www.planeur.net | www.netcoupe.net | www.volavoile.net
Jump to content

Godzilla

Membres
  • Posts

    1081
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Godzilla

  1. C'est ça. j'avais dû prendre les mesures pour chaque planeur : Twin 1, Astir CS, Janus C FG. Là, je dois prendre celles pour les Peg. Je suis certain qu'ils en ont déjà fait pour ces planeurs, mais ils refusent sans doute le risque de livrer un modèle qui ne conviendrait pas. Donc, c'est du sur mesure à chaque fois. 

  2. Hello,

    J'ai monté ça, au début elle était mal positionnée (devant le palonnier) et le résultat était minable.

    Maintenant, elle passe par un trou dans le TDB, juste freinée par un presse étoupe en caoutchouc. En cas d'éjection de la verrière, la partie basse avec le câble reste dans le planeur. Et le résultat est satisfaisant.

    J'avais trouvé le concept "geek" et furtif.

     

    http://niklaslofgren.net/gliding/flarmantenna/flarmantenna.html

    https://lowpowerlab.com/shop/product/161

  3. Techniquement, see you navigator ne sait se connecter qu à des périphériques Bluetooth BLE.

    Si le Nano ou le Xcvario sont en bt classique, ça ne marchera pas. Les site lxnav et xcvariov stipulent ble4  , ce qui devrait être compatible. 

    Sur Android, tu connectés to bt classique par le menu paramètres de ta tablette, alors que le Ble se connecte via l application. Donc, essaie directement le add device dans see you, sans doute après avoir désapairé tes périphériques dans le menu paramètres de la tablette.

  4. Hello,

     

    J'avais demandé à Naviter d'intégrer le calcul de distance en mode "netcoupe". ça n'a pas été fait.

    Je leur avais aussi demandé si ils connaissaient un outil permettant de récupérer les tâches XCSOAR dans SEE YOU. ça n'a pas l'air prévu. J'avais écrit un petit script qui me permet de récupérer les points utilisés par mes taches XCSOAR dans un .cup.

    J'essaie de voler avec Seeyou Navigator. J'ai encore du mal avec l'interface, il faut que je travaille d'avantage sur les limites des zones. D'une manière générale, le fonctionnement avec SeeYou Cloud me déplait fortement. J'avais décidé de passer sur Navigator pour l'intégration Skysight. ça marche pas mal en onde, pourvu qu'on garde une connexion tel.

    Je pense revenir à XCSOAR JET, mais j'hésite: je trouve le modèle de dev "open source" de XCsoar assez nébuleux, et je ne comprend pas l'existence de forks comme JET ou TE.

  5. Alors,

    En effet, il faut signer une APRS parce que le remontage vaut "VPE" ou 100H, qui est une opération de maintenance. Le pilote breveté porté sur la liste des pilotes autorisés par l'atelier (liste maintenue pas le responsable méca, signée par le Président ...) peut signer cet APRS.

    A mon sens ça n'a pas de sens quand les planeurs partent en stage ou vont aux vaches: c'est une opération routinière, au même titre qu'une visite prévol, qui ne nécessite pas d'APRS.

    Aujourdh'ui, signer une APRS oblige à caligraphier un long laïus, ce qui est peu pénible quand on n'a pas son bureau dispo, avec ses étiquettes préremplies. Et ça évite les horribles tâches de gras sur le carnet de route.


    J'ai modifié le Programme d'Entretien pour que le remontage ne signifie plus VPE. VPE que j'ai passé à 1 an / 200 heures.

    Pfuiitt ...plus de VPE, plus d'APRS après remontage.

  6. C'est un point système (la faute à Google ...) que l'équipe XCSOAR n'a pas voulu adresser jusque la. Et qui risque de sonner la mort d'XSOAR. Naviter a traité le sujet dans Oudie Navigator, mais c'est pas drôle.

    Dans la page systeme/fichiers, tu as en haut de la fenêtre la localisation exacte de tes fichiers.

    Comme dit plus haut, il te faut essayer avec d'autres explorateurs de fichiers sur ton téléphone.

  7. Je roule à moto aussi. Des fois un peu comme un con.

    Si tu gères à moto, tu vas te régaler en planeur. 

    La gestion du risque est identique, avec le même circuit visuel de recherches de menaces, la même attitude du lapin au milieu d'une meute de loups. 

  8. Bon, alors un peu de sémantique :

    Un risque est composé d'une menace et d'une parade.

    Si la menace est supérieure à ta parade, tu es en danger. 

    Si tu as estimé que ta parade est supérieure à la menace, tu peux prendre le risque (assumer),  tu es safe si tu ne t'es pas trompé

    Si tu as estimé que la menace est supérieure à ta parade, normalement tu choisiras d'esquiver la menace. Certains y vont quand même, mais ça dure jamais bien longtemps.

    Si tu n'as pas perçu la menace (et qu'elle existe), tu es en danger

    Si tu as perçu une menace qui n'existe pas, tu es safe, mais tu ne fais pas grand chose.

    Donc, 2 éléments à prendre en compte :

    - l'intensité de ta parade, qui sera le fruit de ta formation et de ton entrainement, et qu'il faudra estimer avec froideur et modestie (pas toujours facile ..)

