www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

peter562

Membres
  • Posts

    42
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by peter562

  1. Perso je n'hésiterais pas à me vacher sur un terrain dont la piste est fermée ( mais en état) en cas de besoin ...... plutôt que d'aller casser le planeur ailleurs ...... un planeur , c'est pas un avion , on ne se vache pas volontairement en général ...
  2. Bonjour J'utilise une batterie Li Fe Po4 depuis plusieurs années sans rencontrer de problème particulier et je la charge avec un chargeur CTEK Lithium XS également .... ma batterie est une 7 Ah Li Fe Po4 .... insérée dans une boite AKKUBOX Lorsque la batterie n'est pas sur le planeur elle est continuellement branchée sur le chargeur CTEK ...... ( y compris la période hivernale où le planeur ne vole pas) Est ce que quelqu'un sait exactement quelle doit être la tension mesurée pleinement chargée ? et quelle est sa tension lorsqu'elle est considérée déchargée ? (= sa plage utile en utilisation) Ces 2 valeurs une fois entrées dans mon calculateur LX me permettraient de suivre à tout moment son état de charge pendant le vol. D'après moi ce devrait être de l'ordre de 13,6 V complètement chargée ( mais je ne trouve pas de documentation ad hoc) et déchargée environ 11 V. Pour info sur les nouveaux boitiers AKKUBOX conçus pour batteries LiFePo4, ils ont mis dessus des diodes de couleur (vert, orange, rouge) . Un bouton test permet de connaître l'état de la batterie. Bon je pinaille encore un peu ..... mais c'est tellement agréable de pouvoir voler sans avoir de soucis de batterie ....
  3. oui c'est exactement ça ...... que ce soit pour installer un Flarm sur un planeur ayant un Transponder, ou l'inverse remonter ce même Flarm sur autre planeur ( sans Transponder ce qui est mon cas) il faut de nouveau changer l'ID et revenir à celui d'origine (sortie d'usine) Le manuel ne dit pas comment faire .... J'ai demandé à ClubOwze qui a fini par comprendre mon problème et qui a contacté LX Nav ( puisqu'ils sont dealer de ce matériel) J'ai eu une réponse très rapide des techniciens de LX nav .... La procédure est : Marériel connecté - Flarm - Modifier - entrer "FFFFFF" - voulez vous réellement changer l'ID - Oui -quitter - éteindre - en rallumant l'appareil l'ID d'origine apparait enfin. Mais il faut ensuite recharger le Firmware du Flarm : comme il est dit dans le manuel ( en téléchargeant sur un carte SD) et en entrant le Password "89891" au redémarrage il faut vérifier que le N° de série et ID d'origine sont bien inscrits et il faut enfin recharger le Software des obstacles ( toujours sur la carte SD) Il n'y a plus qu'à déclarer à l'OGN l'indicatif du planeur ..... Voilà , ça marche enfin
  4. oui, c'est ça l'ID c'est de hexadécimal ( lettres de A à F et chiffres de 1 à 7) ..... mais ce n'est pas Flarm (ni OGN) qui gère ça , ce sont les Etats à qui appartiennent les différents aéronefs ..... en réalité c'est assez simple : à chaque immatriculation F CDOS par exemple correspond une ID 24 bits qui est dans mon cas DDE345 ....... sur un avion complexe ( ou planeurs ) s'il y a plusieurs appareils du genre : transpondeur mode S, T-CAS, Flarm , SEL CAL , ils doivent tous avoir le même ID 24 bits . Je crois comprendre (d'après la personne qui m'a vendu le LX 8000 et avec qui je suis en contact) qu'il me faut retrouver les réglages de sortie d'usine quand il a été livré neuf ..... et ce réglage initial permet alors d'entrer les caractéristiques du nouvel appareil sur lequel il est monté....... Bon je crois que je n'ai plus qu'à m'adresser à LX Nav en espérant qu'ils ne me demandent pas de leur envoyer l'appareil en question ..... mais je vais aussi demander à la SCAP à Bailleau (il parait qu'ils connaissent ce genre d'appareil ...d'après leur pub) Je parle de mon problème ici, car ça je ne dois pas être le seul à acheter des trucs d'occase ..... Merci à tous ceux qui m'ont répondu et m'ont donné leur avis.... Je vous rendrai compte de la suite .... lorsque le problème sera résolu .... Et oui je me sens parfois pigeon ...... mais un pigeon c'est pas si con que ça ..... et c'est assez sympa comme bestiole
