Aller au contenu


Photo

Formation Pilote Place Arrière


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#1 PfFloRA ZDO

PfFloRA ZDO

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 79 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Wallonie
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 28 juin 2017 - 09:06

Bonjour,

J'ai entendu parlé de formations au pilotage en place arrière.

Ce qui autoriserait le commandant de bord a emmener un passager ou un VI assis à l'avant sans pour autant être instructeur. Et même si certaines assurances qui exigent que le commandant de bord soit en place avant lors d'un vol sur un biplace. 

Je voulais savoir si c'était réel comme histoire ou si c'était du pipeau ???


Bon Vols
 


The aeroplane flies high. Turns left, looks right. (The Smashing Pumpkins)


#2 Filjet

Filjet

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 64 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Planeurs Chambley (Lorraine/Grand Est)
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 28 juin 2017 - 09:21

Bonjour, il me semble que tu peux être en place arrière si tu as accès à toutes les commandes (train compris) + l'autorisation du chef pilote précédé d'un petit entrainement.

Selon les usages dans les clubs et le réglement intérieur.

 

A confirmer en tout cas.


Philippe.


#3 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 653 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 juin 2017 - 10:06

En biplace, je ne connais pas de manuel de vol qui impose la place du cdt de bd. Ce n'est pas l'assureur qui peut l'imposer !

Donc comme dit avant, si tu as accès à toutes les commandes "principales" de vol, tu choisis ta place.

 

La radio n'en fait pas partie. MAIS !

Si le site oblige à plusieurs changements de fréquences radio, il faut quand même que le passager soit capable de les changer !

 

Dans mon club, on fait un vol en double pour que le pilote se rende compte (et démontre son savoir faire) de la visualisation souvent différente par rapport à la place avant.

C'est propre à chaque club.



#4 rimaroc

rimaroc

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 990 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Rouen Boos
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 28 juin 2017 - 10:17

je reprendrai une formule de KTZ:

1 que dit la loi?

2 que dit l'exploitant?

3 que dit que je sasi plus qui...?

 

mais je n'ai pas les réponses. (je pense à un joyeuse mélanges d'usages et de règlements internes de différents club)


Image IPB

#5 Stéphane

Stéphane

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 236 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Gand (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 juin 2017 - 10:56

Bien sûr que l'assureur ne peut pas changer la loi, mais il peut limiter ses garanties. C'est le cas de l'assureur "national" belge, en tout cas dans ses polices pour les planeurs appartenant à une association dans le cadre d'une fédération... Si on veut changer ça, il faudra aussi débourser des primes supérieures! Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle. Les clubs belges préfèrent éviter ça. Remarquez qu'en Allemagne, on prévoit (ou prévoyait, parce qu'avec l'Europe...) de démonter le manche du passager, ce qui est seulement possible en place arrière.

 

Et puis, un passager en place avant est plus facilement malade, à cause de l'effet amplificateur de la distance par rapport au centre de gravité.


Stéphane Vander Veken

#6 Etienne

Etienne

    Crystal Lover

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 576 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Angers
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 juin 2017 - 11:16

Bonjour,

1) que dit la loi : 

  a) que le pilote doit respecter le manuel de vol : si la place du commandant de bord est précisée, la messe est dite.

  B) que le pilote doit avoir accès à toutes les commandes (si tu as en plus un répétiteur radio comme le permettent les radios 8,33 modernes c'est mieux)

  c) l'assureur de la FFVV n'en dit pas plus donc 1)a) et 1)B) s'appliquent.

 

2) que dit l'exploitant : le club aura peut-être ses propres règles : voit selon les cas. dans mon club on préconise très fortement le VI avec pilote en place avant pour des questions de changement de fréquence (procédure locale avec treuillage et vol sur fréquence différentes) et secondairement d'expérience des pilotes plus importante en place avant. Mais ce n'est pas immuable.

Le vol entre 2 membres du club n'impose pas le CDB en place avant puisque les 2 sont pilotes et savent se servir de toutes les commandes y compris radio.

