Aller au contenu


Photo

Peur En Planeur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
30 réponses à ce sujet

#21 Yurek

Yurek

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 378 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Strasbourg
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 16 août 2013 - 12:54

J'avais déjà fait à l'époque mes 50 km, et plus de 50 heures solo, et pourtant, dans cette deuxième année de ma formation vélivole, je ressentais toujours en vol une sorte d'angoisse... J'avais l'impression d'être assis sur un pivot, et de pouvoir en tout instant basculer et tomber "dans le vide". Étrangement, plus je volais haut, et plus cette impression se renforçait. Je serrais et re-serrais vigoureusement mon harnais avant le décollage, mais ça n'y faisait rien.

 

Heureusement, je faisais ma formation pendant mes vacances en Pologne, qui à l'époque n'était pas encore membre de l'Union Européenne, et par conséquent de l'EASA. Les programmes de formation pour les brevets de pilote, planeur et avion, étaient donc différents qu'ici.

Aussi, j'ai dû faire ma formation voltige de base (tout comme au vol sans visibilité), sans quoi je ne pouvais pas être breveté. Et là, comme par miracle, en faisant des vrilles, des boucles, et des renversements, ce sentiment étrange que j'avais, et qui me gâchait mon plaisir de voler, a disparu complètement ! Je n'étais plus assis sur un pivot ! J'avais trouvé les vrais sensations d'espace tri-dimensionnelle.

 

Je ne peux pas dire, qu'aujourd'hui je ne ressente pas l'inquiétude lorsque je me trouve bas, ou à la limite d'un local, et dire cela, serait de vous mentir. Mais ça, c'est autre chose... et surtout cette sorte d'inquiétude n'enlève rien au plaisir de voler...

 

Mon conseil ? Faites de la voltige !


Yurek
http://www.yankee-romeo.com
If God meant man to fly, He'd have given him more money.
Honni soit qui mal y pense ! sms_04.gif


#22 EchoVictor

EchoVictor

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 731 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Tours le Louroux
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:Non

Posté 16 août 2013 - 18:53

J'avais  l'impression d'être assis sur un pivot, ... !

 

Tant que c'est pas autour !!!

 

Eric


Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole... (Audiard)
http://www.touraine-planeur.org

#23 Monsieur bobote

Monsieur bobote

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 311 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:PAU
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:ITV

Posté 16 août 2013 - 19:11

J'avais  l'impression d'être assis sur un pivot, ... !

 
Tant que c'est pas autour !!!
 
Eric
En 3 lettres commence très bien fini très mal.
indice Vlad (Hongrois qu'il était polonais)

Modifié par Monsieur bobote, 16 août 2013 - 19:13.

Horizon pas net reste à la buvette (marin Breton)

#24 jutta

jutta

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 158 messages
  • Genre:Femme
  • Localisation:Colmar
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 21 août 2013 - 21:03

Bonjour à tous,

oui, peur en planeur, je crois que tout le monde en a à un moment donné.

Je me souviens d'un post il y a environ 10 ans en arrière ou un très bon pilote niveau internationaux en parlait.

Se rassurer avec la voltige, pourquoi pas, se rassurer avec la théorie, c'est certes intéressant. Connaître cependant les mécanismes physiques...ça aide.

 

Lorsque nous avons peur, notre cerveau limbique va nous faire respirer très superficiellement en haut de la poitrine.

Le but étant de pomper un max d'oxygène dans nos muscles et dans le cerveau afin de ... fuir...

Le problème: nous ne pouvons pas prendre nos jambes à notre cou, et du coup nous avons trop d'oxygène dans nos muscles. Les muscles peuvent se crisper et nous pouvons ressentir de picotements et fourmis dans nos membres. Trop d'oxy dans le cerveau peut emmener de diverses symptômes, comme se sentir s'évanouir, de transpirer et d'avoir des vertiges. 

Une crise de panique peut en résulter. 

Rassurez-vous, quelqu'un d'angoissé fera toujours le nécessaire pour terminer son action du moment en sécurité. 

Mais bon pas trop confortable tout ça.