  5. Bonjour, J'ai un petit problème (une fois de plus) ...... je ne sais pas quoi faire pour changer ( ou ré initialiser) l'identifiant du Flarm....... mon LX était monté avant sur un planeur (immatriculé en Hongrie) et appartenant à un Suisse ..... Et je veux mettre le FLARM à jour en pensant pouvoir supprimer tout bêtement l'ID actuelle et la remplacer par celle que j'avais sur ma Red Box (qui était installée auparavant) ..... Et bien , je n'y arrive pas et ça ne marche pas comme ça ...... ça serait trop simple .... Je fais SET UP - HARDWARE - DELATE SETTINGS - et je redémarre après ...... et je me retrouve avec les mêmes réglages sans rien de changé .... et ça m'agace vraiment..... j'y passe la journée .... Est ce que quelqu'un sait comment faire ? Merci à tous ceux qui auraient une idée lumineuse
  6. Je viens de recevoir mon vario (hier)... quelle bonne surprise !!!..... je ne l'attendais que mi-avril ....... la situation s'améliore donc grandement
  7. Bien d'accord avec toi , sauf que .... le contacteur sur le manche dont tu parles est le SC ; il y a plusieurs façons de le programmer ( voir réglages dans la notice du LX 8000 / 9000) ; et le fonctionnement dont tu parles est celui nommé "Taster" SP = speed control ( ou comme certains disent DV = directeur de vol) (le vario fonctionne en vario netto) le contacteur VP -quant il est utilisé , ce qui n'est pas le cas de tous les planeurs- est un micro-switch ( dans le cas de sortie des volets en positif par exemple comme l'explique très bien jm pradie plus haut) VP = vario priority = dispositif qui permet donc de surpasser automatiquement le SP (sans aucune action du pilote) (le vario fonctionne alors en vario classique) Je ne cherche pas à pinailler mais simplement à comprendre ce qu'il y a dans les notices et les schémas pour une meilleure utilisation..... Encore merci à tous de m'avoir répondu et éclairé
  8. Ils sont vraiment surchargés de travail en ce moment . Ils étaient en attente d'approvisionnement de pièces ..... Je suis en attente d'un Vario ( expédition faite le 22 décembre 2021) ....... je ne serai livré que vers le 15 avril aux dernières nouvelles...... Donc en gros 3 mois ...... c'est vrai il faut être patient ....
  9. Merci pour vos commentaires. Je crois comprendre l'utilité du circuit (sur le schéma du fil repéré "vario priority") dans le cas d'un planeur équipé de volets dès qu'ils sont passé en positif , le vario fonctionne obligatoirement en "vario" indépendamment de toute action du poussoir "SC" situé sur le manche..... ( sur le manche c'est le "SC" et non "vario priority" - le "SC" est programmable de 3 façons : 1 détection automatique spirale/2 à partir d'une certaine vitesse programmée / 3 mode "taster" chaque impulsion permute la position) En somme , il ne doit pas y avoir de planeur équipé de contacteur "vario priority" au tableau de bord .... (mais avec un micro-contact sur des volets -oui) Sur le schéma du LX 7007 Pro IGC , au dessus des fils "vario priority" il y a quelque chose d'écrit tout petit mais en Slovène .... non traduit sur la notice..... En lisant une autre notice (celle du vario LX V7) mais c'est le même principe .... il est dit : "Il y a une autre entrée appelée PRIORITE VARIO. Lorsque cette entrée est activée par liaison à la terre du fil approprié, l'appareil va passer au mode Vario immédiatement. Ce fil d'entrée est ouvert (non relié à la terre) comme par défaut à la livraison." La dernière phrase est sans doute la signification de ce que je n'arrive pas à traduire du Slovène ("pusti olupljen postajkan kabel") Je ne sais pas si je suis clair ??
