www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Jean-Philippe Chenu

Membres
  • Posts

    62
  • Joined

  • Last visited

About Jean-Philippe Chenu

  • Birthday 05/06/1940

Contact Methods

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Localisation
    Bousval, Belgique

Profil pilote

  • NetCoupeur
    Non
  • Badge FAI
    Badge Argent
  • Région de vol
    Ardennes belges et françaises, France sud, Allemagne sud ouest
  • Instructor
    Non
  • Voltige
    Non
  1. Le sujet a été discuté sur ce forum : - « De L'Onde en plaine”, 6 – 16 oct 2008 - « Cumulus obstacle pour le vent”, 15 – 24 mai 2013 En résumé, il y a trois conditions de base : - du vent assez fort (disons au moins 25kms au décollage ?gradient de vent, - gradient de vent - une variation d’orientation du vent des masses d’air selon l’altitude. J’en ajoute, personnelles, - ne pas rester au sol quand on n’aime pas trop le vent fort, - penser à la possibilité d’onde de nuage si on observe et constate les 3 conditions, - envie de tester dans la ligne de vent, en amont, contre un nuage Mes références Reichmann, « La Course en planeur », Ed Seidec 2e édition1985. Epuisé. Traduction française del’édition originale en allemand « Streckensegelflug » année ? p55, L’Ecoulement de l’air au-dessus des obstacles convectifs, Bradbury, « La Météorologie du vol à voile », Ed Cépaduès 2002, p131 – Ondes et cumulus Derek Piggot, « Gliding », A & C, Black – London, 8th Edition, 2002 p213 – paragraphe « Other wave systems » Mon vol du 22 juin 2015 en Discus1b au départ de Chanet Vol à Voile. (causse Méjean, Lozère) Récit accessible sur demande et à examiner sans rire
  2. Merci Afro pour ce commentaire. J'ai consulté le site anglais en question, ça n'a pas l'air trop sûr pour entretien/réparation du C302. Mais entre-temps, utilisant une autre adresse courriel, j'ai eu une réponse positive de Klaus Keim toujours bien en activité. Notre C302 lui est parvenu il y a quelques jours, nous attendons son analyse.
  3. Bonjour, Concernant le problème de la date (puce Garmin) et éviter de devoir faire un envoi aux USA (ClearNav) - quelqu'un parmi-vous a-t-il récemment fais réparer un C302 chez TEKK, Allemagne. Klaus Keim est-il toujours opérationnel? J'ai envoyé un courriel il y a 10 jours sans réponse, tout comme au téléphone, - par ailleurs, il y a quelques années il a été fait référence (je crois dans ce forum) à un Anglais qui aurait la qualification officielle pour réparer les Cambridge. Auriez-vous nom et adresse de contact? Merci d'avance pour vos informations, J.-Ph. Chenu
  4. Citation Albatross68 « …comme il me semble que même les pilotes débutants croient devoir donner leur avis sur ce sujet très particulier, je m'abstiendrais de donner le mien, qui par ailleurs est déjà exprimé clair et complet. » Honteux ce commentaire…quand on sait que, statistiquement, il y a bien plus d’accidents graves, mortels parmi les pilotes expérimentés que parmi les débutants. Ce n’est pas un sujet très particulier sauf si, effectivement, quelques particuliers s’en approprient le sujet. Sous-entendu, Fred /Planeur.net est prié d’annuler les messages de « ceux qui se croient devoir… ». Mon Dieu, ne restera que 5% des échanges de notre site favori (Tatave revient…) Le bon sens des débutants : j’en suis en permanence malgré mes 1000hrs de vol et des instruments modernes dans mon planeur, instruments qui parfois, souvent, m’énervent par leurs inconséquences de prix, de bugs, de quoi c’est ça ?, d’études de compréhension des manuels, des mises à jour, j’en passe, j’en perds mon temps de vol, mon attention, mon plaisir campagne. Je les loue aussi pour quelques éléments simples : ah la découverte immédiate du vario sonore, qu’on ait 30h de vol ou 2000, le regard reste à l’extérieur… Yopsolo04 intervient par un message d’alerte, à bon escient :petite pique raisonnable aux Icare/Albatros modernes pour rappeler la modestie nécessaire du pilote planeur que ce soit pour 50kms, 3000kms sur les Andes, unepetite ou grande compétition ou des discussions au bar local (par exemple Planeur.net…)
  5. Moi ce qui me plairait c'est une imprimante 3D pour réaliser la tête d'Afro. Je pourrais impressionner mes petits-enfants par des "Si tu ne travailles pas bien, le vilain te sermonnera, etc., etc....
  6. Citation MC: Donc je fait le voeux d'exiger qu'en 2013 la météo soit favorable tout au long de l'année, j'exige que tous les clubs s'equipe de machines merveilleuses; j'exige de beaux vols pour tous, et enfin j'exige de la sécurité.MC MC suit son idée et il est surpris de ne pas avancer, oubliant qu'il s'agit d'une idée fixe.... Ca vous dit quelque chose?
  7. Ah bien. Donc les circuiteurs nauront pas à changer de radio...s'ils restent en local de leur terrain. Je propose l'établissement d'un nouveau type de record pour ce genre de circuit. Tiens, par exemple, un 750kms dans un rayon maxi de 30kms, ça fait combien de tours?
  8. Mieux que des records...des reportages intéressants
  9. Oserais-je intervenir...modestement... A priori je ne pense pas que ce règlement européen soit crétin, il y avait à intervenir sur les négligences d'abandons des carcasses avec les problèmes d'hygiène que cela entrainait. Par contre son application vis-à-vis du monde animal, ignorée, a causé effectivement la disparition d'espèces telles que les vautours. Beaucoup d'entres-vous connaissent la dérogation du Causse Méjean permettant le dépôt de carcasses et par là la réintroduction des vautours (depuis au moins 15 ans?)et le plaisir pour les vélivoles. Je ne connais pas les autres réintroductions en France. Par contre pour les Pyrénées espagnoles ce fut la catastrophe. Application bête et méchante du règlement européen sans disposition pour la protection des charognards (Peut-être corrigée un peu maintenant). De là, effectivement, leur fuite vers le Nord. Il me paraît que c'est un problème des défenseurs espagnols de l'environnement pour infléchir les dispositions européennes en instaurant des procédures comme au Causse Méjean (Peut-être corrigée un peu maintenant). Et c'est d'autant plus faisable qu'il n'y a pas de réaction négative du "public"...au contraire de la réintroduction des ours... Quant aux commentaires du pilote remorqueur cité par Robert Erhlich (…depuis que des associations écologistes leur apportent à domicile des carcasses d'animaux …ils comptent maintenant sur les planeurs pour trouver les pompes…), manifestement ce n'est pas correct, nos vautours de France sont d'excellents indicateurs de pompe. J'en conclu, soit que le pilote remorqueur n'est pas modeste (…), soit que les vautours français sont mieux éduqués que les vautours espagnols… cette dernière hypothèse, je n'en doute pas, sera contredite par les vélivoles locaux…
  10. Est-ce qu'ils continuent à t' écrire??? :lol: :rolleyes: T'as rien compris, on ne se moque pas des relations intemporelles! Ils n'écrivent pas, ils me font des signes, c'est une relation de cœur, ils m'attendent chaque année depuis dix ans, alors on s'invite à danser la valse, parfois le tango…
  11. Aïe, me suis bien mal exprimé puisque je blaguais!! Simplement pour les nombreuses fois où j'ai pu me repérer grâce aux vautours, il est arrivé que je sois rejoins dans mes laborieux efforts. Alors j'étatis content...mdestement...
  12. Citation THEO: "Visiblement, il ne faut surtout pas compter sur l'intelligence d'un vautour". Je m'élève contre cette affirmation! D'expérience, spiralant dans de belles ascendances, des vautours sont venus me rejoindre popur voler de concert! Que voilà de l'intelligence! Et on s'est séparé bons amis…[/size]
