www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Apt- Plateau D'albion


Bruno
 Share

Recommended Posts

Bonsoir,

Est-ce qu'il y a toujours une activité vol à voile à Apt et la section vol à voile de l'armée de l'air existe-t-elle encore ?

 

Est-ce que des vélivolus historicus pourraient nous faire un récit historique de l'activité dans le secteur du plateau d'Albion ?

 

Merci, à vous les studios JNVus ;)

 

:lol:

 

apluuus

 

bons volus

Edited by Bruno

"Dès lors que vous aurez gouté au vol,

vous marcherez à jamais sur terre

les yeux levés vers le ciel"

Léonard De Vinci

Link to comment
Share on other sites

Salut Bruno,

 

Tu peux lire un petit témoignage :

 

J'ai fait mon premier stage en novembre 98, a Apt, sur la base aerienne Strategique du plateau d'Albion!!! Rien que ca. La base etait deja quasiment desaffectee, il restait que quelques "cocoys" (les fusillers commandos) et des legionnaires, qui ont recuperer les installations par la suite. Donc on l'avait pour nous tous seuls!

On volait sur des Mariannes, pegase pour les solos (jamais ete en solo). Alors deja c'est le top, 2000 metres de piste : tu te poses, pas (trop) besoin de pousser le planeur, et c'est reparti!

Et puis le plateau d'Albion c'est le top. Faire de la pente sur le Ventoux, si ca c'est pas du bonheur! Se laisser porter par l'onde avec du +3, +4 sans forcer (bon c'etait pas tous les jours ca...), avoir a porter des yeux d'un cote les Alpes enneigees et de l'autre la Mediterannee (bon, la, fallait bien regarder quand c'etait pas trop pollue). Chercher des pompes au dessus des silos (vides) des fameux missiles strategiques. Excellent!

Et sur http://membres.lycos.fr/airmil/bases.htm
BA200 Apt/St Christol

.La cérémonie de dissolution de la BA200 a eu lieu le 16 juin 1999

 

J'espère que les vélivoles de l'AA qui y ont volé pourront t'apporter des précisions.

Jean-Noël Violette

How many here and now, who slip off to this place for the fun of it,

slide gently across to fly on air vastly simpler than ours, in different

sunlight, to work on flying-machines that in our time don't exist,

to meet friends and loves they've missed here?

Richard Bach, Out of my mind (De l'autre côté du temps)

http://marque-en-ciel.blogspot.com/

Link to comment
Share on other sites

Le Base du plateau d'Albion est maintenant exploitée par un régiment de la Légion. L'aérodrome n'a plus d'existence officielle, mais il existe toujours une piste officiellement non utilisable..........

...... mais en bien meilleur état que les champs d'à coté ;)

Link to comment
Share on other sites

Guest Guest

En 1994/95, appele du contingent, j'ai eu la chance de faire 2 stages de 2 semaines a Apt en hiver… un vrai regal !

Je dormais sur la base et chaque matin m'engageais sur la petite route qui menait a "l'aero-club", direction le vieux hangar et sa baraque accolee (club-house?...). Les appeles du contingent instructeurs/remorqueurs s'y sentaient si bien qu'ils y avaient elu domicile, placant des matelas en haut du "club-house"… ils ne revenaient sur la base que pour la douche et les obligations militaires.

Cette ambiance d'aero-club, ils la devaient au chef de la SAVV: le Major J-P Dupuis, un sacre loulou, irresistible et passionne d'aviation qui vivait a proximite de la base et nous invitait tous regulierement a diner. Sinon, le soir, c'etait barbecue a cote des hangars… J'en garde un souvenir incroyable, tellement loin des 'soucis' militaires. J'y ai meme rencontre des appeles/instructeurs de passage, affectes a d'autres SAVV, qui ne voulaient plus repartir (ils n'etaient pourtant pas a plaindre.)

De memoire, les machines de double etaient en majorite des Marianne que J-P baptisait 'Duo-Pegase' (il l'avait fait marquer sur chaque fuselage avec des autocollants fluo…), 1 Janus, 2 ou 3 Pegase, un Cirrus, 1 ASW20-F, 1 JP15-36, 1 Nimbus-2… j'en ai surement oublies, mais la taille du hangar limitait la flotte. Un vieux Bijave etait au fond du hangar mais ne volait plus.

Les remorqueurs dormaient un peu plus loin dans le grand hangar qui abritait les helicopteres de la base.

Apres quelques vols de double le matin, le gros des decollages se faisait apres le repas. En vol local, interdiction de survoler les sites des missiles bien visibles et eparpilles tout autour de la base.

En general le remorqueur nous emmenait jusqu'au Ventoux (aaah, les remorquages gratuits...), ensuite on se promenait toute la journee. Le soir, JP nous emmenait faire un petit tour de voltige sur le Twin III que le SFA lui avait prete.

Un jour, les Tucano de Salon de Provence occupaient la piste tout l'apres-midi pour des tours de piste. Nous avons alors pris le maquis, chacun un planeur, 2 remorqueurs et tout le groupe est partit la journee pour St-Auban…

Retour le soir tres tard… pas envie de se poser, du tout !

