selon la Doc Flarm cité par maxou, depuis un PC par exemple sur port série (COM). C'est comme cela que je teste mes flash fabriqués maison : https://youtube.com/shorts/YiY7BYVx0F0?feature=share https://youtube.com/shorts/od_jK4xem1A?feature=share
  10. Merci. Effectivement pour les couleurs, c'est le le type de finitions qui auraient mérité d'exister, au même titre qu'un sélecteur de date qui ne montre ensuite que les zone concernées. Malheureusement, boulot et famille oblige, je n'ai pas encore trouvé de temps supplémentaire pour l'instant. J'en prends note ! Concernant la ZRT Florac, effectivement cette zone est "activable par NOTAM à J-1", sur toute la période du 16/09 au 6/10... Il faut donc surveiller ces publications. NB: par simplicité, et lisibilité, j'ai également considéré que les ZRT actives sur une date avec report possible au lendemain, étaient "actives" sur les 2 jours. Je ne trouve d'ailleurs pas (exemple : CANJUERS) dans le SUP AIP comment le report de 24h sera notifié, il n'est pas explicité que le report sera annoncé par NOTAM. A défaut je suppose qu'il faut contacter.
  11. Merci. C'est pas exempt de bugs et c'est très perfectible.. c'est fait en quelques heures à temps perdu. Je me dis que ça pourra servir de base pour l'exercice Orion prévu en 2023... qui sera a priori très impactant sur les EA.
  12. Hello, l'exercice Manticore 2022 va impacter pas mal d'entre nous dans les prochaines semaines. Le SUP AIP est disponible ici : https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/media/store/documents/file/l/f/lf_sup_2022_200_fr.pdf Afin de rendre les choses un peu plus facile à lire, j'ai réalisé une version un peu plus interactive, dispo ici : https://www.avat.fr/manticore/ Il est fortement possible que des erreurs se soient glissées dans l'opération de recopie d'informations, qui sont d'ailleurs assez incomplètes (les zones d'exclusions des aérodromes, ou CTR ne sont pas représentées). Si vous trouvez une coquille, dites-le moi je corrigerai autant que possible. Evidemment cela ne se substitue aucunement aux données officielles des autorités compétentes. Les géométries des zones étant OK, je vais essayer de les déclarer dans la base OpenAIP dans les prochains jours. En espérant que ça puisse aider un peu à mieux comprendre le schmilblick T.
  13. Bonsoir, on constate que les niveaux de puissance / volume restitués entre une radio 8.33 et 25 ne sont pas bons. A creuser, mais probablement une histoire de densité de puissance spectrale dans le canal. En pratique, les vieilles 25kHz portatives semblent devenir inefficaces car mal reçues par les 8,33 ou l'inverse. A 10m pas de problème. D'un bout à l'autre de la piste, c'est KO.
  14. Genial ! Idée envoyée à ma femme pour réalisation dans une école pour enfants en situation de handicap.
×
×
  • Create New...