 

La solution: la respiration lente, rythmé lentement, très lentement. La respiration ventrale est la meilleure solution pour trouver le contrôle de la situation. Vous connaissez tous la respiration des bébés, à l'inspire le ventre se soulève, à l'expire le ventre se dégonfle.

 

Si tout ça n'aide pas, respirer quelques minutes dans un sachet en plastique devrait résoudre le problème.

 

Voilà donc, pour contrer l'angoisse:

premièrement: voler, voler et encore voler.

 

Si tu as toujours peur, ne pas hésiter, revenir en double pour voler accompagné.

 

deuxièmement, la compréhension théorique, lire les limites de planeurs peut aider

 

troisièmement, la respiration ample à tous temps va être un allié efficace.

 

Pourquoi pas aller voir un psychologue, mais je ne crois pas vraiment qu'on en a besoin... tentez la respiration, c'est LA BASE de tout ! 

La RESPIRATION lente et ample va aider à la fois des débutant, comme des expérimentés... tentez l'expérience

:sorcerer:

bons vols à tous

Jutta



#25 CPT

CPT

    Météo

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 803 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:83560 St Julien
  • Intérêt(s):Les nuages
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 22 août 2013 - 03:47


 

La solution: la respiration lente, rythmé lentement, très lentement. La respiration ventrale est la meilleure solution pour trouver le contrôle de la situation. Vous connaissez tous la respiration des bébés, à l'inspire le ventre se soulève, à l'expire le ventre se dégonfle.

 

Si tout ça n'aide pas, respirer quelques minutes dans un sachet en plastique devrait résoudre le problème.

 

Voilà donc, pour contrer l'angoisse:

 

... tentez la respiration, c'est LA BASE de tout ! 

La RESPIRATION lente et ample va aider à la fois des débutant, comme des expérimentés... tentez l'expérience

:sorcerer:

bons vols à tous

Jutta

Ceux qui "ne manquent pas d'air" n'ont peur de rien ! 

Je pense, comme Jutta que la maitrise de la respiration est la base de la gestion des priorités

et ceux que ont un peu pratiqué le Yoga le savent bien

(il y a même des techniques respiratoires

pour calmer la soif sans boire).

Pour la respiration confinée dans un sac en plastique, cela ne me semble pas adapté à un début d'angoisse 

car l'augmentation de CO2 augmenterait plutôt l'hyperventilation et la tachycardie déjà présentes, 

c'est pas la peine d'en rajouter et en altitude, un peu plus d'oxygène ne peut être qu'euphorisant,

donc RESPIREZ !



La philanthropie de l'ouvrier Charpentier est bien connue !Tout en avance d'un jour Une même passion, 4 sites :
https://aerologic.monsite-orange.fr/ -_-_- https://bia-z.monsite-orange.fr/
aero-logmqv4.jpghttps://briefpaca.monsite-orange.fr/

https://promet.monsite-orange.fr/


#26 cboulenguez

cboulenguez

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 543 messages

Posté 22 août 2013 - 08:43

Globalement, et pour simplifier, il faut surtout éviter l'alcalose ventilatoire de l'hyperventilation. La maîtrise de la respiration (hypoventilation calme, mais pas ample) le permet, le rebreathing également.



#27 Godzilla

Godzilla

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 966 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 22 août 2013 - 09:57

Un truc qui peut rassurer aussi : participer aux travaux de maintenance.

Quand on voit et touche un longeron de planeur, quand on lève une aile de Twin, on se rend compte physiquement que c'est du solide et que ça ne va pas casser tout de suite.


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à se tromper qu'ils ont raison.


#28 CPT

CPT

    Météo

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 803 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:83560 St Julien
  • Intérêt(s):Les nuages
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:Non

Posté 23 août 2013 - 05:24

Un truc qui peut rassurer aussi : participer aux travaux de maintenance.

Quand on voit et touche un longeron de planeur, quand on lève une aile de Twin, on se rend compte physiquement que c'est du solide et que ça ne va pas casser tout de suite.

Mais quand on voit le sujet en cours sur l'aérofrein du Duo, on peut se poser des questions !

http://www.volavoile.net/index.php?showtopic=10981#entry93009

 

Globalement, et pour simplifier, il faut surtout éviter l'alcalose ventilatoire de l'hyperventilation. La maîtrise de la respiration (hypoventilation calme, mais pas ample) le permet, le rebreathing également.

