www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

jm pradie

Membres
  • Posts

    164
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by jm pradie

  1. Pour ceux qui ont suivi le tracking en temps réel pendant le championnat en Suède avec le logiciel Silentwings, vous pouvez renouveler l'opération pour le wgc de Vinon. Il suffit de télécharger une version démo du visualiseur silentwings, et d'ouvrir un compte sur le serveur http://tracking.vpos.no/. Quand tout est installé, vous visualisez les vols avec un différé de 15 minutes.
  2. A Vinon, nous avons 7 ou 8 FLARM qui ont également ce problème de réception, alors qu'ils émettent correctement. L'importateur est prévenu, nous attendons ses réponses avec de plus en plus d'impatience. J'informerai dans le forum si une solution est trouvée. Si il n'ya pas de solution, alors je pense qu'il faudra demander l'échange des FLARM défectueux au titre de la garantie (car ce pb n'est pas systématique).
  3. A Vinon, nous avons terminé la mise à jour des Flarm en version 3.02 il y a une semaine. et la mise a jour des display en version 5 hier. Depuis, nous avons constaté une nette dégradation sur le fonctionnment de 6 à 7 FLARM (5 club, et 2 dans des planeurs privés). Le GPS fonctionne correctement (vérifié par l'exploitation des deloggages), mais la portée de communication de la liaison radio semble diminuée de façon importante. Ce matin un test fait avec un planeur en tour de piste avec un Flarm et un planeur au sol avec l'espionnage des trames NMEA nous a donné une détection du planeur à 160 mètres seulement. Ce problème ressemble à une perte de sensiblité en réception, ou à une diminution du niveau d'émission. Tous ces problèmes sont constatés sur des installations qui fonctionnaient très bien avec les versions précédentes. J'envoie un dossier avec les pièces justificatives à Swing air Import pour leur permettre de remonter le problème au fabricant.
  4. A vinon les propriétaires de planeurs payent leurs cotisations et leurs remorqués au même tarif que les autres membres. Possibilités de places de hangar à l'année, dans la limite des places disponibles après accord du conseil d'administration. privés basés à l'année jusqu’à 15 mètres d’envergure : 615,00 € le mètre supplémentaire : 30,00 € La place de hangar à l'année donne droit à l'accès à l'atelier (travaux effectués par le propriétaire) Pour les ULM et planeurs autonomes : Participation aux frais 4,00 € par jour de vol Banalisation du planeur possible après signature d'une convention décrivant les modalités d'application Possibilité de couverture ANEPVV après accord du bureau.
  5. Pour tous ceux qui cionnaissent ce vélivole suisse, et les autres, une interview sur la chaine de télévision TSR suite aux faits qui lui sont reprochés (émission Mise au Point du 19 mars). Un exemple à méditer par tous ceux qui ont en charge la gestion d'une association. Le lien : http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=...y=1143135342000
  6. Je viens d'acheter hier sur ebay à Eurus-wing une batterie pour un ipaq 3760 pour 22,90€ port compris. Apparemment, ce site propose des batteries pour un grand nombre de types de PDA.
  7. Je connais un poulet et un faucon qui survolent régulièrement les Alpes. Faut il les confiner ?
  8. Encore des dirigeants de fédération qui veulent bien communiquer, mais qui ont oublié que la communication est à double sens. Mous ne sommes hélas pas les seuls avec la FFVV à être dans la m.... Les dérives des derniers numéros de planeur info prouvent une fois de plus que cette communication officielle était une entourloupe.
  9. Mise à jour obligatoire; este ce que celà veut dire que le FLARM ne fonctionnera plus si la mise à jour n'est pas effectuée (c'est ce que j'ai cru comprendre avec ma mauvaise compréhension de l'allemand). Si c'est vraiment le cas, l'importateur aurait pu prévenir ses clients.
  10. Est ce que quelqu'un a connaissance de restrictions de circulation aérienne sur Montgenevre et Sestriere à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver, pour que les vilains utilisateurs d'engins aériens non motorisés ne viennent pas faire tâ Est ce que quelqu'un a connaissance de restrictions de circulation aérienne sur Montgenevre et Sestriere à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver, pour que les vilains utilisateurs d'engins aériens non motorisés ne viennent pas faire tâche dans la transformation de la montagne en gigantesque panneau publicitaire à l'occasion de cette manifestation. Eh oui Mr de Coubertin, ils sont devenus fous.
