www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Tracté Par Une Voiture


brice
 Share

Recommended Posts

bonjour,

 

le tracté par une voiture ( voir vidéo ou un Lak17 se fait tracter avant d'utiliser son FES ) est-il autorisé en France et si oui dans quelles conditions?

Merci par avance de vos réponses

 

PS : je n'ai plus le lien de cette vidéo, si quelqu'un le retrouve....

Link to comment
Share on other sites

Article 5 de la déclaration des droits de l'homme (partie de la constitution)

Article 5.

La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

si ce n'est pas interdit c'est autorisé.

Une méthode safe et efficace que j'ai expérimenté au club de Stroud UK est une "poulie" géante de renvoie articulée sur 2 axes (composée d'un cercle de petit roulements à billes", 2 voitures type truck GMC silverado boite auto au gaz équipées d'un tensiomètre hydraulique (2 valeurs marquée mono et bi) et d'un coupe cable auto

La treuillée se fait face au planeur (visuel du conducteur tous le temps) formation du treuillard 10' la voiture N° 1 treuille et dépose son cable au nez du planeur N°2 la voiture 2 démarre alors que la N°1 remonte la piste (pas de temps mort).

Cout de la treuillée environ 1 € facturé 3 €

Inconvénient, ça marche mieux avec une piste OTAN de 2000 m

Edited by Monsieur bobote
Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

malheureusement elles sont dans ma résidence secondaire et c'était avant le numérique.

La bète avait été conçue et fabriquée par l'équipe réacteur Olympus de R&R

ci joint une URL avec photos

http://www.coloradosoaring.org/thinking_pages/ground_launching/reverse_pulley/default.htm

Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

Chantal et moi, merci MJ, avons notre SPL avec la mention "Véhicule".

 

Voir les décollages voitures à La Montagne Noire sur;

http://vvmn.free.fr/

https://www.facebook.com/VolAVoileMontagneNoire

Link to comment
Share on other sites

On peut se demander à quoi sert le parachute sur la câble lors d'une mise en l'air tractée par voiture. Il n'y a pas de rebobinage sous tension après le largage comme dans le cas du treuil, tout ce que ça peut faire, c'est de la traînée en plus et entraîner le câble hors de la piste après largage par vent de travers. D'ailleurs à la Montagne Noire il n'y en a pas.

Edited by Robert Ehrlich
Link to comment
Share on other sites

A la Montagne Noire, on tracte avec un câble de longueur standard. La voiture accélère sur moins de 300mètres, le planeur ne monte pas plus haut que 3 à 4 mètres pour garder la voiture en vue et largue pour virer sur la pente quand il a une vitesse entre 100 et 120km/h, cela dépend du planeur. La voiture a largement la place de décélérer et garde le câble derrière elle. Il faut que le pente donne bien en basse couche...

Venez essayer!

PS; il y a un crochet sur la voiture pour pouvoir larguer au cas ou.

Link to comment
Share on other sites

A la Montagne Noire.... Il faut que le pente donne bien en basses couches...

Venez essayer!

Oui, allez-y, avant de convertir votre VV en SPL,

c'est super

et pas cher !

Pour le vent : Pioupiou n°40

Edited by CPT

 

La philanthropie de l'ouvrier Charpentier est bien connue !Tout en avance d'un jour Une même passion, 4 sites :

https://aerologic.monsite-orange.fr/ -_-_- https://bia-z.monsite-orange.fr/

0-logo.jpghttps://lfnf-vinon.monsite-orange.fr

https://promet.monsite-orange.fr/

Link to comment
Share on other sites

Photos du crochet sur la voiture

 

http://www.lange-aviation.com/produkte/antares-18t/autoschlepp/

 

http://www.lange-aviation.com/fileadmin/_processed_/csm_Autoschlepp_Kupplung_b17ea3f248.jpg

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve

 

Link to comment
Share on other sites

Vu à Mabatho, (4.5 km de piste) un décollage de planeur turbo derriere une voiture qui aurait pu très mal finir, le planeur à failli se manger la voiture, le pilote avait un peu oublié l'altitude du terrain (1250 m) et la tempé (36 °) et qu'un cable court c'était pas une bonne idée.

Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)
Link to comment
Share on other sites

avec les qualifs remorqué, treuil et autonome, ça fera plus de 20 vols par an à prévoir rien que pour maintenir la licence valable... :sick:

 

Non, C'est 5 de chaque par période de 24 mois ! Et ce n'est pas la licence qui est maintenue, mais le mode de lancement ! On ne perd pas tout...

 

Pour "ré-obtenir" un mode de lancement qui n'est plus valable, il suffira de voler avec un FI(S).

A ma connaissance le nombre de vols ne sera pas défini réglementairement, à l'appréciation de l'instructeur donc.

 

10 vols par an en moyenne, c'est trop ?

 

Je n'ai pas fait de treuil depuis 20 ans, mon autorisation est toujours valable avec le système actuel : j'espère bien qu'aucun club ne me laisserait partir sans refaire de la DC...

Link to comment
Share on other sites

 

avec les qualifs remorqué, treuil et autonome, ça fera plus de 20 vols par an à prévoir rien que pour maintenir la licence valable... :sick:

 

Pour "ré-obtenir" un mode de lancement qui n'est plus valable, il suffira de voler avec un FI(S).

A ma connaissance le nombre de vols ne sera pas défini réglementairement, à l'appréciation de l'instructeur donc.

 

Tu dois voler avec un FI, ou bien solo sous sa supervision. Le nombre de vols est très clairement défini : autant qu'il te manquent.

Bert

Link to comment
Share on other sites

 

avec les qualifs remorqué, treuil et autonome, ça fera plus de 20 vols par an à prévoir rien que pour maintenir la licence valable... :sick:

 

Non, C'est 5 de chaque par période de 24 mois ! Et ce n'est pas la licence qui est maintenue, mais le mode de lancement ! On ne perd pas tout...

 

Pour "ré-obtenir" un mode de lancement qui n'est plus valable, il suffira de voler avec un FI(S).

A ma connaissance le nombre de vols ne sera pas défini réglementairement, à l'appréciation de l'instructeur donc.

 

10 vols par an en moyenne, c'est trop ?

 

Je n'ai pas fait de treuil depuis 20 ans, mon autorisation est toujours valable avec le système actuel : j'espère bien qu'aucun club ne me laisserait partir sans refaire de la DC...

 

Il y a une "petite" nuance entre zéro vols en 20 ans et 5 en 24 mois... le plus débile, c'est qu'après 20 ans tu pourrais repartir au treuil en solo "sous la supervision d'un FI".... cherchez l'erreur.

 

Pour ce qui est des 24 mois, 5 vols tous les deux ans ne suffisent pas - par exemple un instructeur dans un club qui n'a qu'un treuil et qui irait faire une semaine par an sur un terrain qui marche au remorqueur. Tous les ans, pas de problème ; s'il rate une année, pour peu que le stage soit décalé d'une semaine deux ans après, il ne peut plus voler en remorqué, encore moins tester ses élèves !!! A moins qu'il puisse se superviser lui-même ???

 

Je suis apparemment le seul, mais je trouve absurde ce genre de disposition qui n'apporte strictement rien à la sécurité mais qui ne peut qu'engendrer des ennuis et surtout une baisse d'activité par démotivation ou impossibilité de relâcher les pilotes en début d'année ET faire de l'école.

Edited by Denis F
Link to comment
Share on other sites

Je partage tout à fait l'avis de Denis, et encore on oublie qu'il y a aussi dans la SPL le lancé (pas le saut) à l'élastique ...

Bien sur un maintien des compétences est nécessaire, mais ce système lourd et très difficile à suivre et contrôler a plus d'inconvénients que d'avantages.

On pourrait aussi faire un peu confiance au sens des responsabilités des pilotes et des instructeurs, mais ce n'est pas la tendance actuelle .

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas exagérer: en pratique, ça revient justement à dire qu'on n'a aucun problème pour garder les compétences pour un mode de lancement qu'on pratique couramment dans son (ses) club(s), mais que pour les modes plus "exotiques", un instructeur local évaluera la situation de chaque pilote en particulier et adaptera les DC et/ou vols supervisés en conséquence. Il suffit d'un peu de bon sens... En "vol supervisé", rien n'empêche de partir en circuit après le décollage!

 

A moins qu'on ne craigne qu'un FI puisse abuser de la situation pour gonfler les finances de son club en imposant de DC inutiles? Dans ce cas, changez de club...

Stéphane Vander Veken
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...