www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Vinch

Membres
  • Posts

    647
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Vinch

  1. Un jour, Klaus ira donc voir le Minotaure en Crète... si Baptiste ou Gil ne le font pas avant lui (en suivant son fil d'Ariane :cool: ).

    L'emport du canot de sauvetage, qui occupe le deuxième siège du Stemme chez Klaus, semble exclure les vols à deux en Stemme.

    Que ces vols sont beaux, merci à vous de nous faire rêver en cette periode où on en a justement tant besoin!

     

  2. [...] contrepartie d’une sécurité maximum pour le planeur, qui n’existerait

    pas à San Pedro d’Atacama [...]

     

     

    C'est pourtant simple: quand JMC vole en Stemme, c'est un planeur (c'est lui qui l'écrit en 2019), quand c'est quelqu'un d'autre, ce n'est plus un planeur (c'est lui qui l'écrit en 2021). :D

     

     

  3. https://ffplum.fr/actualites/2020/communique-cnfas-mercredi-25-novembre-2020

    https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation-generale/le-conseil-detat-rejette-la-requete-pour-le-maintien-du-terrain-de-sallanches

     

    "S'agissant des ULM, il résulte de l'instruction qu'au vu de la spécificité de ces appareils, ceux-ci ne sont en tout état de cause pas dépourvus, dans l'immédiat, de solutions en cas d'urgence, dont, comme précisé à l'audience, le recours à l'hélistation de l'hôpital de Sallanches."

     

    Qui sera le premier ULM a tenter, en cas d'urgence, un atterrissage sur ladite hélistation, pour faire encore mieux qu'Henri Giraud?

    Le Conseil d'Etat, par cette magnifique ordonnance a en tous cas montré sa grande maîtrise technique du sujet.

     

  4. Bonjour,

     

    Je ne suis pas sûr d'être exactement au bon endroit, n'hésitez pas à me conseiller une rubrique plus appropriée.

    Je cherche du REX pilote sur les dimensions cabines des ka6 B et C versus ka6E. Etes-vous, ou connaissez vous, des pilote de plus d'1m90 ayant volé sur ces machines? Est-ce que cela nécessite des aménagements spécifiques? Il me semble que les cabines B/C sont moins longues que les E, mais dans quelle mesure cela impacte-t-il la position pilote?

     

    Merci pour vos réponses,

     

    Florent

     

    Je fais quasiment 2 métres et j'ai fait dans ma jeunesse en 1996-1997 beaucoup de K6CR, dont notamment un vol de 7h40 sur la campagne.

    Plein débattement du manche sous les genoux pliés, ça ne marche pas forcément quand on fait "seulement" 1,90m ;-)

    Je ne sais pas si je le referais aujourd'hui... Je n'ai jamais osé tenter de voler en K6E car l'habitacle me semblait beaucoup plus petit.

    .

  5.  

     

     

    Enlevez le nom et le prénom, il reste un joli film de vol en planeur sans aucune tentative de propagande. Il suffit de lire la phrase en fin de film.

    Est il obligatoire de céder à la dictature de l'opinion ambiante?

    +1

     

    Quand on s'intéresse à l'histoire de l'aviation en général (aviation civile, militaire, sportive, conquête spatiale), on s'intéresse aux hommes et aux femmes qui ont fait ou qui font cette histoire, on s'intéresse aux machines volantes, à la technologie, aux performances, aux exploits réalisés en période de guerre ou non (je dois en oublier). On ne mélange pas avec la politique ou tout autre considération du même genre. L'amalgame est un mal de notre époque :sick:

     

    Quel amalgame ? L'histoire ne se réécrit pas ou du moins pas encore , quoique certains aimeraient bien .I

    l faut considérer deux choses bien distinctes chez H R , une grande championne dont personne ne conteste les exploits et une fanatique du troisième Reich jusqu'au bout .

    Ou alors on se lobotomise une partie du cerveau et on ne voit les choses qu'au travers le prisme de l'aviation ce qui est a mon humble avis un peu réducteur

     

    +1 avec DLT.

     

    Malheureusement on ne peut pas se cacher un oeil et ne regarder avec l'autre oeil que ce qui est "regardable", c'est tout le problème avec HR quand on va dans le détail. Tout le monde aime les choses simples, mais là ça ne l'est définitivement pas. Quelques exemples:

    -Des performances vélivoles financées et organisées par le régime nazi et qui n'auraient tout simplement pas eu lieu sans ce régime, c'est du vol à voile ou de la "politique"?

    -Une femme pilote qui fait de la propagande et des conférences pour recruter des jeunes pilotes militaires puis former des commandos suicides en s'appuyant sur ses exploits vélivoles pour faire rêver et recruter, c'est du vol à voile ou de la "politique"?

    -Un décollage en Fieseler storch au milieu de Berlin assiégé par les Russes en avril 1945 pour exfiltrer un haut dignitaire nazi, c'est juste le décollage d'un avion remorqueur ou c'est de la "politique"?

    etc, etc

  6. Je me disais en voyant cet article en première page sur planeur.net il y a quelques jours qu'aucun site vélivole allemand n'aurait osé publier un article élogieux sur Hanna Reitsch, ça aurait été un gros scandale de ce côté-ci du Rhin. Les Allemands sont très sensibles à ce sujet, il y aurait sans doute rapidement eu des actions judiciaires ou un très gros shitstorm. Il y a quelques années, je me souviens que la revue en langue allemande "Segelfliegen", imprimée en Suisse, avait publiée une critique positive sur un bouquin au sujet d'Hanna Reitsch et ça avait généré beaucoup de discussions et pas mal de lecteurs s'étaient désabonnés.

  7. Je parlais de motoplaneurs récents certifiés JAR/CS22, pas de planeurs purs prototypes/expérimentaux. Le Mü 27 à surface variable était déjà une enclume sans moteur :blush: . Il y a eu plusieurs Caproni motorisés (C22J, A21S etc) qui dépassaient les 900 kg mais devaient être certifiés comme jets, si on remonte un peu dans le temps le plus lourd motoplaneur était peut être (?) le Me 323, version motorisée du planeur Me 321, mais il n'était pas non plus classé motoplaneur et pas certifié JAR/CS22 :D

  8. Oui, le paragraphe CS 22.1 (2) de la régélementation "Certification Specifications for Sailplanes and Powered Sailplanes CS-22" limite la masse max des motoplaneurs à 850 kg comme indiqué ci-dessus. Les constructeurs ne peuvent pas passer outre, sauf dérogation obtenue par Stemme pour le S12 à 900kg. Je ne sais pas sur quelle base Stemme a obtenu sa dérogation et je ne connais pas d'autre exemple de masse max dérogatoire supérieure à 850 kg.

     

  9. Bonjour,

    Je me permet de relancer ce post car des amis à Bex ont fait l'acquisition d'un Stemme S10VT et j'ai eu la chance de faire quelques vols avec ce merveilleux motoplaneur.

     

    Ce qui m'interpelle c'est la charge max à 850kg ce qui correspond à la charge à vide (proche de 700kg) avec deux pilotes. La capacité des ailes est de 2X60l d'essence, ce qui représente la surcharge... Avec le plein, le sandwich et la bouteille d'eau, o2...on décolle à 950kg, soit 100kg de surcharge.

     

    Dans le manuel de vol, je n'ai pas trouvé d'indication concernant la charge alaire max, il est uniquement fait mention de la charge max à 850kg. Il parait que c'est prèsque toujours comme ça avec les motoplaneurs!

     

    Cette situation m'interpelle, 45.4 kg/m2 à 850kg on passe à 51 kg/m2 avec le plein. Aucune info particulière dans le manuel de vol...

    Selon votre expérience, les ailes peuvent-elles supporter cette charge (thermique, turbulences...) sans trop souffrir? Faut-il toujours rester dans la zone verte de l'IAS?

     

    Quel est votre expérience, aussi avec d'autres TMG?

    C'est un problème connu, j'avais mis le petit texte suivant dans ce post il y a quelques années:

     

    "Oui d'ailleurs ce problème de charge utile trop faible se pose de la

    même manière pour les motoplaneurs certifiés un peu lourds. Dans le

    courrier des lecteurs du magazine allemand "Segelfliegen" de Juillet /

    Août 2016 on trouve une contribution intéressante au sujet des Stemme.

    Ainsi le S10VT avec 160 kg de charge utile totale (je suppose sur une

    version avec des options), moins 120L de carburant (=84 kg), n'offrirait

    que 76kg de charge utile restante pour 2 pilotes habillés qui décollent

    avec le plein! La JAR22 (CS22.25) n'exige de base que 180 kg de charge

    utile + 1/2 heure de "Std max. continuous power" (soit 14L = 10 kg sur

    le Rotax des derniers Stemme) et la limite de masse max. du paragraphe

    CS 22.1 (2) de 850 kg fait le reste... A priori pour le S12, Stemme

    aurait réussi à obtenir de l'EASA une masse max dérogatoire à 900 kg,

    mais la charge utile reste tout de même très problématique! Dommage pour

    ces très belles machines!"

     

    On notera qu'en cas de pépin, une assurance casse ou RC pourra estimer facilement que la machine était en surcharge et je doute qu'elle rembourse quoi que ce soit si un S10 évolue à 950kg...

  10. Je me souviens avoir aidé JP Cartry à le faire sur le bon vieux Janus C F-CFAL à Vinon il me semble en 2003 ou 2004. Je me souviens qu'on avait fait un beau trou rectangulaire d'au moins 150x100mm (ou encore plus peut-être?) à l'emplanture de chaque aile (intrados ou extrados je ne sais plus) de manière à pouvoir accéder aux pions par l'intérieur. Chaque trou rectangulaire était fait avec la pente qui va bien pour pouvoir faire une enture sur chacune des parties monolytiques carbone de part et d'autre de la mousse intermédiaire. Comme c'est un sandwich avec de la mousse entre deux parties carbones, il faut non seulement avoir en stock les différents types de tissus carbone kivonbien mais aussi la mousse (klegecell???), si possible dans la bonne épaisseur. Pour l'enture c'était assez pointu, rien que la disposition et l'ordre des tissus, ça ne s'improvise pas: si on n'a pas les plans de stratification, comme c'est en général le cas, il faut cramer les tissus, regarder l'orientation de la trame et retrouver le type de tissus de chaque pli puis stratifier dans l'ordre inverse). C'était aussi assez fun de sortir les pions, mais je ne me souviens plus des détails, quand tu regardes faire JP tu as l'impression que c'est simple et quand tu commences à faire toi-même tu te rends compte de la complexité du truc ;-))

  11. Un cirque coutumier des escales a Romans au mois d'Avril , pour les vacances de Pâques avait

    installé la son chapiteau , chapiteau moderne depuis deux ans et qui au

    lieu d'être monté a l'ancienne avait une structure énorme et gonflable ,

    alimentée par deux compresseurs gigantesques qui avaient leurs prises

    d'air au droit de notre vent arrière ce qui occasionnait une gigantesque

    dépression et donc ce trou d'air effrayant

     

    Une idée de la surface des entrées d'air et/ou du débit d'air mis en jeu? J'ai du mal à m'imaginer une structure gonflable suffisamment trouée (autres trous d'air, toute ressemblance avec des trous d'air déjà cités serait fortuite) et/ou poreuse pour mettre en jeu un gros débit, mais bon. Peut-être des compresseurs à antimatière ????

     

    >>>>>> Se dirige-t'on vers une nouvelle controverse? ( comme, par exemple, à Valladolid?)

    Les trous d'air ont-ils une âme?

     

    Un très bon sujet pour l'hiver en tous cas, et plus généralement pour tous ceux qui aiment brasser ou pomper de l'air... :D

  12. Très bons services avec le GNAV (moins cher que Muller)

     

    Sinon voir liste sur : http://www.dulv.de/PrueferKlasse5/show_all.php

     

    Marc est super !

    http://www.dulv.de/PrueferKlasse5/details.php?id=21174

    ça serait pas les Prüfer ULM ça?

     

    Pour les Prüfer planeur, à ma connaissance, ça marche indépendemment pour tous les Länder (avec même des découpages plus fins que les Länder administratifs, mais je n'ai jamais cherché à tout comprendre...). Pour la Bavière où c'est relativement simple, les Prüfer dépendent de la "Luftsport Verband Bayern e.V." et la liste des Prüfer pour les planeurs peut être consultée ici. Mais je doute que des Prüfer de cette liste fassent le déplacement en France... Enfin si on leur propose le tarif que pratiquait M. Müller, il n'est pas impossible que ça marche, au moins sur un malentendu ;-)) Il y a quelques années, je payais moins de 150 EUR tout compris pour la visite de ma bécane en Allemagne...

  13. Je retiens pour ma part cette citation trouvée sur le site à propos des Drônes:

     

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin (1706-1790)

     

    C'est hors sujet dans ce post et je pense que ça sera modéré (Fred, si tu nous écoutes, fais-toi plaisir...), mais cette citation est l'un des plus beaux exemples de phrase sortie de son contexte d'origine à laquelle on a voulu donner beaucoup plus tard un sens différent du sens d'origine pour différentes raisons pas toujours très bonnes. Si tu veux aller plus loin, il y a quelques explications intéressantes et .