  11. Sur la photo, c'est bien Brienne le Chateau, avec devant Le Rallye F-BNXI du club de Nancy, et derriere le M200 du club des Goelands, de Cezanne, ou bien du club de Troyes. Le BNXI avait été équipé d'en enrouleur de cable prototype, qui avait été jugé dangereux après une expérimentation à St Auban, donc l'idée avait totalement abandonnée. Quand Tost a sorti son produit, alors ce fut l'engouement. Comme quoi, une nouveauté doit arriver de l'étranger pour être adoptée. Le moteur était bien une pièce de R5. Je ne sais plus si c'était un démarreur, ou bien un motteur d'essuie-glaces.
  12. Qui a déjà testé le flarm dans un avion remorqueur tractant un planeur équipé de flarm. Est ce que le planeur tracté génère une alarme au remorqueur.
  13. Le système FLARM est un vrai système temps réel, qui doit absolument l'être pour pouvoir assurer son rôle d'avertisseur anti-collisions. Le système VPOS fonctionne en léger différé, car il envoie toutes ses positions enregistrées toutes les 2 minutes vers le serveur. Dans ce laps de temps, il peut se passer beaucoup de choses en terme de risque de risque de collision.
  14. Je conseille à tous ceux qui n'ont pas encore pris leur licence 2006 de se méfier du coup bas suivant. Lors de la prise de licence, l'abonnement à planeur info est compris par défaut avec votre licence fédérale, moyennant un supplément de 8 €. Il faut le refuser explicitement si vous ne désirez pas le prendre, ce qui ne vous privera pas de cette merveilleuse feuille de chou, car elle est disponible par téléchargement sur le site fédéral. Bons vols à tous
  15. Une idée pour animer la prochaine assemblée générale de la fédération (qui risque sinon d'être bien terne) Organisation d'un "téléFLARM", à l'image du téléthon, avec recueil en direct des promesses d'achat de FLARM par les dirigeants des clubs présents. Avec un peu de musique, et si Alain Eyrier ou François Hache se coiffent façon Yannik Noah, celà peut être intéressant. Et pour compléter le tableau, on pourrait y inclure le témoignage de tous ceux qui ont eu une collision et qui s'en sont sortis.
  16. Sauf que pour ceux là n'auraient aucune raison d'y etre car ils ne sont pas émetteurs radio (sauf le LX7000 avec FLARM intégré).
  17. Ce courrier veut dire en langage administratifque le BMNF ne veut pas courir le risque d'être impliqué dans un accident dont serait victime un utilisateur de FLARM dans un cas où il serait brouillé par le système militaire. La mention "sécurité de la vie" est bien explicite sur ce sens. Ce courrier est donc uniquement un parapluie pour le BMNF. de toute façon rien n'empêche d'autres clubs de faire d'autres opérations d'équipement de flotte, à part la frilosité intellectuelle. Il faut être conscient que l'équipement en FLARM ne sera jamais mentionné sur la LSA d'un planeur. Ca ne l'empêchera pas d'être utile.
  18. Informations récupérées sur le site de l'ANFR sur les émetteurs de faible puissance et de faible portée. http://www.anfr.fr/index.php?cat=tnrbf&page=afp_srd A la lecture de ce document, j'en conclus que la fréquence du FLARM (868 - 868,6 MhZ) est ouverte aux utilisateurs secondaires (sans garantie de non brouillage par un utilisateur primaire et obligation de cesser l'utilisation si l'on brouille un utilisateur primaire). Pour information, cette situation existe déjà sur d'autres systèmes dont l'utilisateur primaire est le ministère de la défense (j'ai ce cas sur un système que je gère pour la DGA). Quand la commission formation sécurité prétend que la fréquence du FLARM appartient aux armées, elle fait un raccourci dangereux et qui risque de décourager les acquéreurs potentiels de FLARM. La foire aux questions du site de l'ANFR est également intéressante pour les différents exemples d'utilisation des émetteurs SRD.
  19. En réponse à GG(qui connait ien le problème). Dans les grands clubs, il y a un paquet de gens très bien, mais il y a aussi un grand nombre d'enclumes. Et ceux qui essayent de faire bouger les enclumes commencent à fatiguer (et pret à passer le relais si il y a des volontaires).
