www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Vol à Voile Itinérant


Pierre
 Share

Recommended Posts

Il y a quelques années, alors que j'étais un jeune vélivole débutant, j'ai vu se poser au Pic St Loup un ASW22 en provenance de Fayence. Son pilote, dont j'ai oublié le nom, nous expliqua qu'il faisait du vol à voile itinérant, à savoir qu'il partait en vol, sans espoir de retour vers son terrain de départ mais avec l'intention de se poser sur un autre terrain de vol à voile d'où l'on pourrait le remorquer le lendemain. Peu importaient les kilomètres, son but était de découvrir de nouveaux horizons. J'ai aussi entendu parler d'un tour de France en pégase sans assistance (sans remorque, donc).

Y a-t-il sur ce forum des vélivoles qui sont ainsi partis à l'aventure, juste avec l'idée d'aller se poser loin, sur un autre terrain de vol à voile et ainsi de suite; sans remorque, sans assistance ? La transeuropéenne est un peu dans l'idée, mais là les dépanneurs suivaient.

La chose me semble aujourd'hui plus tentante avec un planeur motorisé.

Mais avez-vous des annecdotes avec de vrais planeurs purs?

Gliders pilots do it better
Link to comment
Share on other sites

Salut

C'est le genre de trucs à tenter avec un planeur avec soute ;) genre K21. En plus à 2 c'est plus sympa ;)

Pas fait, mais qui sait, un jour, ça me tente bien :D

BV

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Guest Matthieu Sch

hello

 

J'ai lu un livre de poche a la bibliotheque (toulouse) sur le récit d'un tel tour de france, en Topaze, en des temps glorieux...

dans mon souvenir, il avait presque reussi son tour, sur 2-3 mois, avec jusqu'a 2 semaines tanqué sur un aerodrome pour cause de meteo trop pourrie (orages). Les etapes allaient de 80km à 200km. Un dévachage avec un tracteur et une remorque a pallette... le type était autonome (tente, réchaut...) mais il a à chaque fois pu compter sur l'accueil dans les différents clubs.

 

Dans mon club aussi on a vu passé il y a qq années deux allemands, mari et femme, en DG500M qui sont descendu en espagne, puis remontés.

 

Matthieu

Link to comment
Share on other sites

J'ai lu un livre de poche a la bibliotheque (toulouse) sur le récit d'un tel tour de france, en Topaze, en des temps glorieux...
Voir http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=2414

 

 

Jadis :D nous organisions à Challes des "Transalpines" vers la Suisse, l'Autriche et l'Italie.

La première fut organisée en version "light", avec une remorque pour plusieurs monoplaces.

Résultat: au retour par le Jura suisse, les planeurs ont été bloqués plusieurs jours par un front froid,

et il a fallu organiser plusieurs aller-et-retour routiers pour ramener tout le monde au bercail.

Moralité, l'édition suivante il y avait une remorque par planeur... :rolleyes:

 

 

Dans mon club aussi on a vu passé il y a qq années deux allemands, mari et femme, en DG500M qui sont descendu en espagne, puis remontés.
En DG500M ?

Ca fait plutôt balade motorisée... :rolleyes:

Edited by JNV

Jean-Noël Violette

How many here and now, who slip off to this place for the fun of it,

slide gently across to fly on air vastly simpler than ours, in different

sunlight, to work on flying-machines that in our time don't exist,

to meet friends and loves they've missed here?

Richard Bach, Out of my mind (De l'autre côté du temps)

http://marque-en-ciel.blogspot.com/

Link to comment
Share on other sites

Petit ajout pour les "anecdotes" de Pierre:

 

Jadis :rolleyes: nous organisions à Challes des "Transalpines" vers la Suisse, l'Autriche et l'Italie.

Certains illustres vélivoles participèrent à ces Transalpines

C'est comme cela que fut ramenée la photo qui illustra

l'édition française du livre de Jochen von Kalkreuth

http://www.planeur.net/shop/ftbr/alpes.jpg

suite à un concours proposé par l'éditeur... :rolleyes:

 

(onde au-dessus du Mt Blanc avec décollage d'Aoste lors d'une de ces Transalpines)

Edited by JNV

Jean-Noël Violette

How many here and now, who slip off to this place for the fun of it,

slide gently across to fly on air vastly simpler than ours, in different

sunlight, to work on flying-machines that in our time don't exist,

to meet friends and loves they've missed here?

Richard Bach, Out of my mind (De l'autre côté du temps)

http://marque-en-ciel.blogspot.com/

Link to comment
Share on other sites

Nous avons parmi nous Ghislaine qui autrefois réalisa un tour de france avec le prototype (sans suite et c'est bien dommage) du JP 15/38 Le récit de son tour fut publié en son temps Aviasport

 

Si vous allez à la conférence

"

Surf en plein ciel

Mercredi 13 avril 2005 à 18H30

Cité de l'Espace - Toulouse

 

Par Denise Cruette et Ghislaine Facon

"

Elle se fera une joie de vous en parler :rolleyes:

 

Tango-India

Donnons des ailes à nos rèves !

Link to comment
Share on other sites

Guest ghislaine

Bravo Tango India.

 

Eh oui, pour entérer ma vie d'étudiante, j'ai craqué pour vivre une aventure en vol, un peu rustique: un Tour de France en planeur avec le minimum, la brosse à dent, mais pas d'assitance, ni remorque, même pas de radio (ce qui ne serait plus concevable aujourd'hui), rien qu'un petit planeur, tout juste s'il avait le droit de voler avec un laissez-passer : un proto de 36/38 de finesse (JP 15/38, baptisé C38)...

Des souvenirs en vol formidables (découverte du vol de plaine en Beauce, ... , traversée des Alpes de Besançon à Vinon d'un trait!), des étapes mémorables, et des petites galères au sol (pas de tel portable, guère de cabine tel, ...): 2 vaches, terrain désertique avec des moutons,... et l'envie de ne pas se poser à la dernière étape, mais de repartir pour suspendre la magie du vol et de l'aventure.

Trajet: St Girons, Rennes (survolé à 2000m!), Compiègne, Lunéville, Vinon et retour.

Multitude de souvenirs intacts depuis 83.

Que du bonheur, comme on dit aujourd'hui.

Mon humble conseil: à conseiller vivement aux jeunes qui s'ennuient

Publication du récit dans Pilote Privé: dispo par mail/ demande.

ghisf23@yahoo.fr

 

Bons vols et surtout, racontez-moi après ...

 

Ghislaine

:D :rolleyes: :D :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

allez, on y va de sa petite larme.... :D

 

bonjour ghislaine, il y a un petit souvenir que nous avons en commun et qui vous a surement moins marqué que moi. ;)

 

lors de votre passage à valence, un petit jeune faisait sa première vache en squale. :rolleyes:

 

moitié heureux, moitié pas fier, dans l'attente des copains du club, il voit arriver une jeune femme dynamique qui à l'air de s'y connaitre :rolleyes:

 

le planeur est dévaché rapidement et retour au bercail pour découvrir que la miss venait avec son planeur de pétaouchnok et repartais le lendemain vers l'inconnu..... admiration.

 

20 ans aprés le petit jeune vous dis merci car ce jour la, il a compris que tout était à découvrir.

 

l'anecdote marrante, c'est que pour marquer le coup ( parti sur la campagne sans autorisation et vache :D ) le chef pilote dans sa grande sagesse m'avais interdit de vol sur une machine sur laquelle je n'étais pas laché :P

2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

 

vincent.jvt01"xxx"free.fr

Link to comment
Share on other sites

le chef pilote dans sa grande sagesse m'avais interdit de vol sur une machine sur laquelle je n'étais pas laché :rolleyes:

:rolleyes:

Tu cumules toi :D

BV

Etienne

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

Ghislaine

traversée des Alpes de Besançon à Vinon d'un trait!

Pas tout à fait, si je peux me permettre ...

Les fossiles (ammonites) des Grenoblois en stage à Aspres, ils ont été soufflés dans le C38 par le thermique des Apôtres peut-être ? :!!:

 

A moins que ce ne soit sur la branche retour en remontant vers le Nord pour traverser la vallée du Rhône :mdr:

(je n'arrive plus à remettre la main sur l'article qui doit bien être dans quelque part, boudiou)

 

Encore bravo pour ce vol qui me fait encore rêver :mdr:

Edited by Bre901

Mon site d'utilitaires : https://condorutill.fr/index_fr.php


A partir de ce jour j´n´ai plus baissé les yeux / J´ai consacré mon temps à contempler les cieux / A regarder passer les nues
[...] / A faire les yeux doux aux moindres cumulus... Georges Brassens (L'orage)

Link to comment
Share on other sites

Je le pratique toujours ( a plus petite échelle ) :

 

Prendre un Week-End de printemps ou d'été pas trop pourri en MTO,

Prendre son JP 15/36 favori,

Un peu de Monnaie , une carte bancaire et un tel portable ( minimum pour n'importe quel circuit ) Plus licence et papier de la machine (pour la PAF) Plus rien d'autre (ya pu de place :mdr: )

Choisir un ou deux points de virage trop loin pour pouvoir rentrer !

Prévenir son club que ce soir on rentre pas ! pas la peine de déclancher le SAR :!!: !

Et se poser le soir venu sur un terrain vélivole .....

L'accueil est toujours formidable : soirée entre les nouveaux amis etc... B) , il y a toujours une caravane ou une place de libre dans un dortoir :mdr: ......

Le lendemain assister au briefing avec les copains, Prévoir des points de virages moins loin que la veille et rentrer à la maison. Ne pas oublier le coup de fil au terrain pour signaler qu'on est bien arrivé !

 

Au moins une fois par an, ça crée des liens et en général c'est un Week-End qui reste gravé dans la mémoire...

 

Variante : si on dispose de plus de temps partir 3 jours ou plus

 

Bons vols itinérants

 

Tango-India Baladeur

Donnons des ailes à nos rèves !

Link to comment
Share on other sites

Le Tango-India en visite a Challes est bien rentré à Gap avec un dernier plafond au taillefer et une arrivee sur Gap toute en finesse ..... (dans la mesure du possible ..!)

Par exemple, nous avons eu la visite du TI-Baladeur lors du Championnat Régional Rhône-Alpes 2004

 

A ton prochain passage, Alain :!!:

Edited by JNV

Jean-Noël Violette

How many here and now, who slip off to this place for the fun of it,

slide gently across to fly on air vastly simpler than ours, in different

sunlight, to work on flying-machines that in our time don't exist,

to meet friends and loves they've missed here?

Richard Bach, Out of my mind (De l'autre côté du temps)

http://marque-en-ciel.blogspot.com/

Link to comment
Share on other sites

Dans mon club aussi on a vu passé il y a qq années deux allemands, mari et femme, en DG500M qui sont descendu en espagne, puis remontés.

 

Matthieu

Ils sont passés aussi par Challes avec le D-KIDL un DG500 22m :!!:

Ils ne savaient pas que c'était impossible, ils l'ont fait.....
Link to comment
Share on other sites

Guest Fabrice Z12

A propos d'allemand, je n'ai jamais rien vu d'aussi impressionnant que le groupe de planeurs qui ont deboules

a Challes en Juillet 98. Pas moins de neuf machines de guerre (asw22ble, nimbus 4 m, 4dm, ash25, nimbus 3, bref un salon de la grande plume ambulant). Comme un de leur planeur n'etait pas motorise, ils avaient un cessna qui suivait specialement la caravane pour le faire decoller le matin.

Leur arrivee a ete fracassante puisqu'ils se sont tous paye le luxe d'un passage a Challes (j'etais dans le treuil ce jour la), et ont improvise un deuxieme starter (en allemand biensur).

Sacree animation! tant a la radio que sur la plate-forme, mais pas au gout du chef pilote de l'epoque... Une fois les planeurs poses, ce sont les caravanes et autre camping-car qui ont debarques avec toutes les familles. C'est simple, il y avait plus de monde a la table de leur camping improvise que dans la catine du club (en plein mois de juillet...). Un des pilotes nous expliqua qu'ils faisaient le tour de l'europe, et qu'ayant ete sacre meilleur jeune pilote en allemagne il disposait pendant toute une saison d'un nimbus3d...

 

A mediter...

 

Fabrice.

Link to comment
Share on other sites

Guest Jean-Philippe Chenu
Deux pilotes anglais ont effectué ensemble, chacun dans un monoplace, l'aller retour sud Angleterre (Parham) - Sicile, l'objectif étant de tourner autour de l'Etna. Cela s'est fait en 2003 en +/- 4 semaines, traversée de la France, descente de toute l'Italie. La description du voyage est écrite, en anglais, dans Sailplane&Gliding, n° 5/2003, 1/2004 et 2/2004. Ils ont utilisé une trentaine d'escales.
Link to comment
Share on other sites

A propos d'allemand, je n'ai jamais rien vu d'aussi impressionnant que le groupe de planeurs qui ont deboules

a Challes en Juillet 98. Pas moins de neuf machines de guerre (asw22ble, nimbus 4 m, 4dm, ash25, nimbus 3, bref un salon de la grande plume ambulant). Comme un de leur planeur n'etait pas motorise, ils avaient un cessna qui suivait specialement la caravane pour le faire decoller le matin.

J'ai les photos :P

 

Des machines vraiment dernier cri avec full options.

 

Marrant aussi la monté à 2000m en hippodrome de ces grandes plumes et le campement pas si improvisé avec le stock d'un mêtre cube de canettes de bières en 50cl dans une remorque.

 

 

Ah l'Allemagne, paradi du vélivole...

"Dès lors que vous aurez gouté au vol,

vous marcherez à jamais sur terre

les yeux levés vers le ciel"

Léonard De Vinci

Link to comment
Share on other sites

Guest Guest

bah y sont 4 fois plus nombreux et 2 fois plus riches alors c'est facile :P:blink:

 

par contre, la moyenne d'age devient alarmante chez eux :sick: (peut être que l'on va suivre ; malheureusement....)

Link to comment
Share on other sites

  • 15 years later...

Il y a quelques années, alors que j'étais un jeune vélivole débutant, j'ai vu se poser au Pic St Loup un ASW22 en provenance de Fayence. Son pilote, dont j'ai oublié le nom, nous expliqua qu'il faisait du vol à voile itinérant, à savoir qu'il partait en vol, sans espoir de retour vers son terrain de départ mais avec l'intention de se poser sur un autre terrain de vol à voile d'où l'on pourrait le remorquer le lendemain. Peu importaient les kilomètres, son but était de découvrir de nouveaux horizons. J'ai aussi entendu parler d'un tour de France en pégase sans assistance (sans remorque, donc).

Y a-t-il sur ce forum des vélivoles qui sont ainsi partis à l'aventure, juste avec l'idée d'aller se poser loin, sur un autre terrain de vol à voile et ainsi de suite; sans remorque, sans assistance ? La transeuropéenne est un peu dans l'idée, mais là les dépanneurs suivaient.

La chose me semble aujourd'hui plus tentante avec un planeur motorisé.

Mais avez-vous des annecdotes avec de vrais planeurs purs?

 

Les circonstances sont favorables pour parcourir les forums et revivre quelques aventures, même datant du siècle dernier...

Voici le lien vers un scan de l'article d'Aviasport de novembre 1981 "Mon tour de France en planeur"

http://paglia.orba.free.fr/TourFranceCEKY.jpg

A quand le prochain tour de France sans assistance ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a aussi Maurice Floriot qui a fait un tour de France sans remorque ni assistance en Topaze, du 13 mai au 24 juillet 1977. A lire dans son livre "Le Premier Tour de France en Planeur" (Cépaduès, Toulouse 1994, ISBN 2.85428.362.7).

 

Et puis, il y avait dans les années '80 une joyeuse bande de copains qui faisaient la "Transhu" (de "transhumance"), le groupe faisant chaque soir escale avec une flopée de planeurs sur un terrain différent. Je me souviens d'une soirée homérique dans le clubhouse du Blanc où je venais d'arriver pour un séjour vélivole. Pour moi, petit Belge, c'était l'initiation au Cardinal Paf, au ban zobé et à quelques autres spécialités ...

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share