Aller au contenu


Photo

Parachute Pyrotechnique Pour Planeur

Technique & Matos

  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 achartrand

achartrand

    Vols d'initiation

  • Membres
  • 1 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Velleron
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 26 août 2018 - 21:08

Bonjour 

j'aimerai avoir votre avis. sur le moto planeur que j'ai acheté, il y a un parachute pyrotechnique.  je ne doute pas sur l'efficacité du parachute et de ses avantages.  J'ai seulement un doute sur le feux. Comme c'est un moto planeur, il y a de l'essence, de l'électricité tout ce qui faut pour parler de ce risque. Le planeur est en plastique et carbone.  Donc s'il y a un feu, je pense que l'avantage du parachute pyrotechnique devient un inconvénient.

J'aimerai avoir l'avis des membres pour savoir si je fais une tempête dans un verre d'eau.  

pour être honnête, je n'i pas d'exemple de planeur ayant brulé en vol (hormis des silents électrique). Mon planeur est un Silent, mais à essence.

Amicalement



#2 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 912 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 27 août 2018 - 07:50

Presque tous les ULMs sont équipés.

Les rares fois où ça a servi, il n'y a eu ni feu ni explosion.



#3 WASAMA

WASAMA

    En Ecole Biplace

  • Membres
  • Pip
  • 26 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 27 août 2018 - 09:13

En planeur, le parachute c'est pour parer la collision avec un autre aéronef, premier risque en terme de probabilité, et on ne peut pas se protéger contre tous les risques, si on ajoute la faible durée de service du moteur par rapport à la durée du vol, l'éventualité est encore moins probable, sans pouvoir l'exclure. Une fois en vol, électricité du moteur est hors service, le robinet d'essence peut être fermé, cela devient un peu comme un moteur de voiture garée sur un parking.

 

Il y a d'autres questions de sécurité avec le parachute pyrotechnique...



#4 Stéphane

Stéphane

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 291 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Gand (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 27 août 2018 - 12:37

Il y a eu un avion Cirrus (pas le planeur!) qui est descendu en feu accroché à son parachute, à la suite d'une collision en vol.

 

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube....bed/gf8DYXUOai8" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

 

Rapport d'accident: https://app.ntsb.gov...=Final&IType=FA


Modifié par Stéphane, 27 août 2018 - 12:47.

Stéphane Vander Veken

#5 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 646 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 27 août 2018 - 19:07

Salut,
J'avais volé a St Auban sur le ventus 2bxR. Le R est pour signifier le parachute pyrotechnique. Certes, pas d'essence a bord, mais le rapport est que dans le briefing spécifique au lâché sur cette machine est que une fois le planeur en descente stabilisée sous son parachute il s'agissait de sauter et d'utiliser le parachute personnel du pilote. Le but de ce parachute pyrotechnique étant de ne pas se retrouver plaqué au fond du fuselage incapable de s'éjecter suite a la collision en vol. Le taux de descente a 10m/s incite a sauter et utiliser le parachute personnel..

Bref, s'y sur ton ULM tu arrives a mettre un parachute personnel en restant suffisamment a l'aise en cabine n'hésite pas. Si après le tir du pyrotechnique ça brûle : saute et utilise le parachute personnel.
Avantage de l'ulm privé : tu peux très bien utiliser un parachute périmé mais en bon état qui est vérifie et plié régulièrement. C'est moins cher et marchera pareil.

Bons vols.
mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#6 romain d11

romain d11

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 146 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:St quentin en yvelines(78)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 27 août 2018 - 20:22

Bonsoir,

 

Salut,
J'avais volé a St Auban sur le ventus 2bxR. Le R est pour signifier le parachute pyrotechnique. Certes, pas d'essence a bord, mais le rapport est que dans le briefing spécifique au lâché sur cette machine est que une fois le planeur en descente stabilisée sous son parachute il s'agissait de sauter et d'utiliser le parachute personnel du pilote. Le but de ce parachute pyrotechnique étant de ne pas se retrouver plaqué au fond du fuselage incapable de s'éjecter suite a la collision en vol. Le taux de descente a 10m/s incite a sauter et utiliser le parachute personnel..

 

 

Bonsoir,

 

On a pas du avoir le même briefing sur l'EL ;)

Le parachute sur les planeurs Schempp permet de ramener le planeur au sol dans des conditions de sécurité optimale : le manuel de vol indique de tirer la fusée, puis de sortir le train et attendre. Quand à l'évacuation avec le parachute perso, cela doit être une analyse personnelle car le parachute structurel permet justement de se passer de parachute (on en garde quand même un par acquis de conscience).