  20. Tu veux parler de la fameuse qualif B délivrée par les organisateurs après un test portant sur la maitrise du perrier fou après 23 heures.
  21. L'idée du championnat vieux criqué a émergé un soir pendant le championnat jeune pilotes 1982 (je ne souviens plus du nombre de bouteilles de rosé qui ont été nécessaires). Les conditions de participation étaient d'avoir plus de 50 ans ou plus de 25 ans de vol à voile (ce qui fait sourire quand on voit que maintenant ce sont les moins de 50 ans qui deviennent rares). La nouveauté était également que c'était des jeunes qui organisaient uin concours pour les plus anciens. Nous avons été soutenu dans cette idée par Yves Pollet qui est venu pendant plusieurs années comme concurrent, ou en soutien pour l'organisation. A partir de 1984, les vieux criqués ont cotoyé également le concours des biplace, tous les 2 ans en alternance avec celui de Poitiers. Mon vieux copain Alain Briot de St Dizier a tenu le flambeau de l'organisation jusqu'à 1995. Ensuite le manque d'aide pour l'organisation et la lassitude l'ont conduit à arrêter. Pour information, il avait été créé à l'occasion de ce concours un challenge Louis Abeille qui était remis en jeu à chaque édition. Si un club relançait l'organisation de ce concours, ce challenge pourrait être remis en jeu. Merci de m'avoir rappelé ces très bons souvenirs
  22. Merci pour l'info J'ai retrouvé la fiche de mon grand-père, Louis-Henri, pilote observateur pendant la 1ere guerre mondiale.
  23. J'ai volé à Nancy dans les années 78-79 sur le F-CEBD n° 717; il appartenait à un copain qui l'avait acheté au club de Sarreguemines.
  24. En réponse à Alain Eyrier : - Il y a longtemps que les ordinateurs ne plantent plus et que les organisateurs des compétitions ancien modèle sont capables de fournir un classement dans l'heure qui suit l'arrivée des premiers concurrents. - La méthode consistant à casser du sucre sur tes confrères vélivoles (dont je te rappelle tu es le dirigeant élu) dans un journal de grande diffusion est particulièrement irritante. Je me mets à la place des vélivoles qui organisent des compétitions depuis de nombreuses années et qui recoivent le message : "ce que vous avez fait depuis des années est nul". Les organisateurs de Issoudun, Bailleau, La Roche/yon ou Vinon apprécieront. Les systèmes de calculs de points sont certes complexes, mais ils sont le fruit de nombreuses années de réflexion. Celà me semble être la moins mauvaise manière de juger de la valeur des compétiteurs qui nous représenteront dans les compétitions internationales. - A mon avis, le fait de donner 10 points au vainqueur d'une épreuve plutot que 1000 n'a aucune influence sur la sortie du vol à voile du trou noir médiatique ou il se trouve. Ce qui est une réussite dans le grand prix qui vient de se terminer est surtout la volonté affirmée d'organiser autour de ce concours une véritable opération de communication. Tout celà a certainement couté cher, mais il faut se donner les moyens de sa politique. Un grand bravo au passage à Roland Stuck et à toute son équipe d'organisation. - Maintenant que le grand prix 2005 est terminé, il faut capitaliser l'expérience acquise et essaimer tous les points positifs identifiés à destination des futures manifestations vélivoles. L'organisation de présentations attractives pendant les épreuves, la généralisation de l'utilisation du tracking avec des commentaites adaptés au public néophyte. Tout cela doit être préparé pour 2006. D'après les échos du forum, les organisateurs de La Roche/yon ont déjà ouvert la voie. Et pourtant, ils utilisent le mode de calcul ringard décrit dans le Monde. En conclusion, je souhaite que la politique de la fédération que tu es chargé de définir devienne aussi claire que le mode de calcul de points d'un grand prix.
  25. Pourquoi cette réserve sur le fonctionnement du tracking. L'expérience précédente, celle de la CMVVM 2005 a été un total succès. Ce système est très prometteur, encore faut il y croire et ne pas émettre des doutes dans ses premières utilisations si on veut qu'il prenne de l'essort. Bon grand prix
×
×
  • Create New...