www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Ampérage


MikeLima
 Share

Recommended Posts

De préférence faire ce que préconise le fabricant de l'instrument...

 

Evite de mettre deux appareils sur le même fusible. De plus si plusieurs instruments sont en panne à cause d'un seul, ce n'est pas judicieux.

 

Pour moi, un fusible : ça coûte moins cher qu'un disjoncteur.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Fusible 2 € : obligation d'avoir le remplacement dans la poche et de pouvoir le changer en vol : selon l'emplacement, c'est pas gagné !

https://fr.rs-online.com/web/p/porte-fusibles-a-montage-panneau/1699382/

 

Disjoncteur 15 € : peut être réarmé

https://fr.rs-online.com/web/p/interrupteurs-magneto-thermiques/0416994/

 

Pour avoir utilisé les 2, je vote pour le disjoncteur

PS : je n'ai pas creusé sur les temps et courbes de coupure

 

Comme précisé par Bob, la doc constructeur à lire et appliquer

2 options ? prends la mauvaise, comme ça si tu te trompes...

 

vincent.jvt01"xxx"free.fr

Link to comment
Share on other sites

Il me semble me souvenir qu'un disjoncteur a une résistance (Ohms) supérieure et entame donc davantage les performances déjà limitées de nos batteries...

 

Quant à "réamorcer" le circuit électrique en vol, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, car l'origine de la surtension ayant fait "sauter" le fusible ou le disjoncteur n'est pas connue.

Edited by Stéphane
Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Les constructeurs de planeur, au moins SH, installent des disjoncteurs et pas des fusibles. Le seul intérêt du fusible, c'est d'être installé dans un endroit pas accessible: exemple sur une batterie dans un coffre.

Pour les ampères : c'est fonction de (ou des) l'appareil concerné: cf la consommation et les préconisations du fournisseur.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

Les fusibles ou disjoncteurs ne sont pas là pour protéger les équipement, mais, pour éviter d'avoir le feu par échauffement trop important des câbles d'alimentation en cas de sur-courant (un court-circuit n'étant rien d'autre qu'un sur-courant de valeur très élevée suivant la formule I = U / R où R est quasi proche de 0).

 

Stéphane, on n'aura jamais de sur-tension dans nos équipement car le générateur (la batterie) a une tension nominal et ne passera jamais au dessus. De plus à part quelques appareils de protection type para-foudre, nos maisons sont toutes équipées de protection contre les sur-courant.

 

Si un problème survient avec une radio, un transpondeur ou calculateur, le fusible ou disjoncteur va de toute façon réagir après le problème sur l'appareil, ils ne sont pas là pour protéger l'équipement lui-même.

 

Dans le cas de nos applications aéronautiques, la taille des équipements de protection sera de toute façon de type thermique donc relativement lente alors quel que soit le type de protection fusible ou disjoncteur c'est une question de gout.

 

Le module présenté ci-dessus, n'est pas du tout adapté à notre type d'application car il est prévu pour des charges de type inductives comme des moteurs ou des transformateurs, de plus un temps de réaction nominal de 30 secondes c'est extrêmement lent.

 

L'idéal et recommandé en aéronautique le type suivant est bien mieux adapté : https://shop.streckenflug.at/product_info.php?cPath=108&products_id=1141

Edited by Rembard
Cirrus pilote does it better
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

J'ajouterai aux pertinentes remarques de Rambard qu'en cas de court circuit sur une installation non protégée par un dispositif (fusible ou disjoncteur)

au départ de la batterie, le feu peut arriver très, mais alors très vite, en quelques secondes, avec sinon un incendie du moins l'envahissement du

cockpit par des fumées très toxiques, corrosives et abondantes.

 

Les planeurs n'étant pas équipes de ces dispositifs sont à modifier d'urgence !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous

je m'associe pleinement aux deux posts précédents en rappelant en même temps:

- qu'il est vital de protéger le câblage dès la sortie de la batterie le plus simple par un bête fusible auto entre la batterie et le connecteur qui raccorde à l'installation électrique du planeur. C'est d'autant plus vrai avec des batteries qui ne sont pas au plomb

- la valeur du fusible ou de disjoncteur ( breaker) doit être correcte vis à vis des sections de cable entre la prise sur le planeur et le tableau de bord

- les cables sont en principe à la norme aéro ( non propagateur de flamme) ou (réglementairement plus discutable) en zero fume ( par exemple en deux conducteurs https://fr.farnell.com/alpha-wire/1895l-sl005/cable-20awg-lszh-2-core-30-5m/dp/1712551 )

- sur le tableau de bord en principe un fusible ou un disjoncteur par appareil à protéger conformément à la doc constructeur perso je suis plus disjoncteur et j'utilise ça (https://fr.farnell.com/eta/106-p30-3a/sectionneur-3a/dp/143827 l'ampérage de 0.5 A pour les flarm à 6 A pour une radio Becker AR6201)

- sur la plus part des équipements "reglementés" le type de cable et la section sont dans le manuel d'install

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...