  13. Citation " Tu veux des détails objectifs ? Tu appelles le chef Pilote du CNVV. Ca évitera les bruits . Non, je vois les choses autrement. Il n'y a pas à appeler le chef pilote du CNVV. Pourquoi recevrait-il des milliers d'appels de la part de tous ceux qui, comme nous, ont ouï-dire de l'accident? Nous l'avons appris, lecteurs de planeur.net le 6 octobre: voir http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=9838&pid=82472&st=0entry82472 comme cité ci-dessus par planeur.net. Je me suis étonné par après du silence radio, plus aucun commentaires!? Plus de nouvelles jusqu'à ce nouveau poste de JMC. Tous nous sommes soucieux de connaitre les circonstances premières de l'accident et cela n'a rien à voir avec le respect et la tristesse vis-à-vis de la famille. Si nous perdons un être proche dans un accident de voiture nous savons rapidement ce qui s'est passé même si les circonstances et les responsabilités peuvent encore rester floues. Pour ce qui concerne le milieu vol à voile, comme simple pilote, j'attends un minium d'information des "responsables", information que j'attendais sur planeur.net, parce que de tout accident nous avons à rapidement tirer une première leçon. Qui dans ce cas? Le CNVV, que ce soit le CA, le directeur ou le Chef-pilote. Pourquoi ai-je reçu ce minimum d'information par un ami ce club faisant un séjour à St-Auban, par hasard à cette période. J'espère donc un commentaire simple du CNVV même si une enquête ne fait que commencer. Heureusement que la presse en fait, sommairement, état, tant nous recevons peu de commentaires de notre propre milieu de vol à voile lorsqu'il y a accident. Quelle différence avec le milieu anglais: dans chaque numéro de Sailplanes & Gliding vous avez en deux lignes les incidents-accidents, légers, moyens ou graves, s'étant passés dans les semaines précédentes, tout cela avant enquête. C'est mis à jour après enquête. Personnellement j'en tire des leçons permanentes pour mes propres réflexions sur ma sécurité (et celle des autres)en pilotant.
  14. "Ne faites surtout pas comme certains pilotes que j'ai rencontré qui préfèrent se priver de boire plutôt que de risquer d'avoir à uriner en vol (il y a des solutions pour ça)" C'est plus qu'une idiotie, c'est dangereux… C'est une question de pathologie, il faut se connaître et s'il faut boire…il faut boire. Certain boive peu et DOIVENT uriner: "il y a des solutions pour ça". Certains boivent beaucoup et ne doivent pas uriner… "Le plus important est de boire régulièrement tout au long du vol. Boire un peu à chaque fois, mais souvent. L'eau sera ainsi mieux assimilée par votre organisme plutôt que si vous buvez une grande quantité d'un seul coup". C'est évident…comme lorsqu'on courre un marathon. "Perso, j'ai abandonné le camel bag pour de petites bouteilles d'eau très pratiques (certaines marques en vendent même avec des embouts spécial sport utilisables d'une seule main). J'ai ainsi de l'eau propre à chaque vol, alors qu'avec le camel bag il faut faire l'effort de le nettoyer régulièrement pour eviter tout dépôt à la longue, surtout après plusieurs jours de non utilisation...": J'ai une opinion et une pratique contraire. Mon camel bag (1,5 L, je bois beaucoup) - est vidé systématiquement dans la bouteille qui me sert à nettoyer (…avec de l'eau propre!!!) le bord d'attaque des ailes après vol, - est donc rempli systématiquement par de l'eau fraiche, - est enrobé a) d'un tissu aluminium (type protection été des pares-brise de voiture) ce qui fait que l'eau reste relativement fraiche pendant 5hrs d'un vol d'été. Il me reste à enrober le tuyau entre camel -bag et embout-bouche pour éviter la première gorgée chaud, est muni d'un robinet évitant les fuites sur les coussins du cockpit c) est placé sans encombre derrière le siège, le tuyau courant le long de la paroi, d) est muni d'une pince "infirmière" fixée aux sangles permettant d'avoir l'embout près de la bouche lorsqu'on veut boire, e) évite donc un objet de plus "libre" dans le cockpit (cartes, appareil photos, etc), la manipulation étant rapide et simple…on boit en regardant dehors…tiens donc… - une ou deux fois par an je nettoie l'embout caoutchouc 3 minutes dans de l'eau bouillante, "Très difficile à laver si tu ne veux pas être malade durant toute la semaine qui suit, il faut bien faire secher" . Ne comprend pas ce commentaire…S'il est fait c'est que l'intervenant avait trop bu…la veille au soir d'un autre liquide euphorique!
×
×
  • Create New...