www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

JNV

Membres
  • Posts

    2580
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by JNV

  1. Théo, ton ajout me fait penser à une réponse trouvée au théorique instructeur planeur, quand il fallait faire de vraies réponses, citée par Denis Louviot mais peut-être exagérait-il ? Q : Quels sont les sens mis en jeu pour l'apprentissage du pilotage ? R : La vue, l'ouïe, le toucher et le goût du risque. (Personnellement j'ajouterais l'odorat, en souvenir d'un raccrochage bas en M200 dans les Bauges dans un thermique dont le cœur sentait la bouse de vache, et donc centré pifométriquement, et en pensant à la torchère des copains de Corbas, quand c'était pratique courante)
  2. A Moret selon http://cvvfr.fr/ http://cvvfr.fr/wp-content/uploads/2010/02/Piper-Aircraft_Pawnee.jpg
  3. A Buno, il y a même une version construite par la concurrence, le célèbre Cessna Piper Pawnee. C'est écrit par un capitaine de l'Armée de l'air sur defense.gouv.fr, ça ne peut pas être faux... https://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/baptemes-de-l-air-pour-dix-lyceens-d-ile-de-france
  4. Quasiment unique, le premier Piper Pawnee que nous avons eu au CFHN-St Auban. Pour "simplifier" les problèmes de lâcher sur PA-25, les établissements Duluc à La Réole en avait bricolé une version biplace. C'était tout un art au niveau du centrage, une gueuse devant être fixée sous le capot moteur lorsqu'un passager embarquait en place arrière. De plus le moniteur -surtout petit comme Daniel Serres qui nous lâchait - ne voyait quasiment rien devant et devait faire une grande confiance à son élève. Alors, tant qu'à faire confiance, on est vite passé simplement à la version monoplace. PA 25-235 Pawnee avec les saumons "High-Lift" en 1992 à St Auban
  5. Bah, ça a au moins été utile : http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=13575&hl=
  6. Bonjour les confiné(e)s Quand, mettant les nez dans les Aviasport de 1954 pour répondre à une autre question du forum, je tombe sur cette perle. Le Brevet Élémentaire des Sports Aérien (B.E.S.A. ) était l’ancêtre du Brevet d'Initiation Aéronautique (B.I.A.). Je me demande combien de titulaires actuels du BIA, voire de pilotes brevetés, réussiraient cet examen ? Élémentaire, vous avez dit élémentaire, mon cher Watson ? Prenez vos porte-plumes, vous avez 2h30 !
  7. Je viens de regarder tous les numéros d'Aviasport de 1954. Il n'y a rien sur des concours régionaux à Nimes ou en Avignon. Les sujets tournent plutôt autour des championnats du Monde de Camphill (1er : Gérard Pierre), le vol à voile en Pologne, un projet de planeur stratosphérique (le Perlan Project 60 ans plus tôt...), etc. Désolé.
  8. Merci Thierry, très chouette. J'avais tenté de contacter D.Barbera il y a une vingtaine d'années pour qu'il me raconte un peu mieux ses premières années à Challes-les-Eaux en 1946 (il faisait partie de la section Aix-les-Bains de l"Aéro-Club de Savoie, j'ai retrouvé ses "exploits" dans les registres de l'époque), mais sans réponse. A sa retraite, il habitait (je crois) vers Mison-les-Armands, près de Laragne.
  9. Si on compare avec ce qui se fait de nos jours, on ne pourrait trouver ça que dans les archives des deux clubs, s'il y en a, et/ou dans les documents gardés par l'un des pilotes y ayant participé, certainement plutôt ses héritiers vu le temps passé, mais aurons-t-il gardé ça ? La seule vraie chance, ce peut être les anciens Aviasport, petit format, le n°1 étant sorti en mai 1954
  10. JNV

    Hall Of Fame

    Puisque Lindbergh est dans la liste, son planeur dans Les Ailes il y a exactement 90 ans, le 17 avril 1930
  11. Un Air 100 ou 102. Ne serait-ce pas le CBZF vu sous un autre angle ?
  12. Pour DEVE, qui doit se demander de quoi on parle, Fox-Charlie est un bouquin bien pratique de Jacques Chillon et Christian Ravel
  13. Il faudrait replonger dans le livre de Lionel Pastre sur les records de St Rémy. C'est peut-être lié au fait qu'avant 1954, les planeurs français n'étaient pas immatriculés. Ou tout du moins ils en recevaient une lors de circonstances exceptionnelles : tournée à l'étranger, championnats du Monde, etc. C'était imposé par les douanes. Le CM7 a peut-être été immatriculé F-BBBR avant 1954, puis a reçu une immatriculation "planeur" dans le cadre de la réforme. Les premières séquences se faisaient par région aérienne ou par centre national, ce qui nous a permis à Challes d'avoir un C800 étrennant la série des F-CAC. Edit : Le livre Fox-Charlie précise effectivement que la série F-CAEY à F-CAGQ a été affectée aux planeurs de St Auban, et le CM7 en dépendait. Edit n°2, source Fox-Charlie : Le F-BBBR était le CM7 n°2, devenu F-CBGL en 1954
  14. OK, merci. Dans ta liste "Grimau" doit être lu Grunau Une réponse facile pour le (Castel et Maubussin) CM7 n°1, c'est le F-CAFE très connu,avec des photos : http://lesgpr.free.fr/construire/cm7/cm7.htm http://lesgpr.free.fr/construire/cm7/cm7-1.jpg Pour les photos des Caudron C-800, la bible c'est : http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article2210.html http://www.aerostories.org/~aerobiblio/IMG/arton2210.jpg Et pour les Émouchet, c'est : http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article1609.html http://www.aerostories.org/~aerobiblio/IMG/arton1609.jpg Mais c'est normal, les deux sont de Christian Ravel que l'on a cité plus haut
  15. Par exemple JNV... :speeeeed: :super: Moqueur, j'utilise aussi les souvenirs des autres Sérieusement, DEVE, peut-on connaître le nom de ton père, des fois qu'on trouve mention de lui dans l'une ou l'autre parution ? Pour les planeurs de St Auban, rappelons qu'il y a le livre de Berbard Pizanti, avec essentiellement les photos des livres d'or...
  16. Et prix raisonnable. J'aime bien les délais de livraison : 48 jours ouvrés...
  17. Aéro jeunes et vieux, mais pas planeur : Il y a deux ans, nous rédigions pour l'Aérobibloithèque la recension de ce livre jeunesse :http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article5132.htmlDans le cadre du confinement, et pour égayer un peu des journées de jeunes et vieux, l'auteur(e) et le magazine Air Actualités proposent l'ouvrage en format pdf.Merci Karine Patin ! http://air-actualites.com/PAF/Les_aventures_de_Lola_et_Paul_avec_la_PAF.pdf
  18. Je reviens dans le sujet. Pas une vache personnelle, mais celle-ci à La Mure, au sud de Grenoble (plateau mathésin) vaut son pesant de cacahuètes... 1989 à St Auban, au CFHN. Je reçois un appel de Philippe Schroeder, à qui la FFVV a acheté un des tous premiers ASH25, et (je crois) le premier en France. Nous sommes les seuls dans les Alpes à ce moment-là à disposer d'une remorque (Schroeder, bien sûr ) pour ce grand planeur. Il me dit que Hans-Werner Grosse, le multiple recordman de distance en planeur, a tenté la veille un vol de Lübeck à Vinon pour battre le record du genre de la catégorie moto-planeur (le sien est "turbo"-motorisé), alors séparée de la catégorie générale. Faute d'une meilleure météo, il s'est posé à La Mure, au sud de Grenoble. Sa femme Karin, qui volait avec lui, est remontée en train à Lubeck, ils y tiennent une boutique de vente de Jeans qu'il faut faire tourner. Philippe me demande si nous pouvons dépanner HW et le ramener à St Auban. Le retour au bord de la Baltique s'organisera plus tard. Je ne peux pas dire que l'enthousiasme pour m'accompagner soit délirant à St Aub, et le seul qui accepte de venir avec moi est Eric Michaud. Pourtant la météo a changé depuis la veille, et le temps n'est plus aux grands vols, voir les nuages sur la photo. Pour moi c'est un grand honneur de dépanner un tel champion. Je ne volais pas encore quand il a réalisé son mythique Lubeck-Biarritz, mais ses vols records me font rêver. Quand nous arrivons dans son champ, c'est quelqu'un de très chaleureux qui nous accueille, plein de gratitude. Enchanté par le coup de main, et désireux de se perfectionner en montagne, Hans-Werner restera une semaine avec nous à St Auban, et j'aurais le plaisir de faire plusieurs vols avec lui. Mais ça c'est une autre histoire...
  19. Un des premiers Bruno.Il y avait AL (TAT) et AM (St Auban) et aussi je crois J38 peut être militaire Un peu hors sujet, mais effectivement, les premiers Janus C en France furent : n°142 J38 armée n°154 F-CFAL, "J41/TAT" à Challes n°155 F-CFAM au CNFA St Auban n°159 F-CFAN J43 à Corbas n°164 F-CFAP à Guy Herelle, Amiens n°173 F-CFAQ Fayence n°166 F-CFAR à H.Houriez et Ch.Léthoré, Bailleau (Ct n°3) F-CFAV SCAP puis Cl.Houde Source : "Fox Charlie" et http://www.rcawsey.co.uk/janus.htm
  20. 1989, vache à Laragne avec Luc Bocciarelli... en Janus Motorisé !
  21. Un quiz aérospatial (mais plutôt spatial) proposé par le référent des formateurs BIA pour l'académie de Grenoble... Attention, certaines questions peuvent avoir des réponses multiples. Retenez bien les réponses justes, vous pouvez rejouer ensuite et voir si vous vous souvenez de la correction. http://www.sciences-en-ligne.com/comm/quiz-aeronautique-spatial/
  22. Entièrement d'accord avec Bruno. Au delà de la survie du club local, c'est aussi un point de passage stratégique pour la sécurité en longeant le Jura. On ne peut pas comparer avec un club de plaine.