  10. Bonjour, J'ai du mal à comprendre un truc : Dans le câblage des calculateurs LX NAV (LX7007IGC, LX8000, LX9000 etc) - celui qui relie le calculateur au vario (7000 AU, V5, V8, ....)- on trouve 2 interrupteurs SC (pour "speed command") et VP (pour "vario priority) Bon : le SC je sais à quoi ça sert ( le vario m'indique la vitesse idéale pour avoir la meilleure finesse en transit), mais le VP je ne comprends pas du tout ce que c'est et à quoi ça peut servir ...... Je possède les manuels d'utilisation, mais je n'y trouve aucun renseignement. Sur le matériel que je possède (LX 8000) , le fil VP est même isolé à l'extrémité (rendu inopérant)...... Est ce que quelqu'un a une petite idée ? Merci pour votre aide.
  11. Naviter fait le travail ...... changer la batterie, changer le coque quand elle colle par exemple.... bien entendu il vous faudra payer environ 100 euros ( il font le devis et c'est payable d'avance) .... pour info si vous avez le modèle IGC vous n'avez pas le droit de l'ouvrir ( ou l'enregistrement n'est plus valable)
  12. Pour en revenir à la question posée en 1°) : le petit bouton blanc ( sur la Red Box IGC uniquement) sert à marquer une position sur l'enregistrement.....
  13. Les nouveaux calculateurs de navigation font quelque chose qui s'apparente à la navigation inertielle ..... un calcul du vent en permanence c'est mesurer les déplacements du mobile. Maintenant les capteurs en question ( la "fusion des senseurs" ) et le traitement des signaux ( "advanced digital processing") en utilisant un filtre de Karman ( une façon de corriger des erreurs) améliorent certes fortement les mesures que font ces appareils, et facilitent grandement le travail du vélivole. Mais je me méfie toujours un peu des appareils qui vous sortent un truc très utile, mais sans qu'on sache vraiment comment il a fait ..... Bon, je sais aussi qu'il faut aussi vivre avec son temps ......
  14. Bonjour à tous C'est un vrai plaisir d'apprendre que certains maitrisent les CS-STAN à la perfection ...... ce qui n'est pas pleinement mon cas, je dois l'avouer ..... J'étais justement en train de me demander si le fait de vouloir remplacer sur mon vieux planeur un Cambridge 302 /303 et le Flarm Red Box par un LX 8000 (avec Flarm) et vario V8 pouvait être traité selon cette procédure ....?? Pour info je suis obligé de tailler (un peu) dans le tableau de bord pour y placer le LX 8000 à la place d'un trou pour instrument de 80 mm existant ..... J'aimerais avoir un avis éclairé ( merci Etienne) avant de mettre l'Osac au parfum ......... (je connais son peu d'enthousiasme pour ce genre de truc) (j'ai la part 66 qui va bien) et s'il fallait m'adresser au constructeur du planeur, je ne sais pas vraiment qui contacter ..... (MBB Phoebus B1) Pierre K
  15. Qu'est ce que vous voulez dire par "décevant" ?? Je crois comprendre que ça veut dire que vous n'avez pas réussi à faire la compensation correctement et que vous avez abandonné .....c'est ça ? Dans le principe, il est indéniable que si l'on branche le" compass module" (sur un LX 90xx ou LX 80xx) une compensation est nécessaire. ( et c'est justement l'intérêt d'ajouter ce module qui est compensable, alors que le capteur interne du LX 90xx ne l'est pas) si l'on veut avoir un cap précis. Et pourquoi vouloir un cap précis ? principalement pour obtenir par calcul (du triangle des vitesses) la force et direction du vent avec précision . En effet le GPS mesure avec précision la Vs ( Vitesse sol) mais aussi la Vp (vitesse propre) avec la correction d'altitude et de température ; Mais pour calculer le vent il lui faut avoir X (la dérive) avec le plus de précision possible, car une erreur de quelques degrés entraine une forte imprécision dans le calcul de la force et direction du vent. Le module est placé loin de l'appareil ( bien que le câble ne soit pas très long) La compensation du LX se fait aux caps cardinaux et inter-cardinaux . Il faut avoir le matériel nécessaire ( compas étalon - "landing compass", pied amagnétique) ..... et avoir une aire de compensation sur l'aérodrome concerné. Le tout n'est pas très commode je le reconnais...... je n'ai - pour ma part- d'ailleurs jamais vu un club effectuer une compensation de planeur (mais je dois mal voir) et je ne voudrais pas choquer qui que ce soit ........
  16. Je viens de recevoir le nouveau parachute que je me suis payé (malgré le bruit qui court sur la "non obligation d'emport")...... c'est un Spekon ..... tout neuf .... je pensais trouver le manuel de pliage dans le colis que j'ai reçu ..... et bien non, il faut se débrouiller pour le télécharger ..... ( sans avoir la certitude d'avoir obtenu la dernière version du manuel, ni la bonne traduction puisque le manuel de référence est en allemand). D'autre part, plus rien n'est prévu pour enregistrer les dates de pliage ......(dans le Flexpack que je possédais avant, il y a une petite pochette dans le bretelle droite dans laquelle on insérait une fiche avec les dates de pliage). L'osac m'avait dit la dernière fois que je pouvais inclure les dates de pliage du parachute dans un programme d'inspection ..... Autrement , je crois savoir que le parachute reste obligatoire en compétition dans tous les pays du monde ...... Le Championnat de France des Clubs par exemple , c'est une compétition ....... et la Netcoupe ????? Bref, on n'est plus certain de grand chose avec la "nouvelle réglementation européenne" et son application en France
  17. J'ai aussi cet appareil (LX 7000 pro IGC) et j'ai le manuel en français (celui traduit par Finesse Max en 2003-2004). Je n'arrive plus malgré tout à recharger manuellement les Turnpoints ( après avoir effacé les précédents TP et TSK) , ni à faire une déclaration de vol, et je n'en trouve pas la raison. Et ça m'énerve......Seriez vous disposé à m'aider à comprendre comment vous faites si je vous rendais visite ? vous êtes ou ? Autrement , à mon modeste avis , la différence entre 7000 et 7007 c'est l'ajout des informations du Flarm sur le 7007. Le modèle avec écran couleur , s'appelle " 7007 C "
  18. Avoir un transpondeur en planeur c'est bien ; le mettre en route sur 7000 c'est bien aussi ; se croire alors protégé des autres (en espace E) c'est bien naïf ; refuser de tenir compte et de réagir à une information de vol donnée par un contrôleur c'est con ..... L'avion va probablement être alerté du planeur grâce à son Tcas , mais pas le planeur avec son Flarm .... Une forte différence de vitesse entre avion de ligne et planeur peut rendre la manœuvre d'évitement tardive périlleuse ...... Autre remarque : le contrôleur ne sait pas forcément quelles sont les conditions de vol du moment pour chacun des appareils ...... Drôle de conception de : ce à quoi peut servir un transpondeur ....... et ce à quoi sert un contrôleur. Pour certains le plus simple serait de n'avoir ni transpondeur ni contact avec les contrôleurs Bon, j'arrête là ....
  19. Ben moi j'ai un parachute Flexpack P 512 à vendre ..... je le vendrais plutôt à quelqu'un qui n'hésitera pas à s'en servir après 15 ans de loyaux services qu'à quelqu'un qui pense le contraire ........ Dites moi quelle est votre catégorie, et je vous ferai un bon prix. (le problème du vieux parachute, c'est qu'en s'ouvrant , il risque de se déchirer et donc de mal -ou pas- se déployer correctement...... et chuter à 20 m/s c'est pas comme à 5 m/s) Et puis, il y a la médaille de St Christophe qui marche bien aussi ..... et ça coûte vraiment pas très cher....
  20. 2 définitions à méditer : Un sport individuel est un sport qui met en compétition des individus. Un sport collectif est un sport qui met en compétition des équipes . Dans le vol à voile on trouve ces deux genres d'activité : - du sport individuel ( compétitions en monoplaces avec un classement individuel , national , européen, mondial ) ..... j'oublie la Netcoupe qui donne aussi un classement individuel. - du sport collectif : les compétitions en biplaces , les monoplaces en classement par équipe ..... Le fait d'être remorqué par un avion ou lancé par un treuil ne change rien à l'affaire....... les compétitions en monoplace avec classement individuel sont des activités de sport individuel quel que soit le mode de lancement ...... le fait de mettre un planeur en piste à l'aide de plusieurs personne ne change rien à l'affaire non plus . De nombreux autres sports font également référence à 2 types d'activité individuelles / collectives ( le tennis par exemple ) A mon avis ( modestement) vous avez de quoi contester ....... même un gendarme de la BGTA ....
  21. Bien sur il y a le problème de la rafale de vent alors que le planeur est en accélération et encore au sol ........ mais il y aussi le très crucial moment d'une rafale qui surgit quand le planeur prend son assiette de montée à 45° .... c'est à dire environ 10 secondes après le départ et 50 à100 mètres de hauteur ...... c'est le moment où le planeur subit - à cause de sa trajectoire - une augmentation non négligeable du facteur de charge et où l'incidence de vol est la plus forte ..... et cette rafale y rajoute des effets néfastes supplémentaires . Si je prends mon vieux cours d'aérodynamique et mécanique du vol , celui ci me rappelle qu'il faut différencier la rafale horizontale ( qui agit sur la vitesse) de la rafale verticale ( qui agit sur l'angle d'incidence). La rafale horizontale de face augmente le facteur de charge de 2u / V . ( avec u = valeur de la rafale et V = vitesse du planeur) .... donc une rafale de 13,5 m/s pour un planeur volant à 100 km/h ( ou 27,8 m/s) augmente le facteur de charge de 1 ....... et pour la rafale verticale ascendante si je regarde l'augmentation d'angle d'incidence au moment d'une rafale de 30 Km/h pour un planeur volant à 100 Km/h ( désolé je n'arrive pas à faire le schéma ici ) c'est tout simplement tangente 30 / 100 soit 0,309 rad qui est 17 degrés ... et 17° c'est en gros l'incidence de décrochage de beaucoup de profils courants ...... et j'ajouterais que du fait de monter à 45° une rafale de vent qui est bien parallèle à la surface du sol fait subir au planeur une composante horizontale + une composante verticale ...... Conclusion : moi avec ce genre de météo , je reste tranquille à la maison .....
  22. Je suis étonné de constater que le Manuel de Lancement au Treuil ne parle absolument pas du cas de la brusque rafale de vent lors du lancement ......et des dangers que cela représente ......... est-ce un oubli ? ...... A mon modeste avis, le problème de la rafale devrait également être abordé en mécanique du vol lors de la formation initiale des pilotes de planeur. Qu'en pensez vous ?
  23. Pour moi , le compas magnétique est un instrument utile à défaut d'être utilisé en permanence ...... c'est un instrument de secours , c'est pas bien gros et ça fonctionne sans électricité . Certes , en planeur on ne fait pas de navigation à l'estime .....et avec l'apparition des calculateurs, je comprends qu'il puisse sembler superflu à certains .... J'ai installé un compas PAI 700 ( vertical card compass) à la place du compas boule ( c'est beaucoup plus lisible) ; je l'utilise pour sortir de spirale à un cap donné (par exemple ).... et lire un cap sur une rose me parle plus que de lire une valeur numérique sur mon calculateur (CAI 302) ....... ou relever un repère au sol ( autre exemple) ..... de plus c'est une sécurité si le calculateur se plante ( ce qui n'arrive jamais) .... bref, je trouve cela bien pratique et sécurisant et je ne voudrais pas m'en priver. Et puis quand je voler en planeur , ce n'est pas se servir d'un jeu video Voilà , c'était mon modeste avis