 

Bons vols.


mes photos aéro sur EchoMike.free.fr
Parceque le ciel est merveilleux
Pour que voler soit toujours un plaisir

#7 Romeo Charlie

Romeo Charlie

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 190 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:LFMG
  • Intérêt(s):J'aime les nuages, dessous, dedans, dessus !
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 28 juin 2017 - 13:01

L'assureur de la Fédération n'est qu'un courtier. Croyez moi d'expérience, les assureurs eux iront, avec des experts, chercher la plus petite irrégularité pour ne pas payer.


Briefing-MTO         par           MicroClimat


#8 rimaroc

rimaroc

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 990 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Rouen Boos
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 28 juin 2017 - 17:59

Bonjour,

1) que dit la loi : 

  a) que le pilote doit respecter le manuel de vol : si la place du commandant de bord est précisée, la messe est dite.

  B) que le pilote doit avoir accès à toutes les commandes (si tu as en plus un répétiteur radio comme le permettent les radios 8,33 modernes c'est mieux)

  c) l'assureur de la FFVV n'en dit pas plus donc 1)a) et 1) B) s'appliquent.

 

2) que dit l'exploitant : le club aura peut-être ses propres règles : voit selon les cas. dans mon club on préconise très fortement le VI avec pilote en place avant pour des questions de changement de fréquence (procédure locale avec treuillage et vol sur fréquence différentes) et secondairement d'expérience des pilotes plus importante en place avant. Mais ce n'est pas immuable.

Le vol entre 2 membres du club n'impose pas le CDB en place avant puisque les 2 sont pilotes et savent se servir de toutes les commandes y compris radio.

 

Bons vols.

hors terrain contrôlé, il me semble que la radio n'est pas obligatoire donc je serais tenté de dire que ce critère n'est pas à retenir.


Image IPB

#9 Bob

Bob

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 653 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 28 juin 2017 - 19:13

C'est ce que j'ai dit plus haut ! La radio ne fait pas partie des commandes principales de vol. Sauf cas particulier.



#10 Leche Pascual

Leche Pascual

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 644 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Bourg St Bernard
  • Intérêt(s):Lecture, musique, films...
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 29 juin 2017 - 06:01

Bonjour,

J'ai entendu parlé de formations au pilotage en place arrière.
Ce qui autoriserait le commandant de bord a emmener un passager ou un VI assis à l'avant sans pour autant être instructeur. Et même si certaines assurances qui exigent que le commandant de bord soit en place avant lors d'un vol sur un biplace. 

Je voulais savoir si c'était réel comme histoire ou si c'était du pipeau ???


Bon Vols
 


Pour répondre à ta question, cette "Histoire" est vraie. Dans mon club, on le pratique régulièrement, même si ce n'est rien d'officiel.
Ça fait partie de la formation à l'emport passager.
Encore une fois, c'est pas un truc officiel, juste un peu de bon sens...
Nous avons pris le parti, dans ce club, comme certainement dans d'autres, de mettre le passager devant. Il y voit mieux, et on peut mieux surveiller son comportement.
Quand on voit ce qu'on voit, et qu'on entend ce qu'on entend...

#11 ccd2fb

ccd2fb

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 371 messages
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 29 juin 2017 - 07:49

Bonjour

Le cas du CdB en place AR et prévu pour le Duo-Discus avec les précisions suivantes.
 

En vol à 2, le pilote aux commandes (CdB) peut être en place AR à condition que :

Toutes les commandes et instruments nécessaires soient installés en place AR.

Le pilote (CdB) doit avoir l’expérience et la pratique du vol en place AR.

Pas d’eau dans les WB

 

Extrait du FM Duo  page 2.10

 

En résumé, former un pilote en place AR me semble être une bonne pratique.

 

J-P D


 



#12 rimaroc

rimaroc

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 990 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Rouen Boos
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 29 juin 2017 - 10:50

c'est étonnant, je trouve que le pilotage place arrière (twin astir et janus) est "plus simple" avec un super repère capot et une position proche de l'axe de tangage... Mais je peux me tromper et je n'ai pas beaucoup d'expérience.


