www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Évacuation En Vol Près D'argenton Sur Creuse


THEO
 Share

Recommended Posts

Etonnante évacuation peu après le largage :Ce n'est pas banal d'évacuer à ce moment du vol.

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/le-planeur-s-ecrase-son-pilote-s-ejecte

 

Ce ne sont que propos de journaliste, pour le moment, donc valant ce qu'ils valent, mais il serait intéressant de connaitre la cause.

 

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas banal d'évacuer à ce moment du vol.

 

Sans connaître le cas précis, une rupture de commande, un problème structurel peut se produire à n'importe quel moment.

Au largage on voit parfois des pilotes faire une ressource pour enrouler la pompe.

Ce ne sont que des exemples.

Link to comment
Share on other sites

"Selon des témoins, le planeur qui pouvait se trouver à une altitude allant de 800 à 1.000 mètres, a effectivement piqué vers le sol, puis se serait disloqué en l’air, avant de toucher terre. Ses débris sur plusieurs centaines de mètres pouvant accréditer cette version de l’accident."

 

Bien sur, Bob.

Et certes, les témoignages sont toujours à prendre avec des pincettes et les écrits de journalistes peut-être encore plus, mais tout de même, un planeur qui se largue, part en piqué et se disloque en vol, moi, ça m'interpelle et je serais curieux de savoir le fin mot. En premier lieu, quel type de planeur.

 

Fort heureusement, le pilote sera en mesure de parler.

 

A suivre.

Link to comment
Share on other sites

je suppose que ce m (D'après ce pilote Pierre-Olivier Vellin :Deux axes d’ailes auraient été retrouvés dans la remorque du propriétaire...) fait parti d'une commission d’enquête, si oui il publie plus vite que le BEA!

ce jour les auditions ont lieu à la gendarmerie. le blesse doit sortir ce jour d'observation.

signé :Jacquemin Christian

Link to comment
Share on other sites

Salut,

Oublier la vis de profondeur c'est crédible.

Les axes d'aile... Faut du super TESA méga renforcé!!! (Sinon on transforme son planeur en alpha jet, référence au dièdre négatif).

Bref: Bizarre et pas clarifiée cette histoire. Laissons faire l'enquête.

mes photos aéro sur EchoMike.free.fr

Parceque le ciel est merveilleux

Pour que voler soit toujours un plaisir

Link to comment
Share on other sites

ça dépend justement du type de planeur. Sur les Grob ou les Alliance, par exemple, avec de broches en bout de longeron venant se loger dans des rotules, cela parait faisable.

 

Mais dans le cas présent, WASAMA parle de deux axes et dans ce cas, je ne sais pas comment les ailes peuvent tenir en place.

 

C'est sur qu'on n'est que sur des suppositions mais on peut penser qu'on ne tardera pas à savoir ce qui s'est réellement passé.

Link to comment
Share on other sites

Il s'agit de l'Edelweis F-CDAL en camp Vol à Voile au Péchereau (Argenton sur Creuse).

Le planeur est la propriété du club et non du pilote. Cela fait plus de 25 ans que ce club normand vient au Péchereau. J'en était membre et j'y ai volé plusieurs saisons.

Ce planeur est (était) magnifique et tellement agréable à piloter.

Bravo au pilote J.Q qui a su sortir de ce planeur dont la position de pilotage est "couché à l'extrême".

Il s'est malheureusement mal reçu au sol et souffre de douleurs dorsales et cervicales (fellures d'après mes sources).

Le BEA attestera des causes et responsabilités.

Fafa P

Link to comment
Share on other sites

http://fotoforum.fr/photos/2018/07/28.3.jpg

 

Ce planeur paraissait effectivement bien beau.

 

Méchante aventure et évacuation visiblement pas évidente pour le pilote : https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/le-nez-du-planeur-pris-dans-la-voile-du-parachute.

 

Ouf !

Edited by THEO
Link to comment
Share on other sites

afin de clore les discutions mécanique de tous,le proverbe de Salomon est encore vérifié:" le sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler"n'est ce pas "D'après ce pilote Pierre-Olivier Vellin :Deux axes d’ailes auraient été retrouvés dans la remorque du propriétaire..."

a savoir que sur les C30S les axes restent solidaire des ailes, il y a des verrous.

dans 99.9% des accident c'est le facteur FH et non mécanique.

Christian Jacquemin

Link to comment
Share on other sites

La connaissance des faits ne sera pas forcement connue: d'abord l'enquête est réalisée par la BGTA (gendarmerie) qui ne publie pas ses rapports, mais dépose ou pas ses conclusions auprès du procureur s'il y a lieu, en fonction des éléments constatés et des points de vue des personnes impliquées.

Le BEA décidera s'il fait son enquête pour la détermination des causes, mais uniquement des causes, pas des responsabilités qui sont du ressort du juge, avec l'objectif d'améliorer le sécurité de l'aviation générale. L'enquête du BEA sera publiée ou pas, dans un délai pouvant atteindre plusieurs années.

Si la statistique donne raison dans la majorité des cas à CJ, il n'est pas inintéressant d'avoir rapidement des éléments d'information, sans qu'ils constituent pour autant une quelconque vérité intengible ou un jugement de quelque sorte, sachant la fragilité du témoignage humain.

Link to comment
Share on other sites

Je ne crois pas me tromper en indiquant que nous nous réjouissons tous de l'issue relativement heureuse de cet accident. Au moins, ce sera dit.

 

Il n'empêche que le retour d'expérience sera instructif, et le plus tôt sera le mieux.

 

Sur un autre plan, cj41130, personne ne peut plus ignorer les facteurs humains qui sont maintenant traités, comme chacun le sait dans le manuel du pilote VV. Mais de la à minimiser les facteurs mécaniques à 1 pour 1000, certainement pas.

 

Et puis, opposer continuellement les facteurs humains aux facteurs mécaniques est à mon sens de trop courte vue. Il est bien connu que la grande cause d'accidents est la conséquence de plusieurs facteurs cumulatifs et agravants.

Et enfin, qui peut ignorer le facteur chance/pas de chance auquel nous avons tous été confrontés ?

Edited by THEO
Link to comment
Share on other sites

Si je comprends bien, le système de liaison des ailes et fuselage est similaire au Bréguet 901 (peut-être aussi le 904 ?) :

un axe de liaison entre l'aile et le fuselage (on peut poser le saumon au sol lorsque cet axe est verrouillé),

puis un axe qui verrouille les deux longerons entre eux (on relève les deux ailes et on met l'axe central).

 

C'est ça ?

Link to comment
Share on other sites

Roger Gaborieau nous indique dans son ouvrage sur le C30:

 

L'emplanture de l'aile comprend:

Un élément de longeron caisson formé par épanouissement des semelles et le dédoublement de l'âme. Cet élément reçoit l'éclissage des ferrures principales, la jonction entre les deux ailes se faisant par Deux Axes situés dans le plan de symétrie et indépendamment du fuselage;

Un longeronnet en spruce qui reçoit les ferrures d'attache arrières et s'encastre sur trois nervures, l'ensemble assurant l'encastrement en torsion et lacet;

Une rotule d'accrochage au fuselage, fixée sur la nervure d'emplanture immédiatement devant le longeron...

 

La probabilité que cela soit un système semblable à celui du 901 est forte puisque c'est le même ingénieur qui a conçu les deux planeurs : CAYLA.

Par contre je ne vois pas comment cela peut tenir sans la présence des axes?

Edited by WASAMA
Link to comment
Share on other sites

Et puis, opposer continuellement les facteurs humains aux facteurs mécaniques est à mon sens de trop courte vue. Il est bien connu que la grande cause d'accidents est la conséquence de plusieurs facteurs cumulatifs et agravants.

 

 

http://www.chickenwingscomics.com/comics/2015-07-28-cw0880.jpg

Link to comment
Share on other sites

J'ai eu un truc bizarre une fois sur Cirrus75. Juste après largage j'ai rentré le train, le planeur sortait de réparation du frein, le câble était mal placé et le fait de rentrer le train a tiré sur la gaine, positionnant le manche plein piqué ou plein cabré (je sais plus) à gauche (ca date de 35 ans). Impossible de bouger le manche (la poignée de frein est sur le manche) j'ai eu le reflex de ressortir le train puisque c'était la dernière chose que j'avais faite et tout est rentré dans l'ordre.

Retour terrain et retour atelier.

Link to comment
Share on other sites

J'ai eu un truc bizarre une fois sur Cirrus75. Juste après largage j'ai rentré le train, le planeur sortait de réparation du frein, le câble était mal placé et le fait de rentrer le train a tiré sur la gaine, positionnant le manche plein piqué ou plein cabré (je sais plus) à gauche (ca date de 35 ans). Impossible de bouger le manche (la poignée de frein est sur le manche) j'ai eu le reflex de ressortir le train puisque c'était la dernière chose que j'avais faite et tout est rentré dans l'ordre.

Retour terrain et retour atelier.

 

Bon à savoir car nous avons aussi un cirrus dans la parc…

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...