    -ta capacité à estimer la menace, qui sera le fruit de ta formation et de ton entrainement.

     

    Donc Will28, si tu as envie de voler, fonce !

    Voler comporte des risques, mais tes instructeurs et ton encadrement vont te permettre soit d'assumer les menaces en consolidant tes parades, soit de les esquiver en t'interdisant de te mettre dans des situations pour lesquelles tu n'es pour l'instant pas armé.

     

    LooL , quand un potentiel nouveau pilote exprime sa crainte des risques sur un forum lié à une activité où, je le répète, la gestion des risques est centrale, je pense à un Troll. Quand il confirme ses intentions, je lui explique. 

    A lui de décider ce qu'il veut faire, et de comprendre qu'entre le risque et le danger il y a la formation. Et que les clubs susceptibles de l'accueillir sont là pour ça.

    Mais la gestion des risques n'est qu'un des éléments de la vie d'un pilote, il y a aussi les moments de frustration liés à la MTO ou  à ses propres performances, et surtout d'immenses parties de plaisir qui font oublier tout le reste et donnent l'envie d'y retourner.

     

     

     

     

  9. Ok, alors je t'explique.

    Notre activité consiste à gérer du risque :

    - risque immédiat, en acquérant et peaufinant en permanence la qualité de notre pilotage (déco, atterros et autres phases de vol), comprenant aussi la capacité à anticiper et éviter les collisions.

    - Risque à moyen terme , en restant toujours en local d'un champ terrain compatible avec nos capacités de pilote (voir point au dessus) et en prévoyant la MTO.

    - Risque à long terme, en choisissant nos cheminements en fonction de ce que l'on a compris de la masse d'air , de la nature du sol (voir point au dessus) et du circuit qu'on s'est fixé.

    - Risque administratif, en veillant à toujours être à jour des réglementations (médical, licence, maintenance, assurance). Ce n'est pas le moindre

    - Risque personnel, en mettant en péril sa vie de couple parce qu'on est jamais là, et son compte en banque parce que bon sang, ça coute cher !

     

    Donc si tu crains le risque, tu risques surtout de pas de trouver à ta place dans un planeur.
    Et tu ne pourras pas voler si tu ne les a pas identifiés et pris en compte: on ne te laissera pas faire !

    Mais une fois que tu les a intégrés et assumés, ce n'est que du bonheur !

  10. Oui XCSOAR sur KOBO.

    Je ne connais pas les gammes de processeurs sur ces machines, il faut voir si les refs que tu sites 

    Le 28/12/2023 à 22:53, Denis F a dit :

    sont mieux dotées.

    Aprés, la techno de l'écran est lente, by design. 

    En fixe (ou faiblement mobile), un truc comme ça me parait pas mal.

    https://fr.xcnav.de/product-page/xcnav-edition

    Je n'avais pas du tout aimé le Aquila.

  11. Hello,

    Si le critère est la mobilité (le bidule doit se déplacer de planeur en planeur), j'ai pas trouvé mieux que mon tel Android de tous les jours. Les critères de choix pour le quotidien (taille surtout) restent valables dans le planeur.

    Pour la connectivité, je suis fan de Bluetooth. Attention, les normes évoluent, nous sommes passés au BLE, et on commence à voir des incompatibilités. Je regarde le wifi avec intérêt (ESP32...).

    L'idée d'installer un petit router 4G dans le planeur (on en trouve d'occase pour pas cher, avec des antennes externes) me parait excellente. J'ai pas encore fait, mais ces routers sont vendus pour être beaucoup plus efficaces en réception 4G que les téléphones, et c'est sans doute une très bonne solution pour récupérer les données MTO et OGN en temps réel. Faut juste arriver à une conf un peu fine pour limiter les téléchargements non désirés, en vol.

    Pour le logiciel, XCSOAR est incontournable, mais l'intégration de SkySight rend See You Navigator très tentant bien que moins complet. Attention See You ne sait utiliser que BLE. Je suis donc en train de remplacer les BT classiques par du BLE sur les Flarms. XCSOAR fonctionne aussi avec les composants BLE (HM10, parfois un peu casse tête à configurer).

    Les seuls bémols :

    - l'alim. Une bonne grosse batterie dédiée téléphone me parait la bonne solution. Les bidules bagnole installés à demeure dans le planeur sont gonflants: pas super fiables, il s'adaptent mal aux changement de tel. Et je sais pas pourquoi mon Samsung arrête de s'alimenter et finit par s'éteindre.

    - la tempé: nos tels modernes avec les écrans à toc chauffent et finissent par bugger. Penser à le couvrir avant le déco (le bob est très bien) et ne pas hésiter à le mettre en veille pendant le vol. (marche trés bien avec Xcsoar, pas trop testé avec Navigator). J'ai eu en plantage suite chauffe en l'air, donc même là on n'est pas à l'abri.

     

    Pour un bidule installé à demeure dans un planeur, le choix est plus vaste et je pense qu'il vaut mieux se tourner vers du matos dédié.

     

     

×
×
  • Create New...