Merci pour tout JP, ainsi que de m'avoir laisse Ton Mousquetaire pour la journee...

Link to comment
Share on other sites

Guest Guest

Tout d'abord, le nom de la SAVV : VISO pour Vinon-Solenzara, de la performance du général Vuillemot, vélivole militaire, qui le premier rallia le continent à la Corse en planeur. B)

Des souvenirs personnels maintenant, en vrac :

- mon premier stage avec l'Ecole des Pupilles de l'Air (une autre SAVV) à la Toussaint 1987 et la découverte de cette immense piste. Petite anecdote : il y avait un exercice militaire type ODAX avec attaque de base par des mirages. La consigne était : tout le monde aux abris, mais sur la photo prise par le mirage lors de son passage, on voyait tous les jeunes de la SAVV devant les hangars pour admirer l'avion => débriefing.... :P

- d'autres stages avec la SAVV de l'Ecole de l'Air dont l'été 1991 avec mon premier 300. Durant ce même stage, un jeune solo s'annonça bas en vent arrière et obligea de fait un Mystère 20 à l'arrivée à remettre les gaz. Il y avait juste le ministre de la défense à bord de l'avion... :lol:

- l'onde du Ventoux, fabuleuse. :lol:

- le froid en hiver sur un terrain à tous vents et à 900m d'altitude. :mdr:

- un jour, je remorquais un marianne en convoyage entre Salon et Apt. A 20 bornes du terrain et vers 1300m QNH, le pilote se largue oubliant que le terrain était à 900m QNH. Résultat : une belle vache à 10 heures du matin... :mdr:

- une autre fois, un vélivole civil s'était vaché en plein milieu d'après-midi sur cette belle et grande piste. Il n'eut même pas le temps de sortir de son planeur ni même de se bébreller qu'on lui mit un cable au nez et qu'un Mousquetaire le remit en l'air, lui évitant ainsi pas mal d'ennuis avec les responsables de la protection de ce site. Mais chut !.... ;) :lol:

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_Pierre

Désolé si j'apparais en tant qu'invité, mais je n'arrive pas à me connecter.

 

J'ajoute un post-scritum au message précédent : un grand merci à JP pour son fauleux accueil à chaque fois dans "sa" SAVV. :wacko:

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part, j'étais instructeur là bas de juillet 97 à mai 98. Plus de discipline car base proche de la fermeture donc tranquille...

Là encore un régal ! Une précision, la SAVV s'appelait VISO74 car la traversée de la méditerrannée s'est faite en 74. Fin de la parenthèse. Dernière fusée partie en septembre 97 (on a été obligé d'aller voler à St Aub : dur la vie!). De plus, il ne faut pas oublier la DGSE qui fait la guerre électronique là haut et c'est pour ça qu'on ne peut pas récupérer cette super piste : on leur brouille l'écoute!! ;)

 

10 mois de service, 400 heures de vol. Il y avait aussi un asW19 et plus de bijave. 1 mousquetaire et 2 abeilles (les connaisseurs feront la différence). Toujours JP sans qui la SAVV n'aurait pas été ce qu'elle a été!

Barbecue, apéro à la Moresque (pour les connaisseurs encore!), voler tant qu'on peut sinon moins de carburant l'année suivante (en fait c'était en heure de vol 700H de remorqué), 3 semaines de mauvais temps mais on rentrait chez nous car pas la peine de se faire chier sur la base (genre 3 semaine de "vacances" à Noel). En fait on été mieux là bas qu'en vacances !! :wacko:

 

Pas de pompe? Pas de mistral ? Pas grave, un p'tit tour en avion pour aller boire un café à Barcelo ou à St crépin pour dire bonjour à Napo... ou remorqué à 2000! Un peu de pente sur le Ventoux ? Pas sûr, faut tester!! Hop, 20 min de remorqué :D Ca marche pas ? Faut retester!!!! B) Vraiment royal ! La piaule individuelle avec femme de ménage (troquée contre un bapteme en planeur - la piaule-!!) :P

 

Des tonnes de photos, des milliards de souvenirs, un peu d'avance sur les impots que je paye! Et un grand merci à JP. Ah oui, j'oubliais, l'expedition (en zinc bien sur) à Condom (dans le Gers : cf "le bonheur est dans le pré") pour aller chercher du foie gras chez sa mère. Avant ils le faisaient en hélico... Et les atterrissages sur altisurface pour aller chercher des champignons (pieds bleus) avec le colon pour faire l'omelette qui accompagne le baujolais nouveau!! (J'ai les photos!!! :mdr: )

Je quittais plus mon appareil.

Mon premier 500 en montagne, mon gain de 5000, et tout et tout et tout. Que de souvenirs vous dis-je...

 

Pour finir, j'ai demandé à faire un VSL (service long pour les planqués qui ont raté ça!) et ils ont pas voulu car la base fermant, plus de pognon! Et mon avatar : photo en onde au dessus du Ventoux avec la combi de vol règlementaire : la classe, non?

 

Ah..... :mdr:

Edited by hbn le mans
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share