Peux-tu nous faire un petit briefing sur le "rebreathing" en l'air et en solo ?

j'ai un peu des doutes !


Modifié par CPT, 24 août 2013 - 07:38.


La philanthropie de l'ouvrier Charpentier est bien connue !Tout en avance d'un jour Une même passion, 4 sites :
https://aerologic.monsite-orange.fr/ -_-_- https://bia-z.monsite-orange.fr/
aero-logmqv4.jpghttps://briefpaca.monsite-orange.fr/

https://promet.monsite-orange.fr/


#29 cboulenguez

cboulenguez

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 543 messages

Posté 23 août 2013 - 07:28

Le rebreathing (le sac en plastique) permet incontestablement de minimiser les effets de l'hyperventilation (de l'alcalose ventilatoire qui en découle). Je me garderais bien de l'utiliser en solo au sol sans contrôle : c'est à mon sens un geste médical, même si la technique est simple... Désolé d'avoir été ambigu.

A mon avis, les techniques de maîtrise de la respiration, préférables, doivent être apprises au sol préalablement.


Modifié par cboulenguez, 23 août 2013 - 07:31.


#30 Denis F

Denis F

    Badge Or

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 411 messages
  • Genre:Homme
  • Localisation:Nantes
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 24 août 2013 - 22:32

Lorsque nous avons peur, notre cerveau limbique va nous faire respirer très superficiellement en haut de la poitrine.

Le but étant de pomper un max d'oxygène dans nos muscles et dans le cerveau afin de ... fuir...

Le problème: nous ne pouvons pas prendre nos jambes à notre cou, et du coup nous avons trop d'oxygène dans nos muscles. Les muscles peuvent se crisper et nous pouvons ressentir de picotements et fourmis dans nos membres. Trop d'oxy dans le cerveau peut emmener de diverses symptômes, comme se sentir s'évanouir, de transpirer et d'avoir des vertiges. 

...

Pourquoi pas aller voir un psychologue, mais je ne crois pas vraiment qu'on en a besoin... tentez la respiration, c'est LA BASE de tout ! 

La RESPIRATION lente et ample va aider à la fois des débutant, comme des expérimentés... tentez l'expérience

 

Trop d'oxygène, ce n'est pas possible, ça ne dépasse jamais 100% ;-)  Ce qui cause les symptômes que tu décris fort justement, c'est le MANQUE DE CO2 dû à l'hyperventilation. Quoi qu'il en soit, le remède est le même, c'est de respirer plus calmement.



#31 jutta

jutta

    En vol local

  • Membres
  • PipPip
  • 158 messages
  • Genre:Femme
  • Localisation:Colmar
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 09 septembre 2013 - 14:00

bonjour,

j'ai envie de rajouter à ce poste un  témoignage:

J'ai acceuilli hier, dans mon bureau,  un très vieux ancien élève pilote de mon club, (vers 80ans) Il a été lâché à l'âge de 70 ans en Twin Astir. Il me rapporte (bien 15 ans après les faits) qu'à l'occasion du lâché Astir, il aurait très bien volé durant le  remorquage,

mais au largage, il aurait été très, très surpris de la legerté de l'appareil, qui l'aurait tellement surprise qu'il aurait été totalement confus.

 

Il me dit d'avoir oublié où il devait attérir et comment. Il a néansmoins réussi à revenir au terrain, même à se poser, mais un peu durement, ce qui a provoqué un arrêt total des vols.

Heureusement me diriez-vous.

 

Que faire pour prevenir ce genre de peurs, de surprises?

 

Je ne pense pas qu'il y a moyen de prevenir, mais à être conscient que cela puisse se produire chez nos élèves. Les encourager d'en parler, les accompagner dans ces moments là.

Dire au lâché que les machines volent un peu différemment mais que les commandes sont toujours les mêmes, et qu'il faut s'imposer, diriger nos planeurs.

 

La connaissance de la respiration lente permet ensuite donner des outils pratique et pragmatique à s'accrocher aux moments de panique

 

bon vols à tous Jutta







Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL