Aller au contenu


Photo

Stemme 10 Et Vol À Voile


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#21 Vinch

Vinch

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 649 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:ITV

Posté 12 janvier 2019 - 19:47

Oui, le paragraphe CS 22.1 (2) de la régélementation "Certification Specifications for Sailplanes and Powered Sailplanes CS-22" limite la masse max des motoplaneurs à 850 kg comme indiqué ci-dessus. Les constructeurs ne peuvent pas passer outre, sauf dérogation obtenue par Stemme pour le S12 à 900kg. Je ne sais pas sur quelle base Stemme a obtenu sa dérogation et je ne connais pas d'autre exemple de masse max dérogatoire supérieure à 850 kg.

 


- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)


#22 Bert

Bert

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 447 messages
  • Genre:Homme
  • Intérêt(s):????
  • NetCoupeur:Oui
  • Instructeur:ITV

Posté 12 janvier 2019 - 23:41

Dans ton coin : Mü 27 ?
Mais bon, c'était avant EASA ..
TW

#23 Vinch

Vinch

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 649 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:ITV

Posté 13 janvier 2019 - 08:16

Je parlais de motoplaneurs récents certifiés JAR/CS22, pas de planeurs purs prototypes/expérimentaux. Le Mü 27 à surface variable était déjà une enclume sans moteur :blush: . Il y a eu plusieurs Caproni motorisés (C22J, A21S etc) qui dépassaient les 900 kg mais devaient être certifiés comme jets, si on remonte un peu dans le temps le plus lourd motoplaneur était peut être (?) le Me 323, version motorisée du planeur Me 321, mais il n'était pas non plus classé motoplaneur et pas certifié JAR/CS22 :D


- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)


#24 JMC

JMC

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 498 messages
  • Instructeur:ITP

Posté 19 janvier 2019 - 23:43

Bonjour à tous,

L'analyse de JM Horrenberger est juste et mérite d'être complétée par la lecture de l'article paru dans la revue VOL A VOILE de septembre 2017, téléchargeable ici.

Du point de vue masse, pour le S10, il faut choisir "officiellement" entre un passager et de l'essence. Pour le S12, on peut décoller "légalement" avec deux personnes à bord d'un bon gabarit, plus au maximum 12 litres d'essence, qui est le volume minimum légal pour faire un tour de piste. Tout ça pour 150.000 € supplémentaires (avec 3 points de finesse en prime).

Le reste est du domaine de l'hypocrisie commune à tous les planeurs à décollage autonome.
Bien entendu, la résistance de la structure n'est nullement mise en danger pour 50 kg de plus que la MTOW. C'est juste le coefficient qui passe de 9,3 à 8,7, donc hors certification. Si vous ne faites pas de voltige, vous pouvez dormir tranquille!

Je me souviendrai toujours d'une discussion avec Klaus Holigaus, qui me disait: "JM, tu devrais essayer le Nimbus 4 en onde à 1 tonne, c'est une merveille". J'ai essayé, il avait raison, mais en onde, ballaster 150 litres avec 50% d'antigel, ça coûte une fortune, il faut donc se reposer avec, et à cette masse, faut pas se tromper à l'atterrissage! J'ai abandonné l'idée...

Bons vols!
PS: en Provence nous entamons notre 3ème semaine de Mistral.... Dommage que je ne puisse pas voler...

PPS: la photo ci-dessous vous montre ce que seul un S10 ou S12 peut faire. Je suivais avec mon ULM, en rentrant de Croatie. En tour de piste "élargi" sur Venise Lido. Photo Simon Rainer.

 

S12_VENISE.jpg



#25 Vinch

Vinch

    Badge Argent

  • Membres
  • PipPipPip
  • 649 messages
  • Genre:Homme
  • NetCoupeur:Non
  • Instructeur:ITV

Posté 28 janvier 2019 - 19:10

Les motoplaneurs EB29, EB29D et EB29DE sont aussi certifiés à 900kg (mais les nouvelles versions EB29R et EB29DR sont à 850kg) c'est .


Modifié par Vinch, 28 janvier 2019 - 19:11.

- vinch -
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
s'élancer vers les champs lumineux et sereins;
Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
-Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

(Charles Baudelaire, Elévation)


#26 JMC

JMC

    BPP

  • Membres
  • PipPip
  • 498 messages
  • Instructeur:ITP

Posté 02 février 2019 - 23:52

Les motoplaneurs EB29, EB29D et EB29DE sont aussi certifiés à 900kg (mais les nouvelles versions EB29R et EB29DR sont à 850kg) c'est .

Merci pour l'info mais ça ne résout rien au problème, au contraire. Même à 900 kg, la masse maxi des parties non portantes (fuselage+verrière+stabilo) est limitée à 440 kg pour la version biplace motorisée.
Si tu enlèves 200 kg pour 2 pilotes et parachutes, 16 kg pour l'essence (obligatoire dans le réservoir central pour l'alimentation du moteur), 5 kg pour les instruments, 5 kg pour les batteries, 12 kg pour la verrière (supposé), 9 kg pour le stabilo (supposé) il te reste 196 kg pour le fuselage seul. Soit environ 100 kg de moins que la moyenne des fuselages de ces machines.
Tu peux toujours chercher à "grignoter" quelque kg ça et là avec des batteries Li, ou très peu d'essence, tu n'arriveras jamais à 100 kg. Et si tu mets TP dedans, adieu calculs!
Si tu as une feuille de pesée d'un EB29D, merci de me la passer.

Conclusion: pas moyen de voler "dans les clous" même avec ces "Dream Gliders"!







Copyright © 2000 - 2015 www.volavoile.net - Powered by www.planeur.net
Association loi 1908, déclarée au tribunal d'instance de Strasbourg N° 79/66 et à la CNIL