Nous faisons contrôler notre discus 2cr chez Glasfaser qui a développer le produit pour les planeurs, voici la page détaillant le produit : http://www.streifly....ngssystem-e.htm

 

Une lettre de la FFPLUM (je ne retrouve que la version mail, donc difficile à copier) traite très bien du sujet : référence Lettre mensuelle de la Sécurité: No 10 - Mars 2015

 

Bonne soirée



#7 Centurion

Centurion

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 102 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Suisse
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 27 août 2018 - 20:34

Bonjour,
 
En cas d'accident, l'inflammation de l'essence, quelque soit sont état, c'est à dire des vapeurs, de la pulvérisation ou dans son état liquide se fera par n'importe quelle ignition qui produit de la chaleur. La plus courante reste le réseau électrique, dégâts à la batterie, bien entendu l'électricité statique, mais aussi les échauffements produits dans la déformation des matériaux, et si c'est un motorisé, les composants moteurs encore chaud, etc.
 
Bref, le système de parachute ne pourrait qu'être un élément de plus, mais, et là je ne fais que des suppositions : Les ingénieurs et autres constructeurs, testeurs, répondants de lhomologation, etc en ont, je l'espère, tenu compte !!!
 
-> La meilleure manière de le savoir est de leur poser la question à eux, respectivement les conditions de lhomologation (EASA ?), mais la vraie réponse satisfaisante ne sera malheureusement pas dans un forum....
 
Un autre point à savoir, qui est pertinent c'est en cas d'accident, vache dure, etc, avec le parachute qui n'a pas été déployé, que c'est là que les problèmes arrivent...je m'explique :
 
Il y a quelques années, il y a eu un accident sur un aérodrome. Avion cassé, pas de blessés je crois. Et bien c'est interdiction de bouger, toucher, approcher la machine tant que le parachute n'a pas été neutralisé, pour avoir la garantie de ne pas avoir un déploiement intempestif, avec des blessés voir pire.
Le résultat, étant un produit pyrotechnique, ce sont des artificiers qui sont venus en premier. N'ayant pas la pleine compétence et connaissance pour ce genre de dispositif, ils ont fait venir un spécialiste du fabriquant. Seulement à la suite de ça, les secours sont intervenus pour dégager l'épave.... sauf que tout le tintouin a pris 2 jours, 2 jours durant lesquels la piste était fermée....faut avoir une bonne assurance suivant la taille de l'aéroport, pour le fermer 2 jours, ou espérer qu'ils ont plusieurs pistes (ou alors tirer le parachute au sol :-) ). 
 
Après si ça peut sauver une vie, ça vaut quand même la peine, mais il faut le savoir aussi.
 
PS : Pour pouvoir s'éjecter sans être plaqué au fond de la machine, il existe un coussin "air bag" (j'arrive pas mettre le lien mais sur youtube vous tapez " DG flugzeugbau NOAH " )
 
Bons vols safes

Modifié par Centurion, 27 août 2018 - 21:23.


#8 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 912 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 27 août 2018 - 21:18

Suite à un accident d'ulm, les copains se sont précipités pour porter secours.

 

La fusée est passée à moins d'un mètre d'un d'entre eux ! Il en tremble encore quand on lui en parle, deux ans après !



#9 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 646 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 27 août 2018 - 21:25

Bonsoir,

 

"..."

 

On a pas du avoir le même briefing sur l'EL ;)

"..."

Salut,

ça remonte à il y a 9 ans mais c'était pourtant bien mon souvenir.

 

Dans tout les cas le parachute balistique a surement sauvé plus de vie qu'il n'en a pris. Après, rien n'est parfait en ce bas monde ;)

 

Bons vols en tout cas.


mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#10 Stéphane

Stéphane

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 291 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Gand (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 août 2018 - 08:15

Mon souvenir du briefing du Ventus 2bxR, c'est surtout l'accent mis sur la goupille du levier de déclenchement à n'enlever que juste avant la tension du câble au décollage, et à remettre impérativement avant l'ouverture verrière à l'atterrissage. Au risque sinon de voir la fusée (cachée dans le fuselage au niveau de l'aile derrière le longeron) partir intempestivement alors qu'on a le nez dessus pour pousser la machine. Plus, si mes souvenirs sont bons, deux autres systèmes de sécurité à vérifier... Pour le reste, le parachute personnel n'étant pas obligatoire dans la plupart des pays, le système devrait se suffire en lui-même. Comme c'est d'ailleurs le cas en ULM ou en avion.

 

Le parachute global du Cirrus mentionné dans mon post précédent a d'ailleurs parfaitement ramené au sol l'épave en feu. Il semble donc bien avoir été conçu pour résister "un certain temps". Ça n'a pas empêché les deux occupants d'être tués (par le choc de la collision, une chute du corps sans parachute ou l'incendie, ce n'est pas précisé dans le rapport ni dans ses annexes - mais le policier qui a fait les premières constatations parle de deux cadavres écrasés et d'un carbonisé, sans qu'il soit tout à fait clair si le cadavre carbonisé était dans le Pawnee ou dans le Cirrus). Mais c'est à ma connaissance la seule fois qu'un BRS correctement déployé n'a pas sauvé l'équipage. Il y a eu par contre des déploiements défectueux (trop tardifs, partiels, avec arrachage des sangles etc.)


Stéphane Vander Veken





Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL