Aller au contenu


Photo

Remorqueur Ulm


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 PRZ

PRZ

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 478 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:CAEN
  • Instructeur:Non

Posté 04 janvier 2022 - 17:11

Bonjour à tous,

 

Je fais appel à vous pour recueillir des retours d'expériences  sur le remorquage ULM.

J'ai eu quelques fois l'occasion de discuter avec certains présidents sur le remorquage via Dynamic mais un sondage plus large donneras d'autres points de vues. 

Question y'a t'il des clubs qui ont fait machine arrière après parié sur le remorquage ULM ? Limitations découvertes après coup? Problème fiabilité , robustesse... etc...

Merci pour vos retours. 

 Laurent 

LFAS



#2 florent64

florent64

    Vols d'initiation

  • Membres
  • 2 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Pau
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 04 janvier 2022 - 23:00

Hello,

si ça peu t'aider dans ta réflexion, c'est quoi ton besoin ?

- masse max planeur à remorquer

- piste en dur ? état piste , longueur, dégagement apres décollage ?

- vent dominant , risque de composante arrière ?

- Durée/altitude des remorquées.

- Expérience des pilotes.

- Qui fera la méca et en portera la responsabilité.

 

Sur Oloron, on a pas été convaincu, piste en herbe grasse, bosselée, des arbres en bout de piste, et molle en hiver.

Delta Hauteur de remorqué jusqu'a + 2000 m,  mou en fin de remorqué + du sous ondulatoire à l'occasion.

Apres on peut surement pas comparer un tetras a un sensation a un dynamic, mais on avait besoin de puissance et de solidité.

Le rotax est tres certainement utilisé sur une plage de puissance incomparable à une utilisation classique ulm, en cas de position haute l'ulm est peut etre plus exposé. La décote de l'engin est à intégrer également (ce qui semble ne pas être le cas des vieux certifiés).

Les couts d'exploitation des certifiés ne baisseront pas.... si la plateforme le permet, l'ulm a de beaux jours devant lui



#3 BUSE

BUSE

    En Ecole Biplace

  • Membres
  • Pip
  • 28 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:WEB
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 08 janvier 2022 - 10:33

Bonjour laurent

Sur Cambrai nous utilisons un Dynamic ULM depuis 2011 (1900 H cellule à ce jour) . Nous n'avons pas rencontré de problème particulier mais nous effectuons une maintenance soutenue suivant manuel constructeur notamment vidange à 50 H pour remorquage.

Nous assurons nous mêmes l'entretien mais disposons  au sein du club d'un mécanicien auto très compétent formé Rotax

Nous avons également procédé à une modification majeure qui nous a apporté énormément de satisfaction ayant  consisté à monter des échangeurs 3 voies sur l'huile et sur l'eau ;pour moi c'est une modification majeure et fondamentale qui permet une gestion optimale des températures .

Nous avons également remplacé les roulements de roue par des roulements étanches de qualité professionnelle.

Concernant le pilotage il n'y a pas de problème particulier mais il faut des pilotes d'un bon niveau sachant maintenir une vitesse constante quelque soit la position du planeur sachant anticiper toute modification d'assiette.

Je pense qu'avant de lâcher "remorquage " il faut demander aux pilotes de posséder une certaine  aisance sur  l'utilisation de la machine seule 

Il faut disposer d'une piste en herbe en bon état sur les 300 premiers mètres (tonte roulage) pour permettre une bonne accélération de l'attelage d'une longueur d'au moins 750 mètres dégagée d'obstacles en montée initiale. 

Par précaution  en début de saison (piste très grasse  ) disposant d'une piste en dur nous l'utilisons mais de manière très limitée dans le temps 

Une fois décollé le taux de montée est sensiblement équivalent à un remorqueur classique .Nous pratiquons un remorqué 1000 m pour nos VI.

Le vent travers ne pose pas plus de problème si l'accélération est bonne.

Nous faisons des brevets ULM et proposons des formations mixtes (planeur ULM ) ce qui dans nos régions permet aux pilotes de continuer à voler en basse saison et d'amener les pilotes au remorquage 

Seul  point sur lequel il ne faut pas "mégoter " c'est la maintenance qui si elle est peu réglementée  n'en est pas moins fondamentale (vidange ,pneus , plaquettes ,bougies etc...)

M'étant beaucoup investi dans l'obtention du remorquage par ULM , je ne me contredirai pas en disant que cette solution a permis à beaucoup d'associations de maintenir leur activité .L'entretien des machines , le cout des pièces   et la formation des pilotes remorqueurs sont  beaucoup plus accessibles.

Espérons que le théorique et le brevet  planeur restent valides pour le brevet ULM

J'ajouterai que si notre fédération s'employait à simplifier les choses en matière de règlementation planeur ,le couple Planeur/ULM serait la formule idéale

Espérant t'avoir un peu éclairé

Amitiés vélivoles

Philippe Chiossone



#4 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 754 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 08 janvier 2022 - 14:00

Espérons que le théorique et le brevet  planeur restent valides pour le brevet ULM


Le formulaire de demande délivrance du brevet ULM 135i-Formlic (màj de juin 2021) indique toujours que pour le théorique, il peut être "remplacé" par le théorique avion, planeur, hélico, ou le brevet avion, planeur, hélico.







Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL