www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Uea Ou Aea


Thierry

Recommended Posts

J'ai posé la question a mon inspecteur GSAC et lui me dit qu'un atelier de club a plus d'intéret à être en AEA même si c'est un petit peu plus lourd.Parce que dans une AEA plusieurs personne peuvent signer l'APRS ce qui n'est pas le cas en UEA et donc a partir de 2007 la loi du grand-père ne s'appliquera que pour la personne qui a l'APRS(pour l'UEA),mais je vois que la majorité des clubs ont optés pour l'UEA, pourquoi? :rolleyes:
Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_Romain

Bonjour Thierry,

En effet la majorité des associations ont opté pour l'agrément UEA qui repose sur une seule personne, le responsable technique et dans certains cas un adjoint lorsqu'il est absent.

L'avantage de l'AEA est qu'il peut y avoir plusieurs sites et le nombre de mécaniciens pouvant signer l'APRS n'est pas limité. L'inconvénient est qu'il faut de l'assurance qualité qui contrôle le travail effectué. C'est donc un peu plus lourd à gérer et pour les petites structures associatives fonctionnant avec des bénévoles difficilement réalisable.

 

L'obligation d'une licence PART 66 (licence de mécanicien) introduite par les nouveaux règlement communautaires n'est applicable qu'aux mécaniciens travaillant sur les avions et hélicoptères. Les planeurs et ballons ne sont donc pas affectés par ce règlement.

La loi du grand père s'appliquera dans le futur mais ne pourra se limiter aux seuls responsables techniques des ateliers agrées. L'agrément UEA, AEA voir JAR 145 (en dehors du transport public) n'est pas une obligation! Toute personne signant aujourd'hui l'APRS pour l'entretien du planeur ou remorqueur de son association devra être reconnu. Les critères pour l'obtention de cette licence de mécanicien par la loi du grand père ne sont pas encore définis, mais je vous conseille de documenter correctement l'ensemble des travaux effectués hors cadre agrée.

C'est là qu'il y a un avantage pour le futur d'être agrée UEA/AEA aujourd'hui. Ces ateliers ont l'habitude de formaliser le suivi de navigabilité, les bons de lancement et rapports de travaux.

 

D'un autre coté, la licence PART 66 en dehors d'un atelier agrée (mécanicien indépendant) n'aura que très peu d'intérêts. Le mécanicien ne pourra plus faire tous types de travaux et de plus il faudra qu'il puisse justifier d'une expérience "récente" qui est de 6 mois au cours des 24 derniers mois. Autant dire qu'il ne pourra plus exercer en dehors d'un atelier pour manque "d'expérience"!

Viendra peut être le jour où les mécaniciens payeront pour garder leurs licences ? (Cela me rappelle quelque chose).

 

Les ateliers disposant d'un agrément franco-français (UEA/AEA) devront passer à l'agrément EASA "Sous-Partie F" d'ici novembre 2008. Il n'y a pas de changement significatifs, à part la notion de dirigeant responsable qui sera hiérarchiquement au dessus du responsable technique et donc le responsable in fine. Le dirigeant responsable est celui qui a les pouvoirs financier, pour les associations sans doute le président - quoique ce n'est peut-être pas si évident! Il y a aussi la revue annuelle qui se rajoute, un genre de bilan de l'ensemble des contrôles qualité qui ont pu être effectués au cours de l'année. Ce bilan pourra très certainement se résumer à une check-list pour les petits ateliers.

 

L'agrément "Sous-partie F" autorisera les ateliers d'entretenir les aéronefs de l'aviation générale mais ne sera pas suffisant pour faire le "Suivi de navigabilité". Eh oui, le suivi de nav qui est aujourd'hui fait par tout le monde et qui est plus ou moins bien formalisé devra à partir de 2008 être fait par un "organisme de gestion pour le maintien de la navigabilité". C'est l'agrément "Sous-Partie G" de l'annexe 1 (Partie M) du règlement communautaire 2042/2003. Inutile de vous dire qu'il faudra rajouter une petite louche de paperasse. Si l'atelier d'entretien (sous-partie F) n'a pas les prérogatives de l'agrément de gestion de nav (sous partie G) il faudra qu'il délègue à un tel organisme le suivi de navigabilité de la flotte qu'il entretien.

 

Par contre, si l'atelier d'entretien est également agrée pour la gestion de nav et qu'en plus il obtient l'agrément "Sous-Partie I (revue de navigabilité), il pourra entretenir ses aéronefs, suivre la navigabilité et en plus il pourra renouveler le Certificat d'Examen de Navigabilité (CEN ou ARC en anglais- document qui remplace les cartons CDN que vous connaissez tous).

 

Vive l'Europe :rolleyes:

Bonne nuit

Link to comment
Share on other sites

Coucou Romain,

 

Merci pour ta réponse.

Passe quand tu veut :rolleyes: ;) :rolleyes:

Lionel
La vocation, c'est d'avoir pour métier sa passion,
Une erreur peut devenir exacte. Il suffit que celui qui l'a commise se soit trompé
Je ne râle pas, je m'indigne . Je ne juge pas, je dénonce. Je ne dénigre pas, je rouspète.

http://planeur.phpnet.org/images/flarm_pixel.png http://planeur.phpnet.org/images/netcoupe.net_pixel.png

Link to comment
Share on other sites

Salut Romain, tu es resté bloqué en mode hibernation cette année ? :rolleyes:

 

Que disent plus précisémment les textes au sujet de l'APRS ?

Si en France, les vélivoles qui montent/démontent leur(s) planeur(s) pour voler sont minoritaires, ce n'est pas du tout le cas dans les autres pays Européens, ils ont par ailleurs été conçus afin d'autoriser ce genre d'intervention "à la volée".

Une variante me semble donc inévitable.

 

Si tu as envie de t'amuser nous serons à la soirée de Chartres Samedi.

Coupe des Vaches oblige !

 

A+

1L
Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_Romain

Salut Gilles,

Effectivement j'ai eu un peu de mal à sortir de ma tanière..

 

Le montage d'un planeur n'est pas une opération d'entretien et ne requiert donc pas l'APRS. Il y a eu en France un peu de confusion à ce sujet, car la Centrair impose une visite d'entretien (VPE) après le remontage. Dans ce cas il y a obligation d'apposer l'APRS pour cette visite et non pour l'opération de remontage.

Pour les planeurs Centrairs liés par un contrat d'entretien à un atelier agrée, il est accepté que cette visite puisse être délégué au pilote et qu'il puisse signer la remise en service.

A bientôt

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 4 weeks later...
Dans une UEA une seule personne possède l'APRS, dans une AEA plusieurs personnes ont l'APRS, donc plus intéressant mais un peu plus lourd à gérer administrativement!! :unsure: L'intérêt c'est qu'à partir de 2008 si tu as travaillé dans un atelier agrée tu conserve L'APRS (loi du grand-père) :unsure:
Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

L'intérêt c'est qu'à partir de 2008 si tu as travaillé dans un atelier agrée tu conserve L'APRS (loi du grand-père) 

 

Loi du papy, vaste debat surtout lorsque tu dois monter un dossier pour une personne ayant travaillé X années sur un type Y et qui demande une release sur un type Z mais sans experience sur ledit type. Attention aux retours de manivelle si dossier mal ficelé. Mais j'ai déjà entendu les reponses "2008 c'est loin et sa fait 40 ans que je fais se que je veut". Commencons à sensibiliser les gens concernés avant de parler qualif et encourageons les benevoles qui tentent de faire avancer le biniou au lieu de tout detruire.

Bon vols à se qui peuvent.

Link to comment
Share on other sites

Guest Invité_Romain

La loi du grand-père s'appliquera à tous les mécaniciens qui signent aujourd'hui l'APRS indépendamment du fait qu'il soient dans un cadre agrée ou pas.

 

Je vous recommande de prendre connaissance du bulletin d'information GSAC N° 2005/03 qui traite du livret mécanicien. Ce livret qui n'est pas une obligation mais il facilitera la démonstration de l'expérience/formation du mécano lors du passage aux licences européenes.

 

Bien cordialement

Link to comment
Share on other sites

L'intérêt c'est qu'à partir de 2008 si tu as travaillé dans un atelier agrée tu conserve L'APRS (loi du grand-père)

 

Bonsoir.

 

C'est valable pour le seul responsable technique ou pour toute personne intervenant dans l'UEA?

 

Et il y a-t-il des minima de pratique? C'est à dire je commence l'entretien des planeurs le 31 décembre 2007, je peux prétendre à bénéficier de la loi du grand-père en 2008?

 

Nicolas.

Link to comment
Share on other sites

C'est valable pour le seul responsable technique ou pour toute personne intervenant dans l'UEA?

 

Oui valable pour le resposable technique car un seul responsable dans une UEA par contre il peut y avoir plusieurs responsables dans une AEA.

Lionel
La vocation, c'est d'avoir pour métier sa passion,
Une erreur peut devenir exacte. Il suffit que celui qui l'a commise se soit trompé
Je ne râle pas, je m'indigne . Je ne juge pas, je dénonce. Je ne dénigre pas, je rouspète.

http://planeur.phpnet.org/images/flarm_pixel.png http://planeur.phpnet.org/images/netcoupe.net_pixel.png

Link to comment
Share on other sites

L'avantage de l'AEA est qu'il peut y avoir plusieurs sites et le nombre de mécaniciens pouvant signer l'APRS n'est pas limité. L'inconvénient est qu'il faut de l'assurance qualité qui contrôle le travail effectué. C'est donc un peu plus lourd à gérer

 

Bonsoir.

 

Il y a déjà de l'assurance qualité dans l'UEA (il y a même que ça à première vue). Alors que faut-il rajpouter pour passer en AEA?

 

Nicolas.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...