www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Forces Sur Un Crochet De Remorquage?


Guest Christophe Brunelière

Recommended Posts

Guest Christophe Brunelière

Bonjour à tous,

 

Afin de finaliser un dossier de modification et un dossier de calcul suite à l’installation d’un crochet de remorquage Tost, je cherche la formule qui me permettrait de connaître quelle est la force qui s’exerce sur un crochet de remorquage lors de la mise en puissance du remorqueur. Pour ce qui est de la force en vol, c’est fait, c’est un mouvement uniforme en prenant en compte l’angle de montée. Pendant la course au décollage c’est fait aussi, c’est un mouvement uniformément accéléré avec un coeff de frottement selon le revetement de la piste, mais à l’instant t0 de la mise en puissance avec un planeur de 900 kg derrière dans le cas le plus défavorable d’une piste en herbe :wacko: , j’ai les neurones qui buggent. Il y aurait-il une âme charitable avec un cerveau moins oxydé que le mien qui pourrait m’aider à résoudre cette équation ? :blush:

Merci d’avance et bonne fin de week-end, Christophe Brunelière. :P

Link to comment
Share on other sites

Pour ce qui est de la force en vol, c’est fait, c’est un mouvement uniforme en prenant en compte l’angle de montée.

Salut

Heu, question très con mais quand je sais pas je demande:

As tu pris en compte la fausse manip qui va faire que le planeur va rattrapper le remorqueur? Parce que lorsque le cable va se retendre le choc *peut* être assez viril...

Et ne dites pas que un planeur qui rattrappe le remorqueur ça n'arrivent qu'aux autres. La connerie arrive super vite. Si on peut larguer et dégager : ok; sinon, ben, on espère que la fixation du crochet à été un poil surdimenssionnée :wacko:

C'est pas un peu de résine + fibre en plus qui empèchera le planeur de voler.

BV

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Il me semble que le dimensionnement de la fixation d'un crochet devrait prendre en compte le cas où la charge est la plus élevée, c'est-à-dire pas les cas de vol stabilisé, ni à la mise de puissance du remorqueur, mais plutôt les chocs lorsque le câble se retend, comme dit plus haut par étienne.

 

A défaut de pouvoir mesurer l'effort maxi lors de ces chocs, on peut peut-être se baser sur le tarage des fusibles équipant certains câbles de remorquage, et appliquer un coefficient de sécurité. Sur le câble qui équipe notre remorqueur (avec enrouleur) il y a un fusible, mais je ne connais pas le seuil de "déclenchement". C'est peut-être une piste à explorer...

 

Autre piste : voir ce que précise la norme (JAR22 si elle est toujours en vigueur) à ce sujet.

 

Bon courage pour ce dossier !

Link to comment
Share on other sites

En excluant le cas du coup de fouet lorsque le cable détendu se retend brutalement, je considérerai que l'effort le plus important appliqué au crochet se situe au décollage, dans le cas du planeur enlisé, et de son avion remorqueur appliquant la puissance maximale pour parvenir à mettre l'attelage en mouvement.

A cet instant, la traction sur le crochet est égale à la puissance nominale du moteur du remorqueur, pondérée du rendement de son hélice.

Nos remorqueurs les plus puissants développent 235 HP.

Bons calculs.

Link to comment
Share on other sites

En excluant le cas du coup de fouet lorsque le cable détendu se retend brutalement, je considérerai que l'effort le plus important appliqué au crochet se situe au décollage, dans le cas du planeur enlisé, et de son avion remorqueur appliquant la puissance maximale pour parvenir à mettre l'attelage en mouvement.

A cet instant, la traction sur le crochet est égale à la puissance nominale du moteur du remorqueur, pondérée du rendement de son hélice.

Nos remorqueurs les plus puissants développent 235 HP.

Bons calculs.

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_jerome

Je crois que nos crochets Tost ont une securité d'ouverture en traction excessive dont on doit pouvoir trouver le tarage dans la doc (que je n'ai pas sous la main). C'est cette valeur qui dit servir au dimensionnement de la fixation du crochet, avec naturellement le coefficient de sécurité kivabien.

 

Jerome (responsable de bureau de calcul à ses moments perdus, cad quand il ne vole pas)

Link to comment
Share on other sites

A cet instant,  la traction sur le crochet est égale à la puissance nominale du moteur du remorqueur, pondérée du rendement de son hélice.

La traction sur le crochet peu difficilement être égale à la puissance nominale du remorqueur, même pondérée du rendement de son hélice, puisque ce sont deux grandeurs de nature différente : la traction est une force, la puissance est une force multipliée par une vitesse. Au point fixe, quelle que soit la puissance nominale du moteur, le rendement de l'hélice est nul et la puissance obtenue est nulle puisque la vitesse est nulle, ce qui n'aide guère à connaître la force exercée.

Quand j'étais en classe prépa, mon prof de math avait pour règle, quand il rencontrait ce genre de faute dans une copie (faute d'homogénéité) de déchirer la copie sans plus la lire. Un jour lui-même a commis cette faute au tableau et bien sûr on l'a sommé de déchirer le tableau.

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_jerome
A cet instant,  la traction sur le crochet est égale à la puissance nominale du moteur du remorqueur, pondérée du rendement de son hélice.

Il y a quand même une relation, puisque la puissance mécanique utile est égale au "débit d'énergie cinétique" au travers du disque de l'hélice, et aussi à la puissance moteur multipliée par le rendement de l'hélice; alors que la traction statique est égale au "'débit de quantité de mouvement" à travers ce même disque (ce qui permet de montrer très simplement que, à puissance égale, la poussée statique augmente avec le diamètre de l'hélice)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour.

On dit toujours qu'une chaîne n'est pas plus solide que son maillon le plus faible .

Un des éléments de cette chaîne est constitué par les boulons de fixation du crochet Tost au fuselage .

Sur mon planeur, il y a 3 boulons de 8 mm .

Ces boulons travaillent au cisaillement, ce qui donne une surface totale d'environ 300 mm2 .

La résistance de l'acier au cisaillement va de 24 à 105 kg/mm2, suivant teneur en carbone, et le fait qu'il soit écroui ou non .

Pour l'acier le moins bon, cela donnerait une résistance de plus de 7 tonnes avant application du coefficient de sécurité.

 

Pour déterminer la force de remorquage au crochet, on peut prendre la somme de :

- résistance au roulement ( mesures faites sur un monoplace de 250 kg avec roulette de queue , sur herbe : environ 50 kg ). Cette force va diminuer progressivement au cours du roulement par le fait de la portance qui augmente .

- force d'inertie : F = m * a / 9.81 : F en kgf , m en kg et a en m/s2.

 

En mouvement uniformément accéléré ,

 

V = a * t : vitesse de décollage

L = a * t2/2 : distance de décollage .

 

Un autre moyen plus simple consiste à mesurer la force de traction de l'avion au point fixe au moyen d'un dynamomètre . ( un ami , propriétaire d'un ULM me parlait récemment d'une traction au point fixe de 140 kgf ).

Willy MAROT
Link to comment
Share on other sites

Guest Christophe Brunelière

Bonjour à tous,

 

Un grand merci pour vos réponses :( . Le GSAC vient de trancher cet après midi en reclassant le dossier de "Modification mineure au certificat de type" qui demande l'accord du constructeur et un dossier de certification en "Evolution d'Equipement". La raison étant que la nouvelle installation reprenant les points d'ancrages précédants, sur le même cadre de fuselage, ne modifie en rien la structure de l'aéronef et donc ne nécessite pas de dossier de certification. Le dossier est donc à refaire mais c'est beaucoup plus simple puisque la JAR 21 ne demande plus qu'une seule condition : que la résistance minimale soit égale à : la masse maxi du planeur tracté 900 kg multiplié par le coeff de sécurité : 1,5 soit une résistance mini de 1350kg pour les 4 attaches du crochet Tost quelque soit la phase de vol. D'après "Soaring Tiger" qui donne 7 tonnes pour 3 boulons de 8mm, je suis donc largement du bon coté avec mes 4 boulons.

 

Ca me fait penser que 1350kg mini pour un planeur de 900kg, je peux donc remorquer le planeur à la verticale! :):ph34r:

 

Un grand merci à vous tous, au GSAC et à D. Serres pour les précieux conseils.

 

Bonne semaine, Christophe Brunelière.

Link to comment
Share on other sites

Ca me fait penser que 1350kg mini pour un planeur de 900kg, je peux donc remorquer le planeur à la verticale! sick.gif pinch.gif

 

Bruce Drake, lors du meeting d'ouverture des championnats du monde à Omarama en Nouvelle Zélande s'était fait remorqué par un hélicoptère SEA HAWK.......après une montée (rapide la montée !!)....il a fini en stationnaire suspendu sous l'hélico....puis il a largué et fait sa petite présentation...

 

PS : J'ai failli oublier de dire que c'était en ASW 24 :rolleyes:

 

A+

Christian STUCK

www.finesse-max.com

Link to comment
Share on other sites

mais y a plus la première image

Voila !

 

http://www.gorpol.pl/lotnictwo/szybowce/bw01/a2-2_2_03-01.jpg

 

http://www.gorpol.pl/lotnictwo/szybowce/bw01/a2-2_2_03-2%20.jpg

 

A+

 

Frederic

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve

 

Link to comment
Share on other sites

Guest francis svobodny

Chapitre limitations du ventus 2c:

Resistance de la corde entre 525 à 680 daN, longueur mini de la corde 30m, vitesse maxi de remorquage 180km/h, matière nylon ou chanvre.

Dans nos clubs la resistance des cables est trop forte...

Il est préférable de casser la corde qu'arracher le nez du planeur et ou la queue de l'avion !

Link to comment
Share on other sites

Voilà !

http://www.gorpol.pl/lotnictwo/szybowce/bw01/a2-2_2_03-01m.jpg

Nous y voyons le biplace Puchacz (SZD-50-3) remorqué par l'antique hélicoptère SM-1 (construction soviétique), fabriqué jadis en Pologne. Ca s'est passé pendant les Championnats du Monde à Leszno en 1958...

Mais quid donc d'Omarama ?

Edited by Yurek

Yurek
http://www.yankee-romeo.com
If God meant man to fly, He'd have given him more money.
Honni soit qui mal y pense ! http://informatiquefrance.free.fr/sms/sms_04.gif

Link to comment
Share on other sites

Bien sûr ! :mdr:

C'est le Bocian, nom de code SZD-9bis ! A force de vanter le Puchacz, mes doigts ont pris des habitudes... Heureusement que sur le forum rien n'échappe à l'attention des copains ! :rolleyes:

Merci Willy ! :mdr:

Yurek
http://www.yankee-romeo.com
If God meant man to fly, He'd have given him more money.
Honni soit qui mal y pense ! http://informatiquefrance.free.fr/sms/sms_04.gif

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...