Image IPB

#13 Stéphane

Stéphane

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 236 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Gand (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 29 juin 2017 - 14:10

Tu as raison, mais il y a un sérieux bémol tout de même: la visibilité limitée. On s'en accommode, mais ce n'est tout de même pas l'idéal.


Stéphane Vander Veken

#14 EchoVictor

EchoVictor

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 616 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Tours le Louroux
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 29 juin 2017 - 15:18

La dernière fois que j'ai volé en place avant, c'était il y a 7 ans, et c'est parce que je ne pouvais pas faire autrement, il n'y a pas de place arrière sur un PIWI5.

Pour moi, le pilotage en place arrière n'est pas un problème.

En ce qui nous concerne, cela ne peut se faire qu'après un certain entrainement en place avant avec des pax, puis formation place arrière avec instructeur.

 

Eric


Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)
http://www.touraine-planeur.org

#15 Régis

Régis

    Badge 3 Diamants

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 852 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Vinon sur Verdon
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 29 juin 2017 - 16:41

je reprendrai une formule de KTZ : 1. que dit la loi?  2. que dit l'exploitant?  3. que dit le pilote?

Merci Docteur, mais la formule n'est pas de moi, elle est de HBD dit "Gégé"
et c'est vrai que je l'utilise beaucoup, ça permet de mieux asseoir la réflexion sur des sujets de règlementation, de procédure et de sécurité.
 

En biplace, je ne connais pas de manuel de vol qui impose la place du cdt de bd

à l'époque où je me suis intéressé à ce sujet, le manuel de vol du TWIN II précisait que la place avant était la place du CdB, mais d'autres textes peuvent peut être surpasser ce point là, si c'est une généralité règlementaire.
 
REX : J'ai eu jadis une expérience malheureuse avec un pilote qui faisait des VI habituellement en place avant et qui m'a demandé un jour à en faire un en place arrière (le matin en air très calme). Je n'y ai vu aucune objection, et le vol s'est terminé à 100 m de l'entrée de piste avec seulement l'ASK 21 cassé. On a eu très chaud ce jour là. Alors, OUI, j'approuve le principe du lâcher place arrière avec un instructeur..... et seulement après une bonne expérience sur la machine en place avant.
 
Chez nous, pas de changement radio pour un VI en local, et sur biplace à train rentrant, pas de rentrée du train par un passager non vélivole.

Modifié par Régis, 29 juin 2017 - 18:18.


#16 FrMz

FrMz

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 234 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Variable
  • Intérêt(s):Les cocotiers sur http:///www.cocotier.org bien sur
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITP

Posté 29 juin 2017 - 19:54

Bonjour,

J'ai entendu parlé de formations au pilotage en place arrière.

Ce qui autoriserait le commandant de bord a emmener un passager ou un VI assis à l'avant sans pour autant être instructeur. Et même si certaines assurances qui exigent que le commandant de bord soit en place avant lors d'un vol sur un biplace. 

Je voulais savoir si c'était réel comme histoire ou si c'était du pipeau ???


Bon Vols
 

 

En France il n'y a pas de qualification "place arrière".

 

Hormis les remarques déjà faites concernant la radio et le train je trouve que c'est mieux d'être en place arrière pour amener un passager non vélivole (1er vol) car il est beaucoup plus simple d'observer et d'anticiper les réactions du passager ou de la passagère et d'adapter le vol en fonction.

 

Par contre les repères sont différents (arrondi, remorqué, etc...) donc effectivement c'est utile de faire quelques vols pour s'y habituer. Après d'un planeur à l'autre je n'ai pas vu de grosse différence.

 

Concernant une assurance qui bloquerait sur ce point, je n'en ai jamais entendu parler, c'est sur que si tu voles sur un planeur à train rentrant, que tu ne peux pas le rentrer de la place arrière, que tu demandes au passager de le rentrer puis te pose finalement train rentré, l'assurance pourra tiquer à raison.



#17 EchoVictor

EchoVictor

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 616 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Tours le Louroux
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 29 juin 2017 - 19:58

Petite précision: systématiquement, je demande à la personne qui est devant lorsqu'elle voit un autre aéronef, quel qu'il soit, pax, VI, ou pilote, de me le dire, je pense que cela améliore la sécurité.

 

Eric


Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)
http://www.touraine-planeur.org

#18 Stéphane

Stéphane

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 236 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Gand (Belgique)
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 30 juin 2017 - 05:22

Bonjour,

J'ai entendu parlé de formations au pilotage en place arrière.

Ce qui autoriserait le commandant de bord a emmener un passager ou un VI assis à l'avant sans pour autant être instructeur. Et même si certaines assurances qui exigent que le commandant de bord soit en place avant lors d'un vol sur un biplace. 

Je voulais savoir si c'était réel comme histoire ou si c'était du pipeau ???


Bon Vols
 

 

Comme l'auteur de la demande indique comme localisation "Wallonie", je présume qu'il vole sur des planeurs assurés par Aviabel, qui, à ma connaissance, impose au pilote VI non instructeur de voler en place avant. C'est purement une question de primes versus couverture d'assurance. Si Aviabel est le seul assureur à appliquer cette règle, tant mieux pour les autres.

 

En France, l'assurance fédérale prévoit, à ma connaissance, que les VI soient effectués par des instructeurs ou des pilotes repris sur une liste nominative établie par l'association et ayant une expérience minimale supérieure aux minima AESA. C'est le même principe.

 

Je me souviens qu'il y a bien des années, il y avait aussi la possibilité de "lâcher place arrière" chez nous, mais ça n'a jamais été une qualification officielle, c'était purement interne au club. 


Stéphane Vander Veken

#19 Michel-L

Michel-L

    Laché

  • Membres
  • PipPip
  • 52 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Oloron - Aire
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:ITP

Posté 30 juin 2017 - 09:00

Bonjour à tous

 

Il y a un sujet qui n'a pas été abordé, c'est le centrage et la charge utile. Cela est fonction de la masse de la personne que l'on va emmener, et de celle du pilote; et selon la place de l'un et de l'autre. Il est rare que l'on pèse les candidats au VI avant le vol. On peut seulement se demander si leur masse dépasse 110 kg ou s'ils ont l'air très légers et dans ce cas on refusera le vol ou on mettra une ou plusieurs gueuses par précaution.

 

Pour le centrage, on peut limiter l'incertitude si le pilote est en place avant et qu'il met les gueuses qui lui sont nécessaires quand il vole seul; cela garantit que le centrage ne sera pas en arrière de la limite ar. Toutefois en cas de masse importante du passager arrière on pourrait être en avant de la limite av. En général la présence d'un passager arrière fait avancer le centre de gravité.

 

La fiche de pesée que nous utilisons ne donne les masses maxi et mini que pour un pilote en solo. Il est facile de vérifier si l'on ne dépasse pas la charge utile (à condition de connaître la masse du pilote et du passager). Il est plus difficile de calculer le centrage avant de partir en vol. Il faudrait faire le calcul "somme des moments /somme des masses".

 

Si le pilote est en place arrière, on risque de se trouver avec un centrage arrière dans le cas d'un passager léger en place avant. Et même si on n'est pas en arrière de la limite, le pilote peut n'avoir jamais piloté le planeur dans cette configuration et celui ci peut avoir un comportement auquel il n'est pas habitué.

 

En conclusion, si le pilote est en place avant et leste le planeur comme s'il était seul, on va en principe limiter les cas litigieux à des passager "visiblement" très lourds ou très léger, qui immanquablement feront se poser des questions au pilote du point de vue centrage et charge utile. On pourra ainsi limiter les situations potentiellement dangereuses qui arriveraient par manque de vigilance ou de connaissance.

 

M. Labarthe

FI



#20 Bert

Bert

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 415 messages
  • Genre:Homme
  • Intérêt(s):????
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 30 juin 2017 - 09:45

Une petite précision concernant les biplaces immatriculés en D : soit il est expressément indiqué dans le manuel de vol que le cdb peut choisir sa place, soit il est impérativement assis devant.


TW





Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL